close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Bulletin d`informations RIO 2016 N°001

IntégréTéléchargement
N° O01
Pour une conquête saine des médailles à Rio
Le Mot du Président
Pour une conquête saine des médailles à Rio !
C
hers lecteurs,
Du 5 au 21 août 2016 se déroule à Rio de Janeiro,la magnifique cité balnéaire
du Brésil, la plus grande manifestation multisports mondiale. Il s’agit des Jeux
Olympiques d’été qui, comme cela est de tradition depuis plusieurs années, seront
suivis des Jeux Paralympiques. L’Afrique y prendra part, aux côtés des autres continents.
Dans cette perspective, l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique
entend se déployer sur le plan communicationnel dans le but de vous faire vivre les
grands moments de la participation de l’Afrique à ces Jeux. Il s’agit pour nous de donner
plus de visibilité aux exploits des Africains en même temps qu’il faudra relayer toute
information utile liée à l’actualité autour de cette manifestation. Plusieurs supports de
communication sont ainsi mobilisés par notre institution. A cet effet,une publication
spéciale dénommée L’Afrique à Rio 2016 sera éditée tous les trois jours. Elle va vous faire vivre les temps forts des actions africaines
à ces Jeux. Tous les trois jours en effet, vous aurez en exclusivité des reportages, des commentaires, des interviews à chaud. A côté
de ce support diffusé en ligne, le site web de l’ACNOA africaolympic.net constituera une véritable fenêtre ouverte de l’Afrique à ces
Jeux. Il y sera diffusé les grands faits d’actualité de la participation du Continent à cet événement avec des commentaires et des
images fortes.
L’ACNOA sera donc à Rio. Chaque athlète voudra se surpasser, chaque pays voudrait faire mieux qu’aux éditions précédentes,
chaque continent cherchera à s’affirmer ; la course aux médailles sera alors lancée. Ce qui semble tout à fait normal, la victoire
étant le rêve de tout athlète de haut niveau. Seulement, l’actualité sportive mondiale de ces derniers mois me commande en tant
que président de l’instance faîtière du Mouvement Olympique africain de tirer une sonnette d’alarme allant dans le sens de la
sensibilisation contre certains fléaux qui minent aujourd’hui le sport.
C’est dans cette optique que nous devons aujourd’hui interpeller les acteurs du sport pour une conquête saine des médailles
pendant ces Jeux de Rio.
Chers lecteurs, pour cette première parution du bulletin événementiel L’Afrique à Rio 2016, je voudrais aborder avec vous l’épineuse
question du dopage des athlètes à quelques jours de l’ouverture de ces Jeux Olympiques d’été. Un phénomène qui dénature
l’essence même du sport en même temps qu’il contribue à donner une image sombre au sport, à l’athlète, à son encadreur, à
son pays et même à son continent d’origine. Il n’existe pas de liste exhaustive des produits dopants ; mais de plus en plus de
médicaments, utilisés dans des pathologies particulières, sont détournés de leur rôle initial pour être utilisés par les sportifs,en
particulier les substances qui facilitent le transport de l’oxygène et augmentent la masse musculaire.
Autant donc dire que la pratique semble courante, et malheureusement destructrice. Pour un cas reconnu de dopage, les
conséquences sont multiples et multidimensionnelles. Elles sont liées à l’état de santé du sportif qui se dope, aux sanctions
judiciaires, sportives et administratives et enfin à l’image de l’athlète reconnu de dopage et à celle de son pays.
La lutte contre le dopage doit donc être une affaire de tous et de tout un chacun : athlètes, encadreurs, dirigeants... A la veille
des Jeux Olympiques de Rio, chaque acteur du Mouvement Olympique et Sportif Africain doit prendre la pleine mesure des dégâts
que cause ce phénomène et y apporter sa contribution pour son éradication. Cette lutte doit amener à une véritable mobilisation
tant à l’échelle nationale qu’au niveau continental pour garantir une participation crédible et loyale de notre continent à ces
Jeux Olympiques et Paralympiques; car ne l’oublions pas, la lutte contre le dopage en milieu sportif est, avant tout, une question
d’éthique.
Intendant Général Lassana Palenfo, Président de l’ACNOA
les brèves des jeux
Isabelle Sambou désignée porte drapeau de la délégation sénégalaise
L
a lutteuse Isabelle Sambou sera le portedrapeau de la délégation olympique
du Sénégal pour les Jeux Olympiques
Rio 2016. Selon le Bureau exécutif du Comité
national olympique et sportif sénégalais
(CNOSS) le choix porté sur l’athlète sénégalaise
Isabelle Sambou comme porte étendard
n’est pas fortuit. Le palmarès de l’athlète est
en effet flatteur : dix (10) fois championne
d’Afrique de lutte olympique (-53 kg), 03 fois
Médaillée d’Or aux Jeux Africains, Championne
du Monde de Beach Wrestling, Finaliste pour la
médaille bronze aux J.O Londres 2012 qu’elle
a malheureusement perdu par tirage au sort
contre la Championne Olympique 2008. Isabelle Sambou est d’après le CNOSS, un exemple pour toute la
jeunesse sénégalaise car son parcours sportif sera toujours cité en exemple.
Jeux Olympiques : Neuf athlètes pour représenter le Burundi à Rio de Janiero.
D
u 5 au 21 août 2016, la ville de Rio de Janeiro, au Brésil accueille les Jeux de
la XXXIe Olympiade de l’ère moderne. Le Burundi y sera présent, à l’instar de
plusieurs autres pays du Continent, avec un total de neuf athlètes. Ceux-ci sont
repartis dans trois disciplines (Athlétisme, Natation et Judo). Niyonsaba Francine et
Antoine Gakeme vont se retrouver sur les 800 m, Diane Nukuri, Célestin Nihorimbere,
Célestin Niyonkuru vont faire le marathon (42000 m), tandis qu’Olivier Irabaruta
parcourra 5.000 m et 10.000 km.
Pour la natation, le Burundi sera représenté par Billy Scott Irakoze et Elsie
Uwamahoro, alors qu’au judo, Antoinette Kasongo (catégorie de -52 kg) représentera
le pays.
Pour Salvator Bigirimana, vice-président du comité national olympique, c’est la
première fois que le Burundi est représenté par un nombre aussi élevé d’athlètes.
Le Maroc sera représenté par 49 sportifs dans 13 disciplines
L
e Maroc prendra part du 5 au 21 août 2016 aux Jeux Olympiques d’été prévus à Rio de Janeiro, au Brésil.
Quarante-neuf sportifs marocains seront engagés dans 13 disciplines sportives lors de cette manifestation.
Selon la liste publiée par le CNOM, l’athlétisme avec 20 athlètes engagés, sera la discipline la plus représentée
suivi de la boxe avec 8 représentants. Il faut indiquer que, pour la première fois de son histoire, le Maroc prendra
part au concours olympique de saut d’obstacles, avec le cavalier Abdelkebir Ouaddar et sa monture Quickly de
Kreisker. Dans la même lancée, Maha Haddioui va représenter son pays au tournoi olympique de golf. Le Maroc
sera également présent dans les épreuves de cyclisme (3 engagés), judo (3), taekwondo (3), lutte (3), haltérophilie
(2), natation (2), canoe kayak (1), escrime (1) et tir sportif (1).
Voici par ailleurs la liste des athlètes marocains qui défendront les couleurs de leur pays aux jeux de Rio:
 Athlétisme : Aziz Ouhadi (100m), AbdelaatiIguider (1500, 5000m), Fouad El Kaam (1500m), Youness Essalhi
(5000m), Soufiane Bouqantar (5000m), Brahim Kaazouzi (1500m), Mostafa Smaili (800m), Abdelatif Elguesse
(800m), Hamid Ezzine (3000m steeples), Hicham Seguini (3000m steeples), Soufiane Elbakkali (3000m steeples),
Hicham Kisri (Marathon), Abdelmajid Elhissouf (Marathon). Rabab Arafi (800m,1500m), Malika Akkaoui
(800m,1500m), Sihame Hilali (1500m), Kaoutar Boulaid (Marathon), Fadwa Sidi Madane (3000m steeples),
Salima Alami Ouali (3000m steeples), Hayat Lembarki (400m Haies).
 Boxe : Mohamed Hamout (56kg), Mohamed Rabii (69kg), Achraf Kharroubi (52kg), Hassan Saada (81 kg),
Mohamed Arjaoui (91kg). Zohra EzZahraoui (-51kg), Hasnaa Lachgar (-60kg), Khadija Mardi (-75kg).
 Cyclisme : Mohssine Lahsaini (Route et contre la montre), Anas Ait El Abdia (route), Soufiane Haddi
(Route et Contre la montre).
 Judo : Imad Bassou (66kg). Asma Niang (70kg), Rizlen Zouak (63kg).
Taekwondo : Omar Hajjami (58kg). Naima Bakkal (57kg), WiamDislam (+67kg).
Lutte : Zied Ait Ouagram (75kg gréco-romaine), Messaoudi El Mahadi (59 kg gréco-romaine), Chakir
Ansari (57 kg libre).
 Canoe Kayak : Hind Jamili (Kayak slalom).
 Sports Equestres : Abdelkebir Ouddar (Saut d’obstacles).
 Escrime : Youssra Zakarani (Fleuret).
 Haltérophilie : Khalid El Aabidi (85kg). Samira Ouass (75kg).
 Tir Sportif : Mohamed Rammah (Trap et Double trap).
 Natation : Driss Lahraichi (100m dos). Noura Mana (50m Nage libre).
 Golf : Maha Haddioui.
L’équipe olympique tunisienne reçue par le chef du gouvernement
L
e chef du gouvernement tunisien, Habib
Essid, a reçu le 19 juillet 2016 à Dar
Edhiafa à Carthage, une délégation du
Comité National Olympique Tunisien (CNOT)
conduite par Mahrez Boussayane, le président
de ladite institution et des sportifs Tunisiens
qui vont participer aux Jeux Olympiques
de Rio de Janeiro 2016. Au cours de cette
audience qui s’est déroulée en présence de
Maher Ben Dhia, ministre de la jeunesse et des
sports, le chef du gouvernement a informé la
délégation sportive de toutes les mesures prises en faveur des athlètes afin qu’ils puissent valablement
représenter leur pays de cette importante manifestation. Les membres de la délégation Tunisienne à
Rio ont de leur côté exprimé leur grande détermination à représenter dignement leur nation à Rio. Le
nombre d’athlètes tunisiens qualifiés pour les JO est de 60. Ils sont répartis dans deux sports collectifs et
15 disciplines individuelles. Un record dans l’histoire de la participation tunisienne aux Jeux Olympiques.
64 athlètes Algériens prendront part aux JO de Rio 2016
L
’Algérie va prendre part pour la 13ème fois aux Jeux olympiques prévus du 5 au 21 août 2016 à Rio
de Janeiro, au Brésil. Le Pays sera représenté par 64 athlètes issus de 13 disciplines. Au cours d’une
conférence de presse donnée récemment, Mustapha Berraf, président du Comité olympique algérien
(COA), a indiqué que son instance a atteint ses objectifs concernant le nombre de participant aux JO en
qualifiant 64 athlètes issus de 13 disciplines. Pour lui «c’est un record aussi bien en matière de nombre
de qualifiés que de disciplines représentées».
Sur le nombre de médailles visé par les athlètes algériens, Mustapha Berraf a répondu que le COA table
sur 4 médailles lors de ces Jeux, précisant que ces prévisions émanent des fédérations et non de la structure
qu’il dirige : «Je ne vais pas évoquer la couleur des médailles, mais on table sur quatre médailles
dans trois disciplines que sont l’athlétisme, la boxe et le judo.»
«Nous fondons beaucoup d’espoirs sur ces disciplines pour récolter des médailles, notamment
sur Makhloufi qui aura un titre à défendre, mais aussi sur Bourrada (athlétisme) et Flissi (boxe).»
a-t-il poursuivi. Un objectif ambitieux, faut-il signaler, après l’unique médaille décrochée par Makhloufi
sur 1500 m à Londres en 2012.
A signaler que lors de ces JO, c’est la judokate Sonia Asselah qui sera le porte-drapeau de l’Algérie, à
l’occasion de la parade de la cérémonie d’ouverture.
Le drapeau national sénégalais remis à Isabelle Sambou
L
es membres de la délégation sénégalaise aux Jeux Olympiques de Rio ont été reçus récemment à la
préfecture de Rufisque par le président de la République, Macky Sall. C’était à l’occasion de de remise
du drapeau national à la délégation dont la lutteuse Isabelle Sambou est le porte-étendard. Le chef
de l’Etat était accompagné pour la circonstance par plusieurs hauts dignitaires de la scène politique et du
Mouvement sportif du Pays dont le Premier ministre MahammedBoun Abdallah Dionne, le ministre des
Sports Matar Ba et le président du Comité National Olympique et Sportif Sénégalais (CNOSS) Diagna Ndiaye.
Il a invité les représentants du Sénégal à Rio à faire preuve de « combativité’ » et de « dépassement’ ».
« Faites honneur à la nation, faites des exploits’ », a-t-il déclaré. « L’essentiel, c’est de participer ;
mais essayer, comme l’enseigne la devise olympique, d’aller toujours plus vite, toujours plus haut
et toujours plus fort » a souligné Macky Sall. Pour ce faire, il leur a donné en exemple le médaillé d’argent
aux JO de Séoul, El Hadj Amadou Dia Ba, et la médaillée d’or aux mondiaux d’Edmonton, Ami Mbacké Thiam,
présents à la cérémonie. Ces derniers, a déclaré Macky Sall, sont « une source intarissable d’inspiration
et de motivation’ ».
Pour sa part, le président du CNOSS a salué l’engagement du président de la République en faveur
du sport. « Nous aurons à cœur de nous hisser à hauteur de l’événement pour faire honneur à ce
drapeau symbole de notre souveraineté, fierté de tout un peuple », a-t-il affirmé. Diagna Ndiaye a
rappelé aux athlètes « d’avoir toujours le souci de faire triompher le Sénégal dans la performance,
l’exemplarité en toute circonstance ».
Il faut dire qu’à Rio 2016, le Sénégal sera représenté par 25 athlètes : 22 sont qualifiés directement et 3 sont
invités.
Wilfried Seyi désigné porte-étendard de la délégation camerounaise à Rio
C
’est Wilfried Seyiqui va porter
le drapeau vert-rouge-jaune
du Cameroun aux Jeux de Rio
de Janeiro. Le jeune boxeur de 18
ans a été désigné porte-étendard
de la Cameroon Olympic Team par le
Comité exécutif du Comité National
Olympique et Sportif du Cameroun
(CNOSC), a annoncé le 15 juillet
2016 Hamad Kalkaba Malboum,
le président de ladite instance.Au
cours de la conférence de presse
qu’il a donnée au siège du CNOSC à
Yaoundé, Kalkaba Malboum a indiqué que Seyi Wilfried a été préféré à trois autres champions: Ali Annabel
Laure (lutte), Auriol Dogmo (lancer du poids) et Hassan Ndam Njikam (boxe). L’heureux élu a été choisi en
raison de ses formidables qualités humaines et sportives.
Wilfried Seyi représente en effet l’avenir du sport en général et de la boxe au Cameroun. Après avoir
remporté les Jeux nationaux (Dixiades) en 2014, le natif de Yaoundé s’est hissé sur le toit de l’Afrique en 2015
en remportant la médaille d’or aux Jeux Africains de Brazzaville en 2015. En mars 2016, Seyi se qualifiait avec
brio pour les Jeux Olympiques, en remportant la médaille d’or lors du tournoi continental des qualifications
organisé à Yaoundé.
Le président Muhammadu Buhari encourage la délégation nigériane avant
le début des Jeux
L
e président de la République Fédérale du Nigéria, Muhammadu Buhari a reçu récemment à Abuja,
une délégation des membres du Comité olympique de son pays engagée pour une préparation
optimale de la participation des athlètes nigérians aux Jeux de Rio 2016. Pour le président, tout
doit être mis en œuvre pour une participation digne et réussie de son pays à cette manifestation. A ce
propos, Muhammadu Buhari a dit «Laissez-moi aussi vous assurer que le gouvernement fédéral est
pleinement engagé à la participation réussie de notre délégation aux Jeux Olympiques de Rio et
veillera à ce que les fonds budgétisés pour les Jeux soient libérés très rapidement. ». « Nous sommes
tous conscients de la baisse des revenus dans notre nation et des défis économiques mondiaux
actuels. Il est donc impératif que les fonds prévus pour les jeux soient utilisés judicieusement. »
a-t-il poursuivi.
Le président de la République a par ailleurs profité de cette occasion pour féliciter tous les athlètes du
Pays qualifiés aux Jeux. «Je veux donc profiter de cette occasion pour féliciter personnellement tous
ces athlètes dignes de leurs qualifications. » a-t-il lancé.
Il faut dire que pour ces Jeux Olympiques d’été la délégation nigériane sera forte de de 78 athlètes issus
de 10 disciplines sportives, soit 49 sportifs masculins et 29 athlètes féminins.
Le drapeau rwandais remis aux athlètes qualifiés pour les Jeux de Rio
L
e ministre des Sports et de la Culture du Rwanda, Julienne Uwacu a remis le 27 juillet 2016, le drapeau
national aux équipes olympiques et paralympiques, qui représenteront le Pays aux prochains Jeux
Olympiques et Paralympiques d’été de 2016 à Rio de Janeiro, au Brésil. La cérémonie de remise du
drapeau s’est déroulée en présence de plusieurs pêrsonnalités des scènes sportive et politique et aussi
de plusieurs athlètes. Le ministre Uwacu a dit aux athlètes qu’ils vont à Rio en tant que représentants
du Rwanda et non pas en tant qu’individus.« Vous allez représenter 12 millions de personnes, et le
Rwanda a construit une image; le monde parle du Rwanda et de ses réalisations, en particulier
après avoir accueilli le sommet continental de l’Union Africaine » a-t-elle affirmé. Pour Julienne
Uwacu les athlètes doivent pendant cette manifestation, faire preuve de dignité, ils doivent respecter les
règles de jeux et promouvoir l’esprit olympique. A Rio 2016, le Rwanda sera représenté par sept athlètes
à Rio Jeux olympiques, dont trois coureurs, deux nageurs et deux cyclistes.
C’est le cycliste Adrien Niyonshuti qui a été désigné porte-étendard de la délégation de son pays. En son
absence, c’est l’athlète du 10,000m Salomé Nyirarukundo qui a reçu le drapeau du ministre au nom de
l’équipe, tandis que Hermas Cliff Muvunyi, capitaine de l’équipe paralympique, a reçu le drapeau pour les
Jeux paralympiques.
Murielle Ahouré désignée porte-étendard de la délégation ivoirienne à Rio 2016
L
’athlète ivoirienne de 29 ans Murielle Ahouré portera le drapeau de la délégation ivoirienne lors de la
cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques 2016 de Rio au Brésil. Ainsi en a décidé le Comité National
Olympique de Côte d’Ivoire. La spécialiste du sprint est créditée d’une année 2016 assez réussie avant le
début des Jeux. Des performances qui font d’elle l’une des chances de médailles de son pays à Rio. En effet,
le 18 mai 2016, Ahouré s’impose au World Challenge Beijing sur 100 m en 11 s 06. Le 11 juin, l’Ivoirienne
bat le record d’Afrique du 100 m de Blessing Okagbare (10 s 79) en réalisant 10 s 78 à Montverde en Floride,
performance également synonyme de nouvelle meilleure performance mondiale de l’année. Le 23 juin,
Murielle Ahouré remporte la finale des Championnats d’Afrique en 10 s 99.
Kenya : Le chef de l’Etat remet le drapeau national à l’équipe olympique
L
e président de la République du Kenya, Uhuru Kenyatta a reçu l’équipe olympique de son pays en
route pour les Jeux de Rio au palais présidentiel à Nairobi. A cette occasion, il a procédé à la remise
officielle du drapeau national au sportif de cette nation. Dans son propos il a demandé aux athlètes
de compétir dignement et de ramener à la maison autant de médailles, fruit de leur travail.Au sujet de
l’actualité marquée par la détection de nombreux cas de dopage, le président de la République a déclaré
que « Le Kenya a une tradition de participation propre aux Jeux olympiques. Je voudrais exhorter
tous les participants d’éviter de salir notre réputation durement gagnée. J’encourage également
chacun de vous à cultiver l’esprit d’équipe. ». Le Kenya sera représenté à Rio par 185 athlètes issus
de sept disciplines sportives dont l’athlétisme, la boxe, le judo, la natation, le tir à l’arc, le rugby à sept
(hommes et femmes) et le lancée de poids.
Le Soudan du Sud sera représenté par deux athlètes à Rio
L
e Soudan du Sud, le plus jeune état du monde, indépendant depuis seulement 5 ans, enverra
deux athlètes aux Jeux de Rio. Il s’agit respectivement de Margret Rumat Hassan sur 200 m
féminin et Santino Kenyi au 1 500 m masculin. Ces sportifs entreront dans l’histoire comme
les deux premiers représentants d’un pays dont le Comité national olympique, admis au CIO lors
de la session de Kuala Lumpur en 2015, est devenu le 206ème et dernier reconnu par le Mouvement
Olympique.
Il faut dire que Margret Rumat Hassan, seulement âgée de 19 ans, avait participé sous le drapeau
olympique aux Jeux Olympiques de la Jeunesse à Nankin en 2014.
Zoom sur quelques porte-étendards
Afrique du Sud : Wayde van Niekerk (athlétisme)
Il est le 1er athlète à avoir couru le 100 m en moins de 10 secondes (9”98), le 200 m en moins de 20
secondes (19”94) et le 400 m en moins de 44 secondes (43”48). Ses performances sont en progression et
il apparaît comme une sérieuse chance de médaille pour son pays.
Algérie : Sonia Asselah (judo)
La judokate a été préférée à l’escrimeuse Anissa Khelfaoui, au boxeur boxeur Mohamed Flissi et à l’athlète
Taoufik Makhloufi.
Egypte : Alaaeldin Abouelkassem (escrime)
Il est le 1er escrimeur africain médaillé olympique du fait de sa 2ème place au fleuret aux Jeux Olympiques
de Londres en 2012.
Maroc : Abdelkebir Ouaddar (équitation)
Agé de 54 ans, son cheval, Quickly, a été n°1 mondial de saut d’obstacles. Il a déjà remporté en 2016
année le GP Hermès au Grand Palais à Paris.
Tunisie : Oussama Mellouli (natation)
Sa désignation est presque sans surprise. En effet, Oussama Mellouli est le sportif tunisien le plus médaillé
de l’histoire des JO et aussi le premier nageur à avoir été titré à la fois en bassin (1500m en 2008) et en
eau libre (10 km en 2012).
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
2 770 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler