close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

CEREMONIAL

IntégréTéléchargement
Cérémonial Route
I.
Préambule
Le flot gris est remis au novice quelques mois après son entrée au clan. Ce flot,
couleur de la poussière que l’on foule sur la route, a pour but principal, dans le cas
où le garçon est en service dans une unité, de montrer à tous qu’il est membre du
clan lorsqu’il ne porte pas son foulard brun.
La remise de flot doit permettre d’intégrer chaque novice au cours d’une cérémonie
simple, virile et joyeuse.
II.
La cérémonie
Le chef de clan rassemble les routiers en cercle et appelle le novice qui vient se
placer en face de lui.
Le chef de clan : X, es-tu prêt à servir pour la plus grande gloire de Dieu ?
Le routier : Oui, je suis prêt.
Le chef de clan : Que (saint patron du clan) fasse de toi un serviteur humble et
courageux, un soldat du Christ que je suis heureux de compter aujourd’hui comme
routier dans notre clan.
Le chef de clan remet au routier le flot gris à l’épaule gauche et improvise quelques
mots. On entonne la Prière des routiers en confiant le nouveau frère au Divin
Pasteur.
I.
Préambule
Quelques temps après sa longue piste et si elle a été validée par le parrain et le chef
de clan, le routier reçoit un flot marron qui remplace le flot gris. Là encore, la
cérémonie sera sobre et sans fioriture.
II.
Cérémonie
Le chef de clan : Frère, tu as suivi jusqu’au bout ta longue piste. Ce qui t’attend
demain risque d’exiger de toi davantage. Il te faudra plus de constance dans l’effort,
plus de prudence dans l’action et plus de patience dans l’épreuve. Et-tu prêt à partir
pour une piste plus longue où tu devras t’engager tout entier ?
Le routier : Oui, je suis prêt.
Le chef de clan : Tu dois, par ta charité et ton esprit de service, rayonner autour de
toi et te risquer pour les autres. Dis-nous quel service as-tu choisi avant de réciter les
litanies de l’humilité ?
Le routier : J’ai choisi…
« O Jésus doux et humble de cœur, exaucez-moi.
Du désir d’être estimé, délivrez-moi.
Du désir d’être exalté, délivrez-moi.
Du désir d’être honoré, délivrez-moi.
Du désir d’être loué, délivrez-moi.
Du désir d’être préféré aux autres, délivrez-moi.
Du désir d’être consulté, délivrez-moi.
Du désir d’être approuvé, délivrez-moi.
De la crainte d’être méprisé, délivrez-moi.
De la crainte d’être calomnié, délivrez-moi.
De la crainte d’être oublié, délivrez-moi.
De la crainte d’être tourné en ridicule, délivrez-moi.
De la crainte d’être injurié, délivrez-moi.
De la crainte d’être soupçonné, délivrez-moi. »
Le chef de clan : Reçois ce flot marron, symbole d’humilité et de dépouillement,
couleur des chemins que tu as commencés à parcourir. Que l’exemple du Christ, le
premier des routiers, te soutienne dans la préparation au Départ RS.
On entonne la Prière des routiers.
I.
Préambule
Cette cérémonie se déroule de préférence à la croisée d’un chemin que symbolise la
fourche du bâton routier et à la tombée de la nuit. Le cadre doit se prêter à cette belle
cérémonie.
Les routiers immobiles, en colonne de part et d’autre de la maîtrise, se tiennent en
silence et au repos. Seul le porte-étendard qui doit être lui-même RS, a des gants
blancs.
La communauté RS traverse l’aire de rassemblement et se place en ligne derrière la
maîtrise de façon à barrer la route derrière le chef qui reçoit le départ.
Le chef de clan fait mettre les routiers au toujours prêt (Routiers pour… servir !) et
le futur RS vient se placer face à lui, sac au dos et accompagné de son parrain.
A la fin de la cérémonie, les rangs des RS s’ouvrent pour laisser passer le nouveau
frère. Les routiers entonnent l’Appel de la route tandis que le nouveau RS reprend
seul le refrain en s’éloignant.
II.
La Cérémonie
Routier : Frères Routiers, s'il plaît à Dieu et à vous, je demande à devenir Routier
Scout.
Chef : Tu te présentes à la Route, mais sais-tu comment la Route se présente à toi ?
Routier : Oui, chef.
Chef : Es-tu conscient que pour avoir accès à la Route, il faut commencer par sortir
de ta maison et de toi-même, renoncer à ton égoïsme, ton confort et ta sécurité,
rechercher ce qui est difficile et vouloir vivre rudement ?
Routier : Oui, j’en suis conscient.
Chef : Veux-tu demeurer viril et sobre, n'être esclave ni de tes caprices, ni des modes
et garder toute ta vie une âme de pauvre ?
Routier : Oui, je le veux.
Chef : As-tu compris par notre amour de la nature et du camp qu'un Routier Scout ne
saurait s’accommoder d’un monde truqué où les tricheurs sont rois ?
Routier : Oui, j’ai compris.
Chef : As-tu compris à travers nos activités et nos chapitres qu'un Routier Scout a
l'amour désintéressé de la Vérité, qu'il ne se contente pas d'à peu près ou de la
possession tranquille de vérités toutes faites ?
Routier : Oui, j’ai compris.
Chef : Veux-tu, en toutes choses, rechercher humblement la Vérité et librement la
servir, sans écraser les autres sous le poids de ta découverte ?
Routier : Oui, je le veux.
Chef : As-tu compris par la communion à la peine des hommes que nous
recherchons dans nos entreprises et nos services, que la vie est à prendre au sérieux,
et que tout acte d'un Routier Scout compte et engage ?
Routier : Oui, j’ai compris.
Chef : En débouchant sur la Route, sais-tu que tu consens d’avance au don de toimême à tout venant, que tu n’appartiens plus à toi mais aux autres ?
Es-tu prêt à servir ?
Routier : Oui, Chef, je demande à être considéré comme étant toujours de service.
Chef : Es-tu décidé, autant que tu le pourras, à t’engager dans ta vocation au service
de Dieu et de tes frères les hommes ?
Routier : Oui, Chef.
Chef : As-tu compris à travers tes défaillances, que tu n’as pas à condamner les
hommes, mais que tu leur dois la bienveillance que Dieu Lui-même te prodigue ?
Promets-tu de rechercher dans les autres, pour la gloire de Dieu, ce qu’ils ont de bon,
et d’aimer, pour Son amour, leurs défauts et leurs imperfections ?
Routier : Oui, Chef.
Chef : Sais-tu qu’un Routier Scout n’est jamais satisfait de lui-même et ne se
considère jamais comme arrivé. Veux tu faire aujourd’hui mieux qu’hier et demain
mieux qu’aujourd’hui ?
Routier : Oui, je le veux.
Chef : Promets-tu enfin de ne jamais regarder la vie comme une partie de plaisir
mais comme une mission dont rien ne doit te détourner ? Es-tu décidé à travailler et
à combattre, sans jamais oublier que le règne du Christ est le but de ta Route ?
Routier : Oui, Chef.
Chef : Entre donc en Routier Scout dans notre communauté et renouvelle ta
Promesse en sachant désormais que sur ta parole on doit pouvoir bâtir une cité.
Routier :
Sur mon honneur, avec la grâce de Dieu, j'ai promis de servir
de mon mieux Dieu, l'Église et la Patrie, d'aider mon prochain en toutes
circonstances, et d'observer la Loi scoute.
Chef : Reçois maintenant les signes de ton nouvel état.
Le parrain (en lui glissant la hache dans la ceinture) : Prends cette hache, symbole
de la volonté qui t'ouvrira le chemin à travers les difficultés. Et si pour marcher à
Dieu la Route te manque, fais-la.
Le parrain (en lui remettant la fourche) : Prends ce bâton, image de la fidélité au sol
ancestral. La fourche symbolise non seulement l’ouverture du cœur, mais aussi le
Bien et le Mal entre lesquels tu devras sans cesse choisir. Et pour Dieu, choisis bien
toujours.
Le parrain (en lui attachant les flots à l’épaule gauche) : Reçois ces flots portés par
tous les Routiers du monde. Q’ils évoquent en toi, ce qui, de chaque âge, ne doit
jamais mourir :
Le jaune, couleur des louveteaux, couleur du soleil, pour que ta joie illumine
ceux qui t'entourent.
Le vert, couleur des éclaireurs, de tout ce qui grandit, pour que l'Espérance
t'entraîne toujours plus loin.
Le rouge, couleur des Routiers, couleur de sang et d'amour, pour que tu
n'épargnes ni l'un ni l'autre.
Le parrain (en lui remettant les barrettes) : Reçois enfin ces lettres d'argent qui
montreront à tous que tu es Routier Scout. Rappelle-toi qu'elles ne doivent jamais
être portées par un lâche ou un menteur.
N’oublie pas qu’un Routier Scout qui n’a pas tout donné, n’a rien donné. Et
maintenant, frère, à Dieu vat...
Routier : Père, je ne partirai pas sans que vous ne m'ayez encore une fois donné la
parole de Dieu.
L'Aumônier :
"Heureux ceux qui ont un cœur de pauvre car le royaume des cieux est à eux ;
Heureux ceux qui pleurent car ils seront consolés ;
Heureux ceux qui sont doux car ils posséderont la terre ;
Heureux ceux qui ont faim et soif de justice, car ils seront rassasiés ;
Heureux les miséricordieux car ils obtiendront miséricorde ;
Heureux ceux qui ont le cœur pur car ils verront Dieu ;
Heureux les artisans de paix car ils seront appelés fils de Dieu ;
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice car le royaume des cieux est à
eux. »
Que Dieu te donne la grâce de persévérer dans ton engagement. Que le péché,
les désillusions, l’argent et les honneurs n’émoussent pas ta vocation.
Pars maintenant derrière le Christ, l'Immortel Pasteur des hommes. Que Notre-Dame
de la Route, Saint Jacques et tous les Saints t’accompagnent aujourd'hui et demain
jusqu'en l'éternité. (L'aumônier bénit alors le Routier).
On entonne le chant du Départ et le nouvel RS part en chantant le refrain.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
27
Taille du fichier
129 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler