close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Biographie - Plaisance du Touch

IntégréTéléchargement
Le livre
Il était une fois l’inspecteur Chen
Qiu Xiaolong
Pendant la Révolution culturelle, Chen Cao, adolescent, entend les Gardes
rouges qualifier son père de « monstre noir ». Sa famille est persécutée.
Cependant, à la fin de cette sombre période, il parvient à obtenir un diplôme
de littérature comparée à l’université de Pékin et on le charge de traduire
un manuel de procédures américain dans un commissariat de Shanghai.
Dans son nouveau poste, il est intrigué par le meurtre de Fu, propriétaire
d’un commerce de fruits de mers florissant, qui lui aussi a été publiquement
humilié et spolié. Parce qu’il s’identifie à lui il enquête. La victime vivait Cité
de la Poussière Rouge et avait reçu, après la Révolution, une importante
indemnisation qui attirait les convoitises. Le coupable se cache-t-il parmi les
envieux ? Chen, qui finit par le démasquer, est titularisé inspecteur presque
malgré lui. N’oublions pas qu’à l’époque, le Parti assignait les postes sans
que l’intéressé ait son mot à dire…
Le cheminement du personnage fétiche de Qiu Xiaolong s’inscrit dans une
période de l’histoire chinoise qui a marqué les esprits et la vie de l’auteur
lui-même.
L’auteur
En librairie le 3 octobre 2016
Collection « Littérature étrangère »
traduit de l’anglais (États-Unis) par Adélaïde Pralon
240 pages – 14 x 21 cm – 19 € – ISBN 9782867468414
En numérique, format Epub – 14,99 € – ISBN 9782867468438
« Dans ce 10e titre de la série des Chen, je raconte sa jeunesse et
les circonstances qui l’ont poussé à devenir policier. On y découvre
sa première véritable enquête, encadrée par des chapitres relatant
des moments clefs de son parcours en particulier pendant la
Révolution culturelle. C’est mon roman le plus personnel. Et la
ligne qui sépare le personnage de son créateur est volontairement
floue. »
Qiu Xiaolong
Contact : Élodie Pajot – 01 44 32 19 36
elodie.pajot@lianalevi.fr – www.lianalevi.fr
Qiu Xiaolong naît à Shanghai en 1953. Durant la Révolution culturelle,
son père est la cible des Gardes rouges et lui-même est privé d’école. Il
apprend seul l’anglais et se passionne pour la littérature anglo-américaine,
en particulier l’œuvre de T.S. Eliot. Il poursuit ses recherches à Saint-Louis,
aux États-Unis, et décide de s’y installer définitivement après les événements
de Tian’anmen. Il est l’auteur des nouvelles du cycle de la Poussière Rouge
et de neuf romans policiers. Ses livres se sont déjà vendus à plus de un
million d’exemplaires à travers le monde.
Presse
« Qiu Xiaolong n’a pas son pareil pour planter un décor, un contexte, une
ambiance. » Metro
Dans la même ligne : Fred Vargas (Adamsberg), Henning Mankell (Wallander),
Andrea Camilleri (Montalbano), Arnaldur Indridason (Ernaldur)
Mots clés : Shanghai, Chine, Révolution culturelle, Parti communiste chinois,
Chen Cao, enquête.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
703 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler