close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Bonne lecture - Religieux de St

IntégréTéléchargement
Prière pour les Journées Mondiales de la Jeunesse
« Dieu, Père miséricordieux,
qui as révélé Ton amour
dans ton Fils Jésus-Christ,
et l’as répandu sur nous
dans l’Esprit Saint Consolateur,
nous Te confions aujourd’hui
le destin du monde
et de chaque homme ».
Nous Te confions en particulier
les jeunes de toute langue, peuple et nation :
guide-les et protège-les le long des sentiers périlleux de la vie
et donne-leur la grâce de récolter de nombreux fruits
de l’expérience des Journées Mondiales de la Jeunesse de
Cracovie.
Père Céleste,
rends-nous témoins de Ta miséricorde.
Apprends-nous à annoncer la foi aux hésitants,
l’espérance aux découragés,
l’amour aux indifférents,
le pardon à ceux qui ont fait du mal
et la joie aux malheureux.
Fais que l’étincelle de l’amour miséricordieux
que tu as allumée en nous
devienne un feu qui transforme les cœurs
et renouvelle la face de la terre.
Marie, Mère de Miséricorde, prie pour nous
Saint Jean-Paul II, prie pour nous
Sainte Faustine, prie pour nous
+
N.D.S
ECHOS DU MOIS de JUILLET 2016
Maison Notre Dame de la Salette
Communauté :
En cette fin d’année, notre communauté a vécu plusieurs évènements en lien
avec le diocèse : nous avons eu la chance de
pouvoir participer à la veillée de la Vie, 8e
année où les évêques de l’Ile de France
convient les fidèles à se rassembler pour prier
ensemble pour la vie. Avant la veillée, les
mois qui ont précédé, les fidèles pouvaient,
s’ils le désiraient envoyer à leur évêque leurs
intentions de prière, intentions qui ont été lues
en partie au cours de cette veillée par les
évêques de chaque diocèse. Cette veillée se
partageait en trois grandes parties : les
témoignages, l’homélie de Monseigneur VingtTrois
et
la
prière
universelle
faite
essentiellement
par
les
évêques
des
diocèses…intentions qu’ils ont reçues des différentes paroisses. Ce moment est très
émouvant ainsi que la remise des images à la fin de la célébration.
Nous vous partageons quelques passages de l’homélie de
Monseigneur Vingt-Trois : « La vie est source de joie, la vie naissante est source de joie, la
vie reçue est source de joie, la vie assumée est source de joie, et la vie finissante elle-même
est source de joie. Nous ne pouvons pas, malgré les difficultés que nous pouvons rencontrer
au long de l’histoire d’une existence, malgré les souffrances qu’endurent tant d’hommes et de
femmes à travers le monde, malgré les épreuves auxquelles sont soumises tant de familles,
malgré les trahisons et les reniements, envisager qu’il soit préférable de ne pas vivre… Je
veux simplement souligner qu’il y a une contradiction intérieure profonde entre le dynamisme
de la vie reçue de l’amour de Dieu et la fascination pour la mort qui habite tant de nos
contemporains. Mais si l’amour est source de joie, si la vie est source de joie, il nous faut
comprendre, comme nous venons de l’entendre dans l’Évangile, comme nous l’avons
entendu dans les témoignages, que nous n’atteignons réellement la joie que si elle est
partagée. La joie confisquée pour ma propre satisfaction, la joie volée en utilisant les autres,
la joie frelatée de la satisfaction de mon désir, n’est pas une joie humaine, c’est une joie
instinctive. La joie humaine ne peut exister que là où des personnes vivent ensemble,
partagent ensemble leurs épreuves, mettent en commun leurs forces, et unissent leurs
espérances. La joie de Marie ne serait pas complète si elle ne rencontrait pas Élisabeth. La
joie d’Élisabeth ne s’exprimerait pas si Marie ne l’avait pas visitée. Pour chacun et chacune
d’entre nous, la joie de notre vie, c’est le sourire que nous pouvons susciter et soutenir par le
partage de nos vies. Prier pour la vie, c’est prier
pour que les hommes et les femmes de notre
temps cessent de ne penser leur existence que
par rapport à eux-mêmes et découvrent qu’ils ne
deviennent vraiment eux-mêmes qu’en entrant en
relation avec les autres et en recevant d’eux la
lumière de leur vie. Ainsi, frères et sœurs, prions
avec confiance pour que le Seigneur mette sur
notre route des témoins de la vie, pour qu’il fasse
de nous des témoins de la vie sur la route de nos
frères et qu’il nous comble de sa joie. »
Puis venait le temps de prière d’intercession où
les intentions étaient confiées et lues par les évêques des diocèses. Chacun des chrétiens
présents est invité à s’engager au service de la Vie à travers une prière proclamée ensemble.
Puis la remise des images comportant la prière d’engagement marque la fin de la célébration.
Nous avons bien pensé à chacune.
Le samedi 29 juin – Nous avons des cartes qui nous permettent d’être bien placées pour la
célébration des ordinations. Cette année il y a 11 ordinations et dans le nombre nous
connaissons un jeune prêtre de Saint Ferdinand que nous avons eu lorsque nous allions
animer durant les vacances de février, et Sœur Marie Paul l’a eu aussi comme directeur de
colonie.
Foyer :
Ces deux mois nous donnent l’occasion de vivre les
anniversaires des jeunes comme celui des sœurs. Sœur Marie
Paul ouvre les festivités, puis c’est le tour de Sœur Marie Andrée
et de Sœur Marie Véronique. Chaque fois, les jeunes du foyer
confectionnent de beaux gâteaux d’anniversaire et avec du cidre
nous passons la fin de la soirée. Beaux moments de convivialité
appréciés par les jeunes du foyer qui restent en fin de parcours.
C’est aussi le temps des examens et des concours, donc les
veillées sont précieuses pour réviser malgré la fatigue. Quelques
photos ne vous feront peut-être pas goûter le gâteau mais les
bons moments que nous avons vécus.
Patro :
La kermesse missionnaire et la fête des parents marquent la fin des rencontres pour
un grand nombre de familles. La colonie à Lourdes se profile…14 enfants de 8-15 ans partent
avec Sœur Marie François comme directrice, Sœur Marie Paul comme animatrice, une jeune
du foyer Priscilla comme animatrice…Sœur Marie Jacques, à la suite de son saint patron de
la route…descendra en car les bagages et ira les rechercher pour ne pas trop s’absenter du
foyer qui ouvre ses portes aux familles de passage…nous vous laissons quelques échos de
nos reporters :
« Allo, allo, ici Radio Lourdes : après quelques bonnes heures
passées dans le train mercredi, nous arrivons en gare de Lourdes où
nous retrouvons Sœur Marie Jacques et Sœur Marie François arrivées
la veille avec nos valises. Les plus courageuses partent à pied ; les
autres, en minibus, avec Sœur Marie Jacques et Sœur Marie Paul.
Quelle joie de découvrir la Pension familiale : belle entrée avec des
jolis massifs de fleurs ; nos chambres à deux ou trois ; nos 2 salons…
et tout de suite la salle à manger avec un très bon diner que nous
partageons avec plusieurs groupes d’adultes venus passer quelques
jours de vacances ou vivre un pèlerinage. Dès mercredi soir, nous
allons à la grotte confier notre séjour de vacances à Notre Dame de
Lourdes et prier pour vous, parents restés à Paris ; nous n’oublions pas tous les malades de
vos familles. Jeudi matin, Sœur Marie Jacques nous quitte pour rejoindre Paris : un grand
merci à notre chauffeur ! Après le petit déjeuner, atelier spirituel avec Sœur Marie Paul qui
nous fait découvrir Bernadette. Ensuite, Thibault (animateur de la Pension familiale depuis
cette année) organise un temps de jeux collectifs où toutes sont heureuses de participer.
Après le déjeuner, nous descendons au sanctuaire pour regarder une vidéo sur le message
de Lourdes. Nous avons la chance d’avoir une journée très chaude et, dès notre retour à la
Pension familiale, nous allons nous rafraîchir à la piscine : moment attendu !.... Après le
diner suivi de la vaisselle, temps de veillée animée par Sœur Marie Paul et Priscilla.
Nous terminons notre journée par la prière du soir. Vendredi matin, c’est Sœur Marie
François qui prend le relais de l’activité spi sur le thème du jubilé de la miséricorde. Durant
notre séjour, nous allons vivre le chemin du jubilé en plusieurs étapes ; nous vous en
reparlerons dans un prochain reportage….. Puis, les enfants et ados font leur page d’écriture
que vous recevrez bientôt. Même si aujourd’hui, le soleil ne brille pas comme hier, un refrain
s’entend dans la colo : « si tu as d’la joie au cœur… » La joie et la bonne humeur sont
présentes. Après-midi : temps calme après le repas où les jeunes préparent par chambre le
reportage des deux premières journées puis activités sportives sur l’aire de jeux de la maison
suivies du goûter. Ensuite, temps d’activités manuelles.
A bientôt pour la suite de notre reportage….
Les jeunes reporters de la colo Notre Dame
Maison du Christ Roi
Vous croyez peut-être que vos Sœurs de Rochecorbon ne font pas de grands voyages ! Il
n’en est rien ces jours-ci ! Suivez-nous en ce 26 juin 2016 :
Cet après-midi, Sœur Marie Elisabeth nous emmène… au Brésil ! Oui ! En nous
projetant les belles photos qu’elle y a prises durant son séjour avec Sœur Marie François et
Sœur Marionice. A 16h, nous voici à Marilia, au séminaire des RSV avec le Père Tito, des
Pères et des Frères que nous reconnaissons et avec d’autres avec qui nous faisons
connaissance. Puis nous allons chez les Apôtres du Sacré-Cœur qui ont gardé chez elles
beaucoup de nos affaires depuis notre départ. Et la maison que nous avons fait construire,
qu’est-elle devenue ? Nous l’avons louée au Séminaire du diocèse de Lins, et nous avons la
surprise de la retrouver très bien entretenue : elle a gardé le nom de « Notre Dame de la
Salette » et nous y retrouvons notre mobilier.
Nous allons ensuite chez les Pères qui eux aussi ont gardé une partie de nos affaires ; nous
en retrouvons au milieu de beaucoup d’autres car ils ont dû déménager. Nous avons aussi la
visite des parents de Sœur Marionice ! Partout, nous admirons les fleurs, nous découvrons
les fruits, les légumes, et même le coucher de
soleil. Nous voici maintenant à la gare routière où
se termine notre beau voyage.
Nous n’en sommes pas restées là : le 29
juin, Sœur Marie Elisabeth nous emmène au Congo,
où nous sommes heureuses de voir Sœur Marie
Ester et Sœur Marie Joseph dans leur cadre de vie,
nous faisons connaissance avec le « groupe Marie
Toublet » qui réunit quelques jeunes filles, ce qui
nous procure aussi la joie de faire connaissance
avec notre regardante Natty . C’est avec leur beau
chien Caramel que nous les quittons !
Maison Marie Toublet
La rencontre diocésaine des Consacrés
Les personnes consacrées résidant dans
notre diocèse sont invitées à se rencontrer deux fois
par an. Une fois pour la récollection et la seconde
fois pour une journée de détente. En ce 7 juin, nous
nous retrouvons à Bernay et particulièrement à la
Basilique Notre Dame de la Couture où se trouve la
communauté des Sœurs Salésiennes qui nous
attendent avec impatience. Nous sommes une
trentaine autour de notre Evêque qui vient passer
cette journée avec nous, ainsi que le Père Philippe
Dubos, délégué diocésain à la Vie Consacrée.
La joie est grande de nous retrouver les uns et les autres. Après un petit temps
d’échange, nous commençons par la messe. Nous avons la chance pendant la procession
d’entrée de passer par la Porte Sainte de la Miséricorde car c’est un lieu jubilaire. Une belle
célébration, accompagnée de chants et divers instruments de musique. Après la messe, nous
voici à la communauté des sœurs pour un long temps d’apéritif propice aux échanges, suivi
du repas partagé, à la fin duquel nous écoutons avec intérêt notre Evêque ; parmi les
nouvelles du diocèse, évidemment, il y a des joies et des peines et il nous demande de prier
pour lui et pour le diocèse.
Dans l’après-midi, nous prenons un temps de visite de la Basilique : visite guidée par
une paroissienne historienne. Nous découvrons ce lieu avec sa belle histoire, nous sommes
tous intéressés. L’heure avance ; il nous reste la dernière partie avant la fin de la journée :
les Vêpres ; il fait beau, aussi nous voici tous assis sur la pelouse pour les chanter. Ensuite,
au revoir et merci pour cette belle journée passée ensemble !
Afin de vous faire partager l’ambiance
très fraternelle qui règne toujours entre les
diverses communautés du diocèse, nous
avons interviewé quelques participants pour
qu’ils nous partagent leurs impressions et
voici ce qu’ils en disent : « Quel bonheur de
faire connaissance et, pour moi, de pouvoir
retenir les prénoms et pouvoir mettre un
visage sur chacun, d’écouter notre évêque
nous rendre compte des difficultés et joies du
diocèse, matière à prière. Ce fut très simple
et fraternel. Merci Seigneur ! » « Bonne
journée très fraternelle où l’on apprend
davantage à se connaître sans oublier la dimension prière. » « Journée bien remplie bénie de
Dieu. Nous remercions pour l’accueil qui nous a été réservé dans la fraternité. Heureuse de
retrouver des sœurs et des frères qui, un jour, ont dit oui au Seigneur… Journée très
fraternelle où la joie de Dieu transpire en chacun. » « Très belle journée. Il y a eu beaucoup
de partage dans la joie ! Déjà la belle célébration eucharistique autour de notre évêque… Le
beau soleil et le temps de convivialité autour d’un repas partagé préparé avec soin dans
chaque communauté… La visite à la basilique nous a captivées d’autant plus que notre guide
était à la hauteur ! »
Retraite et célébration de Profession de Foi à la paroisse Saint Pierre des Deux Rives
Ils sont cette année 20 jeunes pour célébrer la Profession de Foi.
Les 8 et 9 juin, c’est la retraite au monastère Sainte Françoise Romaine au Bec-Hellouin afin
de se préparer à cette étape de leur vie chrétienne.
Pour cette année jubilaire, c’est le thème de la miséricorde qui nous a inspirés.
Comme
support,
le
Père
Sébastien a utilisé « Le vitrail de
la miséricorde », qui se trouve
dans l’église Notre Dame des Arts
à Pont de l’Arche. Il fait partie
d’un ensemble de quatre vitraux
réalisés par le maitre verrier
Michel
Durant
en
1975.
Surmontée de la colombe, signe
de l’Esprit Saint, la partie haute
du vitrail nous
montre six
représentations symboliques de
la miséricorde tirées de la bible et
de la personne de Jésus-Christ : la vigne, l’ancre marine, le Sacré Cœur, l’Agneau pascal,
Jonas dans la Baleine, le poisson transpercé par un trident, Jésus et les petits enfants (Luc
18,15-17 ; Mc 9,33-35), la parabole du fils prodigue (Luc 15,11-32), la parabole du bon
Samaritain (Luc 10,25-35). Chacune de ces représentations met l’accent sur Jésus qui vient
nous sauver. Grâce à ce vitrail, les jeunes découvrent dans le credo, la Sainte Trinité et sa
miséricorde pour l’humanité.
Comme la Profession de Foi n’est pas un sacrement, mais une étape qui fait prendre
conscience au jeune de la foi reçue au baptême, nous approfondissons le sens des signes
utilisés pendant la célébration du baptême : l’eau, l’habit blanc, le saint-chrême, le cierge
allumé. Le temps de la retraite est aussi un moment personnel d’intimité avec le Seigneur. La
célébration de l’Eucharistie et l’office de vêpres avec les Sœurs sont de bons moments de
resourcement. Ils ont aussi des temps de réflexion en petite équipe, puis la mise en commun
en grand groupe. En soirée, nous regardons le DVD du témoignage de Maïti Girtanner :
« Résistance et pardon ».Les moments de repas sont fraternels et joyeux. Comme nous
sommes chez les moniales Bénédictines, nous essayons de vivre leur devise «Ora et
labora ». Nous réalisons la fresque du logo du jubilé durant le temps consacré au travail
manuel. Nous espérons que ce temps fort
portera des bons fruits.
Puis, dans les jours qui suivent,
nous
vivons
deux
célébrations
de
Profession de Foi, une à Pont de l’Arche le
12 juin avec huit jeunes, et l’autre à Val de
Reuil le 19 juin avec 12 jeunes. Ce sont de
belles célébrations priantes avec des
chants joyeux, et l’hymne de l’Année de la
miséricorde
pendant
la
procession
d’offrandes et l’offertoire. A l’homélie, le
Père Sébastien rappelle aux jeunes leur
mission de chrétiens ainsi que la symbolique de l’aube : vêtement de noces, habit des fils et
filles de Dieu, tenue de service. Dans le chœur, le logo réalisé par les jeunes est bien mis en
valeur en souvenir du temps fort au Bec.
Nous rendons grâce à Dieu pour le don de la foi et nous prions pour ces jeunes et
aussi pour ceux qui n’ont pas encore reçu la foi.
Maison Notre Dame de la Clarté
Accueil de notre nouvel évêque de Saint-Etienne, Mgr Sylvain Bataille
Le père Sylvain Bataille a été nommé évêque de Saint-Étienne le 18 mai 2016. Il devient
ainsi le 4ème évêque de Saint-Étienne, depuis sa création en 1970.Né le 22 juillet 1964 à
Soissons (Aisne), il grandit dans l'Oise et effectue ses études secondaires au lycée SaintJoseph des Jésuites de Reims ; scolarité qu'il termine par un baccalauréat scientifique. Il
rentre alors au séminaire de Paray-le-Monial (1982-1985), puis au séminaire français de
Rome (1985-1988) et à l'Institut supérieur de liturgie à l'Institut catholique de Paris (19881990). Il est ordonné prêtre le 11 mars 1989 pour le diocèse de Beauvais (Oise).Pendant 5
ans, il est prêtre dans la paroisse du centre de Beauvais et aumônier des jeunes de la ville. Il
est ensuite nommé curé d'une autre paroisse dans l'Oise pendant 5 ans et doyen. En 2000, il
est nommé Supérieur du 1er cycle du séminaire de la Société Jean-Marie Vianney à Ars, puis
en 2003, supérieur de tout le séminaire, jusqu'en 2009. Il est alors nommé Recteur du
séminaire pontifical français de Rome, jusqu'en 2014. Il revient dans l'Oise pour être curé de
paroisse dans le Vexin. Un an après, il est nommé, en septembre 2015, vicaire général de
Beauvais. En janvier 2016, il est élu modérateur général de la Société Jean-Marie Vianney. Il
devait entrer en fonction à Ars en août 2016 mais sa nomination comme évêque oblige la
Société Jean-Marie Vianney à trouver un autre modérateur
Dans le premier message de Mgr Sylvain Bataille aux catholiques du diocèse de
Saint-Étienne, le 18 mai 2016 il avait dit :« Le Pape FRANÇOIS m'a appelé à devenir évêque
du diocèse de Saint-Étienne. Depuis mon ordination sacerdotale, il y a 27 ans, il m'a été bien
souvent demandé de partir vers des horizons nouveaux, pour vivre des ministères bien
différents : aumônier de jeunes et vicaire paroissial à Beauvais, curé d'une grande paroisse
rurale, supérieur de Séminaire à Ars et à Rome et, de retour dans mon diocèse, à nouveau
curé puis vicaire général. Chacune de ces missions a été source de beaucoup de joie et
d'enrichissement, d'émerveillement en voyant l'Esprit à l'œuvre dans les cœurs. C'est donc
avec confiance que je réponds à ce nouvel appel, comptant sur la miséricorde infinie de Dieu
pour accomplir cette importante mission pour vous et avec vous. »
Le rendez-vous pour la grande célébration est au Zénith le dimanche 3 juillet : la
scène est transformée en chœur d'église. Pour seul décor, une image du Christ reproduite en
très grand format et exposée au-dessus de l'autel. Contrairement aux spectacles, l'ensemble
de la salle est éclairé pendant la célébration, non seulement pour lire les livrets qui
accompagnent, mais pour former une vraie assemblée, une vraie communion : transformation
d'une salle de spectacle en lieu de prière. Des bénévoles de l'Église aident à se situer et se
placer. La sécurité et l'assistance médicale sont assurées par des personnes compétentes et
un verre de l’amitié est prévu à l'extérieur pour le final de la cérémonie.
La cérémonie commence : La lecture de la bulle papale est faite après le mot
d'accueil et la présentation de l'ordinand. Elle atteste que ce dernier est appelé à la fonction
épiscopale par le Saint Père. Un moment très émouvant vécu par l’assemblée. L'ordination a
lieu après l'homélie. Elle commence par une invocation de l'Esprit Saint puis le cardinal
interroge le futur évêque sur sa volonté de répondre aux exigences de sa mission : annoncer
l'Évangile, servir l'Église dans l'unité du collège des évêques et en communion avec le Pape,
prendre soin du Peuple de Dieu, spécialement des plus pauvres.
Le futur évêque s'allonge alors pour la litanie des saints. Toute l'assemblée prie de
façon particulièrement
intense en une grande
litanie qui invoque les
saints. L'imposition des
mains est faite par tous les
évêques présents et
symbolise la transmission
du don de l'Esprit et l'entrée
dans le collège apostolique,
et la prière d'ordination
rappelle que l'épiscopat est
d'institution divine, fondé
par le Christ et voulu par
Dieu. C'est le don de
l'Esprit Saint qui fait
l'évêque et le pasteur.
Pendant cette prière, le livre
des Évangiles est ouvert
au-dessus de la tête de
l'ordinand pour signifier qu'il
n'est pas au-dessus de l'Évangile, mais qu'il y est soumis. L’évêque célébrant principal oint la
tête de l'ordonné avec le saint chrême Ce geste signifie que l'Esprit Saint le pénètre de sa
grâce pour sa nouvelle mission. La remise de l'Évangile souligne la mission essentielle de
l'évêque : annoncer l'Évangile, la Bonne Nouvelle de Jésus Christ, mort et ressuscité.
Mgr Sylvain Bataille a choisi pour devise : « Amour et vérité se rencontrent » : c'est
une citation du Psaume 84, 11 . L'amour est le cœur de la foi chrétienne, le mystère de Dieu
lui-même qui est don mutuel dans la Trinité, le mystère de la personne humaine faite à
l'image de Dieu, appelée à se donner. Cet amour pour être durable, joyeux et fécond doit être
vrai. Le Christ est la Vérité, il est celui qui montre le chemin de l'amour authentique, du don
de soi fécond et il donne l'Esprit pour le vivre dans le quotidien de son existence.
Cela faisait près d’un an que les catholiques du diocèse de Saint-Étienne attendaient
un nouvel évêque. Quelque 5 000 fidèles se sont assis dans les gradins du Zénith de la ville
pour assister à la célébration. Entre 20 et 25 évêques de notre région et de Beauvais sont
présents pour manifester leur amitié et leur fraternité... , et en particulier l'ancien évêque de
Saint-Étienne, Mgr Dominique Lebrun archevêque de Rouen et prédécesseur de Mgr Bataille
à Saint-Etienne, l'évêque du diocèse de Beauvais dont est originaire le nouvel évêque, Mgr
Jacques Benoît-Gonnin. Tous les deux entoureront le cardinal. Le Nonce apostolique est
aussi présent, comme représentant du pape en France. Plus de 200 prêtres dont une
centaine du diocèse de Saint-Étienne, et une trentaine de diacres,14 cars convergeront de
l'ensemble du diocèse, et un de Beauvais. Mgr Bataille a été consacré par le cardinal
Philippe Barbarin, archevêque de Lyon. « Vous l’avez demandé, vous l’avez attendu, vous
avez prié pour lui, et maintenant, il est là, comme un berger au milieu de ses brebis », a-t-il
déclaré au début de la célébration.
La famille de Monseigneur Bataille faisait aussi partie de l’assistance de cette célébration qui
a duré trois heures. « C’est tout de même réconfortant de commencer son ministère, de
recevoir sa charge d’évêque dans ce climat de prières, d’amitié et de soutien fraternel », a
déclaré Mgr Bataille juste après son ordination, salué par de longs applaudissements. Il a
remercié les nombreuses personnes présentes, dont Mgr Dominique Lebrun, son
prédécesseur, « ami de longue date ».
« Ici, on est dans un Zénith, on est habitués à applaudir, a aussi remarqué le nouvel évêque.
Mais nous, nous ne sommes pas des stars. La seule star, c’est Jésus ».
Maison du Sacré-Cœur
La communauté du Sacré Cœur a été gâtée ce mois de juin par de beaux et bons
événements. Nous accueillons Sœur Marie Elisabeth qui vient passer quelques semaines au
Congo. Elle arrive tout juste pour la fête du Sacré-Cœur, célébrée ici le dimanche pour des
raisons pastorales. Nous sommes heureuses de l’avoir parmi nous et nous la remercions
pour ces bons moments passés ensemble.
Nathy est là aussi, elle continue son stage afin de connaitre un petit peu la vie des Sœurs de
Marie Réconciliatrice, un début de connaissance mutuelle pour elle ainsi que pour nous.
Le groupe Marie Toublet a eu sa dernière
rencontre de l’année. Pour cette fois il n’a pas eu
de thème particulier, nous avons fait une sorte de
récapitulatif. Les jeunes avaient devant elles des
objets, des mots, des symboles … se rapportant
aux autres rencontres, et elles devaient les
regrouper selon les thèmes affichés et dire en
quelques mots ce qu’elles ont retenu de la
rencontre, ce qui les a aidées à grandir. Nous
clôturons par un temps de prière d’action de
grâce.
Parmi les autres faits marquants, nous en choisissons trois à vous partager :
-
La présence de Sœur Marie Elisabeth fut une bonne occasion pour inviter quelques
frères Religieux de Saint Vincent de Paul : le Père Charles Alain, le Frère Frédéric,
de la Maison Provinciale et le Père Marc-André de la maison Saint François de Sales
à Kimbondo sont venus nous enrichir de leur présence, ainsi que de l’amour de Dieu
donné dans l’Eucharistie célébrée ensemble et suivie du repas fraternel.
-
Pour respirer l’air pur, une sortie aux
chutes de la Lukaya, c’est l’idéal ! C’est
ce que nous avons fait, avec un piquenique en compagnie de Nathy bien sûr !
-
Une surprise pour bien clôturer le mois du
Sacré Cœur nous arrive de la part du
Nonce Apostolique qui nous invite pour la
messe en l’honneur des Saints Apôtres
Pierre et Paul, à la Paroisse du SacréCœur de la Gombe, aux intentions du
Saint Père et pour la réconciliation et la
paix en République Démocratique du Congo. Nous sommes très heureuses d’y
participer et de connaître la personne du nouveau Nonce Apostolique, Monseigneur
Luis Mariano Montemayor, argentin, très simple et sympathique.
Que s’est-il passé dans nos communautés
au mois de juillet 2016 ??
Notre Dame de la Clarté
Jeudi 2, journée de formation sur les sacrements à la
Notre Dame de la Salette
Maison St Antoine pour Sœur Marionice. Lundi 6,
Le 2 juin : rencontre des pôles du 15e de la
réunion de l’EAP ; mercredi 15, réunion avec l’EAP, les
vie consacrée, chez les sœurs Franciscaines
relais et le conseil pastoral de la paroisse à la Rivière
de Marie, Sœur Marie Jacques et
avec des pizzas pour finir ; jeudi 16, rencontre de
Sœur
Marie Andrée y participent. La prochaine en
l’APL de la santé et repas avec tous les membres.
septembre aura lieu chez nous. Les 7-9-10,
Mardi 21, réunion EAP et repas de fin d’année avec les
relecture
chacune
du
ayant
projet
communautaire :
familles des membres EAP : Sœur Marie Bruno
préparé
son
participe chez le Père Jean-Michel à St Jean
travail
le
partage. Du 15 au 30 juin, séjour à la mer
Bonnefonds ; mercredi 22, nous faisons notre retraite
pour
du mois au Sanctuaire Notre-Dame de l’Hermitage. Le
Sœur
Marie
Andrée
aux
Sables
d’Olonne. Sa sœur la conduit et l’installe. Du
23, rencontre festive de fin d’année avec l’aumônerie
18 au 20 juin, Sœur Marie Jacques descend
de Bellevue ; pendant tout le mois de juin, Sœur Marie
à St Etienne pour les 70 ans de sa sœur
Bruno prépare le voyage des JMJ en Pologne.
Marithé. Ce même week-end, rencontre
paroissiale au grand air, avec écran géant
pour la retransmission du match…et repaspartage. Le 25 juin, ordinations à Notre
Dame,
nous
y
participons
car
nous
connaissons un jeune prêtre. Le 3 juillet,
jubilé du Père Juhan : Sœur Marie Jacques
et Sœur Marie Paul y participent. Le 4
juillet, le Père de Menthière convoque les
religieuses qui feront partie du conseil de la
vie consacrée à Paris. Sœur Marie Jacques
répond à son invitation ; nous sommes une
petite dizaine de religieuses, 4 sont du 15e .
Le 5 juillet, Sœur Marie François et Sœur
Marie Jacques prennent le car et les
bagages et partent pour Lourdes : 8 heures
de conduite avec un arrêt d’une heure. Le 6
juillet, départ de la colonie pour revenir le
19. Le 7 juillet, Sœur Marie Jacques
remonte sur Paris.
Le Christ-Roi
Le 19, nous avons la joie d’accueillir Mr et Mme
Varin de la cressonnière d’Orbec ! Le 23,
Cafetina a pour thème : « L’évasion » à
l’approche des vacances ! Le 26, à Rochecorbon,
cérémonie de première communion. Le 28 à
Vouvray, messe d’adieu au Père Marc-Antoine qui
a passé 4 ans dans notre paroisse. Le 30, le
Frère Serge arrive pour accueillir les
délégations étrangères qui ont rendez-vous à
Tours pour y fêter Saint Martin en cette année
qui lui est consacrée.
Le Sacré-Cœur :
Le 4, arrivée de Sœur Marie Elisabeth ; le 5, fête du Sacré- Cœur et 1ère Communion
des enfants à la Paroisse Sainte Rita ; le 6, nous recevons la visite des sœurs Pélagie
et Isabelle, Dominicaines du Rosaire ; le 10, Sœur Marie Ester participe à la journée
d’évaluation de la commission des consacrés ; le 12, Sœur Marie Joseph et Nathy font
des visites de malades ; le 13, sortie communautaire aux chutes de la Lukaya ; le 14,
Sœur Marie Elisabeth et Sœur Marie Ester rendent visite aux communautés
religieuses à Matadi Mayo et à Kimbondo ; le 15, nous recevons nos frères RSV ; le 19,
Léonie, sœur de Sœur Marie Thérèse, vient nous visiter ; le 20, visite à la famille de
Nathy ; le 22, départ de Sœur Marie Elisabeth ; le 25, mariage coutumier de Jolie,
chez papa Batoka ; le 26, Nathy nous quitte ; le 29, messe de St Pierre et St Paul
avec notre nouveau Nonce Apostolique ; le 30, journée de retraite du mois.
Marie Toublet
Le 3, c’est la fête du Sacré-Cœur, fête d’Institut et aussi Mystère de Sœur Marguerite Marie : nous la
vivons dans la prière et dans la joie ; ce même jour, Sœur Marguerite Marie prépare avec le Père Sébastien
et quelques mamans la retraite de la Profession de foi qui a lieu quelques jours plus tard à l’Abbaye du Bec
nous accueillons aussi Sœur Marie Bruno et Sœur Marie Odette pour le week-end de préparation des JMJ et
la messe d’envoi le lendemain ; à 20h30 Ecole d’Adoration à la paroisse ; le 7, c’est la journée-détente de la
vie Consacrée à Bernay ; le 13, retraite du mois chez les Sœurs Passionistes à Croisy sur Eure ; le 19, très
belle messe de la Profession de Foi à Val de Reuil ; le 21, nous accueillons le Père Philippe Dubos, délégué
diocésain à la Vie Consacrée ; après avoir célébré l’Eucharistie dans notre oratoire, il partage le repas avec
nous ; le 26, ordination presbytérale de Frère Samuel et de Jimmy, et ordination diaconale de Ludovic à la
Cathédrale d’Evreux ; le 28, nous partons toutes les quatre à Rochecorbon en vue du Conseil Général et du
Jubilé du Père Juhan.
Les prochains Echos sont à envoyer pour
le 5 Octobre 2016.
Merci !
Nos intentions
Les malades : nos Sœurs, en particulier Sœur Marie Céline qui a commencé son traitement ;
Nathy qui vient d’être opérée ; Albert, frère de S.M. Julien et Marie Thérèse, sa sœur, hospitalisée ;
Maria José, belle-sœur de S.M.Ester qui commence un traitement au Brésil ; Sœur Marie Mubamba, en
convalescence ; Dominique (Groupe Ecoute Val de Reuil) ; les malades de nos familles et ceux visités
par Sœur Christine Marie ; l’oncle de Laurène à Val de Reuil.
Les défunts : Nicolas, 27 ans, fils de Martine et petit-neveu de S.M. Brigitte ; Richard, 24 ans (St
Etienne) ; Augusto Camilo, oncle de Sœur Marionice ; Christella, 10 ans, sœur de Claire du groupe
Marie Toublet (les parents viennent de perdre avec elle leur 7e enfant, d’autres sont malades aussi…) ;
Madame Dorval ; Nathalie.
Notre Institut : Sœur Marie Elisabeth et le Conseil Général
La retraite communautaire fin août : qu’elle soit, pour toutes, occasion d’un profond renouvellement dans
l’Esprit et nous permette de reprendre nos activités apostoliques avec zèle et enthousiasme ; Sœur Marie
Thérèse qui se prépare à son engagement et Nathy ; les vocations ; nos sœurs qui ont reçu une nouvelle
obédience pour la rentrée.
En action de grâce pour la visite de Sœur Marie Elisabeth au Congo, pour la colonie à Lourdes et les activités
apostoliques de l’été en France ou au Congo (Retraite des JMV).
Chez nos frères RSV du Brésil, action de grâce pour le Père Tito qui fête 50 ans de sacerdoce, le
Père José Carlos 25 ans, et pour le Frère Marcio qui vient de prononcer ses premiers vœux.
En action de grâces pour les prêtres et diacres ordonnés dans nos diocèses et partout dans le
monde, et pour le Jubilé du Père Juhan.
Les JMJ en juillet à Cracovie : les organisateurs, les participants, en particulier nos jeunes sœurs :
que ces journées fortifient leur foi et leur amour de l’Eglise. Et que tous ces jeunes en reviennent
transfigurés et missionnaires.
La mission de Monseigneur Bataille, nouvel évêque de Saint Etienne.
Les intentions de l’Eglise et du monde, l’unité des Chrétiens.
Les victimes des attentats partout dans le monde, leurs familles, la conversion de ceux qui
tentent de propager la haine.
Sœurs Véronique et Isabelle qui viennent de faire leur profession perpétuelle à Ste Rita chez les
Dominicaines (Congo).
Les activités du patro-vacances (Congo).
Chrystelle, toute à la joie de donner la vie prochainement.
Marielle qui ne voit pas d’issue à sa situation.
Les familles qui ne peuvent pas partir en vacances : qu’elles
puissent néanmoins se ressourcer et jouir d’un peu de repos et de détente.
Pour la paix et l’esprit de foi dans les familles en deuil de notre
paroisse et dans la famille de Sœur Marie Joseph (Congo).
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
2 359 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler