close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

IntégréTéléchargement
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Bruxelles, le 28 juillet 2016
Les salaires belges sous la loupe
Combien gagne le Belge moyen ? Quels secteurs paient le mieux et quelles professions offrent les salaires les plus
élevés? Le lieu d’emploi a-t-il également une influence et existe-t-il encore un écart salarial entre les femmes et les
hommes?
Vous lirez les réponses à ces questions dans ce communiqué de presse. Les constatations suivantes retiennent
particulièrement l'attention:
•
•
•
•
•
•
En 2014, un travailleur occupé à temps plein gagnait en moyenne 3.414 euros brut par mois;
La moitié des travailleurs gagnent plus de 2.976 euros. 10 % des salariés gagnent au moins 5.178 euros par
mois;
Le salaire mensuel moyen d'une femme occupée à temps plein est inférieur de 6 % au montant que les
hommes perçoivent. Si l'on étend cette analyse aux personnes occupées à temps partiel, l'écart salarial
entre les femmes et les hommes grimpe à 20 %;
Le secteur pétrochimique verse les plus gros salaires. Les revenus dans ce secteur sont supérieurs de 52 % à
la moyenne nationale. Les salaires les plus faibles se retrouvent dans l'action sociale sans hébergement;
Les directeurs de grandes entreprises gagnent le plus avec un salaire mensuel de 9.253 euros. Ils reçoivent
quatre fois le salaire mensuel des serveurs et des barmen, qui gagnent en moyenne 2.156 euros;
Faire la navette vers Bruxelles en vaut la chandelle sur le plan financier. Les employeurs y octroient en effet
un salaire moyen de 3.908 euros. L'arrondissement de Dinant affiche les salaires plus bas.
Remarque :dans cette publication, lorsqu’il est question de salaire, il s’agit toujours du salaire mensuel brut. Ce concept salarial
comprend les primes périodiques versées à chaque période de paie. Il peut s’agir par exemple des primes pour le travail de nuit
ou de week-end. Les primes versées à titre exceptionnel, comme le treizième mois ou le double pécule de vacances, sont
exclues du concept salarial que nous utilisons ici. Cette analyse se limite de plus aux salariés employés à temps plein dans des
entreprises occupant au moins dix personnes et qui sont actifs dans l’industrie manufacturière ou dans les services marchands.
Certains secteurs comme l’agriculture, la pêche, les administrations publiques, l’enseignement, les soins de santé et les autres
services aux personnes ne sont dès lors pas pris en compte. Seuls les paragraphes relatifs aux salaires selon le secteur ou la
profession concernent tous les secteurs. La période de référence des données est octobre 2014.
Direction générale Statistique - Statistics Belgium
North Gate - Boulevard du Roi Albert II, 16
1000 Bruxelles
T + 32 (0)2/277.63.47
statpress@economie.fgov.be
http://statbel.fgov.be
2/6
1. La moitié des travailleurs gagnent plus de 2.976 euros brut par mois
En 2014, un travailleur occupé à temps plein gagnait en moyenne 3.414 euros brut par mois. Le salaire moyen n'est
toutefois pas le meilleur critère pour donner une image du salaire des Belges. Deux tiers des salariés perçoivent en
effet un salaire inférieur. La médiane montre que la moitié des salariés gagnent moins de 2.976 euros par mois,
tandis que les autres salariés reçoivent un montant supérieur de leur employeur. Si' l'on examine les extrêmes, 10%
des travailleurs gagnent moins de 2.220 euros brut par mois. À l'autre extrémité de l'échelle, 10 % des salariés
perçoivent un salaire supérieur à 5.178 euros.
10 % gagnent moins de 2.220 euros par mois
10 % gagnent plus de 5.178 euros par mois
20 % gagnent moins de 2.440 euros par mois
20 % gagnent plus de 4.130 euros par mois
30 % gagnent moins de 2.629 euros par mois
30 % gagnent plus de 3.575 euros par mois
40 % gagnent moins de 2.797 euros par mois
40 % gagnent plus de 3.209 euros par mois
50 % gagnent moins de 2.976 euros par mois
50 % gagnent plus de 2.976 euros par mois
2. Les femmes gagnent encore toujours moins que les hommes
En 2014 également, le salaire moyen des femmes reste inférieur au salaire de leurs collègues masculins. Cet écart
salarial s'élève à 6% si l'on ne tient compte que des femmes et des hommes occupés à temps plein. Ce faisant, nous
ne prenons toutefois pas en compte le fait que ce sont essentiellement les femmes qui travaillent à temps partiel. Si
l'on étend l'analyse à tous les salariés, les femmes reçoivent un salaire mensuel brut qui est inférieur de 20% aux
salaires perçus par les hommes.
16%
14%
12%
10%
8%
6%
Hommes
4%
Femmes
2%
Graphique 1 : répartition des salariés en classes salariales de 250 euros (2014)
Direction générale Statistique - Statistics Belgium
North Gate - Boulevard du Roi Albert II, 16
1000 Bruxelles
T + 32 (0)2/277.63.47
statpress@economie.fgov.be
http://statbel.fgov.be
>=6000
5750-5999.99
5500-5749.99
5250-5499.99
5000-5249.99
4750-4999.99
4500-4749.99
4250-4499.99
4000-4249.99
3750-3999.99
3500-3749.99
3250-3499.99
3000-3249.99
2750-2999.99
2500-2749.99
2250-2499.99
2000-2249.99
1750-1999.99
1500-1749.99
<1499.99
0%
3/6
La différence de rémunération entre les femmes et les hommes apparaît aussi si l'on répartit tous les travailleurs en
classes salariales de 250 euros. Cette répartition montre en effet que les femmes sont surreprésentées dans les
classes salariales inférieures.
3. Le secteur pétrochimique verse les plus gros salaires
L’industrie pétrochimique paie les meilleurs salaires. Un travailleur dans l’industrie pétrochimique reçoit chaque
mois un salaire brut qui dépasse de 52 % la moyenne nationale. Les agences de consultance et les activités des
services financiers complètent le top trois des secteurs les plus rémunérateurs.
Les dix secteurs les mieux rémunérés
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Industrie pétrochimique
Activités des sièges sociaux ; conseil de gestion
Activités des services financiers, hors assurance et caisses de retraite
Programmation, conseil et autres activité informatiques
Industrie pharmaceutique
Recherche et développement scientifique
Activités auxiliaires de services financiers et d'assurance
Industrie chimique
Transports aériens
Programmation et diffusion de programmes de radio et de télévision
Salaire mensuel brut
moyen
5.196 €
4.779 €
4.447 €
4.424 €
4.323 €
4.308 €
4.282 €
4.267 €
4.262 €
4.248 €
Les salaires les plus faibles se retrouvent dans l'action sociale sans hébergement, qui recouvrent notamment les
ateliers protégés et les garderies. Un salarié dans ce secteur gagne par mois 33 % de moins que la moyenne
nationale. Les autres services aux personnes, comme la coiffure et les soins de beauté ou le nettoyage de
vêtements, ainsi que l'horeca complètent le top trois des activités économiques les moins rémunératrices.
Les dix secteurs les moins bien rémunérés
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Action sociale sans hébergement
Autres services personnels
Restauration
Hébergement
Collecte, traitement et élimination des déchets ; récupération
Fabrication de meubles
Services relatifs aux bâtiments; aménagement paysager
Activités sportives, récréatives et de loisirs
Commerce de détail
Réparation d'ordinateurs et de biens personnels et domestiques
Direction générale Statistique - Statistics Belgium
North Gate - Boulevard du Roi Albert II, 16
1000 Bruxelles
T + 32 (0)2/277.63.47
statpress@economie.fgov.be
http://statbel.fgov.be
Salaire mensuel brut
moyen
2.279 €
2.301 €
2.460 €
2.547 €
2.681 €
2.684 €
2.691 €
2.708 €
2.715 €
2.753 €
4/6
4. Les directeurs de grandes entreprises gagnent le plus, les serveurs et les barmen le moins
Les directeurs de grandes entreprises gagnent le plus avec un salaire mensuel brut de 9.253 euros. Leur salaire
mensuel dépasse de 171% la moyenne nationale. Le top dix des professions les mieux rémunérées est complété par
les managers, les cadres, les médecins et les spécialistes en sciences exactes.
Les dix professions les mieux rémunérées
1
2
Directeurs de grandes entreprises
Directeurs et cadres de direction, technologies de l'information et des
communications
3 Managers de services administratifs
4 Médecins
5 Managers, ventes, commercialisation, publicité, relations publiques et recherchedéveloppement
6 Managers, services spécialisés
7 Managers, industries manufacturières, industries extractives, bâtiment et
distribution
8 Mathématiciens, actuaires et statisticiens
9 Physiciens, chimistes et assimilés
10 Ingénieurs de l'électrotechnique
Salaire mensuel brut
moyen
9.253 €
6.925 €
6.734 €
6.722 €
6.228 €
6.203 €
6.069 €
5.154 €
4.966 €
4.816 €
Avec un salaire mensuel brut moyen de 2.156 euros, les serveurs et les barmen exercent la profession la moins bien
rémunérée. Les coiffeurs, les esthéticiens, les agents d'entretien et les caissiers reçoivent aussi un salaire qui
représente moins d'un quart du salaire mensuel d'un directeur de grande entreprise.
Les 10 professions les moins bien rémunérées
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Serveurs et barmen
Coiffeurs et esthéticiens
Aides de ménage et agents d'entretien
Caissiers et billettistes
Vendeurs en magasin
Laveurs de véhicules, de vitres et de linge
Métiers qualifiés de l'habillement et assimilés
Cuisiniers
Gardes d'enfants
Éboueurs
Direction générale Statistique - Statistics Belgium
North Gate - Boulevard du Roi Albert II, 16
1000 Bruxelles
T + 32 (0)2/277.63.47
statpress@economie.fgov.be
http://statbel.fgov.be
Salaire mensuel brut
moyen
2.156 €
2.164 €
2.185 €
2.255 €
2.344 €
2.361 €
2.377 €
2.400 €
2.405 €
2.476 €
5/6
6. Faire la navette vers Bruxelles en vaut la chandelle
Les salaires les plus élevés se retrouvent à Bruxelles. Un salarié y gagne ainsi 14 % de plus que la moyenne
nationale. Les provinces du Brabant flamand et du Brabant wallon offrent également des perspectives financières
intéressantes.
Les cinq arrondissements offrant les salaires moyens les plus élevés
1
2
3
4
5
Bruxelles-Capitale
Hal-Vilvorde
Louvain
Nivelles
Anvers
Salaire mensuel brut
moyen
3.908 €
3.621 €
3.610 €
3.565 €
3.543 €
L'arrondissement de Dinant affiche les salaires plus bas. Un travailleur y dispose d'un salaire inférieur de 24 % à la
moyenne belge. En Flandre, le salaire le plus bas est observé dans l’arrondissement de Furnes.
Les cinq arrondissements offrant les salaires moyens les plus bas
1
2
3
4
5
Dinant
Marche-en-Famenne
Bastogne
Furnes
Philippeville
Direction générale Statistique - Statistics Belgium
North Gate - Boulevard du Roi Albert II, 16
1000 Bruxelles
T + 32 (0)2/277.63.47
statpress@economie.fgov.be
http://statbel.fgov.be
Salaire mensuel brut
moyen
2.592 €
2.688 €
2.703 €
2.730 €
2.751 €
6/6
Renseignements complémentaires
Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter Stephan Moens :
☎ 02/277.63.47
 statpress@economie.fgov.be
Mention de la source
Direction générale Statistique – Statistics Belgium
Données chiffrées complémentaires
Ce communiqué de presse contient une sélection d'informations disponibles grâce à l’enquête annuelle sur les
salaires. Vous trouverez des données salariales plus détaillées sur le site Internet de la Direction générale
Statistique - Statistics Belgium (http://statbel.fgov.be/fr/statistiques/chiffres/travailvie/salaires/mensuels/):
• L'application dynamique be.stat offre la possibilité de créer son propre tableau sur mesure pour les années
1999-2014.
• Un aperçu complet des salaires selon la profession, le secteur ou le lieu d'emploi est consultable sous la
rubrique 'tableaux téléchargeables'.
• Enfin, cette statistique constitue également la source principale pour établir le rapport national annuel sur
l’écart salarial. Cette publication présente les différents facteurs qui ont un impact sur l’écart salarial entre
les femmes et les hommes. Vous pouvez télécharger ces rapports à la page suivante:
(http://statbel.fgov.be/fr/modules/publications/statistiques/marche_du_travail_et_conditions_de_vie/sala
ires_-_rapports_concernant_l_ecart_salarial.jsp).
Direction générale Statistique - Statistics Belgium
North Gate - Boulevard du Roi Albert II, 16
1000 Bruxelles
T + 32 (0)2/277.63.47
statpress@economie.fgov.be
http://statbel.fgov.be
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
301 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler