close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Journal du Cameroun

IntégréTéléchargement
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
« Dans le monde, 77 millions de nouveau-nés ne sont pas
allaités dans la première heure de leur vie », affirme l’UNICEF
Retarder le début de l’allaitement augmente de 80 % le risque de décès des nourrissons
NEW YORK, 29 JUILLET 2016 – « Environ 77 millions de nouveau-nés – un sur deux – ne sont
pas mis au sein dans la première heure de leur vie, ce qui les prive des nutriments indispensables,
des anticorps et du contact physique avec leur mère qui les protègent des maladies et de la
mort affirme l’UNICEF.
« Faire trop attendre les nouveau-nés pour le premier contact avec leur mère hors de l’utérus
diminue les chances de survie des nourrissons, limite la production de lait maternel et réduit les
chances d’un allaitement exclusif », dit France Bégin, Conseillère pour la nutrition à l’UNICEF. « Si
tous les bébés étaient alimentés avec rien d’autre que du lait maternel à partir de l’instant où ils
naissent jusqu’à l’âge de six mois, plus de 800 000 vies seraient sauvées chaque année. »
Au cours des quinze dernières années, les progrès pour que plus de nouveau-nés soient mis au
sein dès leur naissance ont été lents, selon l’UNICEF. En Afrique subsaharienne, où la mortalité des
enfants de moins de cinq ans est la plus élevés au monde, les taux d’allaitement précoce n’ont
augmenté que de dix points depuis 2000 en Afrique de l’Est et en Afrique australe mais sont restés
inchangés en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale.
Même en Asie du Sud, où les taux d’allaitement précoce ont triplé depuis quinze ans, passant de 16
% en 2000 à 45 % en 2015, l’augmentation est loin d’être suffisante : 21 millions de nouveau-nés
continuent d’attendre trop longtemps avant d’être mis au sein.
Plus l’allaitement est retardé, plus le risque de décès durant le premier mois de la vie est élevé.
Retarder l’allaitement de deux à vingt-trois heures après la naissance augmente de 40 % le risque
de décès des nourrissons. Le retarder de vingt-quatre heures voire plus augmente ce risque de 80
%.
« Le lait maternel est le premier vaccin d’un bébé, la première et la meilleure protection qu’il a
contre les maladies », affirme France Bégin. « Les nouveau-nés représentent près de la moitié des
décès d’enfants de moins de cinq ans. L’allaitement précoce est donc une question de vie ou de
mort. »
Les analyses de l’UNICEF montrent que les femmes ne reçoivent pas l’aide dont elles ont besoin
pour commencer à allaiter immédiatement après la naissance même quand un médecin, une
infirmière ou une sage-femme aident à l’accouchement. Au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et en
Asie du Sud, par exemple, les femmes qui accouchent en présence d’une personne qualifiée ont
une probabilité plus faible de commencer à allaiter dans la première heure de la vie que les
femmes qui accouchent en présence de personnel non qualifié ou de parents.
Nourrir les bébés avec d’autres liquides ou aliments est une autre raison pour laquelle l’allaitement
précoce est retardé. Dans de nombreux pays, il est habituel d’alimenter un bébé avec du lait
maternisé, du lait de vache ou de l’eau sucrée pendant les trois premiers jours de la vie. Presque la
moitié de tous les nouveau-nés sont alimentés avec ces liquides. Quand les bébés se voient
proposer des alternatives moins nutritives que le lait maternel, ils sont allaités au sein moins
souvent, ce qui rend plus difficile pour les mères de commencer et de poursuivre l’allaitement.
Dans le monde, seulement 43 % des enfants de moins de six mois sont allaités exclusivement au
sein. Les bébés qui ne reçoivent jamais de lait maternel ont une probabilité quatorze fois plus
élevée de mourir que ceux nourris exclusivement au sein.
Mais n’importe quelle quantité de lait maternel réduit les risques de décès d’un enfant. Les bébés
qui ne reçoivent jamais de lait maternel ont une probabilité sept fois plus élevée de mourir des
suites d’une infection que ceux qui ont reçu au moins un peu de lait maternel pendant les six
premiers mois de leur vie.
###
Note aux rédactions
La Semaine mondiale de l’allaitement est célébrée chaque année du 1er au 7 août dans plus de 170
pays pour promouvoir l’allaitement et améliorer la nutrition des enfants en bas âge du monde
entier.
###
Téléchargement de photos et de vidéos de qualité professionnelle.
À propos de l’UNICEF
L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Nous
travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet
engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et
marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient.
Pour en savoir plus sur l’UNICEF et son action, veuillez consulter le site : www.unicef.org
Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook.
Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Tamara Kummer – UNICEF New York : tkummer@unicef.org +1 (617) 331 4305
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
1
Taille du fichier
125 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler