close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Célébration du 1er août 2016

IntégréTéléchargement
Discours — 01.08.2016
M. Stéphane LORENZINI, Maire
Célébration du 1er août 2016
Messieurs les Conseillers nationaux,
Mesdames et Messieurs les députés,
Monsieur le président du Conseil municipal,
Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,
Chères Lancéennes et chers Lancéens,
Chers Confédérés et résidants,
Chers visiteurs de passage à Lancy,
J’aimerais, au nom du Conseil administratif, de mes collègues Damien Bonfanti et Frédéric Renevey, du
président du Conseil municipal et de la Secrétaire générale, vous souhaiter une cordiale bienvenue dans ce
superbe parc Navazza-Oltramare. Je suis ce soir particulièrement ému de m’adresser à vous pour la
première fois en tant que Maire en ce jour de fête nationale qui plus est en cette année du bicentenaire
de notre entrée dans cette Confédération que nous chérissons tant et que nous fêtons aujourd’hui.
Voilà donc 200 ans que Lancy a rejoint Genève et la Suisse, plus précisément le 16 mars avec la signature
du Traité de Turin âprement négocié par notre illustre citoyen Charles Pictet de Rochemont.
Mais si le Traité de Turin fut le point de départ, tout restait à faire pour les Autorités genevoises. Pour vous
en faire une idée, je vous propose de remonter le temps. Que se passe-t-il en 1816 à Genève?
 Cette année-là, les récoltes de blé ont été insuffisantes. En Ville de Genève, le Conseil municipal ouvre
une souscription pour acheter du blé, alors que le Comité d'agriculture de l'avancement des arts
rappelle aux habitants du Canton qu'il est possible de faire du pain en mélangeant des pommes de
terre à la farine. Une vente de pain blanc est organisée au bénéfice du comité de secours
extraordinaire. Le Conseil d'Etat décide de vendre du pain à meilleur marché aux gens les plus
modestes.
 L'été 1816 est le plus froid depuis le début des mesures au milieu du XVIIIème siècle: la température
moyenne a affiché une valeur de 14.7 degrés. En juillet 1816, les précipitations à Genève furent 2.5
fois plus abondantes que la normale avec 19 jours de pluie. Mary Shelley et Lord Byron, qui
séjournaient près de Genève, ont fait d'ailleurs l'expérience de ce mauvais temps. Reclus dans leur villa
au bord du lac Léman, ils créeront deux chefs d'œuvre de la littérature: "Frankenstein" et le poème
"Ténèbres".
 En France, le Capitaine, Commandant de la compagnie genevoise, issue du 1er régiment suisse auprès
de la Garde royale annonce le recrutement de volontaires pour le service mercenaire.
 On procède à l'adjudication des fournitures et ouvrages en pierre de taille et en maçonnerie destinés à
la délimitation des territoires savoyards et genevois.
 Le Conseil d'Etat reprend l'arrêté de la Diète sur les douanes fédérales en vue de son application dans
le canton.
 Un arrêté du Conseil d'Etat règle provisoirement la circonscription des communes cédées au Canton
de Genève par le Traité de Turin. Une loi organise l'intégration des Communes réunies au Canton de
Genève sur le plan de la législation, de l'administration et de l'organisation judiciaire.
 La Chambre des Etrangers demande aux maires de veiller à l'application du Règlement provisoire sur la
police des étrangers, notamment à l'encontre des pauvres étrangers qui tentent de s'introduire dans le
canton.
 Le Conseil d'Etat organise l'élection de 38 députés au Conseil représentatif suite à l’intégration des
nouvelles communes.
 Et, enfin, le 30 décembre 1816 eut lieu la 1ère célébration solennelle de la Restauration de Genève.
Voici quelques-uns des faits marquants de cette année 1816 qui, comme vous l’aurez constaté, fut dure,
mais aussi exaltante. Vous noterez également que quelques-unes des thématiques abordées sont toujours
d’actualité en 2016:
 les difficultés économiques qui touchent les couches les plus faibles de notre population et pour
lesquelles notre commune a mis en place des structures efficaces d’aide via son Service social comme
l’Epicerie solidaire ou la Permanence chômage, par exemple,
 le questionnement sur la nécessité de contrôler nos frontières, débat qui au lendemain des terribles
attentats qui ont émaillé plusieurs pays voisins refait bien évidemment surface,
 la crainte de l’accueil des migrants qui aujourd’hui fuient les combats ou la misère en provenance de
pays bien plus lointains comme la Syrie, l’Afghanistan ou l’Erythrée,
 Mais aussi le fait que notre système politique, démocratique et populaire sait s’adapter aux évolutions
de la société en garantissant la représentativité de sa population au travers de ses institutions, ce qui il
y 200 ans n’était de loin pas évident en raison des tensions religieuses qui prévalaient encore.
Ces 200 ans écoulés nous ont apporté la paix et la prospérité et Lancy a passé du statut de village agricole
à une ville de 33'000 habitants pour laquelle les autorités, tous partis politiques confondus, œuvrent jour
après jour à développer et à entretenir ses infrastructures, à maîtriser et accompagner son
développement, à répondre aux nombreuses sollicitations sociales et environnementales, à augmenter les
offres culturelles, sportives et de loisir, à garantir la sécurité de ses citoyens tout en veillant à son équilibre
financier.
Je ne terminerai pas sans remercier toutes les personnes sans qui cette fête ne serait tout simplement pas
possible. Je remercie le comité d’organisation et particulièrement son nouveau président Nicolas Hasler,
les Associations lancéennes qui ont accepté de relever le défi aux côtés des deux associations d’Intérêts de
Lancy en prenant la responsabilité des différents stands, soit les corps de la sécurité et leurs amicales, le
Lancy FC et la Gym de Lancy. Sans oublier les collaborateurs des services municipaux, la Musique de Lancy
et tous ceux qui se produisent ce soir pour votre plaisir. Un merci particulier à tous les bénévoles qui
œuvrent, souvent année après année, à la réussite de cette belle fête dont une partie des bénéfices est
destinée à l’organisation du Noël des Aînés au Petit et au Grand-Lancy.
Après les cloches qui ont sonné dans toute la Suisse, le feu d’artifice qui va nous enchanter dans quelques
instants et surtout le feu de joie qui va illuminer cette nuit particulière montrent notre attachement et
notre fierté d’être Suisses et d’habiter ce beau pays.
Vive Lancy, vive Genève, vive la Suisse!
Stéphane Lorenzini, Maire
1er août 2016
Sources
 E. Burgy, "Les sources imprimées de la Restauration genevoise", Société d'Histoire et d'Archéologie de Genève, Genève, 1998
 http://www.meteosuisse.admin.ch/home/actualite/meteosuisse-blog.subpage.html/fr/data/blogs/2016/7/1816--l_annee-sansete.html
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
88 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler