close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Communiqué de presse du 6 août 2016

IntégréTéléchargement
 Communiqué de presse, samedi 6 août 2016 Bilan de la 23e édition de La Plage des Six Pompes, festival international des arts de la rue, à La Chaux-­de-­Fonds, 31 juillet au 6 août 2016 Une 23e édition de La Plage des Six Pompes aux rives élargies pour accueillir les arts de la rue dans toutes leurs formes ! Le plus grand festival international des arts de la rue de Suisse s'achève ce 6 août après 7 jours de festivités dans la ville ancienne et lieux insolites de La Chaux-­de-­
Fonds. 52 compagnies ont donné 228 représentations au chapeau. En sus des scènes traditionnelles, le festival a offert de nouveaux écrins de jeu à plus de 250 artistes : des Anciens Abattoirs à la carrière de la Joux-­Perret, en passant par un site industriel. En répondant aux demandes d'un art polymorphe aux possibilités infinies, La Plage des Six Pompes peut désormais se targuer de jouer dans la cour des grands festivals des arts de la rue. La présence du collectif burkinabé ACMUR a contribué significativement à la réussite artistique de cette 23e édition avec un spectacle politique et poétique plébiscité par un public curieux et admiratif. Par ailleurs, la décoration sobre et effrontée de cette édition 2016 a réussi son pari de lancer le débat public sur la question du rôle de la culture et de son financement dans le canton de Neuchâtel. Une météo contrastée et la concomitance de la fête nationale ont empêché de réitérer les records de l'année dernière. Cependant, la fréquentation de cette 23e édition s'inscrit dans la moyenne de ces cinq dernières années. Pour son dernier jour, la 23e édition de La Plage des Six Pompes a offert au public un concentré des arts de la rue dans tous leurs états ! Entre poésie brute et onirisme, Funambus d'Underclouds Cie a marié le geste circassien avec d’autres médiums artistiques telles que la vidéo et la musique pour une création "totale", racontant les péripéties de l’homme face au monde. Autre performance se situant entre les arts visuels et les arts vivants, STILL MOTION d'Asphalt Piloten (au bénéfice d'une bourse de la Société Suisse des Auteurs (SSA) et de la Fédération des Arts de la Rue Suisses (FARS)) a mis en évidence et en réflexion l’importance du corps humain dans l’espace même des Anciens Abattoirs. De son côté, la compagnie suisso-­‐marseillaise Cie Onyrikon a utilisé le paysage de la carrière de la Joux-­‐Perret comme scénographie pour proposer à son public un voyage hallucinatoire avec EN BAS rituel moderne pour temps primitif. Entre rites théâtraux, musicaux, oniriques et souterrains, elle a offert un spectacle déambulatoire, interdisciplinaire et interactif. Forme radicale d'art de la rue, Rictus de Garniouz Inc. a donné à entendre une interprétation modernisée des « Soliloques du pauvre » du poète social du XIXe siècle, Jehan Rictus. Tout au long d'une déambulation de plus d'une heure et demi, un homme en errance s’est enfoncé dans les abysses des rues chaux-­‐de-­‐fonnières, posant un ultime et lucide regard sur la tournure du monde. Enfin, Furomandie & Cie a présenté Suitwalks à La Plage, une animation de rue par excellence où les participants se mêlent aux gens dans le seul but, beau et louable, d’offrir de la joie et du bonheur aux festivaliers. Repoussant les frontières, Démocratie I love you du collectif ACMUR venu du Burkina Faso reste l'un des clous politique et poétique de cette 23e édition. Superposant leurs histoires, leurs émotions et leur désarroi, les trois acteurs burkinabés de cette satire sociale ont déboulé sur la place du Marché avec une urne géante pour soulever les questions abordant les droits civiques et les abus du pouvoir. La Plage des Six Pompes a aussi innové en invitant cette année deux compagnies en résidence artistique en amont du festival, afin qu'elles puissent adapter leur création aux lieux de jeu chaux-­‐de-­‐fonniers. Chris Cadillac et la Cie Onyrikon ont ainsi pu profiter de plusieurs jours pour s'inspirer des rues de La Chaux-­‐de-­‐Fonds et de la carrière de la Joux-­‐Perret afin de recréer leur spectacle in situ. Pour le programmateur, Emmanuel Moser, le bilan artistique de cette 23e édition est extrêmement positif: "la capacité de La Plage des Six Pompes à pouvoir répondre aux nombreuses petites formes d'art se situant parfois à la frontière des arts de la rue, en leur offrant des lieux de jeux adaptés, conforte la stature du festival sur la scène internationale des arts de la rue". Pour cette 23e édition, La Plage a fait la part belle aux compagnies suisses avec 16 spectacles estampillés label SwissMad. Pour rappel, ce label met en valeur la qualité et la vitalité des arts de la rue en Suisse pour permettre aux artistes helvétiques de se faire connaître et de s'exposer au niveau national et international. Les spectacles proposés étaient d'une qualité "à la hauteur de projets internationaux", et desquels "nous pouvons être très fiers", selon les mots d'Emmanuel Moser. Largement médiatisée pour ses côtés sobre et effronté, la décoration de cette année a le mérite d'avoir ouvert le débat sur la question du rôle de la culture et de son financement dans le canton. L'Association Agora-­‐La Plage des Six Pompes salue le franc mouvement de solidarité en faveur du festival manifesté en particulier lors de la soirée de soutien organisée le 30 juillet et entend poursuivre cette réflexion dans les prochains mois. Une fois encore, plus de 460 bénévoles se sont investis pleinement pour La Plage des Six Pompes. Les organisateurs tiennent à remercier chacun d'entre eux pour cet engagement extraordinaire permettant d'année en année, d'assurer la tenue du plus grand rendez-­‐vous des arts de la rue helvétique. L'utilisation du Temple Allemand comme lieu de repli lors des jours de pluie s'est révélée très convaincante et a pu parer à l'annulation de nombre de représentations. Idéalement situé et adapté tant aux arts de la rue qu'à l'accueil du public, le Temple Allemand a répondu aux attentes de tous et pallier les caprices météorologiques. Au vu de la météo contrastée de cette semaine, la fréquentation de cette 23e édition se situe dans la moyenne de ces cinq dernières années. La 24e édition de La Plage des Six Pompes aura lieu du 30 juillet au 5 août 2017. Contact et renseignements : Attachée de presse : Julie Barretta, tél. +41 79 780 84 68 Présidente de l’association Agora – La Plage des Six Pompes : Nina Vogt, tél. +41 76 515 97 75 
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
92 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler