close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Appel à candidatures pour un contrat doctoral, Université de Pau

IntégréTéléchargement
Appel à candidatures pour un contrat doctoral, Université de Pau, UMR Passages
Discipline : sociologie
Durée : trois ans
Rémunération : minimale de 1684 € brut (2024 € avec 64 h éq. TD d’enseignement par an). Les frais de
mission sur les terrains seront pris en charge.
Thèse sur les mobilisations contre l’exploitation pétrolière : logiques d’action et motivations
Le progrès n’est plus ce qu’il était... La conviction que les découvertes scientifiques et applications
technologiques allaient rendre notre monde plus vivable et agréable au plus grand nombre a perdu de sa force
face au constat de ce que certains ont nommé les « dégâts du progrès » (pollutions, réchauffement climatique,
menace nucléaire). Ce qui constituait le cœur même de la modernisation industrielle est désormais questionné et
vécu comme une potentielle menace. Il en résulte un espace d’incertitude et de doute dans lequel s’instaure un
débat sur les effets sociaux, économiques et politiques produits par les effets induits négatifs de
l’industrialisation et de l’exploitation de la planète. Aux conflits sociaux classiques de la société industrielle liés
à l’organisation du travail et à la distribution des richesses s’ajoute (en ne les remplaçant pas totalement) le
problème de la distribution des risques avec un nouvel enjeu : qui les prend en charge et qui les subit ?
Les mobilisations contre certaines exploitations pétrolières ont avant tout été portées par des populations locales
ne voulant pas être dépossédées de leur terre ou réclamant de meilleures compensations. Depuis une ou deux
décennies, avec une claire accélération ces dernières années, de nouveaux types de mobilisations apparaissent.
Elles ne relèvent plus du classique NIMBY (not in my back yard) : les militants et organisations concernées se
trouvent souvent à des centaines voire des milliers de kilomètres des zones concernées. Les réseaux,
mobilisations, organisations deviennent mondiaux et interviennent à la fois globalement et localement.
La thèse se propose d’étudier ces nouvelles formes de mobilisation et en particulier les représentations et les
logiques d’action de ceux qui les portent. Représentations car la connaissance des acteurs en matière de risques
est loin d’être seulement objective. Ou, plus exactement, dans un monde de doutes et de mise en question
généralisée, la subjectivité des acteurs devient aussi importante que la dimension scientifique et technique
(expérimentale) des risques. Il y a des cas où, « sans la rationalité sociale, la rationalité scientifique reste vide, et
où sans la rationalité scientifique, la rationalité sociale reste aveugle » (Beck). Logiques d’action car il y a de
fortes chances (hypothèse) que les mobilisations combinent plusieurs logiques : défense d’une terre liée à un
héritage ou des traditions (logique d’appartenance), intérêts économiques et visées de compensation (logique
instrumentale), et engagement éthique ou idéologique (logique critique). Il s’agira de voir comment ces logiques
se combinent et d’en capter la dynamique (influence des logiques les unes sur les autres selon les situations,
réseaux et évolution des mobilisations).
Un terrain d’étude principal sera défini avec un ou deux terrains de contrôle. Il serait judicieux de choisir un ou
deux terrains dans des pays du sud (pauvres où la question du développement économique est centrale) et un ou
deux autres dans des pays industriels (où la réflexivité sociale critique est forte) afin de voir comment les
mobilisations interagissent : par quels réseaux et dans quelle mesure (où les mobilisations locales vont-elles
chercher des arguments universels, et de quelles situations locales les mobilisations globales se nourrissentelles ?).
Connaissance et compétences requises
La-le futur-e doctorant-e aura une excellente formation en sociologie (Master en sociologie, mention bien ou très
bien), sera sensible aux questions environnementales et rompu-e à la sociologie de l’action, de l’identité et des
mobilisations collectives. Elle-il fera preuve d’un goût affirmé pour le travail de terrain et d’une aptitude à la
mobilité. Elle-il possédera un très bon niveau en anglais et/ou espagnol, indispensable pour les terrains d’études
qui se situeront sans doute en Afrique anglophone et en Amérique du Sud.
Envoi des candidatures
CV, lettre de motivation et relevé de notes obtenues en licence 3, master 1 et 2, ainsi que leur mémoire de master
2 (en pdf) devront être envoyés, avant le 7 septembre 2016 à francis.jaureguiberry@univ-pau.fr
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
84 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler