close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

ANNONCES du 31 juillet au 7 août 2016 Paroisse Lisle

IntégréTéléchargement
ANNONCES du 31 juillet au 7 août 2016
Dimanche 31 juillet : 18e Dimanche du Temps Ordinaire :
9h : Messe à Montmiral suivie du baptême de Marcelin BOSC
11h : Messe à Lisle : mémoire Oder BOURG, famille DEYMIER–
BOYALS, intention P. Jacques HAMEL et les victimes de la paroisse de
Saint-Etienne-du-Rouvray
Lundi 1er août et mardi 2 : Lisle : 18h : Messe au Centr e Par oissial
Mercredi 3 : Montmir al : 17h: r épétition chor ale;18h : Messe au Centr e
Paroissial
Jeudi 4 : Lisle : 16h30 : Répétition Chor ale ; 17h30 : Messe à la maison
de retraite
Vendredi 5 : Lisle : 18h : Messe au Centr e Par oissial
Samedi 6 : Lisle: Mar iage Aur élie ARLANDES et J ulien BOTELLA ;
baptême Lemy LESAGE; 18h : Messe à Lapeyrière
Dimanche 7 août : 19e Dimanche du Temps Ordinaire :
9h : Messe à Montmiral
11h : Messe à Lisle : mémoire Gaston NATOLY, Roland LALIÈRE, Colette VIATGÉ, Cédric CROUZAT; Baptême Gabin ESCANDE.
Prendre le temps
Je vais prendre le temps de poser mon regard
sur les choses de tous les jours
et de les voir autrement.
Ces choses que, chaque matin, je croise sans voir.
Toutes ces choses familières que je côtoie
à longueur de jours, de mois, d’années…
Je vais prendre le temps de poser mon regard
sur les êtres que j’aime,
de regarder autrement les miens,
celles et ceux qui me sont les plus proches
et que, parfois,
je ne vois même plus…
Oui, je vais prendre le temps
de les découvrir,
de me laisser surprendre encore et toujours
par ceux que j’aime.
Père Robert Riber
« Son parfait dépouillement la rend si claire
Que cette eau ne sait rien de sa limpidité. » Pierre Emmanuel (1916-1984)
Paroisse Lisle - Montmiral
Lisle : Tél : 05.63.40.64.20
Montmiral : Tél : 05.63.33.30.88
centreparoissial.lisle@orange.fr
Dimanche 31 juillet 2016
e
18 Dimanche du Temps Ordinaire
Nous sommes choqués par ce qui est arrivé mardi matin dans le diocèse de
Rouen. La tristesse, la colère, la peur peut-être, nous habitent. Ne cédons
pas : tenons le cap de la foi, de l’espérance et de la charité.
Ces événements doivent nous inciter à la vigilance entre nous, à davantage
de respect. Plus que jamais, nous devons nous cultiver, mieux connaître
notre foi, en vivre vraiment ; ce sera notre premier témoignage et le plus
crédible. N’hésitons pas à lire, à expliquer à ceux qui nous demandent, paisiblement, mais avec de solides convictions, nourries de la prière, de l’enseignement de la Parole de Dieu et de l’Eglise. Imitons l’attitude de Jésus qui
ne juge pas, mais interpelle les consciences.
Les réflexions de Benoît XVI, le 12 septembre 2006 à Ratisbonne, sont toujours d’actualité à propos de l’importance de la raison dans la pensée religieuse. (réflexions à compléter avec ce que le pape a ensuite dit, lors de la rencontre à
Rome du 25 septembre 2006 ; ces textes sont à votre disposition au secrétariat , ou en ligne
sur le site du Saint-Siège )
Je l’écris avec peine, mais, à plusieurs reprises, depuis janvier 2015, j’ai exprimé ma crainte qu’un tel crime pût un jour être perpétré. Les réponses qui
m’ont été faites ? Des sourires et des regards condescendants : « Il est jeune,
exalté », ou bien ces répliques : « Vous êtes pessimiste, vous voyez le mal
partout », « Vous êtes islamophobe », « Vous, les religieux, vous ne risquez
rien » (remarque faite juste après le projet d’attentat déjoué contre une
église en région parisienne au printemps). Naturellement, je pardonne aux
auteurs de toutes ces remarques et attitudes, même si je suis attristé par ces
réactions. Je ne suis pas fier d’avoir vu juste. Je ne veux pas poser à la victime, mais l’amalgame est-il le même pour tous ?
Le relativisme ambiant, le refus de prendre ses responsabilités, à tous les
niveaux, les diverses tentatives de récupération idéologique doivent nous
tenir en éveil. Le piège, c’est la division, la violence, la stigmatisation,
mais ce piège est redoutable, car il fonctionne à double sens.
Que le Seigneur nous aide, que son Esprit nous éclaire et nous soutienne !
« Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. » ( 1 Timothée 2, 4)
Abbé Jean-Claude Ferret
1e lecture (Qo 1, 2 ; 2, 21-23) « Que reste-t-il à l’homme de toute sa peine ? »
2e lecture (Col 3, 1-5.9-11) « Recherchez les réalités d’en haut ; c’est là qu’est le
Christ »
Evangile (Lc 12, 13-21) « Ce que tu auras accumulé, qui l’aura ? »
Entrée : Dieu nous accueille p.185
Psaume : D’âge en âge, Seigneur, tu as été notre refuge
Pr. univ. : Sûr s de ton Amour et for ts de notr e foi, Seigneur , nous te
prions
Communion : Les pauvr es manger ont p.232
Sortie : Tenons en éveil p.217
Psaume 89
Tu fais retourner l’homme à la poussière ;
Tu as dit : « Retournez, fils d’Adam ! »
A tes yeux, mille ans sont comme hier,
C’est un jour qui s’en va, une heure dans la nuit.
Tu les as balayés : ce n’est qu’un songe ;
Dès le matin, c’est une herbe changeante :
Elle fleurit le matin, elle change ;
Le soir, elle est fanée, desséchée.
Apprends-nous la vraie mesure de nos jours :
Que nos cœurs pénètrent la sagesse.
Reviens, Seigneur, pourquoi tarder ?
Ravise-toi par égard pour tes serviteurs.
Rassasie-nous de ton amour au matin,
Que nous passions nos jours dans la joie et les chants.
Que vienne sur nous la douceur du Seigneur notre Dieu !
Consolide pour nous l’œuvre de nos mains.
L’étonnante expérience du don
« L’être humain est fait pour le don ; c’est le don qui exprime et réalise sa dimension de transcendance. L’homme moderne est parfois convaincu, à tort, d’être le
seul auteur de lui-même, de sa vie et de la société. C’est là une présomption, qui
dérive de la fermeture égoïste sur lui-même, qui provient - pour parler en termes de
foi - du péché des origines. […] La conviction d’être auto-suffisant et d’être capable d’éliminer le mal présent dans l’histoire uniquement par sa seule action, a
poussé l’homme à faire coïncider le bonheur et le salut avec des formes immanentes
de bien-être matériel et d’action sociale. De plus, la conviction de l’exigence
d’autonomie de l’économie, qui ne doit pas tolérer "d’influences" de caractère moral, a conduit l’homme à abuser de l’instrument économique, y compris de façon
destructrice. A la longue, ces convictions ont conduit à des systèmes économiques,
sociaux et politiques qui ont foulé aux pieds la liberté de la personne et des corps
sociaux et qui, précisément pour cette raison, n’ont pas été en mesure d’assurer la
justice qu’ils promettaient. »
Benoît XVI, Encyclique L’amour dans la vérité, 29 juin 2009, n°34
L’Homme Nouveau
Plusieurs fois, St Paul demande à ses lecteurs de « revêtir l’Homme Nouveau ».
Ainsi dans la lettre aux Colossiens 3, 10. De même dans la lettre aux Ephésiens 4,
24, il retrouve les mots des prophètes. Ezéchiel annonçait : « Je les animerai d’un
esprit nouveau », « je mettrai en eux un esprit nouveau » (11,19, 36, 26). Et Jésus
avait prévenu Nicodème : « Il faut "naître de nouveau, d’en-haut"»(Jn 3, 3).
Derrière ces images, l’idée est fondamentale en christianisme : l’homme, créé à
l’image de Dieu, doit réussir sa vie en devenant, comme la Trinité, père (créateur),
fils (recevant la vie) et esprit d’amour. Mais le péché a rendu l’homme esclave de
ses convoitises, il est devenu un « vieil homme » sclérosé. C’est le Christ qui lui
redonne une vie nouvelle. Cette vie nouvelle non seulement restitue la droiture première, mais dispose à partager la vie de Dieu. De sous-homme (le vieil homme) on
redevient homme. Et d’homme nouveau, renouvelé, on est appelé à atteindre « la
stature du Christ ».
Des signes - ténus peut-être, mais réels - témoignent en nous de la force de résurrection, du « surgissement du neuf », qui est l’Esprit en nos cœurs. Un des signes
donnés par St Paul est précisément le dépassement des frontières, des catégories
humaines. Vingt siècles n’y ont pas suffi… mais en ce domaine il y a peut-être plus
de progrès que nous le pensons.
(Semainier Chrétien)
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
638 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler