close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Ce que peuvent faire les bailleurs de fonds

IntégréTéléchargement
www.cclt.ca • www.ccsa.ca
Trousse du bailleur de fonds
1. Ce que peuvent faire les bailleurs de fonds
Cet outil offre des recommandations sur la façon dont les Normes canadiennes de prévention de
l’abus de substances chez les jeunes (les Normes) peuvent orienter les pratiques de financement
des bailleurs de fonds avant, pendant et après un cycle de financement.
Avant
Cette section appuie les discussions et la planification avant un cycle de financement ou un appel de
demandes.

Se familiariser avec les Normes canadiennes de prévention de l’abus de substances chez les
jeunes.

Créer des occasions d’échanger au sujet des Normes et de la façon dont elles peuvent renforcer
les efforts de prévention de la consommation de substances chez les jeunes.

Mentionner Prevention Hub Canada en tant que ressource pour les demandeurs de subventions
alors qu’ils élaborent, mettent en œuvre et évaluent leurs initiatives.

Rendre disponibles les ressources sur les pratiques de mobilisation réussie des jeunes aux
demandeurs de subventions.

Recenser les programmes qui ne sont pas fondés sur des données probantes et expliquer
pourquoi leurs demandes de subventions ne seront pas étudiées.

Inciter les demandeurs de subventions à faire appel à des pratiques fondées sur des données
probantes, y compris les Normes.

Promouvoir les normes appropriées (scolaires, communautaires ou familiales) aux demandeurs
de subvention.

Veiller à ce que les demandeurs de subventions aient accès aux manuels sur les Normes
(section trois des normes scolaires et communautaires).

Demander aux demandeurs de subventions d’expliquer l’incidence de leur initiative, de ses
activités, de ses extrants et de ses résultats, à court, moyen et long terme, sur la consommation
de substances chez les jeunes.

Demander aux demandeurs de subventions d’expliquer les incidences qu’aura leur initiative sur
les facteurs reconnus pour leur influence sur la consommation de substances, par exemple en
changeant les attitudes, en renforçant les aptitudes à la vie quotidienne, en améliorant le climat
à l’école et en réduisant l’incidence des transitions chez les élèves.

Formuler vos modèles de demande de subventions de façon à inclure la planification, la
production de rapports et l’évaluation des efforts par rapport aux quatre éléments de la
démarche globale de santé en milieu scolaire (p. ex. enseignement et apprentissage,
environnement scolaire, politiques d’école et services et partenariats).
Centre canadien de lutte contre les toxicomanies • Canadian Centre on Substance Abuse
Page 1
Trousse du bailleur de fonds : 1. Ce que peuvent faire les bailleurs de fonds

Indiquer les sources de données disponibles sur la consommation de substances chez les
jeunes aux demandeurs de subventions

Fournir des gabarits de modèles logiques et des exemples de modèles logiques réussis.

Dresser un inventaire des programmes offerts avant de lancer un appel de demandes pour de
nouvelles initiatives.

Aviser les demandeurs de subventions qu’ils doivent inclure des plans d’évaluation à leurs
demandes.
Pendant
Cette section appuie l’amélioration continue et l’harmonisation des pratiques fondées sur des
données probantes.

Questionner les pratiques d’octroi de subventions aux écoles et communautés par rapport aux
Normes et en discuter.

Si l’initiative doit avoir lieu pendant le temps d’instruction, demander aux bénéficiaires de
subventions d’indiquer comment ils prévoient intégrer la prévention de la consommation de
substances aux programmes d’enseignement provinciaux/territoriaux.

Demander aux bénéficiaires de subventions d’expliquer en quoi l’initiative s’harmonise au travail
quotidien de l’école.

Offrir des ateliers conçus pour renforcer le leadership, la collaboration et la capacité technique,
culturelle et financière nécessaire pour améliorer de façon continue les initiatives de prévention.

Publier des évaluations (possiblement dans Prevention Hub Canada) ou des activités de
transfert de connaissances qui rassemblent les équipes financées actuelles et futures.

Participer à la communauté de pratique en matière d’évaluation de Prevention Hub Canada, à
titre de bailleur de fonds ou pour y aiguiller les bénéficiaires de subventions en tant que
référence et lieu pour discuter et partager de l’information.

Préconiser l’engagement des jeunes en invitant certains d’entre eux à participer au processus
d’examen des subventions.

Envisager des accords de financement à long terme aptes à favoriser la durabilité et
l’amélioration au fil du temps.

Être ouvert au financement d’une gamme d’activités.

Au-delà du financement de nouveaux programmes, envisager d’offrir des ressources pour des
initiatives de coordination et d’amélioration.

Exiger des demandeurs de subventions qu’ils fournissent des réponses axées sur les activités et
les politiques.

Retenir ou réserver 10 % des fonds pour l’évaluation.
Centre canadien de lutte contre les toxicomanies • Canadian Centre on Substance Abuse
Page 2
Trousse du bailleur de fonds : 1. Ce que peuvent faire les bailleurs de fonds
Après
Cette section offre des suggestions sur l’utilisation des résultats d’évaluation et suggère de mettre
l’accent sur la durabilité.

Recenser les pratiques prometteuses et transmettre de l’information à leur sujet aux futurs
demandeurs ou par l’entremise de Prevention Hub Canada.

Évaluer le renouvellement du financement en fonction des l’impact manifeste.

Maintenir l’accent à long terme sur le changement fondamental à l’aide d’approches globales.

Obtenir une rétroaction directe des intervenants les plus directement touchés par les initiatives
et transmettre ces récits.
ISBN 978-1-77178-356-9
© Centre canadien de lutte contre les toxicomanies 2016
Le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies transforme des vies en mobilisant les
gens et les connaissances afin de réduire les méfaits de l’alcool et des drogues sur la
société. En partenariat avec des organismes publics et privés et des organisations non
gouvernementales, il travaille à améliorer la santé et la sécurité des Canadiens.
Les activités et les produits du CCLT sont réalisés grâce à la contribution financière de
Santé Canada. Les opinions exprimées par le CCLT ne reflètent pas nécessairement celles
du gouvernement du Canada
Centre canadien de lutte contre les toxicomanies • Canadian Centre on Substance Abuse
Page 3
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
189 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler