close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

BSV Arboriculture n°22 du 22 juillet 2016 - DRAAF Pays-de-la

IntégréTéléchargement
RESEAU DE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DU TERRITOIRE 2016
PAYS DE LA LOIRE
rédigé par Stéphane LAMARCHE - FREDON Pays de la Loire
ACTUALITES
Ce bulletin est rédigé sur la base d’observations provenant de vergers situés en Loire-Atlantique,
Maine-et-Loire et en Sarthe. S’ajoutent les observations et signalements des acteurs de la filière
présents sur l’ensemble de la région.
Tavelure
Pas de risque.
Oïdium
Fin des risques.
Chancre à l’œil
Dégâts observés.
Puceron lanigère
Arrivée tardive d’Aphelinus
mali.
Carpocapse
Pas de risque actuellement.
Tordeuses
Le vol de Pandemis reprend,
celui de Lobarzewiskii se
poursuit.
Psylles
Conditions favorables.
 Prévisions météo
Météo France annonce un temps sec pour
la semaine à venir.
Les températures maximales seront conformes aux normales saisonnières.
P
Ces conditions sèches limitent le développement des maladies. Elles sont plus favorables aux ravageurs.
OMMES-POIRES
 Tavelure
Observations
Pas d’évolution avec le temps sec des
derniers jours.
Dans les parcelles touchées, des taches
sont présentes sur feuilles et sur fruits.
tir des taches présentes sur les feuilles
et/ou les fruits.
Pas de risque immédiat, mais le prochain
épisode pluvieux devra être pris en
compte pour la gestion de ces parcelles.
Evaluation du risque
Dans ces mêmes parcelles, des contaminations secondaires sont possibles à par-
 Oïdium
Observations
Présence dans les parcelles sensibles
mais pas d’évolution.
Prophylaxie
Les mesures prophylactiques doivent être
privilégiées en supprimant toute source
d’inoculum détectée. Les rameaux oïdiés
doivent être sortis de la parcelle.
Evaluation du risque
La sortie de nouvelles feuilles est lente,
voire terminée. Le risque « oïdium »
s’achève .
ABONNEMENT BSV
Retrouvez le bulletin de santé du végétal
sur le web...
 www.draaf.pays-de-la-loire.agriculture.gouv.fr
 www.paysdelaloire.chambagri.fr
 www.fredonpdl.fr
… ou inscrivez-vous en ligne pour être
informé directement par mail de chaque
nouvelle parution :
http://www.paysdelaloire.chambagri.fr/menu/
vegetal/surveillance-biologique-du-territoire/sinscrireau-bsv-cest-gratuit.html
RESEAU DE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DU TERRITOIRE 2016
PAYS DE LA LOIRE
Page 2
BSV ARBORICULTURE–N°22 DU 22 JUILLET 2016
 Chancre à l’œil
Observations
FREDON PDL
Des symptômes de chancre au niveau de la cuvette oculaire
sont constatés dans quelques parcelles. Ils résultent de
contaminations à la chute des pétales.
Les mesures prophylactiques doivent permettre de limiter
ces contaminations printanières.
Chancre à l’œil
 Puceron lanigère
Observations
FREDON PDL
Les foyers de pucerons lanigères se développent. Aphelinus
mali, micro-hyménoptère qui parasite les pucerons lanigères est enfin arrivé avec la chaleur !
On observe maintenant de nombreux pucerons parasités.
Evaluation du risque
L’arrivée tardive d’Aphelinus mali a, dans les parcelle à
forte pression, laissé les pucerons s’installer.
Dans ces parcelles plus infestées, des interventions ont été
réalisées. Aphelinus mali n’aurait pas assurer seul la régulation.
Pour les autres situations, la régulation se fera naturellement.
Pucerons lanigères parasités
RESEAU DE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DU TERRITOIRE 2016
PAYS DE LA LOIRE
Page 3
BSV ARBORICULTURE–N°22 DU 22 JUILLET 2016
 Acariens rouges
Observations
Avec les fortes chaleurs, la situation s’est quelque peu dégradée dans les parcelles sensibles où la présence des
auxiliaires (typhlodromes, punaises prédatrices) ne suffit
pas à enrayer le ravageur.
Des symptômes de « bronzage » sont observés.
Seuil indicatif de risque
dromes (au minimum 30% de feuilles occupées), le seuil
peut être relevé à 80%.
Evaluation du risque
Les conditions climatiques sont favorables au développement des populations d’acariens. Dans les parcelles où les
populations de P. ulmi sont maintenues par les auxiliaires, il
faut surveiller d’éventuelles remontées de populations.
En absence de typhlodromes, le seuil est de 60% de feuilles
occupées par les acariens rouges. En présence de typhlo-

Favoriser l’action des auxiliaires (lutte chimique aménagée, gestion de l’enherbement…).
Ce bio-agresseur peut être toléré à des niveaux de population élevés dans le verger (seuil
indicatif de risque de 50% des feuilles occupées par au moins une forme mobile) avant de
nécessiter une intervention phytosanitaire, laissant la possibilité à un cortège d’auxiliaires
de s’installer et de maintenir sous contrôle les populations d’acariens.

Les introductions de phytoséiides (tels que Typhlodromus pyri) ont fait leur preuve en matière d’efficacité dans la régulation des populations d’acariens rouges.

L’aspersion sur frondaison en période estivale peut présenter un intérêt contre l’acarien
rouge.
 Carpocapse
Observations
Evaluation du risque
Les captures sont faibles confirmant la fin du premier vol.
Des chenilles et leurs piqûres sur fruits sont observées.
La période à risque pour les éclosions est terminée.
Le second vol pourrait débuter rapidement et s’intensifier
en Vendée début août.
RESEAU DE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DU TERRITOIRE 2016
PAYS DE LA LOIRE
Page 4
BSV ARBORICULTURE–N°22 DU 22 JUILLET 2016
Eléments à prendre en compte
Les conditions climatiques permettant l’accouplement et la ponte sont les suivantes :

T°C crépusculaire > 15°C. température optimale de ponte : 23 à 25°C.

60% < Humidité crépusculaire < 90%. Optimum : 70 à 75%.

Temps calme et non pluvieux.
La majorité des pontes se fait dans les 5 jours suivant l’accouplement.
Après accouplement, les femelles peuvent pondre durant une douzaine de jours.
La durée entre la ponte et l’éclosion : nombre de jours pour atteindre 90° jour en base 10.
RESEAU DE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DU TERRITOIRE 2016
PAYS DE LA LOIRE
Page 5
BSV ARBORICULTURE–N°22 DU 22 JUILLET 2016
 Tordeuses de la pelure
Observations
Evaluation du risque
Le vol d’Archips podana se termine. Les captures de Pandemis heparana reprennent, annonçant le second vol.
Capua n’est pas piégée.
Les niveaux de captures sont faibles.
RESEAU DE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DU TERRITOIRE 2016
PAYS DE LA LOIRE
Page 6
BSV ARBORICULTURE–N°22 DU 22 JUILLET 2016
 Autres tordeuses
Pour Cydia lobarzewskii, le pic de vol est passé et les niveau de captures vont décroître. Surveillez les parcelles
concernées où des piqûres pourraient apparaître. La larve
de petite taille (12 mm au dernier stade) sera présente sous
l’épiderme, avant de creuser dans la chair jusqu’aux pépins.
Dégât caractéristique en spirale et larve de Cydia lobarzewskii
FREDON PDL
Evaluation du risque
Le vol de la tordeuse rouge des bourgeons est terminé.
Celui de la petite tordeuse des fruits (Cydia lobarzewskii)
faiblit maintenant. Les dégâts ont été constatés.
FREDON PDL
Observations
RESEAU DE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DU TERRITOIRE 2016
PAYS DE LA LOIRE
Page 7
BSV ARBORICULTURE–N°22 DU 22 JUILLET 2016
 Mineuse cerclée
La mineuse cerclée est celle qui peut préoccuper les arboriculteurs souhaitant exporter vers des pays où le ravageur
n’existe pas.
Evaluation du risque
Seule l’abondance des mines peut occasionner des dégâts
par diminution de la photosynthèse, puis la chute des
feuilles.
Observations
Des mines circulaires creusées par les larves sont observées sur la face supérieure des feuilles. Les symptômes
sont constatés en parcelles bio.
 Accidents climatiques
Observations
FREDON PDL
Des « coups de soleil » sont observés. On les retrouve souvent dans les parcelles dépourvues de filets anti-grêle, ou
en bout de rangs. Les journées chaudes ont provoqué des
dégâts sur la face la plus exposée du fruit, allant de la
simple décoloration, jusqu’à la formation d’un tissu liégeux.
Evaluation du risque
Les « coups de soleil » n’évoluent pas en pourriture. Ces
fruits pourront être triés au moment de la cueillette et lors
du conditionnement. La taille en vert (suppression des gourmands) doit être réalisée en dehors des périodes à risques
de températures caniculaires, pour ne pas induire des brûlures sur les fruits subitement exposés.
Dégât de « coup de soleil » sur fruit exposé
P
OIRES
 Phytoptes
Observations
Des dégâts de phytoptes libres sont signalés. Ils se traduisent par un dessèchement du feuillage (folletage) et peuvent provoquer de la rugosité sur les fruits.
Evolution du risque
Dans les parcelles concernées, le ralentissement de la végétation pénalise les arbres atteints. A surveiller.
Les symptômes de folletage peuvent
être liés aux fortes températures
associées à une très faible hygrométrie. L'irrigation en début de journée
(à éviter sur frondaison dans les
zones sujettes au feu bactérien)
permet de limiter le phénomène.
RESEAU DE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DU TERRITOIRE 2016
PAYS DE LA LOIRE
Page 8
BSV ARBORICULTURE–N°22 DU 22 JUILLET 2016
 Psylle du poirier
Observations
Evolution du risque
En général, la situation est saine. Sur les sites où ils sont
actifs, on observe des individus à tous les stades avec une
majorité de larves âgées et la présence de miellat et de fumagine.
Les températures actuelles et l’absence de pluie peuvent
favoriser l’activité des psylles.
Surveillez les parcelles sensibles.
L’arrosage sur frondaison limite le miellat et la fumagine.

Préserver les auxiliaires est la première mesure à prendre pour lutter contre le psylle, en
adaptant le programme phytosanitaire et en évitant les broyages injustifiés de l’enherbement. Ainsi, les prédateurs naturels les plus efficaces contre ce ravageur, à savoir anthocorides, syrphes et chrysopes, vont aider à la régulation des populations de psylle.

Pour éviter l’excès de végétation, il faut raisonner la fertilisation azotée et opérer une
taille en vert.

Le psylle étant très mobile, ces opérations sont à réaliser à l’échelle du verger pour éviter
les recolonisations.
RESEAU DE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DU TERRITOIRE 2016
PAYS DE LA LOIRE
Ce bulletin est produit à partir d’observations ponctuelles. S’il donne une tendance de la situation sanitaire
régionale, celle-ci ne peut être transposée telle quelle à la parcelle. La CRAPL dégage donc toute responsabilité
quant aux décisions prises par les agriculteurs pour la protection de leurs cultures et les invite à prendre ces
décisions sur la base des observations qu’ils auront réalisées sur leurs parcelles.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
502 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler