close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

20160720 bsv maraichage - DRAAF Pays-de-la

IntégréTéléchargement
RESEAU DE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DU TERRITOIRE 2016
PAYS DE LA LOIRE
B S V
MA R A I C H A G E – N ° 2 1
D U
2 0
J U I L L E T
2 0 1 6
rédigé par Maëlle KRZYZANOWSKI - CDDL - CA 49
ACTUALITES
Bilan météo
P. 1
Allium
Dégâts mineuse,
Mildiou : accalmie
P. 2
Asperge
Risque criocères
P.2
Brassicacées
Teigne,
P. 3
Carotte—Céleri
Mouche de la carotte, mineuse du céleri
P.3
Cucurbitacées
Situation toujours
compliquée
P.4
Fraisiers
Acariens, thrips
P.5
Laitue
Un peu de noctuelles, P. 5
Tomate
Oïdium
P. 6
Le temps sec permet d’assainir bon nombre de cultures. On trouve encore quelques stigmates des journées froides et nuageuses des semaines précédentes. Ils devraient rapidement disparaître si le temps estival veut bien se maintenir. Attention aux ravageurs d’été,
maintes fois annoncés, pas encore arrivés (altises, thrips). Ce sera peut être pour cette
semaine
B
ILAN METEOROLOGIQUE
Sources : réseaux de stations météorologiques SBT—Demeter
Pluviométrie 2016
(S 28)
T min S 28
T max S 28
Machecoul
578,2 mm (+0,4)
10,2 °C
30,8 °C
St-Julien-deConcelles
509,8 mm (+0,8)
9,7 °C
30,8 °C
Allonnes (49)
405,0 mm (+1,8)
9,4 °C
21,1 °C
St-Mathurin-surLoire
363,6 mm (+1,8)
8,2 °C
31,1 °C
Le-Lude
543,4 mm (+8,4)
7,0 °C
30,9 °C
St-Jean-de-Monts
501,0 mm (+0,4)
8,4 °C
31,5 °C
Vix
413,2 mm (+0,2)
8,3 °C
32,3 °C
La semaine 28 a débuté sous la grisaille,
avec des pluies assez importantes par
endroit (15 mm dans certains secteur le
12/07). Le beau temps est revenu à partir
du 14/07. Les fortes températures de la
fin de semaine 28 et du début de 29 seront très favorables aux thrips et acariens.
Quelques risques d’orage sur le nord de la
région jeudi ou vendredi. Le temps reste
sec, avec des températures en baisse (de
l’ordre de 25 à 27 °C).
ABONNEMENT BSV
Retrouvez le bulletin de santé du végétal
sur le web...
 www.draaf.pays-de-la-loire.agriculture.gouv.fr
 www.paysdelaloire.chambagri.fr
 www.fredonpdl.fr
… ou inscrivez-vous en ligne pour être
informé directement par mail de chaque
nouvelle parution :
http://www.paysdelaloire.chambagri.fr/menu/
vegetal/surveillance-biologique-du-territoire/sinscrireau-bsv-cest-gratuit.html
RESEAU DE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DU TERRITOIRE 2016
PAYS DE LA LOIRE
Page 2
BSV MARAICHAGE–N°21 DU 20 JUILLET 2016
A
LLIUM
Poireau : Allonnes, Ste-Gemmes-sur-Loire, Beaufort-en-Vallée (49), Plessé, parcelles flottantes (44)
 Ravageurs
Mineuse
On continue à trouver des pupes dans les poireaux en récolte sur le 44 (20 % en semaine 28). Pas d’observation de
piqure pour le moment sur 49, ni de piégeage dans les bols
jaunes.
Mouche de l’oignon
Aucune mouche dans les pièges la semaine dernière, pas
de dégât non plus dans les parcelles. Le début de semaine
29 est trop chaud pour qu’il y ait un risque.
Teigne
poireaux primeurs, on voyait quelques dégâts la semaine
dernière (5 %), on n’en trouve pas sur Ste-Gemmes, Plessé
et Beaufort. Soyez vigilant dans les jours à venir.
Thrips
10 thrips sur les plaques à SteGemmes en semaine 28, 12
en semaine 29, les parcelles
de poireaux sont plutôt
propres. Plus de pression en oignon. Le temps chaud leur
sera très favorable. Le risque est fort sur tous les alliums
cette semaine.
3 teignes à Ste-Gemmes et
Plessé, 34 à Beaufort. Sur les
 Maladies
Mildiou (oignon)
D’après Miloni, le climat de la semaine dernière a permis
des sporulations dans tous les secteurs entre le 12 et le 15
juillet. Risque de sporulation sur taches à St-Julien-deCcelles le 21 juillet. Pas d’évolution de la maladie sur les
A
autres sites de modélisation cette semaine. Attention dans
les parcelles où la maladie est présente, avec les irrigations
importantes qui vont être pratiquées, l’ambiance autour des
plantes pourrait lui permettre de se maintenir.
SPERGES
Allonnes, Villebernier (49)
 Ravageurs & Maladies
Criocères
Le temps plus froid de début
de semaine 28 et des interventions des producteurs ont
fait baisser les populations
dans les parcelles. Avec le coup de chaud, elles devraient
repartir à la hausse cette semaine.
Stemphylium
Avec le temps prévu cette semaine, peu de risque.
Œufs de criocères, noirs et insérés perpendiculairement à la
tige. Crédit photo CDDL
RESEAU DE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DU TERRITOIRE 2016
PAYS DE LA LOIRE
Page 3
BSV MARAICHAGE–N°21 DU 20 JUILLET 2016
B
RASSICACEES
Chou : Longué, Beaufort-en-Vallée (49) Radis : parcelles flottantes 44
 Ravageurs & Maladie
Mouche du chou (chou)
Mildiou (radis)
La pression mouche du chou est en augmentation en ce
début de semaine : à Longué, on relève 1,5 mouche / piège
et 2,5 mouches/ piège à Beaufort-en-Vallée. Les conditions
climatiques ne sont pas favorables au vol de la mouche,
Aucun risque sur les parcelles de chou. Sur les parcelles de
radis noir et rutabaga, la pose d’un voile est préférable.
Dans le 44, le mildiou est toujours présent dans les parcelles de radis : des dégâts sont observés sur 5% des
plantes en moyenne dans les parcelles suivies. Le temps
chaud et sec de ces derniers jours va permettre d’assainir
les cultures et de faire baisser le risque.
Mouche du semis (chou)
Aucune mouche du semis n’a été piégée dans les parcelles
suivies. Aucun risque vis-à-vis de ce ravageur.
Papillons
On observe une baisse de la pression teigne dans les parcelles de chou. Quelques pontes et chenilles de piérides
signalées sur le 49.
C
AROTTE —
C
Parcelle de radis, saine. Crédit photo CDDL
ELERI
Modèle septocel : données météorologiques de Allonnes (49), Machecoul (44) et St-Jean-de-Monts (85).
Carotte : Varennes-sur-Loire, Ste-Gemmes-sur-Loire (49) Panais : Longué (49)
 Ravageurs
Mouche de la carotte (Psila rosae)
Mouche du céleri
La pression mouche de la carotte est variable d’une parcelle à l’autre. A Varennes-sur-Loire, on constate une augmentation du nombre de mouches piégées (3 mouches /
plaque) alors qu’il diminue à Ste-Gemmes-sur-Loire
(0,5 mouche / plaque).
Les piégeages sont stables dans la parcelle suivie : 4 individus /piège.
Aucune mouche de la carotte n’a été piégée dans la parcelle de panais.
 Maladies
Le modèle Septocel (DGAL—INOKI) indique des conditions favorables à des contaminations par la septoriose le 11 juillet dernier sur Machecoul et St-Jean-de-Monts ainsi que des prévisions favorables les 20 et 21 juillet prochains. Sur Allonnes, pas de
risques de contamination depuis le 4 juillet dernier.
En parcelle, quelques taches de septoriose sont visibles. Elles sèchent avec le beau temps.
RESEAU DE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DU TERRITOIRE 2016
PAYS DE LA LOIRE
Page 4
BSV MARAICHAGE–N°21 DU 20 JUILLET 2016
C
ONCOMBRE —
M
ELON
Concombre : St-Philbert-de-Grandlieu, Bouguenais , Bouaye, Haute-Goulaine, Basse-Goulaine (44), Treize-Spetiers (85).
 Ravageurs
Thrips (concombre)
Mineuse et Noctuelle défoliatrice (concombre)
Très forte pression sur St-Philbert. La situation est plus
calme sur les autres parcelles suivies, mais leur présence
tend à augmenter sur toute la région nantaise. Avec le
temps très chaud de la fin de semaine 28 et du début de
29, le risque est très important.
Mineuses et chenilles sont présentes dans les parcelles. La
pression est moyenne pour ces deux ravageurs.
Acarien (concombre)
Jusqu’en milieu de semaine 28, la PBI permettait à peu
près de réguler les populations d’acariens. Avec le temps
très chaud de ces derniers jours, les populations explosent.
Le risque est très élevé.
Puceron (concombre)
Après être resté stable avec le temps plus frais, le coup de
chaud fait repartir les populations de pucerons à la hausse,
avec de nouveaux foyers détectés dans de nombreuses
parcelles. Là aussi, le risque est élevé.
Aleurodes (concombre)
Les auxiliaires commerciaux ne suffisent pas à réguler les
populations d’aleurodes, les piégeages mécaniques
(plaques et bandes jaunes) complétaient leur action de façon suffisante jusque là. Attention avec le temps de ce début de semaine.
Punaise (concombre)
La situation est compliquée dans les serres où elles sont
présentes. St-Philbert reste la parcelle la plus touchée. Les
populations tendent à augmenter sur tous les sites avec le
coup de chaud.
 Maladie
Oïdium (concombre)
Pythium (concombre)
Attention à cette maladie avec
le temps sec obligeant à de
larges aérations. Cela favorise
sa dispersion dans les parcelles touchées. Le risque est élevé.
Le stade sensible est dépassé
dans les serres touchées. Les
plantations de semaine 27 et
28 semblent moins touchées
que celles des semaines précédentes. La pression est
moyenne.
Mildiou (concombre—melon)
La situation est beaucoup plus calme en concombre. Les
foyers de mildiou sont pour le moment contenus par le
temps chaud et sec en melon. Ils repartiront si le temps
tourne à l’orage.
Didymella (concombre)
La pression s’est maintenue jusqu’en milieu de semaine 28
du fait du temps plutôt froid et humide. Même si le temps
annoncé paraît moins favorable a priori, se méfier des montées trop rapides en températures dans les serres, cela favorise la formation de condensation sur les feuilles, très
propice au didymella.
Viroses (concombre)
Pression stable dans les serres touchées. Pas d’évolution
du nombre de plantes touchées.
Bactériose (melon)
Après de fortes pressions début juillet, le temps plus sec
permet de diminuer le risque vis-à-vis de cette maladie.
Botrytis (concombre)
Cette maladie était stabilisée en milieu de semaine 28 dans
les serres touchées. Le temps plus sec devrait permettre
d’assainir la situation.
Bactériose sur melon. Crédit photo GDM—CA85
RESEAU DE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DU TERRITOIRE 2016
PAYS DE LA LOIRE
Page 5
BSV MARAICHAGE–N°21 DU 20 JUILLET 2016
F
RAISIER (suite)
Allonnes Varennes-sur-Loire, St-Mathurin-sur-Loire, (49), Coulon (85)
 Ravageurs
Pucerons - Acariens
A Varennes-sur-Loire, le foyer de pucerons se développe
dans la parcelle suivie : 15 % des plantes sont touchées. On
observe également des auxiliaires naturels : momies de
Praons et larves de syrphes. A St-Mathurin, la pression reste
faible avec 5 % de plantes touchées.
Dans le 49, on observe peu d’acariens dans les parcelles
suivies. A St-Mathurin, on nous signale une attaque sur 5 %
des plantes. Le temps actuel est très favorable aux acariens.
Thrips
La pression thrips est en augmentation dans les parcelles
de fraisiers remontants. A Va-
rennes-sur-Loire, 10 % des pieds sont touchés. A StMathurin, la pression est forte : 55 % des plantes présentent au moins un individu. Les conditions climatiques sont
propices au développement de ce ravageur. Le risque est
fort, surveillez vos parcelles.
Drosophila suzukii
A Varennes-sur-Loire, on constate une augmentation du
nombre de mouches piégées par rapport à la fin de semaine 28 : 18,5 mouches / piège au début de la semaine
29 contre 3 individus le 14/07. A St-Mathurin, aucune
mouche n’a été piégée. D.suzukii apprécie les températures entre 20-30°C ainsi que l’ombre et l’humidité, les
chaleurs enregistrées ces derniers jours vont ralentir sa
propagation dans les cultures. Poursuivre les mesures prophylactiques.
T
OMATE
Tomate : Basse-Goulaine, Bouaye, Haute-Goulaine, Machecoul, St-Philbert-de-Grand-Lieu, St-Julien-de-Concelles, Pont-StMarin (44), Petosse (85)
 Ravageurs
Puceron—Acariens
Aleurodes
A Petosse, des pucerons morts sont toujours visibles sur
10 % des plantes. Sur la parcelle, on observe un développement important de fumagine ainsi que de nombreuses exuvies. Ces symptômes sont la conséquence de la forte pression pucerons observée dans la parcelle les semaines passées. Dans les autres parcelles suivies, aucune attaque de
pucerons n’a été signalée. Les populations repartent à la
hausse avec le retour d’un temps chaud. Certaines parcelles d’aubergine sont également très touchées.
Dans le 44, on observe des aleurodes dans la majorité des
parcelles suivies. La semaine dernière, le nombre de
plantes présentant des attaques n’excédait pas 7 %.Attention, les températures enregistrées depuis la fin de semaine
28 sont très propices à leur développement.
A Bouaye, Machecoul, St-Philbert-deGrand-Lieu et St-Julien-de-Concelles, la
pression acariens reste faible avec 1 à
2 % de pieds touchés en début de semaine 28. Attention, le climat de cette
semaine leur est très favorable. Un cas
d’acariose bronzée signalé en aubergine
sur le 85. crédit photo GDM
Cochenille et Noctuelles
A St-Philbert-de-Grand-Lieu, plusieurs plantes présentaient
des dégâts de noctuelles (feuilles trouées). La pression est
moyenne, mais risque d’augmenter cette semaine avec les
températures annoncées.
La cochenille est toujours présente
dans les parcelles suivies à HauteGoulaine et St-Julien-de-Ccelles. La
pression reste stable avec 1 % de
plantes touchées.
Cochenilles sur tige de tomate. Crédit photo D Blancard
RESEAU DE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DU TERRITOIRE 2016
PAYS DE LA LOIRE
Page 6
BSV MARAICHAGE–N°21 DU 20 JUILLET 2016
T
OMATE (SUITE)
 Maladies
Oïdium
Botrytis
Dans le 44, on retrouve des attaques d’oïdium dans la majorité des parcelles suivies. Attention, les aérations qui seront pratiquées cette semaine vont permettre la dissémination des spores dans les parcelles touchées. Le risque lié à
cette maladie est important.
A Bouaye, Haute-Goulaine, St-Julien-de-Concelles et Machecoul, on nous signalait la présence de botrytis sur 3 à 4 %
des plantes en semaine 28. La pression reste stable par
rapport à la fin du mois de juin. Cependant à Pétosse, les
attaques touchaient quasiment toute la parcelle. Des dégâts étaient observables sur 85 % des plants.
Mildiou
Le mildiou est peu présent dans les parcelles suivies. Le
temps de cette semaine lui sera beaucoup moins favorable
et devrait permettre enfin de faire sécher les chancres.
S
ALADE :
Le temps de cette semaine, comme pour le mildiou devrait
faire sécher les plaies. Le risque baisse pour cette maladie.
L
AITUE
Laitue : parcelles flottantes (44), Ste-Gemmes-sur-Loire, Varennes-sur-Loire (49) ,
Mâche : parcelles flottantes (44)
 Ravageurs & maladies
Noctuelles (laitue)
Pas de noctuelles dans les pièges sur Ste-Gemmes et Varennes cette semaine. La pression est en baisse dans les
parcelles du 49 (moins de chenilles qu’en semaine 28).
Mildiou (laitue)
Dans le 44, on observe encore quelques taches de mildiou
dans les parcelles en semaine 28. le temps chaud de ces
jours-ci permet de les faire sécher et fait nettement baisser
la pression.
Pythium (laitue)
La semaine dernière des problèmes de reprise sur certaines
plantations du 44 étaient observés du fait des conditions
météo orageuses.
(*) 1 = risque faible; 2 = risque assez faible; 3 = risque moyen; 4 = risque assez fort; 5 = risque fort
RESEAU DE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DU TERRITOIRE 2016
PAYS DE LA LOIRE
Rédacteur : Maëlle Krzyzanowski – CDDL - CA 49 - maelle.krzyzanowski@maine-et-loire.chambagri.fr
Directeur de publication : Jean-Loïc Landrein - président du Comité régional de surveillance biologique du territoire.
Groupe technique restreint : CDDL - SRAL - GDM - CDDM - FREDON - Coopérative Rosée des champs
Observateurs : CDDL - CDDM - Coopérative Rosée des champs - Fleuron d’Anjou - GAB44 - CAB - GDM - Symbiose Val Nantais - CLAUSE - UNILET - Maraichers.
Ce bulletin est produit à partir d’observations ponctuelles. S’il donne une tendance de la situation sanitaire
régionale, celle-ci ne peut être transposée telle quelle à la parcelle. La CRAPL dégage donc toute responsabilité
quant aux décisions prises par les agriculteurs pour la protection de leurs cultures et les invite à prendre ces
décisions sur la base des observations qu’ils auront réalisées sur leurs parcelles.
Action pilotée par le ministère chargé de l’Agriculture, avec l’appui financier de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques, par les crédits issus
de la redevance pour pollutions diffuses attribués au financement du plan Ecophyto.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
1
Taille du fichier
1 074 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler