close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Après 3 jours de négociation conventionnelle, un projet loin des

IntégréTéléchargement
Paris, le 21 juillet 2016
Après 3 jours de négociation conventionnelle, un projet loin des
aspirations des médecins libéraux
La CSMF le regrette, mais le texte de la négociation conventionnelle qui nous est proposé a
dix ans de retard.
Certes, il y a eu depuis 3 jours quelques avancées, quelques sparadraps mis ici et là pour
éviter que le système ne s’écroule. Mais la CSMF a une autre ambition, SAUVER la
médecine libérale en préparant sa mutation technologique et en valorisant le rôle du
médecin à travers l’expertise médicale dans l’intérêt du patient et de l’attractivité de notre
profession.
C’est dans ce sens que nous avons proposé le 15 juin dernier le NEW DEAL de la CSMF,
projet politique en 10 points qui offre une vision à court, moyen et long terme pour la
médecine libérale.
A cette heure-ci, la CNAM a seulement retenu l’idée de mettre en œuvre les consultations à
4 niveaux (c’est-à-dire être rémunéré en fonction du contenu des actes et de notre savoirfaire) et c’est une première victoire.
Cependant, il y a d’autres points durs pour la CSMF pour pouvoir aller vers une signature
conventionnelle :
−
C = CS = 25 euros immédiatement et sans attendre avril 2018 pour tous les
médecins quel que soit le secteur d’exercice,
−
L’arrêt de la stigmatisation des médecins exerçant en secteur 2, dont les patients
ne doivent pas être pénalisés,
−
Une option de pratique tarifaire maîtrisée pour tous les médecins libéraux,
−
Aucune baisse tarifaire quelle que soit la spécialité,
−
La modernisation des tarifs des actes techniques avec majoration du point travail
et réévaluation du coût de la pratique.
A ce jour, la CNAM ne souhaite pas négocier sur l’ensemble de ces points durs.
L’Assemblée Générale de samedi prochain décidera mais à l’évidence, entre une loi de
santé délétère et une négociation conventionnelle sans ambition, la signature de la CSMF
devient de plus en plus incertaine !
Dr Jean-Paul Ortiz - Président
06 07 86 08 83
jp.ortiz@csmf.org
Relations presse : Shakti Staal
01 43 18 88 17 / 06 77 58 25 08
com@csmf.org
Créée en 1928, la Confédération des Syndicats Médicaux Français est le premier syndicat de médecins français. Elle regroupe des syndicats de
médecins libéraux généralistes et spécialistes et deux structures nationales, l’UNOF (médecins généralistes) et l’UMESPE (médecins
spécialistes). Elle fédère également 101 syndicats présents dans chaque département de métropole et d’outre-mer, les médecins à exercice
particulier (MEP) et les médecins hospitaliers exerçant en libéral.
Elle défend et représente ses membres dans les différentes négociations, tables rondes auprès des institutions publiques notamment. Elle
contribue tout au long de leur pratique à la formation permanente et les accompagne tout au long de leur parcours.
Dans ses valeurs, la CSMF revendique l’indépendance et la probité de la médecine, défend un contrat avec la société et l’esprit conventionnel.
Elle soutient une médecine « libérale et sociale », véritable acteur économique, d’innovation et de progrès. Elle assure la défense syndicale
individuelle et collective de tous les médecins libéraux. Elle est présidée par le Dr Jean-Paul Ortiz, médecin néphrologue, depuis mars 2014.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
28 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler