close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

CCTP Fondations

IntégréTéléchargement
CCTP - Fondations
Document réalisé en partenariat avec Batiactu Systèmes
Page 1
CCTP - Fondations
1. - Généralités du lot Gros Œuvre
Les travaux seront exécutés conformément aux clauses et conditions générales des documents ci-après en
vigueur à la date de remise des offres, à savoir :
- les documents techniques applicables aux travaux de Terrassement, de Gros Œuvre, de Béton Armé ;
- les Normes françaises et européennes Homologuées (NF - EN) et documents de référence ;
- les règles d’exécution des Documents Techniques Unifiés contenant les prescriptions des Cahiers des
Clauses Techniques (CCT), des Cahiers des Clauses Spéciales (CCS) et autres documents, en
particulier :
- DTU 13.11 Fondations superficielles ;
- DTU 21 Travaux de bâtiment - Exécution des ouvrages en béton - Cahier des clauses
techniques (indice de classement : P 18-201) ;
- DTU 23.1 Murs en béton banché :
- Partie 1 : Cahier des clauses techniques (indice de classement : P 18-210) ;
- Guide pour le choix des types de murs de façade en fonction du site (indice de
classement : P 18-210/GUI).
- Eurocode / règles de calcul :
- Eurocode 0 - EN 1990 : Eurocodes structuraux - Base de calcul des structures ;
- Eurocode 2 - EN 1992 : Calcul des structures en béton ;
- arrêtés, circulaires et avis précisant les modalités d’application des textes normatifs précités ;
- le Cahier des Clauses Administratives Particulières (CCAP) ;
- le présent Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP).
Bétons (Généralités)
Les exigences applicables aux matériaux constitutifs du béton, aux propriétés du béton frais et durci et à leur
vérification, aux limitations imposées à la composition du béton, à la spécificité du béton, à la livraison du béton
frais, aux procédures de contrôle de production, aux critères de conformité et à l’évaluation de la conformité, seront
conformes à la norme NF EN 206 Béton - Spécification, performances, production et conformité (indice de
classement : P 18-325). Les dispositions à respecter en France en complément de la norme NF EN 206 lorsque
celle-ci autorise l’application de normes nationales ou de dispositions particulières là où le béton est utilisé seront
conformes à la NF EN 206/CN - Complément national à la norme NF EN 206 (indice de classement : P 18325/CN).
La norme NF EN 206 Béton - Spécification, performances, production et conformité (indice de classement : P 18325) ainsi que le complément national NF EN 206/CN s’appliquent au béton destiné aux structures coulées en
place, aux structures préfabriquées, aux éléments de structure préfabriqués pour bâtiments et structure de génie
civil, au béton auto-plaçant. Le béton peut être du béton fabriqué sur chantier, du béton prêt à l’emploi ou du béton
fabriqué dans une usine de production d’éléments préfabriqués.
Les prescriptions communes pour l’exécution des ouvrages en béton seront conformes à la norme NF EN 13670
Exécution des structures en béton (indice de classement : P 18-450), en particulier pour les constructions dont le
projet est conforme à la NF EN 1992-1 et pour les parties en béton des structures mixtes dont le projet est
conforme à la NF EN 1994-1.
Le béton doit être spécifié :
- soit comme béton à propriétés spécifiées en référence généralement à la classification ou aux valeurs
cibles de l’article 4 ‘Classification’ de l’NF EN 206 et aux exigences énoncées en :
- § 5.3 ‘Exigences liées aux classes d’exposition’ ;
- § 5.4 ‘Exigences relatives au béton frais’ ;
- § 5.5 ‘Exigences relatives au béton durci’.
- soit comme béton à composition prescrite en spécifiant la composition.
La spécification des propriétés du béton ou la prescription de sa composition doit être basée sur des résultats
d’essais initiaux ou des informations provenant d’une longue expérience acquise avec un béton comparable, en
tenant compte des exigences fondamentales relatives aux constituants et à la composition du béton.
Document réalisé en partenariat avec Batiactu Systèmes
Page 2
CCTP - Fondations
Pour le béton à composition prescrite, c’est la responsabilité du prescripteur de s’assurer que les prescriptions sont
conformes aux exigences générales de l’NF EN 206 et que la composition spécifiée permet d’atteindre la
performance attendue pour le béton aussi bien à l’état frais que durci. Le prescripteur doit tenir et mettre à jour la
documentation venant à l’appui de la prescription pour obtenir la performance attendue pour le béton. Dans le cas
des bétons à composition prescrite dans une norme, cette tâche est de la responsabilité des organismes nationaux
de normalisation.
Le système Béton Étanche Sika Sika
Le Système Béton Étanche Sika SIKA est destiné à la réalisation de structures capables de reprendre les pressions
hydrostatiques jusqu’à 1,5 bar et devant également assurer l’étanchéité à l’eau liquide. Le procédé ne comporte pas de
revêtement d’étanchéité, ni de revêtement d’imperméabilisation.
L’étanchéité d’une structure armée selon ce système est assurée par trois étapes :
•
•
•
la gestion de la fissuration pour un ouvrage constitué d’éléments sans point faible ni fissure ;
le traitement des joints (fractionnement, dilatation) et des points particuliers (passage de tuyaux, joints
de construction et de dilatation, écarteurs de coffrage, … etc) vis-à-vis de l’étanchéité de l’ouvrage ;
une formulation de Béton Étanche Sika SIKA spécifique selon les recommandations de Sika pour une
étanchéité performante et durable.
Ce procédé s’inscrit donc dans une approche globale pour :
•
minimiser les phénomènes de fissuration non maîtrisés du béton par déformations imposées, tout en
tenant compte des sollicitations de flexion. Pour cela, le bureau d’études doit définir le calepinage de
l’ouvrage, vis-à-vis de la fissuration de déformation et de retrait ;
•
choisir les produits d’étanchéité adaptés aux joints de fractionnement et de dilatation, ainsi que de
ceux destinés au traitement des points singuliers ;
•
définir la formulation du béton adaptée au chantier et validée par les laboratoires de SIKA France.
Cette formulation devra être associée à un phasage de coulage adapté et à une bonne mise en œuvre
du béton respectant les prescriptions de la norme NF EN 13670 et en particulier l’article 8.5
concernant la cure du béton.
La société SIKA France fournit tous les composants de la gamme SIKA nécessaires à l’étanchéité de l’ouvrage.
1.1. Fondations en Béton Étanche Sika
Les valeurs limites applicables en France pour la composition et les propriétés des bétons pour les éléments
d’ossatures en fondation et en élévations seront conformes au tableau NA.F.1 de l’annexe F de la norme NF NF
EN 206/CN.
Les aciers seront conformes aux prescriptions de NF EN 1992-1-1 : Eurocode 2 - Calcul des structures en béton Partie 1-1 + Amendement A1 (indice de classement : P 18-711-1) et de son Annexe nationale (indice de
classement : P 18-711-1/NA).
 Notes à l’attention des prescripteurs :
- les caractéristiques des ouvrages béton défini ci-dessous ne représentent que des exemples de
préconisations d’ouvrages ;
Document réalisé en partenariat avec Batiactu Systèmes
Page 3
CCTP - Fondations
- les adjuvants préconisés sont proposés en exemple pour définir une solution de Béton Étanche Sika ;
- ces préconisations ne peuvent pas remplacer les préconisations d’un bureau d’étude technique
concernant les caractéristiques du béton, ainsi que les additifs. L’ensemble des préconisations doivent
être réalisées en fonction des contraintes réelles du chantier (sol, charges, localisation, etc.).
Document réalisé en partenariat avec Batiactu Systèmes
Page 4
CCTP - Fondations
1.1.1. Semelles de fondations en Béton Étanche Sika
Caractéristiques du béton S4 à autoplaçant suivant NF NF EN 206, son complément national NF NF EN
206/CN et étude ingénieur béton, tout en restant conforme aux critères suivants :
- Classe de résistance minimale C25/30 ;
- Béton classe d’exposition XC2 (F) : environnement humide, rarement sec ;
- Ciment conforme à l'EN 197-1, appartenant à la classe de résistance 42,5 ;
- Rapport Eeff/liant total maximal : 0,45 ;
- Teneur minimale en liant total 350 kg/m3(dont 40% maximum d’additions de type II) ;
- Teneur en chlorures Cl 0,20 (rapportée à la masse de ciment) ;
- Classe de consistance minimale S4 (affaissement, essai selon l’EN 12350-2 160 à 210 mm).
Afin de rendre le béton plus performant et répondre aux différentes contraintes du chantier, il sera utilisé les
additifs suivant :
®
- Additif d’étanchéité structurelle, type ‘Sika WT-115’ (Sika) ou équivalent, à ajouter dans l’eau de
gâchage des bétons utilisés pour bloquer durablement les capillaires du béton, le rendant étanche à
l'eau :
- Caractéristiques techniques : densité 0,98 ± 0,015 ; pH de 8,5 ± 1,0 ; extrait sec 10 ± 1,0 % (NF
EN 480-8) ;
- Conditions d’application, dosage : 1,5 % du poids du liant total (ciment et additions) ;
- Mise en œuvre : par ajout dans le malaxeur en même temps que l’eau de gâchage.
Note importante : Lorsque l’additif est employé avec un autre adjuvant, ils ne doivent pas être introduits
conjointement dans la bascule à adjuvants. Ils peuvent être introduits séparément dans la bascule à eau.
®
®
- Adjuvant superplastifiant haut réducteur d’eau, à choisir dans la gamme ‘Sika Viscocrete Tempo’
(Sika) ou équivalent, en fonction de la rhéologie, de la résistance initiale et de la réduction d’eau
attendue, pour la mise en œuvre du béton, permettent la fabrication de bétons conformes à la norme NF
EN 206/CN. L’adjuvant sera ajouté à l’eau de gâchage des bétons utilisés en cas de temps de transport
ou de délais de mise en œuvre prolongés. Cet additif agira par adsorption à la surface et le
cloisonnement des fines pendant le processus d’hydratation :
- Caractéristiques techniques : suivant choix du produit ;
- Conditions d’application : dosage de 0,1 à 5,0 % du poids du liant ou du ciment selon la fluidité
et les performances recherchées ;
- Mise en œuvre : par ajout en même temps que l’eau de gâchage ou en différé dans le béton
préalablement mouillé avec une fraction de l’eau de gâchage.
- Agent réducteur de retrait des bétons, type ‘Sika® Control 50’ (Sika) ou ‘Cim’Antiretrait’ (Sika) ou
équivalent, afin de diminuer la variation dimensionnelle du béton, à choisir suivant les additifs
préconisés :
- Caractéristiques techniques : suivant choix du produit ;
®
- Conditions d’application : dosage de 0,5 à 4,0 % ‘Sika Control 50’ / 0,5 à 2,0 % ‘Cim’Antiretrait’
(du poids du liant ou du ciment) ;
- Mise en œuvre : par ajout en même temps que l’eau de gâchage ou en même temps que l’eau
dans le malaxeur. Il peut être mélangé avec les autres adjuvants de la gamme SIKA dans la
bascule à adjuvants.
Note importante : le ‘Cim’Antiretrait’ est incompatible avec les entraîneurs d’air.
Traitement des joints de dilatation : en fonction des caractéristiques du projet, mise en œuvre de bandes d’arrêt
d’eau en PVC pour l’étanchéité des de dilatation, type ‘Sika Waterbar’ (Sika) ou équivalent
- Caractéristiques techniques : dureté Shore-A 75 ± 5 ; résistance à la traction ≥ 12 MPa ; allongement à la
rupture ≥ 320 % ; résistance à l’arrachement ≥ 12 N/mm ; résistance au feu classe E. Compris fourniture
des pièces spéciales pour angle, raccordements, etc., suivant besoins.
- Application des bandes : en pose interne à incorporer aux éléments en béton, des œillets facilitent la
fixation de la bande aux fers d’armature (1 pièce tous les 25 cm) ; en pose externe à poser ou à fixer par
clouage sur la couche de béton de propreté ou sur le coffrage extérieur.
Document réalisé en partenariat avec Batiactu Systèmes
Page 5
CCTP - Fondations
Illustration : Bande d’arrêt d’eau de dilatation en pose interne
®
Traitement des joints de reprise suivant besoins avec joints hydrogonflants, type ‘SikaSwell ’ (Sika) ou
équivalent. Le joint sera collé avec un mastic polyuréthane hydro-expansif pour étanchéité entre éléments de
béton, type ‘Sika Swell® S-2’ (Sika) ou équivalent :
- Mise en œuvre : le support doit être propre, sain et cohésif, exempt d’huile de décoffrage et débarrassé
de toutes les parties peu adhérentes (laitance, ...) par tout moyen mécanique approprié.
L’ensemble est mis en œuvre et parfaitement vibré, compris coffrage suivant besoins. Les additifs seront mis en
œuvre suivant les fiches techniques du fabricant (Sika) dans le respect des conditions d’applications et de mise en
œuvre des produits respectifs. Nature et dosage béton, sections et armatures suivant étude de l’ingénieur béton.
Passages de canalisations traités avec joints hydrogonflants :
- La réservation pour le passage de la canalisation recevra un profil d’étanchéité hydro-expansif, type
‘SikaSwell®P Type-2003’ (Sika) ou équivalent. Fixation par collage du joint avec le mastic polyuréthane
aquaréactif, type ‘SikaSwell® S-2’ (Sika) ou équivalent ;
- La canalisation sera également traitée avec le mastic polyuréthanne hydro-expansif, type ‘SikaSwell® S2’ (Sika) ou équivalent, par un cordon en périphérie de la canalisation.
®
Illustration : systèmes type ‘SikaSwell ’ pour réservation et passage de
canalisation.
L’ensemble est mis en œuvre et parfaitement vibré, compris coffrage à parement ordinaire pour les
parties non visibles et à parements soignées pour les parties apparentes. Les additifs seront mis en
œuvre suivant les fiches techniques du fabricant (Sika) dans le respect des conditions d’applications et
de mise en œuvre des produits respectifs.
Nature et dosage béton, sections et armatures suivant étude de l’ingénieur béton.
LOCALISATION :
Semelles filantes ou isolées suivant étude ingénieur béton
Note importante : La semelle sera coulée sur une galette en gros béton formant béton de propreté.
Document réalisé en partenariat avec Batiactu Systèmes
Page 6
CCTP - Fondations
1.1.2.
Longrines de fondations coulées en place
Caractéristiques du béton S4 à autoplaçant suivant NF NF EN 206, son complément national NF NF EN
206/CN et étude ingénieur béton, tout en restant conforme aux critères suivants :
- Classe de résistance minimale C25/30 ;
- Béton classe d’exposition XC2 (F) : environnement humide, rarement sec ;
- Ciment conforme à l'EN 197-1, appartenant à la classe de résistance 42,5 ;
- Rapport Eeff/liant total maximal : 0,45 ;
- Teneur minimale en liant total 350 kg/m3 (dont 40% maximum d’additions de type II);
- Teneur en chlorures Cl 0,20 (rapportée à la masse de ciment) ;
- Classe de consistance minimale S4 (affaissement, essai selon l’EN 12350-2 160 à 210 mm).
Afin de rendre le béton plus performant et répondre aux différentes contraintes du chantier, il sera appliqué les
additifs suivant :
®
- Additif d’étanchéité structurelle, type ‘Sika WT-115’ (Sika) ou équivalent, à ajouter dans l’eau de
gâchage des bétons utilisés pour bloquer durablement les capillaires du béton, le rendant étanche à
l'eau :
- Caractéristiques techniques : densité 0,98 ± 0,015 ; pH de 8,5 ± 1,0 ; extrait sec 10 ± 1,0 % (NF
EN 480-8) ;
- Conditions d’application, dosage : plage d’utilisation de 1 à 2 % du poids du liant total (ciment et
additions) ; dosage usuel 1,5 % du poids du liant total (ciment et additions) ;
- Mise en œuvre : par ajout dans le malaxeur en même temps que l’eau de gâchage.
Note importante : Lorsque l’additif est employé avec un autre adjuvant, ils ne doivent pas être introduits
conjointement dans la bascule à adjuvants. Ils peuvent être introduits séparément dans la bascule à eau.
®
®
- Adjuvant superplastifiant haut réducteur d’eau, à choisir dans la gamme ‘Sika Viscocrete Tempo’
(Sika) ou équivalent, en fonction de la rhéologie, de la résistance initiale et de la réduction d’eau
attendue, pour la mise en œuvre du béton, permettent la fabrication de bétons conformes à la norme NF
EN 206/CN. L’adjuvant sera ajouté à l’eau de gâchage des bétons utilisés en cas de temps de transport
ou de délais de mise en œuvre prolongé. Cet additif agira par adsorption à la surface et le cloisonnement
des fines pendant le processus d’hydratation :
- Caractéristiques techniques : suivant choix du produit ;
- Conditions d’application : dosage de 0,1 à 5,0 % du poids du liant ou du ciment selon la fluidité
et les performances recherchées ;
- Mise en œuvre : par ajout en même temps que l’eau de gâchage ou en différé dans le béton
préalablement mouillé avec une fraction de l’eau de gâchage.
- Agent réducteur de retrait des bétons, type ‘Sika® Control 50’ (Sika) ou ‘Cim’Antiretrait’ (Sika) ou
équivalent, afin de diminuer la variation dimensionnelle du béton, à choisir suivant les additifs
préconisés :
- Caractéristiques techniques : suivant choix du produit ;
®
- Conditions d’application : dosage de 0,5 à 4,0 % ‘Sika Control 50’ / 0,5 à 2,0 % ‘Cim’Antiretrait’
(du poids du liant ou du ciment) ;
- Mise en œuvre : par ajout en même temps que l’eau de gâchage ou en même temps que l’eau
dans le malaxeur. Il peut être mélangé avec les autres adjuvants de la gamme SIKA dans la
bascule à adjuvants.
Note importante : le ‘Cim’Antiretrait’ est incompatible avec les entraîneurs d’air.
Traitement des joints de dilatation : en fonction des caractéristiques du projet, mise en œuvre de bandes d’arrêt
d’eau en PVC pour l’étanchéité des de dilatation, type ‘Sika Waterbar’ (Sika) ou équivalent
- Caractéristiques techniques : dureté Shore-A 75 ± 5 ; résistance à la traction ≥ 12 MPa ; allongement à la
rupture ≥ 320 % ; résistance à l’arrachement ≥ 12 N/mm ; résistance au feu classe E. Compris fourniture
des pièces spéciales pour angle, raccordements, etc., suivant besoins.
- Application des bandes : en pose interne à incorporer aux éléments en béton, des œillets facilitent la
fixation de la bande aux fers d’armature (1 pièce tous les 25 cm) ; en pose externe à poser ou à fixer par
clouage sur la couche de béton de propreté ou sur le coffrage extérieur.
Document réalisé en partenariat avec Batiactu Systèmes
Page 7
CCTP - Fondations
Illustration : Bande d’arrêt d’eau de dilatation en pose interne
®
Traitement des joints de reprise suivant besoins avec joints hydrogonflants, type ‘SikaSwell ’ (Sika) ou
équivalent. Le joint sera collé avec un mastic polyuréthane hydro-expansif pour étanchéité entre éléments de
béton, type ‘Sika Swell® S-2’ (Sika) ou équivalent :
- Mise en œuvre : le support doit être propre, sain et cohésif, exempt d’huile de décoffrage et débarrassé
de toutes les parties peu adhérentes (laitance, ...) par tout moyen mécanique approprié.
L’ensemble est mis en œuvre et parfaitement vibré, compris coffrage suivant besoins. Les additifs seront mis en
œuvre suivant les fiches techniques du fabricant (Sika) dans le respect des conditions d’applications et de mise en
œuvre des produits respectifs. Nature et dosage béton, sections et armatures suivant étude de l’ingénieur béton.
Passages de canalisations traités avec joints hydrogonflants :
- La réservation pour le passage de la canalisation recevra un profil d’étanchéité hydro-expansif, type
‘SikaSwell®P Type-2003’ (Sika) ou équivalent. Fixation par collage du joint avec le mastic polyuréthane
aquaréactif, type ‘SikaSwell® S-2’ (Sika) ou équivalent ;
- La canalisation sera également traitée avec le mastic polyuréthanne hydro-expansif, type ‘SikaSwell® S2’ (Sika) ou équivalent, par un cordon en périphérie de la canalisation.
®
Illustration : systèmes type ‘SikaSwell ’ pour réservation et passage de
canalisation.
L’ensemble est mis en œuvre et parfaitement vibré, compris coffrage à parement ordinaire pour les
parties non visibles et à parements soignées pour les parties apparentes. Les additifs seront mis en
œuvre suivant les fiches techniques du fabricant (Sika) dans le respect des conditions d’applications et
de mise en œuvre des produits respectifs.
Nature et dosage béton, sections et armatures suivant étude de l’ingénieur béton.
LOCALISATION :
Longrines suivant étude ingénieur béton
Note importante : La longrine sera coulée sur une galette en gros béton formant béton de propreté.
Document réalisé en partenariat avec Batiactu Systèmes
Page 8
CCTP - Fondations
1.1.3. Massifs de fondations
Caractéristiques du béton S4 à autoplaçant suivant NF NF EN 206, son complément national NF NF EN
206/CN et étude ingénieur béton, tout en restant conforme aux critères suivants :
- Classe de résistance minimale C25/30 ;
- Béton classe d’exposition XC2 (F) : environnement humide, rarement sec ;
- Ciment conforme à l'EN 197-1, appartenant à la classe de résistance 42,5 ;
- Rapport Eeff/liant total maximal : 0,45 ;
- Teneur minimale en liant total 350 kg/m3(dont 40% maximum d’additions de type II) ;
- Teneur en chlorures Cl 0,20 (rapportée à la masse de ciment) ;
- Classe de consistance minimale S4 (affaissement, essai selon l’EN 12350-2 160 à 210 mm).
Afin de rendre le béton plus performant et répondre aux différentes contraintes du chantier, il sera appliqué les
additifs suivant :
®
- Additif d’étanchéité structurelle, type ‘Sika WT-115’ (Sika) ou équivalent, à ajouter dans l’eau de
gâchage des bétons utilisés pour bloquer durablement les capillaires du béton, le rendant étanche à
l'eau :
- Caractéristiques techniques : densité 0,98 ± 0,015 ; pH de 8,5 ± 1,0 ; extrait sec 10 ± 1,0 % (NF
EN 480-8) ;
- Conditions d’application, dosage : plage d’utilisation de 1 à 2 % du poids du liant total (ciment et
additions) ; dosage usuel 1,5 % du poids du liant total (ciment et additions) ;
- Mise en œuvre : par ajout dans le malaxeur en même temps que l’eau de gâchage.
Note importante : Lorsque l’additif est employé avec un autre adjuvant, ils ne doivent pas être introduits
conjointement dans la bascule à adjuvants. Ils peuvent être introduits séparément dans la bascule à eau.
®
®
- Adjuvant superplastifiant haut réducteur d’eau, à choisir dans la gamme ‘Sika Viscocrete Tempo’
(Sika) ou équivalent, en fonction de la rhéologie, de la résistance initiale et de la réduction d’eau
attendue, pour la mise en œuvre du béton, permettent la fabrication de bétons conformes à la norme NF
EN 206/CN. L’adjuvant sera ajouté à l’eau de gâchage des bétons utilisés en cas de temps de transport
ou de délais de mise en œuvre prolongé. Cet additif agira par adsorption à la surface et le cloisonnement
des fines pendant le processus d’hydratation :
- Caractéristiques techniques : suivant choix du produit ;
- Conditions d’application : dosage de 0,1 à 5,0 % du poids du liant ou du ciment selon la fluidité
et les performances recherchées ;
- Mise en œuvre : par ajout en même temps que l’eau de gâchage ou en différé dans le béton
préalablement mouillé avec une fraction de l’eau de gâchage.
L’ensemble est mis en œuvre et parfaitement vibré, compris coffrage suivant besoins. Les additifs seront mis en
œuvre suivant les fiches techniques du fabricant (Sika) dans le respect des conditions d’applications et de mise en
œuvre des produits respectifs. Nature et dosage béton, sections et armatures suivant étude de l’ingénieur béton.
LOCALISATION :
Semelles isolées suivant étude ingénieur béton
Note importante : Le massif de fondation sera coulé sur une galette en gros béton formant béton de propreté.
Document réalisé en partenariat avec Batiactu Systèmes
Page 9
CCTP - Fondations
1.1.4. Radier en béton
Caractéristiques du béton S4 à autoplaçant suivant NF EN 206, son complément national NF EN 206/CN et
étude ingénieur béton, tout en restant conforme aux critères suivants :
- Classe de résistance minimale C25/30 ;
- Béton classe d’exposition XC2 (F) : environnement humide, rarement sec ;
- Ciment conforme à l'EN 197-1, appartenant à la classe de résistance 42,5 ;
- Rapport Eeff/liant total maximal : 0,45 ;
- Teneur minimale en liant total 350 kg/m3(dont 40% maximum d’additions de type II) ;
- Teneur en chlorures Cl 0,20 (rapportée à la masse de ciment) ;
- Classe de consistance minimale S4 (affaissement, essai selon l’EN 12350-2 160 à 210 mm).
Afin de rendre le béton plus performant et répondre aux différentes contraintes du chantier, il sera appliqué les
additifs suivant :
®
- Additif d’étanchéité structurelle, type ‘Sika WT-115’ (Sika) ou équivalent, à ajouter dans l’eau de
gâchage des bétons utilisés pour bloquer durablement les capillaires du béton, le rendant étanche à
l'eau :
- Caractéristiques techniques : densité 0,98 ± 0,015 ; pH de 8,5 ± 1,0 ; extrait sec 10 ± 1,0 % (NF
EN 480-8) ;
- Conditions d’application, dosage : plage d’utilisation de 1 à 2 % du poids du liant total (ciment et
additions) ; dosage usuel 1,5 % du poids du liant total (ciment et additions) ;
- Mise en œuvre : par ajout dans le malaxeur en même temps que l’eau de gâchage.
Note importante : Lorsque l’additif est employé avec un autre adjuvant, ils ne doivent pas être introduits
conjointement dans la bascule à adjuvants. Ils peuvent être introduits séparément dans la bascule à eau.
®
®
- Adjuvant superplastifiant haut réducteur d’eau, à choisir dans la gamme ‘Sika Viscocrete Tempo’
(Sika) ou équivalent, en fonction de la rhéologie, de la résistance initiale et de la réduction d’eau attendu,
pour la mise en œuvre du béton, permettent la fabrication de bétons conformes à la norme NF EN
206/CN. L’adjuvant sera ajouté à l’eau de gâchage des bétons utilisés en cas de temps de transport ou
de délais de mise en œuvre prolongé. Cet additif agira par adsorption à la surface et le cloisonnement
des fines pendant le processus d’hydratation :
- Caractéristiques techniques : suivant choix du produit ;
- Conditions d’application : dosage de 0,1 à 5,0 % du poids du liant ou du ciment selon la fluidité
et les performances recherchées ;
- Mise en œuvre : par ajout en même temps que l’eau de gâchage ou en différé dans le béton
préalablement mouillé avec une fraction de l’eau de gâchage.
- Agent réducteur de retrait des bétons, type ‘Sika® Control 50’ (Sika) ou ‘Cim’Antiretrait’ (Sika) ou
équivalent, afin de diminuer la variation dimensionnelle du béton, à choisir suivant les additifs
préconisés :
- Caractéristiques techniques : suivant choix du produit ;
®
- Conditions d’application : dosage de 0,5 à 4,0 % ‘Sika Control 50’ / 0,5 à 2,0 % ‘Cim’Antiretrait’
(du poids du liant ou du ciment) ;
- Mise en œuvre : par ajout en même temps que l’eau de gâchage ou en même temps que l’eau
dans le malaxeur. Il peut être mélangé avec les autres adjuvants de la gamme SIKA dans la
bascule à adjuvants.
Note importante : le ‘Cim’Antiretrait’ est incompatible avec les entraîneurs d’air.
Traitement des joints de dilatation : en fonction des caractéristiques du projet, mise en œuvre de bandes d’arrêt
d’eau en PVC pour l’étanchéité des de dilatation, type ‘Sika Waterbar’ (Sika) ou équivalent
- Caractéristiques techniques : dureté Shore-A 75 ± 5 ; résistance à la traction ≥ 12 MPa ; allongement à la
rupture ≥ 320 % ; résistance à l’arrachement ≥ 12 N/mm ; résistance au feu classe E. Compris fourniture
des pièces spéciales pour angle, raccordements, etc., suivant besoins.
- Application des bandes : en pose interne à incorporer aux éléments en béton, des œillets facilitent la
fixation de la bande aux fers d’armature (1 pièce tous les 25 cm) ; en pose externe à poser ou à fixer par
clouage sur la couche de béton de propreté ou sur le coffrage extérieur.
Document réalisé en partenariat avec Batiactu Systèmes
Page 10
CCTP - Fondations
Illustration : Bande d’arrêt d’eau de dilatation en pose interne
®
Traitement des joints de reprise suivant besoins avec joints hydrogonflants, type ‘SikaSwell ’ (Sika) ou
équivalent. Le joint sera collé avec un mastic polyuréthane hydro-expansif pour étanchéité entre éléments de
béton, type ‘Sika Swell® S-2’ (Sika) ou équivalent :
- Mise en œuvre : le support doit être propre, sain et cohésif, exempt d’huile de décoffrage et débarrassé
de toutes les parties peu adhérentes (laitance, ...) par tout moyen mécanique approprié.
L’ensemble est mis en œuvre et parfaitement vibré, compris coffrage suivant besoins. Les additifs seront mis en
œuvre suivant les fiches techniques du fabricant (Sika) dans le respect des conditions d’applications et de mise en
œuvre des produits respectifs. Nature et dosage béton, sections et armatures suivant étude de l’ingénieur béton.
Passages de canalisations traités avec joints hydrogonflants :
- La réservation pour le passage de la canalisation recevra un profil d’étanchéité hydro-expansif, type
‘SikaSwell®P Type-2003’ (Sika) ou équivalent. Fixation par collage du joint avec le mastic polyuréthane
aquaréactif, type ‘SikaSwell® S-2’ (Sika) ou équivalent ;
- La canalisation sera également traitée avec le mastic polyuréthanne hydro-expansif, type ‘SikaSwell® S2’ (Sika) ou équivalent, par un cordon en périphérie de la canalisation.
®
Illustration : systèmes type ‘SikaSwell ’ pour réservation et passage de
canalisation.
L’ensemble est mis en œuvre et parfaitement vibré, compris coffrage à parement ordinaire pour les
parties non visibles et à parements soignées pour les parties apparentes. Les additifs seront mis en
œuvre suivant les fiches techniques du fabricant (Sika) dans le respect des conditions d’applications et
de mise en œuvre des produits respectifs.
Nature et dosage béton, sections et armatures suivant étude de l’ingénieur béton.
LOCALISATION :
Radier suivant étude ingénieur béton
Note importante : Le radier sera coulé sur un blocage en concassé de carrière et un lit de sable.
Document réalisé en partenariat avec Batiactu Systèmes
Page 11
CCTP - Fondations
Annexes :
Fiches techniques des produits Sika décrits ci-avant :
-
®
Additif d’étanchéité structurelle : SIKA WT-115 ;
®
®
Additif superplastifiant haut réducteur d’eau : SIKA VISCOCRETE ;
Joints de construction et de dilatation : SIKA WATERBAR ;
Joints de reprise : SIKASWELL ;
Agent réducteur de retrait des bétons (compatible avec les entraineurs d’air) : SIKA CONTROL 50 ;
Agent réducteur de retrait des bétons (incompatible avec les entraineurs d’air) : CIM ANTIRETRAIT.
®
Guide de choix Sika ViscoCrete Tempo :
Classification 3R :
Rhéologie
Résistances
initiales
Réduction d’eau
Sika ViscoCrete® TEMPO 9
4
4
6
Sika ViscoCrete® TEMPO 10
4
4
6
Sika ViscoCrete® TEMPO 11
5
4
5
Sika Viscocrete® TEMPO 12
5
4
5
Sika ViscoCrete® TEMPO 16
5
4
5
Sika Viscocrete® TEMPO 413
6
6
4
Sika ViscoCrete® Tempoflow 464
6
3
3
Sika Viscocrete® TEMPO 533
4
6
5
Sika Viscocrete® TEMPO 653
5
5
6
S4  BAP
Classement sur une note de 6.
Document réalisé en partenariat avec Batiactu Systèmes
Page 12
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
2
Taille du fichier
294 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler