close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

1. introduction profil des diabetiques non insulinodependants admis

IntégréTéléchargement
American Journal of Innovative Research and Applied Sciences. ISSN 2429-5396 I
www.american-jiras.com
ORIGINAL ARTICLE
PROFIL DES DIABETIQUES NON INSULINODEPENDANTS ADMIS A
L’HOPITAL MOHAMMED SEKKAT, CASABLANCA, MAROC
| Zineb Hannoun 1 | Fatine El Arabi
1
| Youssef Aboussaleh 2 | Zeghari Lotfi
Abdelatif Bour 1 |
2
| Rachid Sbaibi
2
| Hassan Barouaca 3 |
1.
Université Ibn Tofail | Département de Biologie | Equipe de Transition Alimentaire et Nutritionnelle (ETAN) | Laboratoire des Essais Biologiques |
Kénitra | Maroc |
2.
Faculté des Sciences | Université Ibn Tofail, BP 133 | Département de Biologie | Laboratoire de Nutrition, Santé & environnement | Kénitra | Maroc |
3.
Institut Supérieur des Professions Infirmière et Techniques de Santé (ISPITS) | Errachidia | Maroc |
|Received | 09 July 2016|
|Accepted | 15 July 2016|
|Published 17 July 2016 |
RESUME
Introduction: Le diabète est l’une des maladies non transmissibles, liée au mode de vie, qui se caractérise de plus en plus par la sédentarité. Il est
considéré aujourd’hui comme un problème de santé publique. Objectif : le présent travail est une évaluation sociodémographique, nutritionnelle et
anthropométrique des patients diabétiques non insulinodépendants hospitalisés et non hospitalisés, à l’Hôpital Mohammed SEKKAT. Casablanca, Maroc.
Matériels et méthodes: Cette étude a été menée au Centre Hospitalier Provincial Sekkat (CHPS) à Casablanca. La population étudiée se compose, de
64 diabétiques non insulinodépendants hospitalisés et non hospitalisés (71,9% des femmes et 28,1 % des hommes). Les informations de la surveillance
glycémique de chaque patient sont obtenus grâce à la « Feuille de Surveillance Diabétique ». Les données sociodémographiques et anthropométriques
ont été colletées à l’aide d’un questionnaire pré-testé, (Chez les patients âgés de plus de 70 ans ayant des troubles de la statique dorsale, on peut
estimer la taille en utilisant l'équation de Chumlea). L’enquête alimentaire été faite à l’aide du questionnaire: « l’Histoire Alimentaire » accompagné des
photographies issues du manuel « Aliments et Préparations Typiques de la Population Marocaine » pour l’estimation des quantités alimentaires
ingérées. L’apport quantitative en micronutriment (calcium, vitamine D et le fer) de cette population été comparé avec les recommandations de l’agence
nationale d'accréditation et d'évaluation en santé (l’ANAES). Résultats: parmi les 64 patients diabétiques de type 2 enquêtés, 46 femmes soit 71,9%
sont en préménopause à ménopausées (57,37 ± 8,54 ans) et 28,1% des hommes ayant une moyenne d’âge 56,77 ± 17,9 ans. Les femmes sont en
obésité classe I (30,21 ± 4,78) avec un TT/TH élevé (0,94 ± 0,06) tandis que les hommes sont à la limite pour passer à une pré obésité avec un TT/TH
normal (0,96 ± 0,07), 64.1% de cette population sont sédentaires. Les apports en vitamine D, sont en dessous de l’AS chez toutes les différentes
tranches d’âges, hommes et femmes, de même pour le Calcium. Cependant le fer a un apport moyen de 13,4 et 20,7 mg respectivement chez les
femmes et hommes. Conclusion: La population diabétique étudié est âgée, et souffre de plusieurs problèmes avec une hétérogénéité caractérisée par
la coexistence de problèmes nutritionnels, taux élevé d’analphabétisme, sédentarité, obésité et le vécu familial et socioéconomique non favorable.
Cependant, la gestion du traitement du diabète au niveau hospitalier doit strictement commencer par une évaluation complète et individualisée.
Mot clés : diabète, insulinodépendant, anthropométrique, alimentation, micronutriment.
ABSTRACT
Backgound: Diabetes is one of non-communicable diseases related to lifestyle, which is characterized by the increased of sedentary lifestyles. It is now
considered as a public health problem. Objective: The present work is a demographic, nutritional and anthropometric assessment of non-insulin
dependent diabetics hospitalized and non-hospitalized at the Hospital Mohammed SEKKAT. Casablanca, Morocco. Materials and Methods: This study
was conducted at the Provincial Hospital Mohammed Sekkat (CHPS) in Casablanca. The study population consists of 64 non-insulin dependent diabetics
hospitalized and non-hospitalized (71.9% women and 28.1% men). The information of the blood glucose monitoring of each patient were obtained
through "Diabetic Monitoring Sheet. Socio-demographic and anthropometric data were collared with a pre-tested questionnaire (for patients aged over
70 years with dorsal static problem, the size can be estimated using the equation of Chumlea). The dietary survey was made using the questionnaire:
"History of Food" accompanied by photographs from the manual "Food and preparations typical of the Moroccan population" for estimating food
quantities ingested. The quantitative intake of micronutrients (calcium, vitamin D and iron) of this population was compared with the recommendations
of the National Accreditation and Health Evaluation Agency (ANAES). Results: Among the 64 patients with type 2 respondents, 46 women or 71.9%
were premenopausal to postmenopausal (57.37 ± 8.54 years) and 28.1% of men with an average age of 56.77 ± 17.9 years. Women are obese class I
(30.21 ± 4.78) with a TT / TH high (0.94 ± 0.06) while men are at the limit to move to a pre obesity with a TT / TH normal (0.96 ± 0.07), 64.1% of
this population are sedentary. The vitamin D intakes are below the AI for all different age groups, men and women, and for calcium. However, the iron
has an average intake of 13.4 and 20.7 mg, respectively, for women and men. Conclusion: diabetics of this population were older, and suffer from
several problems with a heterogeneity characterized by the coexistence of nutritional problems, illiteracy, physical inactivity, obesity and the
unfavorable socioeconomic and family lived. However, the management of diabetes treatment at hospital level must strictly start with a comprehensive
and individualized assessment.
Key words: diabetes, Non-insulin dependent, anthropometric, food, micronutrient.
1. INTRODUCTION
Le diabète est l’une des maladies non transmissibles, liée au mode de vie, qui se caractérise de plus en plus par la
sédentarité [1, 2]. Il est considéré aujourd’hui non seulement comme un problème de santé publique mais également
comme un problème économique et politique, pour les pays industrialisés comme pour les pays en développement [3, 4].
All articles published in American Journal of Innovative Research and Applied Sciences are the property of Atlantic Center Research Sciences, and is protected by copyright laws.
See: http://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/. Copyright © 2016, Atlantic Center for Research Sciences. All Rights Reserved.
329
American Journal of Innovative Research and Applied Sciences. ISSN 2429-5396 I
www.american-jiras.com
Actuellement, le Maroc est en pleine phase de transition démographique, nutritionnelle et épidémiologique [5, 6, 7],
plusieurs études ont montré que la prévalence du diabète est de 6,6 %, soit plus d’un million et demi de Marocains en
2010; selon Shaw et al. (2010) ce chiffre atteindra 2,5 millions à l’horizon de 2030 [8].
La gravité de la maladie tient aux multiples complications qui peuvent survenir [9, 10, 11, 12]. Le manque de l’exercice
physique et un apport calorique très élevé favorisent considérablement la prise du poids et par la suite l’obésité, qui
représente un facteur de risque essentiel du diabète [1, 2].
L’activité physique représente un facteur essentiel pour être en bonne santé [13], mais pour un diabétique une activité
physique régulière combinée à une alimentation équilibrée joues un rôle primordial et est considérée aujourd’hui comme
un axe majeur dans la prise en charge du patient diabétique, qui va lui permettre d’atteindre un équilibre glycémique
adéquat et prévenir l’apparition des complications et améliorer sa qualité de vie [14, 15, 16].
L’objectif de la présente étude est une évaluation du profil sociodémographique, nutritionnelle et anthropométrique des
patients diabétiques non insulinodépendants admis à l’hôpital (hospitalisés et non hospitalisés), au Centre Hospitalier
Provincial Sekkat (CHPS) à Casablanca, Maroc.
2. MATERIALS AND METHODS
2.1 Lieu d’étude: L’étude a été menée au Centre Hospitalier Provincial Sekkat (CHPS) à Casablanca. Le CHPS comprend
plusieurs services notamment le service Médecine, qui fournit des prestations aux patients souffrant de différentes
pathologies y compris les diabétiques, le service se constitue de salles pour les personnels et les médecins, et 9 salles de
capacité litière de 27 patients.
2.2 Critères d’inclusion des patients : Les patients ont été recrutés s’ils sont atteints du diabète. Ainsi, 64 patients
diabétiques non insulinodépendants ont été admis à CHPS durant la période allant de 18 Mai 2015 au 31 aout 2015. Tous
les diabétiques de type 2 suivis au service, avec ou sans complications dégénératives et quelle que soit l’ancienneté du
diabète ont été inclue dans l’étude. Tous les patients sont issus de la ville de Casablanca, appartenant à la préfecture Ain
Chok, et comprenant les deux sexes (46 femmes et de 18 hommes).
2.3 Critères d’exclusion : Tous les patients atteints du diabète type 1 et du diabète gestationnel ont été exclue de
l’étude.
2.4 Considération éthique : Les informations ont été collectées et gardées confidentiellement au cours de la saisie,
ainsi durant l’analyse des données et lors du traitement des résultats. L’anonymat a été respecté. Avant recrutement, le
déroulement, objectives, protocole et tous les détails de l’étude ont été bien expliquées aux patients. Leur approbation et
consentement orale a été retenu.
2.5 Collecte de données : Les informations de la surveillance glycémique de chaque patient sont obtenus grâce à la
« Feuille de Surveillance Diabétique » accrochée au lit de chaque patient elle comporte : nom, prénom, N° d’entrée, date,
type et dose des insulines injectées à 8h, 12h, 20h, surveillance des glycémies les mêmes heures et observations de
l’infirmier ou du médecin pour chaque patient.
Les données sont collectées par un questionnaire (Voir annexe) qui comporte 20 questions réparties en 5 parties:
 Identification du patient
 Cadre sociodémographique
 Anthropométrie
 Hygiène de vie
 Alimentation
L’enquête alimentaire été faite à l’aide du questionnaire: « l’Histoire Alimentaire » accompagné de photographies issues
du manuel « Aliments et Préparations Typiques de la Population Marocaine » [17] pour l’estimation des quantités
alimentaires ingérées.
2.5 Paramètres anthropométriques : Le poids en kilogramme est mesuré à l’aide d’une balance mécanique de
marque SECA, avec une précision de 0,5 Kg. Alors que la mesure de la taille est effectuée à l’aide d’une microtoise
murale de marque STANILEY.
L’indice de masse corporel (IMC) a été calculé pour évaluer le degré d’obésités pour chaque patient dès l’admission:
(Poids en Kilogramme)/(Taille x Taille en mètre).
(1)
330
American Journal of Innovative Research and Applied Sciences. ISSN 2429-5396 I
www.american-jiras.com
Chez les patients âgés de plus de 70 ans ayant des troubles de la statique dorsale, on peut estimer la taille en utilisant
l'équation de Chumlea [18]. Le patient doit être en décubitus dorsal, le genou fléchis à 90°, à l'aide d'une toise
pédiatrique placée sous le pied et la partie mobile appuyée au-dessus du genou au niveau des condyles.
L’équation de Chumlea :
Femme : taille (cm) = 84,88 – 0,24 x âge (années) + 1,83 x taille de la jambe (cm).
Homme : taille (cm) = 64,19 – 0,04 x âge (années) + 2,03 x taille de la jambe (cm).
(2)
(3)
Le Tour de taille et celui de hanche a été mesuré à l’aide d’un mètre ruban. L’indice Tour de taille/ Tour de Hanche
(TT/TH) est calculé chez tous les patients.
2.6 Analyse des résultats : Les données ont été analysées par le logiciel SPSS version 18.
3. RESULTATS
3.1 Données sociodémographiques et anthropométriques
D’après le tableau 1, parmi les 64 patients diabétiques de type 2 enquêtés, 46 femmes soit 71,9% sont en prémenopause
à ménopausées (57,37 ± 8,54 ans) et 28,1% des hommes ayant une moyenne d’âge 56,77 ± 17,9 ans. Les femmes sont
en obésité classe I (30,21 ± 4,78) avec un TT/TH élevé (0,94 ± 0,06) tandis que les hommes sont à la limite pour passer
à une préobésité avec un TT/TH normal (0,96 ± 0,07). 76% de femmes versus 84% hommes sont mariées.
L’analphabétisme touche 84,79% des femmes et la moitié des hommes de cette population. Nous avons 27,77% des
hommes contre 10,87% des femmes qui travaillent. 94,44% des hommes et 73,92% de femmes déclarent avoir un
antécédent familial souffrant de DT2. L’âge moyen de la maladie est 10,5 ± 8,8 ans chez les hommes et 9 ± 6,6 chez les
femmes.
Tableau 1: Le tableau présent les caractéristiques sociodémographiques des patients diabétiques étudiés.
N = 64
Age (ans)
Poids (Kg)
Taille (cm)
Indice de masse corporel (lMC en Kg/m²)
Obésité n(%)
Obésité chez la population totale
Tour de taille / Tour de hanche (TT/TH)
Situation matrimoniale
Niveau d’instruction
Profession
Famille atteinte
Age de la maladie (ans)
46 Femmes
(71,9 %)
57,37 ± 8,54
79,24 ± 14,04
155,2 ± 34,5
30,21 ± 4,78
(21)45%
0,94 ± 0,06
76% Mariées
24% Célibataires
84,79% Analphabètes
15,21% Instruits
10,87% Travaillent
89,13% Sans travail
73,92% Oui
26,08% Non
9 ± 6,6
18 Hommes
(28,1 %)
56,77 ± 17,9
69,72 ± 11,3
168 ± 7,71
24,22 ± 4,08
(0)0%
45 (%)
0,96 ± 0,07
84 % Mariés
16% Célibataires
50% Analphabètes
50% Instruits
27,77% Travaillent
72,23% Sans travail
94,44% Oui
5,56 Non
10,5 ± 8,8
3.2 Activité physique
Le résultat montre que 64.1% (Tableau 2) sont sédentaires et seul 35.9% ont déclaré avoir une activité physique
régulière. L’analyse de la différence entre les deux sexes (Groupe femmes et groupe hommes) a montré une différence
significative soit pour les pratiquants (0.01) ou pour les non pratiquants (0.0001) d’une activité physique.
Tableau 2 : Comparaison des Indices de Masse Corporelle des hommes et des femmes en fonction de leur
Activité Physique.
AP / IMC
Pratiquants
Non pratiquants
Femmes
30,05 ± 5,67
30,28 ± 4,43
Hommes
24,3 ± 4,7
24,1 ± 3,75
Valeur de P
0,01
0,0001
AP : activité physique ; IMC : indice de masse corporelle
3.3 Connaissance diététiques
L’étude révèle que les sexes femelle domine avec 65,21% (figure1) par apport au mâle avec seulement 38,88% qui
ignorent combien leur faut-il de repas et collation par jour.
331
American Journal of Innovative Research and Applied Sciences. ISSN 2429-5396 I
www.american-jiras.com
37
oui
30
non
27
16
12
6
hommes
femmes
population
Figure1 : Répartition des hommes et des femmes selon leur
connaissance ou non du nombre de Repas et Collations par jour.
(*oui : connaissent le nombre de repas et collations que le diabétique doit
prendre par jours ; *non : ne connaissent pas le nombre de repas et
collations que le diabétique soit prendre par jours).
D’après les résultats présentés dans la figure 2 seulement 29,68% de la population respectent le nombre des repas et
collations recommandés.
45
oui
non
35
19
8
10
hommes
11
femmes
population
Figure2 : Répartition des hommes et des femmes selon leur
respect ou non du nombre de repas et collation. (*Oui : respect
du nombre des repas ; *non : non-respect du nombre des repas).
Les tableaux 3 et 4 montrent que notre population, en terme d’apport quantitatif de Ca2+ et vitamine D en comparaison
avec les recommandations de l’agence nationale d'accréditation et d'évaluation en santé (l’ANAES) sont significativement
faible chez les différentes tranches d’âges, sauf les jeunes adultes entre 20 et 30 ans. Le Fer est apparemment suffisant
tant pour les hommes que pour les femmes.
Tableau 3 : Le tableau présente l’apport quantitatif des micronutriments en comparaison avec les
recommandations de l'ANREF 2007 [19] chez les Hommes.
Age
[20,30]
[30,50]
[50,70]
>70
Ca2+ (mg)
691,3
477,3
643,5
658,7
Ca2+ Réf
AS
AMT
1000
2500
1000
2500
1200
2500
1200
2500
Fer (mg)
22
24
17,8
19,1
AS
8
8
8
8
Fer Réf
AMT
45
45
45
45
Vit D (µg)
6,3
0,4
3,3
0,8
Vit D Réf
AS
AMT
5
50
5
50
10
50
15
50
AS : apport suffisant ; AMT : apport maximal toléré ; Réf : référence ; ANREF : apport nutritionnel de référence [19].
Tableau 4 : le tableau présent l’apport quantitatif des micronutriments en comparaison avec les
recommandations de l'ANREF (Apports Nutritionnels de Référence) 2007 chez les Femmes.
Age
[20,30]
[30,50]
[50,70]*
>70
Ca2+ (mg)

610,4
666,8
664,5
Ca2+ Réf
AS
AMT
1000
2500
1000
2500
1200
2500
1200
2500
Fer (mg)
13,3
15,1
12
AS
18
18
8*
8*
Fer Réf
AMT
45
45
45
45
Vit D (µg)
0,4
3,2
0,7
Vit D Réf
AS
AMT
5
50
5
50
10
50
15
50
AS : apport suffisant ; AMT : apport maximal toléré ; Réf : référence ; ANREF : apport nutritionnel de référence ; Vit D : Vitamine D
*femmes ménopausée
332
American Journal of Innovative Research and Applied Sciences. ISSN 2429-5396 I
www.american-jiras.com
4. DISCUSSION
L’étude montre que le diabète touche la tranche d’âge 56,5 ± 11,8 ans (extrêmes : 20 et 80 ans) avec une prédominance
féminine (71,9 % des cas). Ce résultat corrobore avec ceux des études antérieures, que l'augmentation de l'âge est un
facteur de risque majeur pour le développement du diabète de type 2 [20]. En outre, les patients âgés peuvent être plus
vulnérables à la plupart des complications liées au diabète, car ces complications peuvent se développer chez les sujets
âgés à un rythme accéléré [21]. Cela peut être le résultat d’homéosténose liée à l'âge dans lequel les mécanismes de
défense contre la glucotoxicité sont réduits. Alternativement, l'augmentation apparente de la sensibilité des sujets âgés
aux effets de l'hyperglycémie non contrôlée peut être secondaire à un diabète non diagnostiqué pendant des années
avant la présentation d'une complication. Au Maroc le diabète type 2 est en progression continue, elle-même la
conséquence de plusieurs facteurs notamment l’accroissement de la sédentarité, l’obésité, La croissance de la population,
l’amélioration de la santé publique et l’allongement de l’espérance de vie [22].
En autre, la prédominance féminine dans notre étude (71,9 % des cas) s’explique par la régularité des consultations
observées chez les femmes diabétiques, leur souci d’équilibrer leur diabète [23]. En outre, en assiste aussi à une
prédominance de l’obésité chez la population féminine (45%) est conforme avec l’incidence de l’obésité morbide de
l’enquête nationale sur l’Anthropométrie mené par le Haut-Commissariat au Plan en 2011 [24] (26,8% des femmes
contre 8,2% hommes obèses). L’analphabétisme est très important dans l’effectif total (75%), ceci pourrait s’expliquer
par le fait que notre population étudiée a été majoritairement constituée par la gente féminine et des individus plutôt
âgés [25].
L’inactivité professionnelle a été également très marquée dans l’effectif global (82,8%), ceci est dû à l’effectif
majoritairement composé de femmes au foyer. Un pourcentage des enquêtés 73,92% affirment avoir un parent
diabétique, ainsi, les facteurs génétiques ont pu être incriminés grâce aux études familiales. On estime que le risque de
développer un diabète est d’environ 30% si un des parents est diabétique, et de 70% si les deux parents sont
diabétiques, une histoire familiale de diabète constitue donc un facteur de risque majeur [26]. Nous avons 35,9% ayant
une AP contre 64,1% sédentaires. Bien que l’AP régulière fasse partie intégrante de la PEC du DT2, peu de patients
diabétiques ont un niveau d’AP suffisant [27]. Dans notre étude, ceci peut être dû à l’âge et aux complications de la
maladie sur l’autonomie de la personne et donc sur ses activités.
Les hommes étant plus nombreux que les femmes à avoir une AP, ils ont comparablement un IMC normal, ceci est dû
aux représentations socioculturelles et au caractère conservatoire de la population envers le sport féminin aux clubs,
malgré le fait que la matière de l’éducation physique et le sport (EPS) fait partie du système éducatif marocain [28].
70,3% ne respectent pas le nombre de repas et collation par jour, puisque déjà plus que la moitié 57,8% ignorent
combien leur en faut-il. Cette non-conformité avec les recommandations de l’ANAES dans le suivi du diabète de type 2,
est due au manque d’éducation et de formation sur l’autogestion de la maladie et du traitement en particulier dans le
domaine de la diététique, et aussi le taux élevé d’analphabétisme peut présenter une difficulté d’adaptation à ces
mesures au cas où elles sont prises.
Dans notre population les apports en vitamine D, sont en dessous de l’AS chez toutes les différentes tranches d’âges,
hommes et femmes. Ceci concorde avec la prévalence suggérée au Maroc, hormis le fait qu’il soit un pays ensoleillé,
l’insuffisance en vitamine D touche 91% des femmes marocaines [29] qu’on expliquerait essentiellement par le style
vestimentaire traditionnel marocain. La prévalence augmente avec l’âge. Ceci est dû à une diminution de la production
cutanée de la vitamine D, mais aussi aux faibles apports alimentaires [30]. De même pour le Calcium, une étude - sur
130 femmes ménopausées de plus de 12 mois, d’âge moyen d’environ 59 ans - montre que 96,91 % des femmes
interrogées présentent un apport calcique moyen journalier nettement insuffisant [31]. Pour le fer, l’apport moyen est de
13,4 et 20,7 mg respectivement chez les femmes et les hommes, ces résultats sont proches d’une étude du Ministère de
l’Agriculture, du Développement Rural et des Pêches Maritimes en 2005 [32], où les apports en fer déterminés dans 4
régions du Maroc à partir du profil de consommation ont été entre 14,5 et 22,5 mg/p/j.
5. CONCLUSION
L’étude nous a permis de dévoiler quelques caractéristiques du mode de vie des diabétiques admis à l’hôpital, et nous a
permis aussi de dégager plusieurs problèmes dont soufre cette population. Ainsi, l’étude montre que notre population
diabétique étudié est âgée (56,5 ± 11,8 ans ; les extrêmes d’âge sont 20 ans et 80 ans) avec une hétérogénéité
caractérisée par :
- La coexistence de problèmes nutritionnels (apports en vitamine D, et de calcium sont en dessous de l’AS),
- Taux élevé d’analphabétisme (84,79% de femmes contre 50% hommes),
- La sédentarité,
333
American Journal of Innovative Research and Applied Sciences. ISSN 2429-5396 I
www.american-jiras.com
- Le vécu familial et socioéconomique est non favorable (24% sont célibataires contre 16% hommes et 89,13% avec sans
travail, contre 72,23% hommes),
- Prédominance de l’obésité chez la population féminine (45% des femmes IMC > 30),
- Age de la maladie qui dépasse les 9 années,
Ces problèmes cités ci-dessus contribuent, certainement, à la complication du traitement du diabète chez cette
population âgée. En conséquence, la gestion du traitement du diabète au niveau hospitalier doit strictement commencer
par une évaluation complète et individualisé.
En outre, des études plus détaillées sont nécessaires afin d’apercevoir les différents problèmes liées à ce groupe d’âge de
diabétique, dans le contexte marocain, pour une meilleure prise en charge et gestion de traitement de diabète chez cette
population âgée.
Remerciements
Les auteurs ont le plaisir de remercier la direction, le personnel de santé et les médecins de l'hôpital Mohammed
SEKKAT, pour l'aide qu'ils ont consacré à accomplir ce travail, et aussi pour leur contribution et leurs conseils précieux
tout au long de la réalisation de cette étude.
6. REFERENCES
1. Van Dam R.M, Rimm E.B, Willett W.C et al. Dietary patterns and risk for type 2 diabetes mellitus in U.S. men. Annals of Internal Medicine.
2002;136(3):201-209.
2. Zimmet P.Z, McCarty D.J., et Courten M.P. de. The global epidemiology of non-insulin-dependent diabetes mellitus and the metabolic syndrome.
Journal of Diabetes and Its Complications. 1997;11(2):60-68.
3. Farouqi A. Prise en charge du diabète au Maroc : résultats de l’International Diabetes Management Practices Study (IDMPS) – Vague 2. Médecine des
maladies Métaboliques. 2010;4(6).
4. Agoudavi K. Rapport final de l’enquête STEPS Togo 2012. Ministère de la Santé, Togo 2012.
5. Benjelloun, S. Nutrition transition in Morocco. Public health nutrition. 2002;5 (1a):135-140.
6. Amuna P., and Zotor F.B. Epidemiological and nutrition transition in developing countries: impact on human health and development. Proceedings of
the Nutrition Society. 2008;67(01):82-90.
7. Barouaca Hassan, and Rguibi Mohamed. Nutritional paradox of the Moroccan population: coexistence of undernutrition and obesity. Nutr. clín. diet.
Hosp. 2012;32(supl.2):70-75.
8. Shaw JE, Sicree RA, Zimmet PZ. Global estimates of the prevalence of diabetes for 2010 and 2030. DiabetesRes Clin Pract. 2010;87:4–14.
9. J.S. Dorman and al. The pittsburg insulin-dependant diabetes mellitus morbidity and mortality. Study Mortality results. Diabetes. 1984;33(27):271-276.
10. Pal B. The rheumatology of diabetes. Practitioner. 1995;239:338–42.
11. Klenman J.C, Donahuer P, HARRIS M., and al. Mortality among diabetics in a national sample. Ann. J. Epidemiol. 1988;128:389-401.
12. Azanmasso H., Zahi S., Kpadonou T. G., Dedjan H. A., Lolla B. A., Alagnide E., & El Fatimi A.. Caractéristiques des troubles musculo-squelettiques
de l’épaule du patient diabétique au Maroc. Journal de Réadaptation Médicale: Pratique et Formation en Médecine Physique et de Réadaptation,
2014;34(2):66-72.
13. Zeghari L., Aboussaleh Y., et Sbaibi R. Evaluation anthropométrique des adolescents pratiquant du sport dans les clubs de la ville de Kenitra, Maroc.
Antropo. 2015 ; 34.
14. Meltzer S., Leiter L., Daneman D., Gerstein H. C., Lau D., & Ludwig S. Lignes directrices de pratique clinique 1998 pour le traitement du diabète au
Canada. CMAJ, 1998;159(8):1-29.
15. Turner R. C., Cull C. A., Frighi V., Holman R. R., & UK Prospective Diabetes Study (UKPDS) Group. Glycemic control with diet, sulfonylurea,
metformin, or insulin in patients with type 2 diabetes mellitus: progressive requirement for multiple therapies (UKPDS 49). Jama, 1999; 281(21):2005-2012.
16. Canadian Diabetes Association. Clinical practice guidelines for the prevention and management of diabetes in Canada. Can. J. Diab. 2003;27 :1-163.
17. khadija El Moumni et al. Aliments et préparations typiques de la population marocaine. Haute ecole lucia de brouckère (2008).
18. Chumlea WC, Roche AF, Steinbaugh ML. Estimating stature from knee height for persons 60 to 90 years of age. J Am Geriatr Soc. 1985;33(2):116-120.
19. ennifer J. Otten, Jennifer Pitzi Hellwig, and Linda D. Meyer. Institute of Medicine, National Academies Press, ANREF, March 19, 2007.
20. Arshag D, Mooradian MD, Sue McLaughlin, Cecilia Casey Boyer, and Jewel Winter. Diabetes Care for Older Adults. 1999; 12(2):70–77.
21. Knuiman MW, Welborn TA, McCann VJ, Shanton KG, Constable IJ. Prevalence of diabetic complications in relation to risk factors. Diabetes 35:1332-39, 1986.
22. Fédération Internationale du Diabète. ATLAS du DIABETE de la FID, 6e édition, 2013.
23. Gning S., Thiam M., Fall F. Le diabète sucré en Afrique subsaharienne. Aspects épidémiologiques, difficultés de prise en charge. Med Trop.
2007;67:607-11.
24. HCP 2011. Enquête Nationale Anthropométrique. Royaume du Maroc. Rabat. Haut-commissariat au plan (HCP). Direction de la Statistique.
25. Direction de Lutte Contre l’Analphabétism. Tendances récentes et situation actuelle de l’éducation et de la formation des adultes. Rapport National du
Royaume du Maroc, 2008.
26. Fery F., and Paquot N. Etiopathogénie et physiopathologie du diabète de type 2. Revue Médicale de Liège, 2005;60(56):361-8.
27. Duclos Martine. Activité physique et diabète de type 2. Médecine des maladies Métaboliques - Elsevier Masson SAS; Février 2012;6(1).
28. Zeghari Lotfi, Aboussaleh Youssef, and Sbaibi Rachid. Assessment of nutritional knowledge of athletes in kenitra city, morocco. The American
Journal of Innovative Research and Applied Sciences. 2015;1(6): 209-213.
29. Allali F, El Aichaoui S, and Khazani H. High prevalence of hypovitaminosis D in Morocco: relationship to lifestyle, physical performance, bone
markers, and bone mineral density. Semin Arthritis Rheum. 2009;38(6):444-51.
30. MacLaughlin J, and Holick MF. Aging decreases capacity of human skin to produce vitamin D3. J Clin Invest . 1985;76:1536.
31. Bennouna S. Évaluation de la ration calcique chez des femmes marocaines ménopausées, les cahiers du médecin, Tome VII - N° 87, Octobre 2005.
32. Ministère de l’Agriculture Royaume du Maroc, Août 2005, du Développement Rural et des Pêches Maritimes MADRPM/DERD – PNTTA.
Cite this article: Zineb Hannoun, Fatine El Arabi, Youssef Aboussaleh, Zeghari Lotfi , Rachid Sbaibi, Hassan Barouaca and Abdelatif
Bour. PROFILE DES DIABETIQUES NON INSULINODEPENDANTS ADMIS A L’HOPITAL MOHAMMED SEKKAT, CASABLANCA, MAROC. Am.
J. innov. res. appl. sci. 2016; 2(7): 329-335.
This is an Open Access article distributed in accordance with the Creative Commons Attribution Non Commercial (CC BY-NC
4.0) license, which permits others to distribute, remix, adapt, build upon this work non-commercially, and license their
derivative works on different terms, provided the original work is properly cited and the use is non-commercial. See:
http://creativecommons.org/licenses/by-nc/4.0/.
334
American Journal of Innovative Research and Applied Sciences. ISSN 2429-5396 I
www.american-jiras.com
Annexe questionnaire :
Questionnaire : Etude profile des personnes diabétiques admis à l’hôpital Mohammed SEKKAT
N° du questionnaire :
La date :
IDENTIFICATION DU PATIENT :
Nom :
Prénom :
Age :
Célibataire :
Marié(e) :
□ Seul
Nombre d’enfants … □ En Compagnie
Q1. Depuis combien de temps souffrez-vous du DT2 ?
…
CADRE SOCIOECONOMIQUE & PSYCHOLOGIQUE:
Origine :
-Niveau d’instruction :
□ Analphabète □ Primaire □ Secondaire □ Tertiaire □ Universitaire
Activité Socioprofessionnelle :
Q2. Travaillez-vous actuellement ? □ Oui Non □ Quelle profession ?
Q3. Quel est votre état psychique après avoir eu le DT2 ?
□ Stress □ Angoisse □ Anxiété □ Fatigue nerveuse □ Dépression
Q4. Avez-vous des membres de la famille immédiate atteints du DT2 ?
□ Non.
□ Parents degré 1
□ Parents degré 2
ANTHROPOMETRIE :
Poids = Taille = IMC =
Tour de Taille =
Rapport T/H =
Tour de Hanche =
PATHOLOGIES ASSOCIEES :
Q5. Souffrez-vous d’une autre maladie ou complication ?
□ Dyslipidémie
□ Hypertension Artérielle □ Insuffisance rénale □ Obésité
□ Acidocétose □ Atteinte Cutanée □ Pied diabétique
□ Rétinopathie □ Etat bucco-dentaire
Q6. Quelle stratégie thérapeutique suivez-vous pour votre DT2 ?
 ADO : □ Sulfamides □ Biguanides
 Insuline seule : □ Transitoire □ Définitive
1 fois/j
2 fois/j
3 fois/j
4 fois/j
 Plusieurs ADOs :
 ADO + Insuline :
Q7. Faites-vous une automédication traditionnelle ?
□ Non
□ Oui
Qu’est-ce que vous prenez ?
…
Qui est ce qui vous l’a recommandé ?
…
Comment vous sentez-vous après l’avoir consommé ?
…
HYGIENE DE VIE :
Q8. Combien d’heures dormez-vous en moyenne ?
…
Q9. Habitudes Toxiques □ Tabac
□ Alcool
Q10. Pratiquez-vous du sport ?
□ Oui
□ Non
Lequel?
…
Prenez-vous des précautions contre une hypoglycémie au cours du sport ? □ Non □ Oui
Réduire la dose de l’insuline avant l’exercice/ Réduire la dose du sulfamide hypoglycémiant avant l’exercice / Boire
beaucoup / Auto-surveillance régulière / Comment faites-vous votre Sucrage ?
…
ALIMENTATION :
Q11. Faites-vous le Ramadan ?
□ Oui
□ Non
Q12. Savez-vous combien vous faut-il de repas et collation par jour ? □ Oui
□ Non
Q13. Respectez-vous le nombre de repas et collation qu’il vous faut ? □ Oui
□ Non
Q14. Respectez-vous le rythme des repas et des injections ? □ Oui
□ Non
Q15. Suivez-vous un régime ? □ Oui
□ Non
Q16. Qui est ce qui vous l’a prescrit ?□ Médecin soignant □ Nutritionniste / Diététicien □ Autre …
Q17. Depuis quand vous le suivez ? … Q18. En quoi consiste le régime ?
□ Manger Tout mais avec modération □ Elimination de certains aliments □ Elimination seulement du Sucre Blanc
Q19. Etes-vous satisfait du régime ?
□ Oui □ Non
Faim - Déséquilibre Glycémique -Etat psychique
Contraintes financières
-Contraintes du temps
Q20. Utilisez-vous un édulcorant ? □ Oui
□ Non Lequel: …
335
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
527 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler