close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

charte 190X260 ok

IntégréTéléchargement
60
61
l VALESSENTIA
CONSEIL
PEP® : UNE NOUVELLE CONCEPTION
DE LA PERFORMANCE PLUS ÉVOLUÉE QUI « BOUSCULE »
LE LEAN POUR GÉNÉRER [AUSSI] DU BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL
Arturo Mazzolini est consultant associé en stratégie et excellence opérationnelle au sein
du groupe de conseil Valessentia, qu’il a cofondé en 2003. Son expertise de niveau international dans la mise en place des systèmes d’excellence organisationnelle lui vaut d’intervenir auprès de grands groupes en Europe et aux Etats-Unis. Il est également sollicité
pour apporter son expérience dans les séminaires en Europe ainsi que dans le cadre du
mastère Lean Management de l’école Supmeca de Paris. Il fait le point sur une innovation majeure pour la compétitivité des entreprises.
PUBLICOMMUNIQUÉ
Arturo Mazzolini est Consultant Associé en
Stratégie et Excellence Opérationnelle au sein
du groupe de conseil Valessentia.
• Existe-t-il une recette
plus efficace que les autres
en matière de compétitivité ?
Arturo Mazzolini : Les soutiens apportés aux
entreprises par les Etats et la qualité de la formation professionnelle sont déterminants, mais
la compétitivité se joue d’abord et avant tout
au niveau de l’entreprise. Le reste n’est qu’un
complément. Quand une entreprise se
démarque des autres, c’est avant tout par sa
capacité à anticiper et à innover rapidement,
tant sur ses produits que sur sa propre organisation. La vitesse d’exécution est un paramètre décisif.
• Dans ce cas, peut-on parler d’un
« modèle » pour la compétitivité ?
Notre métier de consultant nous offre une
position privilégiée pour observer les pratiques
des entreprises. Les meilleures ont toutes les
mêmes invariants. C’est l’ « ADN » de la performance. C’est aussi celui que nous proposons à nos clients.
• Comment décririez-vous cet ADN ?
Cela passe d’abord par une capacité à dépasser la perception « conventionnelle » de son
contexte, ce qui permet de modifier en profondeur sa façon de « penser la stratégie ». Pour
être ensuite déployée avec efficience, celle-ci
doit reposer sur un système constitué de puissants paradigmes. Le premier concerne la capacité à s’améliorer. C’est la « différence de
potentiel » (DPP). A l’instar de la DDP en électricité, les talents en tout genre sont stimulés
par l’organisation pour créer un véritable champ
énergétique produisant de l’amélioration continue, du changement radical et de l’innovation.
Cela permet aux entreprises de mettre sur le
marché des produits en des temps records tout
en innovant à un rythme plus rapide que celui
avec lequel ces produits se banalisent. Bon
nombre de nos clients qui ont déployé leur
stratégie en s’appuyant sur nos préconisations
occupent aujourd’hui des positions de leaders
ou ont creusé davantage leur avance avec leurs
concurrents.
• Quel est le second paradigme ?
Il a trait à la création de valeur. C’est le concept
de Value-Based Strategy. Créer et produire de
la valeur est au cœur des projets, et tout ce
qui n’est pas de la valeur est activement traqué et éliminé. Les maîtres mots sont Lead Time
et Takt Time. Ils sont érigés au rang d’indicateurs stratégiques pour concevoir des processus courts et fiables capables de produire au
rythme de la demande des clients. On retrouve
là les fondamentaux du modèle Toyota.
Mastère Spécialisé SUPMÉCA
LEAN MANAGEMENT
PRODUCTIVITÉ ERGONOMIE
PERFORMANCE
§
EN ANNIHILANT
LA COMPOSANTE
SUR LA SANTÉ, L’APPROCHE
PEP® BOUSCULE
LES SCHÉMAS EN PLACE
ET REND AINSI OBSOLÈTES
LES PRATIQUES
§
ACTUELLES DU LEAN.
• Ces concepts sont-ils vraiment applicables au monde de l’innovation et de
la conception des produits ?
Il faut plutôt se demander comment faire pour
les appliquer plus intensément et plus rapidement que les concurrents afin de tenir la position que Toyota appelle Dantotsu, c'est-à-dire
« Loin devant les autres ». A cet égard, pour
nos clients confrontés à une forte compétition, nous avons développé des Blitz Process
spécifiques pour l’innovation, la conception et
l’industrialisation des produits. Extrêmement
opérationnels, ils permettent de diviser par
deux le Time to Market tout en construisant
les conditions d’une fiabilité et d’une robustesse des processus de développement et de
production.
• Ces paradigmes couvrent-ils
la question du management ?
Oui. Les valeurs et les pratiques managériales
constituent même le troisième paradigme de
la performance. Nous opérons sur un socle où
l’on trouve les fondamentaux comme « l’esprit d’équipe », « parler avec des données »,
« garder son espace propre et ordonné », avec
comme mot d’ordre la progression collective
plutôt que la performance individuelle. Les
managers de ces entreprises focalisent leur
SUPMÉCA
Institut supérieur de mécanique de Paris
3 rue Fernand Hainaut
93400 Saint-Ouen
Informations pratiques
Début formation : 15 octobre
Admission : sur dossier et entretien
Coût de la formation (tout frais inclus) :
• 8 000 € pour les candidats individuels
• 12 000 € pour les candidats envoyés
par les entreprises (formation continue)
Contact : Roberta Costa Affonso
Tél. : 01 49 45 25 46
Courriel : roberta.costa@supmeca.fr
Dossier d’inscription à télécharger sur :
www.supmeca.fr
attention sur leur territoire, qu’ils parcourent
régulièrement pour l’améliorer. C’est le Gemba
Walk. Accroître les compétences, développer
la synergie et la motivation du personnel sont
leurs axes de travail. Leur action est guidée
par le principe : « les résultats découlent du
processus suivi ». En améliorant sans cesse les
standards de travail et en réduisant continuellement les écarts au nominal, ils génèrent de
la performance et maîtrisent l’anxiété qu’engendre naturellement l’incitation à la performance.
• On reproche justement
à ce modèle de générer du stress
physique et psychique. Vouloir être
compétitif pourrait donc être
dangereux pour la santé ?
Dès le début des années 2000, nous avions
constaté que nos techniques issues du Lean
pouvaient dans certains cas générer des effets
secondaires sur la santé des travailleurs, mais
à cette époque nous ne savions pas comment
l’éviter. Nous avons mis cinq ans pour mettre
au point PEP-ERGOPRO®, notre solution capable
d’éliminer cet impact toxique sans nuire à la
nécessaire amélioration de la productivité. Cette
innovation a complètement bouleversé nos pratiques du Lean et notre conception de la performance, mais elle a aussi permis d’apporter
des réponses aux premières entreprises en
quête de solutions globales. Nous l’avons testée avec succès dans l’automobile, l’industrie
des biens d’équipement, la vente à distance,
mais c’est dans l’agroalimentaire, un secteur
bien connu pour son impact sur la santé, que
nous avons aujourd’hui les résultats les plus
consolidés. En près de trois ans, dans une filiale
du groupe Intermarché spécialisée dans le filetage de poissons, nous sommes arrivés à éliminer toute situation à risque TMS (troubles
musculo-squelettiques) tout en améliorant la
productivité de 20 % et en divisant par deux
la prime d’assurance maladie.
• Quel processus vous a conduit
à PEP-ERGOPRO® ?
En comprenant les limites du Lean et celles de
l’ergonomie, qui reste incontournable, nous
avons développé une méthodologie inédite
qui fait évoluer la notion de performance vers la
capacité à créer continûment de la valeur au
travers de processus maîtrisés, développant
des rapports cordiaux générateurs à tous les
niveaux d’un bien-être durable pour l’ensemble du personnel. En annihilant la composante
toxique du Lean sur la santé, l’approche PEP®
bouscule les schémas en place et rend ainsi
obsolètes les pratiques actuelles du Lean. Nous
sommes intimement convaincus que les entreprises qui n’auront pas intégré cette nouvelle
conception de la performance dans leur stratégie ne survivront pas. D’ailleurs, sans attendre, la méthode s’est déjà naturellement
propagée aux autres processus de l’entreprise :
ainsi est né PEP-ERGODESIGN® pour la conception des produits, PEP-ERGOLOG® pour les
métiers de la logistique, et récemment PEPERGOFFICE® pour les processus administratifs.
Depuis deux ans, pour les ingénieurs et les
salariés en activité qui souhaitent se former
à l’approche PEP-ERGOPRO®, un mastère Lean
Management, accrédité Conférence des grandes
écoles, leur est ouvert. Cela offre aux talents
des futures entreprises compétitives un parcours théorique et de terrain de grande qualité, et aux entreprises l’occasion de se
démarquer par une compétitivité plus aboutie fondée un système de management qui
intègre le bien-être au travail. A quand l’intégration du PEP® dans les audits de ranking de
société ?
CONTACT
amazzolini@valessentia.com
VALESSENTIA
Tél. : +33 625 93 31 66
www.valessentia.com
N°HS COMPÉTITIVITÉ INDUSTRIELLE z 2013
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
1 155 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler