close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Chili Bolivie Altiplano andino, désert des Andes Les

IntégréTéléchargement
Chili Bolivie
Altiplano andino, désert des Andes
De lagunes en salars, une fabuleuse randonnée d'altitude dans les déserts de
l'altiplano chilien et bolivien.
18 jours - 17 nuits - 6
jours et 2 demijournées de marche
Départ garanti à 5
Séjour itinérant
Sans portage
Accompagné
Code voyage :
CL1CHBO
Les points forts
• Une nuit dans un hôtel de sel au
bord du Salar d'Uyuni
• La possibilité de faire
l'ascension d'un 6000m facile : le
volcan Uturuncu
• Les baignades dans les sources
d'eau chaude
• Soirée astronomique en option
• La visite de la ville mythique de
Valparaíso
Avant votre départ, pensez à vérifier la validité de la fiche technique sur notre site web.
http://www.labalaguere.com/altiplano_andino_desert_des_andes.html
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 1
/ 29
Du désert d'Atacama au parc national Lauca en passant par le salar d'Uyuni,
nos pas nous mèneront au coeur de paysages à couper le souffle. Un univers très
minéral, aux couleurs tranchantes, jalonné de sources d'eau chaudes et de
geysers, que nous pourrons admirer du ciel (ou presque) lors de nos randonnées
sur les flancs des volcans Thunupa et Uturuncu. Ce voyage inoubliable se
termine sur la côte Pacifique, entre les collines colorées et ruelles tortueuses de la
mythique Valparaiso.
PROGRAMME
JOUR 1 à 2
Vol Paris / Santiago du Chili
Réception à l'aéroport de Santiago du Chili transfert à l'hôtel. Visite guidée de la
capitale chilienne. Nuit en hôtel***.
Temps de transfert : 40mn.
JOUR 3
Santiago du Chili / Calama / San Pedro de Atacama
Transfert à l'aéroport et vol pour Calama. Accueil par votre guide local et transfert
à San Pedro de Atacama (2400 m alt). Dans l'après-midi, nous faisons une
randonnée dans le secteur de la vallée de la Lune où nous observons le coucher du
soleil sur la Cordillère des Andes. Une expérience inoubliable ! Nuit en hôtel/
pension.
EN OPTION : Soirée astronomique en service regroupé avec d'autres
participants (durée environ 2h30).
Cette excursion est optionnelle car n'est pas réalisable les soirs de pleine
lune et est soumise aux conditions météorologiques.
JOUR 4
San Pedro de Atacama / Machuca / Rio Grande / San Pedro de Atacama
Route pour le hameau de Machuca (4000 m), petit hameau, dont la douzaine de
maisons est également construite en adobe et toits de paille. Une ou deux familles
vivent à l'année à Machuca et se consacrent principalement à l'élevage de lamas
car à cette altitude il n'est plus possible de cultiver.
Randonnée jusqu'au village de Rio Grande (3200 m) en suivant un sentier encore
emprunté par les bergers de lamas et qui suit la rivière Peñaliri. En chemin, nous
croisons des cactus immenses, des troupeaux de lamas et quelques rares cultures
de quinoa. Malgré ses 3200 mètres d'altitude, Rio Grande est un village agricole. Il
est entouré de cultures en terrasse où abondent ail, oignon, pomme de terre,
luzerne...
Transfert à San Pedro de Atacama. Nuit en hôtel/pension.
Temps de marche : 5 à 6h. Temps transfert : 2h30.
JOUR 5
San Pedro de Atacama / Geysers du Tatio / San Pedro de Atacama
Départ très tôt le matin (vers 4h/4h30) vers les fameux geysers du Tatio (4320
m). Nous observons le spectacle : entre fumerolles et geysers pouvant atteindre
jusqu'à 10 mètres de hauteur.
Nous prenons le petit déjeuner au milieu des fumerolles. Possibilité de baignade
dans une piscine proche de geysers. De retour à San Pedro, nous faisons une halte
dans le canyon de Guatin pour effectuer une randonnée jusqu'au secteur de Gatchi.
Nuit en hôtel/pension.
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 2
/ 29
Temps de marche : 2h. Temps transfert : 4h.
JOUR 6
San Pedro de Atacama / Lagunas Verde & Blanca / Quetena
Route jusqu'à la frontière avec la Bolivie, changement de véhicule et de guide.
Nous rejoignons les lagunas Verde et Blanca situées au pied des volcans Juriques
(5704 m) et Licancabur (5960 m).
Lorsque le vent se lève, nous assistons au changement de couleur de la laguna
Verde qui prend alors une teinte vert émeraude magnifique. Nous continuons
jusqu'au désert de Dali, appelé ainsi car les paysages rappellent l'un des tableaux
du célèbre peintre.
Nous faisons une halte aux thermes de Polques, possibilité de baignade. Nous
rejoignons enfin le village de Quetena (3950 m). Nuit en refuge.
Temps transfert : 4 à 5h.
JOUR 7
Quetena / Ascension partielle ou complète du volcan Uturuncu / Quetena
Départ tôt le matin pour rejoindre les flancs du volcan Uturuncu (6008 m). Nous
suivons une ancienne piste minière qui était utilisée pour l'extraction du soufre.
Nos véhicules nous déposent vers 5000 m d'altitude. Selon les conditions
d'enneigement, possibilité d'ascension du volcan à 6008 m ou chemin jusqu'au col
à 5700 m. Du sommet, vue panoramique sur l'Altiplano et sur une multitude de
lagunes colorées situées en contrebas. Il faut prévoir environ 4 heures de montée
pour atteindre le sommet et 1 à 2 heures de descente qui est plus rapide et facile
car nous coupons à travers les pentes recouvertes de cendre.
Retour à Quetena. Nuit en refuge.
Temps de marche : 5 à 6h. Dénivelé : + 600m / - 600m.
JOUR 8
Quetena / Geysers Sol de Mañana / Laguna Colorada
Nous rejoignons les geysers de Sol de Mañana (4850 m) où nous pourrons admirer
fumerolles et puits de boue bouillonnante. Nous continuons jusqu'à la fameuse
laguna Colorada (4330 m) où nous pourrons observer les 3 espèces de flamants
roses (chilien, James et Andin). Son intense coloration rouge oranger est dû à la
présence de phytoplanctons qui se développe dans ces eaux riche en minéraux et
qui réagit avec la lumière. Nuit en refuge.
Temps transfert : 6 à 7h.
JOUR 9
Laguna Colorada / San Juan
Route vers le nord, nous passons par le désert de Siloli et l' « arbol de piedra
» (l'arbre de pierre), rocher sculpté par l'érosion. Il est parfois possible d'observer
des vizcachas qui prennent le soleil sur les rochers alentours. Nous empruntons
ensuite la route des joyaux où nous pourrons admirer les lagunes Ramaditas,
Honda, Charkhota, Hedionda et Cañapa et observer à nouveau les 3 espèces de
flamants roses (chilien, James et Andin). Nuit en hôtel de sel à San Juan.
Temps transfert : 6 à 7h.
JOUR 10
San Juan / Salar Uyuni / Jirira
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 3
/ 29
Nous entrons au Salar d'Uyuni (3650 m) qui a une superficie de plus de 12000
km². Nous visitons l'île Incahuasi située au cœur du salar et qui ont la particularité
d'être parsemées d'énormes cactus : île Pescado. La vue de cette mer blanche et
lumineuse, depuis les îles, est un des points forts de notre voyage et une
expérience inoubliable. Nous nous dirigeons ensuite au nord du salar au village de
Jirira (3650 m) où nous passons la nuit en refuge.
Temps de marche : 1h30. Temps transfert : 6 à 7h.
JOUR 11
Jirira / Volcan Thunupa / Jirira
Transfert jusqu'aux flancs du volcan Thunupa, randonnée jusqu'au mirador à 4700
m d'altitude qui offre un point de vue magnifique sur cette immensité blanche
qu'est le salar d'Uyuni. On ne s'en lasse pas. Nous pouvons continuer notre
ascension jusqu'à environ 5200 m d'altitude proche du cratère où la vue est encore
plus impressionnante. Retour à Jirira. Nuit en refuge.
Temps de marche : 5 à 6h. Dénivelé : + 600m / - 600m. Temps transfert :
2h.
JOUR 12
Jirira / Salar de Coipasa / Colchane
Retour au Chili, en route nous faisons une halte au village d'Alcaya où nous
réalisons une marche d'environ 2 heures. Nous visitons le cimetière de la période
Inca du village et pourrons observer des momies très bien conservées. Nous
rejoignons ensuite le salar de Coipasa (3660 m).
Selon l'époque de l'année, nous pourrons observer les travailleurs effectuant
l'extraction du sel. Ils sont souvent équipés de cagoule pour éviter les brûlures du
sel et du soleil car la réverbération est forte. A la frontière nous changeons de
véhicule et de guide. Nous passons la nuit au Chili au village de Colchane (3750 m)
en hôtel simple.
Temps de marche : 2h. Temps transfert : 5 à 6h.
JOUR 13
Colchane / Salar de Surire / Putre
Nous quittons le village de Colchane pour nous diriger vers le nord jusqu'au salar
de Surire (4200 m alt - 17500 hectares de superficie). En route nous continuons
notre découverte de l'Altiplano en passant par le Parc National Volcan Isluga et par
le village (3900 m alt) et volcan (5530 m alt, qui a des fumerolles en permanence)
du même nom. Arrivée au salar de Surire, le mot « surire » signifie ñandu (émeu)
en langue Aymara. Le ñandu (émeu) est de la famille de l'autruche.
Dans la zone du salar, il est possible d'observer flamants roses (Andins, Chiliens et
James), ñandus (émeus), vigognes, vizcachas, .... Nous pourrons profiter d'un
agréable bain dans les thermes de Pollequere situées au bord du salar. Arrivée en
fin d'après-midi à Putre (3500 m). Nuit en hôtel simple.
JOUR 14
Putre / Parc National Lauca / Putre
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 4
/ 29
Nous entrons dans le Parc National Lauca et le fameux lac Chungara situé à 4500
m d'altitude, entouré de volcans enneigés : comme le majestueux Volcan
Parinacota (6330 m alt), Volcan Pomerape (6240 m alt) et également le Sajama (le
sommet le plus haut de Bolivie avec ses 6542 m de alt). Nous avons la possibilité
de faire une randonnée (environ 3 heures de marche) dans le secteur des lagunes
Cotacotani, ses eaux de couleur vert émeraude, entourées de pâturages de lamas
et alpacas. Nous arrivons au village de Parinacota (4300 m alt), où nous pouvons
visiter son église et son marché artisanal. Retour à Putre. Nuit en hôtel simple.
Temps de marche : 3h. Temps transfert : 3h.
JOUR 15
Putre / Arica
Nous rejoignons la douceur de la côte Pacifique et la ville d'Arica, la ville de
l'éternel printemps. En route nous pourrons observer des cactus candélabres qui
ont la particularité de croître entre 1700 et 3000 m d'altitude et peuvent atteindre
5 mètres de haut et 50 cm de diamètre. Nous passons par la vallée de Lluta où
nous pourrons observer plusieurs géoglyphes. Arica est la ville la plus au nord du
Chili, à la frontière avec le Pérou et bordée par l'océan Pacifique. Elle possède un
climat agréable toute l'année.
Si le temps le permet, nous ferons une visite de la ville avec entre autre la
cathédrale San Marcos, œuvre de Gustave Eiffel, du musée archéologique San
Miguel de Azapa (où se trouve l'une des momies les plus anciennes au monde) et
des géoglyphes (datant entre 1000 et 1400 ans avant JC) situés dans la vallée
fertile d'Azapa. Nuit en pension/hôtel.
Temps transfert : 3h.
JOUR 16
Arica / Santiago du Chili / Valparaiso / Santiago du Chili
Transfert à l'aéroport d'Arica et vol retour pour Santiago. Réception et route pour
la ville de Valparaiso. Visite de la ville, ses collines et son centre historique classé
au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'UNESCO. Nous visitons entre autre la
place Victoria et le cœur de la ville : la place Sotomayor et le Muelle Prat (port) et
les différentes embarcations qui offrent des excursions par la baie. Nous prenons
l'ascenseur « El Peral » pour atteindre « el paseo Yougoslave » (la promenade), le
musée des Beaux Arts et le Palais Baburizza.
Nous continuons notre balade par le « paseo Gervasoni et Atkinson » d'où nous
aurons une vue imprenable sur la baie et sur les maisons à l'architecture
particulière. Retour à Santiago. Nuit en hôtel***.
Temps transfert : 2h30.
JOUR 17
Santiago du Chili / vol retour
Transfert à l'aéroport de Santiago et vol retour pour la France.
JOUR 18
Arrivée en France.
La Balaguère et l'accompagnateur se réservent le droit, pour des raisons météos,
de logistique ou pour votre sécurité, de modifier votre itinéraire. D'avance nous
vous remercions de la confiance que vous voudriez bien nous (ou lui) accorder.
INFOS PRATIQUES
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 5
/ 29
DATES DE PROGRAMMATION
D'avril à décembre.
COVOITURAGE
Pour rejoindre l'aéroport où vous êtes convoqué et afin de limiter vos frais de
déplacements, pensez au covoiturage en tant que chauffeur ou passager. Faites
appel à : Blablacar C'est simple et pratique. Attention : prévoyez de l'avance dans
vos rendez-vous afin de ne pas être en retard à l'aéroport : l'avion ne vous
attendra pas...
Vous pouvez aussi nous téléphoner au 05 62 97 46 46, si vous souhaitez savoir si
d'autres personnes du groupe habitent dans la même région que vous. Nous
pourrons vous mettre en contact.
Nous vous conseillons enfin de comparer le coût et les horaires de différents modes
d'accès de chez vous à l'aéroport de départ grâce au site Comparabus.
Contrairement à ce que son nom laisse penser, ce site, pour un même trajet, vous
proposera diverses possibilités telles que avion, train, bus, ou covoiturage.
DÉPART GARANTI À PARTIR DE (PERS.)
5
GROUPE LIMITÉ ENVIRON À (PERS.)
12
NIVEAU
Entre 2 et 6 heures de marche par jour. Pas de difficultés techniques mais l'altitude
augmente la difficulté.
PORTAGE
Uniquement les affaires de la journée.
ENCADREMENT
Accompagnateurs locaux francophones assistés de chauffeurs.
HÉBERGEMENT
10 nuits en hôtel/pension (en chambre double), 5 nuits en refuge (au confort
sommaire) et 2 nuits dans l'avion.
En hôtel *** (norme locale) à Santiago; en hôtel/pension* à ** (norme locale) à
San Pedro de Atacama, Colchane, Putre, Arica et à San Juan; en refuge (dortoirs
de 2 à 6 personnes, confort sommaire, avec électricité produit par un générateur,
douche possible mais l'eau chaude n'est pas systématique).
REPAS
Le plus souvent un pique-nique le midi. Le soir au restaurant ou à l'hôtel et au
refuge.
CLIMAT
Le climat est sec et chaud dans la journée à sec et très froid dans la nuit.
FORFAIT TOUT COMPRIS EXCEPTÉ
• Les repas du J1, J2, J17 et J18,
• les déjeuners et dîners du J16 et J17,
• le dîner du J3, J4 et J5,
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 6
/ 29
•
•
•
•
•
les boissons,
les pourboires d'usage,
l'option soirée astronomique (40$/pers),
la taxe de transit E.S.T.A (15€) si votre vol passe par les USA,
les frais d'inscription et l'assurance.
TRANSPORT AÉRIEN
Vols réguliers sur Lan Chile, Iberia, American Airlines ou une autre compagnie
régulière.
ÉQUIPEMENT
LES BAGAGES
• Un petit sac à dos (30 à 40 l) pour les affaires de la journée et comme bagage à
main durant les transports
• Un sac de voyage comprenant vos affaires : prévoir un sac de voyage souple
avec fermeture éclair latérale donnant plus facilement accès à son contenu type
sac marin 80 L environ et de 15 Kg maximum. Eviter les valises. Pour le confort de
tous, n'emportez qu'un seul bagage
LES VETEMENTS
A adapter selon la saison :
• Des gants et un bonnet
• Un chapeau
• Une paire de bonnes chaussures de marche (avec une bonne semelle adhérente
et supportant bien la cheville)
• Une paire de chaussures légères pour le soir à l'étape et en ville
• Une paire de sandales, pratiques pour les baignades
• Une veste polaire
• Un pull léger ou une fourrure polaire fine
• Une veste de montagne (l'idéal étant le gore tex) ou doudoune
• Un pantalon de marche
• Un pantalon de montagne
• Des sous-vêtements thermiques type Carline (séchage rapide)
• Des affaires de rechange (T-shirts, pantalons de toile légers, bermudas...)
• Un maillot de bain + serviette
LE MATERIEL A EMPORTER
• Un sac de couchage pour les nuits en refuge (Type -10°C, il y a des couvertures
supplémentaires dans les refuges)
• Lunettes de soleil
• Un chapeau et de la crème solaire
• Une gourde d'un litre minimum
• Une lampe frontale avec piles et ampoules de rechange
• Vos affaires de toilette
De manière optionnelle
• Des bâton(s) de marche
• Serviettes humidifiées type «Calinette» ou plus écologique, un gant de toilette
• Sacs plastiques pour l'étanchéité de vos affaires
• Boules Quiès
LA PHARMACIE
• Vos médicaments personnels habituels
• Vitamine C
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 7
/ 29
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Médicament contre la douleur
Anti-diarrhéique, antispasmodique, un antiseptique intestinal, un anti-vomitif
Traitement antibiotique à large spectre (sur prescription médicale)
Collyre et crème antibiotique pour les yeux
Bande adhésive élastique type Elastoplast
Petits pansements adhésifs
Compresses désinfectantes
Double peau (ampoules)
Traitement pour rhume et maux de gorge
Crème solaire et protection pour les lèvres
Un tube de biafine
Un anti-inflammatoire (pommade ou gélule)
Des pastilles pour purifier l'eau
Boules Quies (facultatifs), ...
AUTRES PRÉCISIONS
Limitez le poids de votre bagage à 15kg : votre sac de voyage doit pouvoir contenir
l'ensemble de vos affaires. Avertissement : Lors de l'enregistrement à l'aéroport
pensez à mettre en bagage soute votre couteau de poche et tout objet tranchant
ou piquant, sinon il vous sera confisqué à l'embarquement.
INFOS PAYS - CHILI
TRANSPORT AÉRIEN
Vols réguliers avec Air France, Iberia, American Airlines ou une autre
compagnie régulière.
FORMALITÉS
PASSEPORT
Passeport biométrique en cours de validité, valable au moins 6 mois
après la date de retour.
Faire une photocopie de votre passeport avant votre départ, en cas de perte
ou de vol cela vous évitera des longues démarches administratives à
l'ambassade.
Pour les enfants mineurs : chaque enfant mineur français doit posséder sa
propre pièce d'identité. L'exigence du passeport pour certaines destinations
est valable pour les adultes comme pour les mineurs. De manière générale,
les informations transmises ne s'appliquent que pour les ressortissants
français. Nous vous invitons à les contrôler sur le site du Ministère des Affaires
Etrangères :www.diplomatie.gouv.fr, dans la rubrique conseils aux voyageurs..
VISA
A votre arrivée au Chili : Une autorisation de séjour valable 90 jours, ainsi
qu'un formulaire vous sera remis à l'entrée. Attention, ce formulaire sera
exigé à la sortie. Ne l'égarez pas, sous peine d'amende (4 USD). Pour les
étrangers, veuillez consulter le consulat du Chili de votre pays.
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 8
/ 29
INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES
Pour tout vol transitant par les Etats-Unis, les ressortissants français doivent
obligatoirement solliciter, via Internet, une autorisation électronique de
voyage avant leur départ, ESTA (Electronic System for Travel
Authorization). Depuis le 8 septembre 2010, ESTA est obligatoire ET
payant : les voyageurs doivent s'acquitter d'un montant fixé à 14$ par les
autorités américaines pour 2010 (paiement en ligne par carte bancaire).
L'autorisation de voyage ESTA peut être obtenue en répondant aux questions
posées sur le site Internet https://esta.cbp.dhs.gov/esta/ site habilité par les
autorités américaines. Le formulaire est à renseigner en langue anglaise, mais
les instructions sont disponibles en langue française. Le ministère américain de
la sécurité intérieure (Department of Homeland Security) recommande
d'effectuer cette formalité au moins 72 heures avant le départ.
Depuis le 3 novembre 2014, les Etats-Unis ont mis en place de nouvelles
mesures de sécurité pour les ressortissants des pays membres du Visa Waiver
Program, à savoir les pays soumis à la procédure ESTA. Les personnes faisant
une demande ESTA doivent désormais répondre à quelques questions
supplémentaires : pseudonyme, informations complémentaires sur le
passeport, coordonnées du voyageur, ville de naissance, noms et prénoms des
parents, personnes à contacter en cas d'urgence, coordonnées de l'employeur,
contacts aux Etats-Unis. Ces nouvelles questions sont obligatoires. Cependant,
les voyageurs inscriront UNKNOWN s'ils ne peuvent répondre à l'une des
questions, notamment dans le cas où ces derniers n'auraient pas connu leurs
parents par exemple.
SANTÉ
VACCINS OBLIGATOIRES
Pas de vaccins obligatoire mais il convient d'être à jour pour des vaccins
suivants : diphtérie, tétanos, polio, coqueluche ; hépatite B ; Hépatite A :
vaccin indispensable à tous les voyageurs adultes nés en Europe après 1950.
Pour les enfants et tous ceux qui sont nés avant 1980 : rougeole-oreillonsrubéole (ROR).
AUTRES POINTS DE SANTÉ
Il est déconseillé de boire celle du robinet, sauf si elle est filtrée. Il est
recommandé de ne consommer que de l'eau en bouteilles, capsulées.
VIE COURANTE
DÉCALAGE HORAIRE
Au Chili : en été, 6 heures de moins qu'en France ; en hiver 4 heures de
moins.
CHANGE
La monnaie locale est le Peso chilien. Un Euro = 743 pesos (CLP) - Un Dollar =
593 Pesos (CLP). Taux au 17/11/2014.
L'euro se change facilement dans la grande majorité des régions du Chili, mais
les cours sont proportionnellement un peu moins bons que pour le dollar.
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 9
/ 29
MOYENS DE PAIEMENT
Le Dollar et l'Euro sont accepté partout, mais il est préférable de payer ses
achats en monnaie locale afin d'éviter les calculs de dernière minute après
marchandage de ses achats. Les cartes de crédit internationales sont
acceptées dans tout le pays excepté les zones désertiques et les villages sans
électricité de l'Altiplano.
INDICATIF TÉLÉPHONIQUE
De la France vers le Chili : 00 56 + indicatif de la ville (sans le 0) + numéro
du correspondant.
Du Chili vers la France : 00 33 + numéro du correspondant (sans le 0 initial).
COUVERTURE GSM
Pour la couverture GSM, le réseau est généralement bon.
INTERNET
On trouve des centres Internet partout, et le wifi est accessible dans la très
grande majorité des hébergements et dans de nombreux cafés.
ÉLECTRICITÉ
L'électricité au Chili est de 220 V et 50 Hz. Il vous faudra un adaptateur.
SÉCURITÉ
Le Chili est probablement le pays le plus sûr d'Amérique latine. Ce n'est pas
une raison pour négliger de prendre un minimum de précautions. Faites
attention à vos affaires dans les lieux publics (gares de bus et de trains,
marchés...)
Afin d'adopter quelques règles de sécurité lors de vos déplacements en ville,
nous vous recommandons de vous informer sur le site internet http://
www.diplomatie.fr, « Conseils aux voyageurs », choisir le pays puis la rubrique
« Sécurité ».
REPÈRES GÉOGRAPHIQUES
LE PAYS
Situé sur la côte pacifique de l'Amérique du Sud, le Chili s'étire sur ses 4 300
kilomètres de long, du Pérou au cap Horn, avec une largeur moyenne de 180
kilomètres.
Le pays se situe dans une zone fortement sismique et volcanique qui fait
partie de la ceinture de feu du Pacifique. Sur une mince bande de terre de
Chili, se succèdent déserts et lagunes, salares (lacs salés) et canyons, oasis,
volcans actifs, lacs, fjords, glaciers, îles...
Le nord se trouve le désert d'Atacama qui est le plus aride du monde et la
zone la plus étroite du pays ;
Les plaines de la Vallée Centrale sont les plus peuplées et favorisent
l'installation des grands villes et ports de Chili.
Au sud, La Patagonie était couvert par les glaciers qui ont fortement érodé les
reliefs.
Dans l'océan Pacifique, L'île de Pâques et l'archipel Juan fait également partie
du territoire, et le pays revendique aussi une partie du territoire antarctique.
RÉGIONS VISITÉES
Au Chili, bien que le paysage soit tout exceptionnel, il y a ce qui est considéré
comme incontournable.
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 10 / 29
Désert d'Atacama : Cette énorme zone abrite le Désert d'Atacama, le plus
sec du monde, avec ses salars, thermes et geysers, grandes mines de cuivre
et autres minerais. Villes principales: Antofagasta, Calama, San Pedro de
Atacama, et Arica.
Santiago et ses environs : en tant que la capital de Chili et se situant au
centre du pays, Santiago est une grande ville charmante comme tout. En été
l'attention se tourne vers la mer avec Valparaíso et Viña del Mar (à un peu
plus d'une heure en voiture). En hiver, les stations de ski, à moins de 40 km,
attirent un grand nombre de visiteurs à Santiago.
La Patagonie du Sud du Chili : connu par ses paysages sauvages. Ici tu
peux t'inspirer de ses paysages et pratiquer des activités comme la pêche à la
mouche, le trekking, le cyclisme, l'alpinisme, le rafting, lekayak et l'équitation.
Les îles : Parmi les centaines d'îles que possède le Chili, trois d'entre elles
retiennent particulièrement la préférence des touristes et sont faciles d'accès :
les îles de Pâques, Robinson Crusoe et Chiloé qui connaissent trois cultures
tout différentes dans un seul pays !
Punta Arenas est la capitale de la province de Magallanes. Terre des indiens
et des premiers colons, la ville est aujourd'hui le centre économique de la
Patagonie chilienne.
Le parc national Torres del Paine (en espagnol : Parque Nacional Torres
del Paine) est un parc national du Chili situé entre la cordillère des Andes et la
steppe de Patagonie. Administrativement, il appartient à la XIIe région de
Magallanes et de l'Antarctique chilien et à la province de Última
Esperanza.D'une surface de 181 414 hectares (ou 242 242 ha selon les
sources), le parc fut créé le 13 mai 1959. Il a été déclaré réserve de
biosphère, le28 avril 1978 par l'UNESCO.
La Région d'Arica et Parinacota (en espagnol : XV Región de Arica y
Parinacota) est la plus septentrionale des quinze régions du Chili. Elle est
limitée au nord par la République du Pérou, au sud avec la Ire Région de
Tarapacá, à l'est par la Bolivie et à l'ouest par l'Océan Pacifique. Elle est
composée des provinces d'Arica et de Parinacota.
L'île de Pâques : D'une superficie de 16 628 hectares, cette île est un
minuscule triangle de terre, perdu au milieu du Pacifique Sud. 3700 km la
sépare des côtes chiliennes. Trois volcans, ont surgit des eaux et forment,
aujourd'hui, les trois extrémités principales de l'île. Issues de la lave de ces
volcans, les côtes de l'île sont rocheuses et très souvent escarpées. Les
insulaires parlent le Rapa Nui, une langue de type polynésien. Aujourd'hui, sur
les 4000 habitants de l'île, un tiers sont chiliens et ne parlent que l'espagnol.
Mais les Rapa Nui se battent pour garder leur langue vivante et la faire évoluer
avec la modernité. Depuis 40 ans, en début d'année, l'île organise le festival
Tapati, qui perpétue les traditions ancestrales. Il s'agit essentiellement de
transmettre la culture.
Les moais - au nombre de 838 - sont des statues représentant des divinités et
des ancêtres. Toutes ces statues, disposées sur une plate-forme sacrée, ont
été érigées dos à la mer et face aux maisons, en symbole de protection.
Chaque clan de l'île possède les siens.
CLIMAT
La géographie très particulière du pays, mince bande de terre courant sur plus
de 4 000 km du nord au sud, entraîne naturellement une grande diversité de
climats (insolation plus ou moins forte).
Les températures vont en augmentant doucement du Sud au Nord, tandis que
les précipitations, très abondantes dans le Sud, se raréfient quand on remonte
vers le nord.
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 11 / 29
Ainsi, le Sud du pays connait un climat polaire océanique frais et très humide,
tandis que le Nord connaît un climat désertique tempéré. La zone centrale,
autour de la capitale, bénéficiant, elle, d'un climat méditerranéen. Isolée à
quelques 3 500 kilomètres de la côte chilienne, l'île de Pâques bénéficie d'un
climat maritime à caractéristiques subtropicales.
Le Chili est dans l'hémisphère sud, et donc que les saisons sont inversées par
rapport à l'Europe.
P u n t a jan/fév
Arenas
Temp.moy.
C
10,1
Préc.moy.mm 31
Arica
jan/fév
Temp.moy.
C
Préc.mo.mm
mars/avr
mai/juin
juil/aout
sept/oct
nov/déc
7
2,5
1,5
4,9
8,9
33
36
30
23
28
mars/avr
mai/juin
juil/aout
sept/oct
nov/déc
22,1
20,7
17,4
15,9
17
19,9
0,5
0
0,5
2
0,5
0
PROBLÈMES ENVIRONNEMENTAUX
Aujourd'hui, Santiago du Chili est l'une des villes les plus polluées d'Amérique
Latine.
La forêt primaire, quant à elle, perd petit à petit du terrain, remplacée par une
sylviculture industrielle à haut rendement (eucalyptus ou pin de Monterey).
Le Chili est également le plus gros exportateur de fruits et légumes frais du
continent latino-américain : l'utilisation intensive de pesticides liée à ces
productions est une préoccupation pour les autorités et les écologistes.
Cependant, le Chili est un des premiers pays d'Amérique Latine à avoir investi
dans les énergies renouvelables.
En 2006, elles représentaient près de 12 000 Mwh (assurés à 43,1% par de
mini centrales hydrauliques ; 51,7% par l'énergie solaire ; 4% par la
géothermie ; le reste l'étant par la biomasse ou l'énergie éolienne).
Ces ressources énergétiques nouvelles sont destinées, en priorité, à l'usage
domestique et aux télécommunications.
REPÈRES ÉCONOMIQUES
SALAIRES COMPARATIFS
Le salaire minimum est de 210.000 pesos soit 300 euros/mois.
Un technicien supérieur touche en moyenne 400 euros.
PRINCIPALES ACTIVITÉS DU PAYS
L'économie du Chili est dominée par le secteur industriel et celui des services.
Les deux secteurs contribuent à plus de 96% du PIB.
Les principaux secteurs d'activité du Chili sont l'exploitation minière (cuivre,
charbon
et
nitrate),
les
produits
manufacturés
(transformation
agroalimentaire, produits chimiques, bois) et l'agriculture (pêche, vignobles,
fruits).
Le secteur agricole contribue à 3,5% du PIB, le secteur industriel à plus de
37% et les services à 59,5%.
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 12 / 29
Environ 13% de la population travaille dans le secteur agricole, plus de 23%
dans l'industrie et 64% dans les services.
Les deux principaux défis posés à l'économie chilienne sont la sortie de la
dépendance traditionnelle de l'économie à l'égard du prix du cuivre (la
production de cuivre représente 50% des exportations du pays, l'effondrement
du cours du cuivre pendant la crise a profondément impacté l'économie) et le
développement d'une production alimentaire auto-suffisante.
L'agriculture et l'élevage constituent les principales activités pratiquées dans le
centre et le sud du pays.
L'exportation de fruits et légumes atteint des niveaux historiques du fait d'une
stratégie délibérée de conquête de marchés extérieurs en Europe, en
Amérique du Nord et en Asie mise en place dans les années 1990.
Le Chili profite de sa situation dans l'hémisphère Sud pour proposer des fruits
en contre-saison dans des pays de l'hémisphère Nord.
REPÈRES CULTURELS
POINTS D'HISTOIRE
Dans son histoire, le Chili était colonisé par l'Espagne pendant plus de deux
siècles.
Avant, le territoire de Chili était peuplé par divers peuples amérindiens qui
s'étaient installés à la fois dans la Cordillère des Andes et sur la côte.
En 1520, Fernand de Magellan est le premier explorateur européen à mettre
pied sur le territoire de l'actuel Chili après avoir découvert le détroit qui porte
actuellement son nom.
De 1536 à 1598 se déroule la guerre d'Arauco entre les espagnols et les
Amérindiens mapuches, finie par la colonisation espagnole jusqu'à 1808. Cette
période est aussi marquée par la mise en place des institutions coloniales
(Audiencia, capitainerie générale, armée, etc.).
En 1823, la prise du pouvoir par Mateo de Toro y Zambrano, un militaire
stationné au Chili marque l'Indépendance de Chili.
Les années suivantes, le Chili est soumis à une série de réforme et connaît la
prospérité économique avec une politique relativement stable et centralisée,
ce qui permet également une extension territoriale (avec la guerre du
Pacifique (1879-1884).
En 1891, le conflit entre le président José Manuel Balmaceda et le Congrès
aboutit à une guerre civile qui dure jusqu'à la promulgation de la Constitution
de 1925.
Le Chili devient une république présidentielle.
Le 11 septembre 1973, un coup d'État mené par le général Augusto Pinochet,
renverse le président démocratiquement de Salvador Allende.
À la suite des dizaines de milliers d'opposants sont arrêtés, torturés ou tués et
commence la dictature de Pinochet.
Enfin, la transition vers la démocratie s'effectue à partir de 1990, à la suite du
résultat d'un référendum révocatoire, avec l'élection de Patricio Aylwin
(candidat de la Concertation des partis pour la démocratie).
En 2006, Michelle Bachelet devient la première femme présidente du pays.
PEUPLES, ETHNIES ET LANGUES
Les métis (issus d'unions entre européens et indiens) sont l'essentiel de la
population (90%). Restent 5% d'indiens (principalement les Mapuche et
Aymara) et 5% d'européens.
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 13 / 29
La langue officielle est l'espagnol. Cependant les Chiliens parlent l'espagnol
avec un accent assez différent de celui d'Espagne. 2% des chiliens parlent
également des dialectes des mapuches, dont aymara et rapanui.
RELIGIONS
Selon le dernier recensement, 69,96% de la population se déclarent
catholiques. 15,14% se déclarent évangéliques, 1,06% témoins de Jéhovah,
0,92% mormons et 0,13% juifs. 8,3% des habitants du pays se considèrent
athées ou agnostiques, tandis que 4,39% affirment appartenir à une autre
religion.
ART
Le poids de son héritage européen rend le Chili moins dépaysant que la Bolivie
ou le Pérou voisins.
L'éducation française de nombre d'intellectuels chiliens a fortement influencé
les arts. En témoignent l'importance des galeries et des musées ainsi qu'une
scène théâtrale très dynamique.
La production littéraire a bénéficié d'une résonance internationale grâce aux
poètes Gabriela Mistral et Pablo Neruda, lauréats du prix Nobel.
Jusqu'en 1973, le cinéma chilien faisait partie des plus inventifs d'Amérique du
Sud. Émigré en France, le cinéaste Raul Ruiz illustre bien cette veine.
Pendant la dictature, la musique populaire a joué un grand rôle contre
l'oppression. Le chanteur engagé Victor Jara l'a d'ailleurs payé de sa vie.
CUISINE / NOURRITURE
La gastronomie chilienne est issue d'un mélange entre gastronomie espagnole
et locale.
Les principaux ingrédients de la cuisine traditionnelle chilienne sont des
produits caractéristiques de la région : principalement la pomme de terre, la
tomate, le maïs, la viande de bœuf ainsi que le haricot dans la zone australe
du pays.
Il faut aussi ajouter l'importance du poisson et des fruits de la mer pour tout
le pays.Part de marraquetas.
Les plats traditionnels sont la cazuela, l'asado (grillades), les humitas, le
pastel de choclo et les empanadas.
Des desserts comme le manjar, connu également sous le nom de « dulce de
leche » en Argentine, les alfajores, les sopaipillas et le mote con huesillos sont
des grands classiques du pays.
On retrouve également au Chili patagon le fameux maté exporté dans tout le
Chili.
Le miel de palmier est également réputé dans le pays qui exploite de
nombreuses palmeraies de cocotiers du Chili.
Le vin chilien, issu de cépages français, possède une longue histoire. Des
cépages comme le Carménère, le Carbernet-sauvignon et le merlot mûrissent
souvent dans de meilleures conditions qu'en France grâce un climat bien
adapté à la vigne caractérisé en journée par la chaleur et la nuit par la
fraîcheur qui descend de la Cordillère.
UN COMPORTEMENT RESPONSABLE
US ET COUTUMES
Le Chili est un pays de fêtes. Outre il ait été considéré pendant des années
comme l'une des nations les plus conservatrices d'Amérique du Sud, il s'est
considérablement développé durant les deux dernières décennies.
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 14 / 29
Les Chiliens aiment bien employer des diminutifs et qu'il arrive souvent que
l'on arrive chez des amis en retard ;
Les chiliens disent rarement « non », peut-être pour ne pas blesser ou vexer
leur interlocuteur. Vous apprendrez vite à faire pareil !
Au Chili, il est interdit de consommer de l'alcool sur la voie publique (cela est
toléré le 18 septembre et le 31 décembre). Oubliez donc la petite bière sur la
plage ou dans un charmant parc, sous peine de passer un mauvais moment au
poste de police.
Enfin, ne jamais essayer de soudoyer un carabinero (policier), par exemple en
suggérant d'oublier votre infraction en échange d'argent. Les policiers chiliens
sont incorruptibles et prendraient très mal votre proposition !
SAVOIR VIVRE (DONT PRISE PHOTOS)
Photographier (ou filmer), oui mais ... Avec leur consentement lorsqu'il
s'agit de personnes. Lorsque vous photographiez les gens, faîtes-le avec
parcimonie et respect ; essayez de vous mettre leur place : de quelle manière
accepteriez-vous que l'on vous photographie, comment n'aimeriez-vous pas
qu'on le fasse ? Vous pouvez photographier les paysages sans limites !
POURBOIRES
Le pourboire n'est pas inclus dans les notes de restaurant, mais il est
recommandé de laisser un pourboire de 10% du montant total en fin de repas.
Quelques pièces sont également bienvenues pour les gardiens de voitures, les
employés de station d'essence et les bagagistes dans les hôtels.
SOUVENIRS
Privilégiez l'achat d'artisanat fabriqué localement afin de soutenir le savoir
faire local. Pensez à la préservation du patrimoine naturel et culturel : on ne
repart pas avec des fleurs, coquillage, pierres, antiquités...
Au Chili, les souvenirs sont plus souvent gourmands qu'artisanaux....
Bouteille de vins et de Pisco, pour reproduire le cocktail "pisco sour" (citron,
sucre glace, blanc d'œuf), Sachets de merken (piment fumé en poudre,
excellent aussi en pâte lorsqu'on le dilue dans de l'huile d'olive), des
barquettes de papayes confites et des avocats Hass (à choisir encore verts),
de la quinoa et un fagot de Cochayuyo (algues typiques , séchées à réhydrater
dans l'eau et à cuisiner), des petites barrettes et broches fines et colorées en
crin de cheval (sur les marchés artisanaux), des ustensiles en terres cuites de
Pomaire , les plats en bois natifs que l'on retrouve aussi dans toutes les
maisons chiliennes, tout comme les mortiers en pierres noires.
La laine très rustique de Chiloé, , les couleurs sont souvent très belles. Plus
chics sont les bijoux en argent et lapis-lazuli (pierre bleu intense qu'on ne
trouve qu'au Chili et au Pakistan). Le cuivre, pilier de l'industrie du Chili est
malheureusement rarement bien utilisé dans l'artisanat, à part en pendentif.
Enfin la "Rosa Mosqueto" arbuste du sud du Chili produit une huile cicatrisante
puissante.
DÉCHETS
Selon le ministère de l'Environnement chilien, seulement 3% des déchets sont
recyclés alors que 29% des déchets présents sur le territoire national
pourraient l'être. Ainsi :
Déchets organiques : nous veillons à l'élimination de ces déchets : incinérés,
enfouis ou animaux.
Déchets combustibles et localement recyclables (boîtes de fer, bouteilles en
plastiques, etc...).
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 15 / 29
Le sud du Chili abrite la 2éme réserve en eau potable de la planète en raison
des nombreux glaciers tandis qu'il existe une rareté grandissante dans le nord.
L'eau comme partout sur la planète ne doit pas être gaspillée ; nous
préconisons toujours l'utilisation de l'eau courante en la traitant s'il y a lieu,
votre accompagnateur sera vous conseiller, afin d'éviter la consommation
d'eau minérale tant qu'il se peut, et de privilégier au maximum l'eau courante
purifiée avec des pastilles de micropure ou d'hydroclorazone. Vous
contribuerez de cette manière à limiter la pollution des bouteilles en plastiques.
Déchets non recyclables (piles, batteries etc...) : nous vous remercions de les
ramener en France. Merci de votre compréhension et de votre respect à
l'environnement et aux coutumes.
CHARITÉ ET MAIN TENDUE
À vous de juger sur place de l'attitude que vous souhaitez adopter par rapport
« aux mains tendues » ; gardez simplement à l'esprit que l'un des effets
pervers en cédant à cette demande, c'est parfois de pérenniser cette pratique.
Si vous donnez, donnez parcimonieusement.
TOURISME SEXUEL
Le tourisme sexuel est un crime grave, quelque soit le lieu de destination. De
nouvelles lois permettent désormais de poursuivre et juger dans leurs pays
d'origine ceux qui se rendent coupables d'abus sexuels même si ceux-ci ont eu
lieu à l'étranger. Dans notre démarche de tourisme responsable, nous vous
demandons de dénoncer tout comportement douteux auprès de votre guide ou
des autorités compétentes.
CHARTE ETHIQUE DU VOYAGEUR
Vous trouverez dans votre ESPACE CLIENT, un document appelé « Charte
éthique du voyageur » qui vous donnera de nombreuses pistes pour ne laisser
(et encore !) que l'empreinte de vos pas, et avoir une attitude « responsable
et solidaire ». Nous vous engageons à le consulter attentivement.
LEXIQUE
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
CL1CHBO
Hola / Salut
Buenos días / Bonjour
Buenas noches / Bonsoir
Cómo estas ? / Comment ça va ?
Gracias / Merci
De nada / De rien
Por favor / S´il vous plaît
Qué hora es ? / Quelle heure est-il ?
Cuánto cuesta ? / Combien ça coûte ?
Hay un descuento ? / Y-a-t'il une réduction ?
A qué hora nos encontramos ? / A quelle heure on se retrouve ?
Dónde esta el véhiculo ? / Où est le véhicule ?
Cómo se llama ? / Comment ça s´appelle ?
Me llamo... / Je m´appelle...
Cuánto tiempo falta ? / Combien de temps reste-il ?
Me gusta - No me gusta / J´aime - Je n'aime pas
Tengo sed / J'ai soif.
Agua potable / De l'eau potable
Tengo hambre / J'ai faim
Tienda de comestibles / Epicerie
Cena / Souper
Dernière mise à jour 10/08/2016 16 / 29
•
•
•
•
•
Desayuno / Petit déjeuner
Comida / Repas de midi
Bolsa de comida / Pique-nique
Esta rico - muy rico / C'est bon - très bon
Dónde esta el baño ? / Où sont les toilettes
EN SAVOIR PLUS...
BIBLIOGRAPHIE
• Le petit futé - Chili - Nouvelles éditions de l'université
• Lonely planet Chili
• Le guide du routard
• Le grand guide du Chili - Bibliothèque du voyageur - Gallimard
• Il existe de nombreux auteurs chilien tel que : Luis Sepulveda (le vieux qui
lisait des romans d'amour) Isabel Allende (la maison aux esprits, Eva Luna),
Alejandro Jodorowski, Pablo Neruda (el canto général).....
ADRESSES UTILES
Ambassade du Chili en France : 2, avenue de la Motte-Picquet - 75007 Paris
Tél. : 01 44 18 59 60 Fax : 01 44 18 59 61 - Web : www.amb-chili.fr
SOURCES
Wikipédia, le guide du Routard, Lonely planet.
INFOS PAYS - BOLIVIE
TRANSPORT AÉRIEN
Le voyage s'effectue sur vols réguliers, selon les dates il est prévu sur
American, Avianca, KLM, Ibéria, ou une autre compagnie régulière. Départ de
province, nous consulter.
FORMALITÉS
PASSEPORT
Passeport biométrique en cours de validité, valable au moins 6 mois
après la date de retour.
En quittant la Bolivie par l'aéroport , une taxe de 25$ par personne est exigée.
Vous pouvez la régler par carte bancaire, en dollars.
Faire une photocopie de votre passeport avant votre départ, en cas de perte
ou de vol cela vous évitera des longues démarches administratives à
l'ambassade. Attention pour tout vol via les Etats-Unis, il vous faudra avoir un
passeport à lecture optique.
Pour les enfants mineurs : chaque enfant mineur français doit posséder sa
propre pièce d'identité. L'exigence du passeport pour certaines destinations
est valable pour les adultes comme pour les mineurs.
De manière générale, les informations transmises ne s'appliquent que pour les
ressortissants français. Nous vous invitons à les contrôler sur le site du
Ministère des Affaires Etrangères : www.diplomatie.gouv.fr, dans la rubrique
conseils aux voyageurs.
VISA
A votre arrivée en Bolivie : aucun visa est exigé pour un séjour de moins de
90 jours. Pour les étrangers, veuillez consulter le consulat de la Bolivie de
votre pays.
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 17 / 29
INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES
Pour tout vol transitant par les Etats-Unis, les ressortissants français doivent
obligatoirement solliciter, via Internet, une autorisation électronique de
voyage avant leur départ, ESTA (Electronic System for Travel
Authorization).
Depuis le 8 septembre 2010, ESTA est obligatoire ET payant : les voyageurs
doivent s'acquitter d'un montant fixé à 14$ par les autorités américaines pour
2010 (paiement en ligne par carte bancaire). L'autorisation de voyage ESTA
peut être obtenue en répondant aux questions posées sur le site Internet
https://esta.cbp.dhs.gov/esta/ seul site habilité par les autorités américaines.
Le formulaire est à renseigner en langue anglaise, mais les instructions sont
disponibles en langue française. Le ministère américain de la sécurité
intérieure (Department of Homeland Security) recommande d'effectuer cette
formalité au moins 72 heures avant le départ.
Depuis le 3 novembre 2014, les Etats-Unis ont mis en place de nouvelles
mesures de sécurité pour les ressortissants des pays membres du Visa Waiver
Program, à savoir les pays soumis à la procédure ESTA. Les personnes faisant
une demande ESTA doivent désormais répondre à quelques questions
supplémentaires : pseudonyme, informations complémentaires sur le
passeport, coordonnées du voyageur, ville de naissance, noms et prénoms des
parents, personnes à contacter en cas d'urgence, coordonnées de l'employeur,
contacts aux Etats-Unis. Ces nouvelles questions sont obligatoires. Cependant,
les voyageurs inscriront UNKNOWN s'ils ne peuvent répondre à l'une des
questions, notamment dans le cas où ces derniers n'auraient pas connu leurs
parents par exemple.
SANTÉ
VACCINS OBLIGATOIRES
Bien qu'aucun vaccin ne soit obligatoire, il est conseillé de mettre à jour le
vaccin DT Polio et de faire les vaccins contre la fièvre typhoïde, les hépatites A
et B ou la rage (pour les chiens errants) et la fièvre jaune.
Le paludisme est présent en Bolivie, mais pas au dessus de 2000m d'altitude.
Si vous allez en Amazonie, le vaccin contre la fièvre jaune et le traitement
antipaludéen sont conseillés.
Emportez une lotion pour vous protéger des moustiques.
AUTRES POINTS DE SANTÉ
Veuillez à consommer des aliments cuits et des boissons en bouteilles
capsulées.
VIE COURANTE
DÉCALAGE HORAIRE
- 6h en été, - 5h en hiver. Lorsqu'il est 12h en France, il est 7h en Bolivie en
hiver et 6h en été.
CHANGE
La monnaie nationale en Bolivie est le Boliviano (Bolo) 1 € = 8,5933 (BOB) 1
BOB : 0,12 € en novembre 2014
Aucun problème pour changer des euros, soit dans les banques, soit dans les
casas de cambio (bureaux de change), qu'on trouve un peu partout.
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 18 / 29
MOYENS DE PAIEMENT
Ne comptez pas trop sur les cartes bancaires pour payer vos dépenses
courantes, vous ne pourrez les utiliser que dans certains hôtels, restaurants
ou boutiques chic des grandes villes. En revanche, vous trouverez dans la
plupart des villes des distributeurs automatiques de billets (cajeros
automáticos) acceptant les cartes Visa, MasterCard et Cirrus.
INDICATIF TÉLÉPHONIQUE
De la France vers la Bolivie : 00 591, puis indicatif de la ville et numéro du
correspondant.
De la Bolivie vers la France : 00 33 + numéro du correspondant (à neuf
chiffres, sans le 0 initial).
COUVERTURE GSM
Il existe un bon réseau de téléphonie mobile dans les grandes villes
seulement, vous pourrez téléphoner avec votre portable si vous avez la
couverture internationale sauf en trek et dans le sud Lipez.
INTERNET
Il existe de nombreux cybercafés même dans les coins les plus reculés.
ÉLECTRICITÉ
La Bolivie utilise le 220 V/230, 60 Hz/ 50Hz. Prise type A et B, les prises
femelles à 2 douilles acceptent généralement les fiches plates des prises mâles
d'Amérique du nord.
SÉCURITÉ
Pas de risque avéré outre la vigilance classique recommandée dans tout
déplacement à l'étranger.
Afin d'adopter quelques règles de sécurité lors de vos déplacements en ville,
nous vous recommandons de vous informer sur le site internet http://
www.diplomatie.fr, « Conseils aux voyageurs », choisir le pays puis la rubrique
« Sécurité ».
REPÈRES GÉOGRAPHIQUES
LE PAYS
La Bolivie ou la République de Bolivie jusqu'en 2009, en espagnol Bolivia est
un pays enclavé d'Amérique du Sud entouré par le Brésil, le Paraguay,
l'Argentine, le Chili et le Pérou.
La Bolivie est composée de deux régions géographiques bien distinctes.
L'Ouest est traversé par deux cordillères d'orientations nord-sud qui bordent
un vaste plateau, l'Altiplano, c'est dans cette région que vit la majeure partie
des Boliviens. La Cordillère occidentale, aride, abrite quelques sommets
majestueux comme le Nevado Sajama qui avec ses 6 542 mètres est le point
culminant de la Bolivie.
Le haut plateau est bordé au nord-est par la Cordillère Royale où l'on peut
admirer entre autres le Nevado Illimani et l'Illampu et où s'abrite la ville de La
Paz. Les massifs de la Cordillère orientale abritent des vallées humides et
possèdent des contreforts recouverts de forêts.
À l'Est s'étendent de vastes plaines alluviales qui bénéficient d'un climat
tropical.
Le Nord de ces terres basses appartient au bassin amazonien et est en grande
partie recouvert de forêt.
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 19 / 29
Plus au sud, les terres font partie du bassin du Río Paraguay, les terres y sont
davantage défrichées.
RÉGIONS VISITÉES
Le Haut-Plateau de l'Altiplano est le plateau le plus élevé du monde après
le Tibet, avec une altitude moyenne de 3800 mètres. Les points culminants
sont l'Illimani (6 882 mètres), le Parinakota (6 873 mètres), l'Illampu (6 485
mètres), le Pomorape (6520 mètres), le glacier Sajama (6 250 mètres).
C'est sur ce plateau que se trouvent les villes de La Paz, Oruro et Potosi ainsi
que le lac Titicaca entre le Pérou et la Bolivie et le lac Poopo.
La région des Yungas commence sur les contreforts de la Cordillère
Orientale d'où s'amorcent plusieurs vallées. C'est une région fertile dont
l'activité est essentiellement agricole. On y trouve les villes de Cochabamba,
Sucre et Tarija et les paysages impressionnants du Salar d'Uyuni, désert de
sel de 12000 Km2 s'étendant jusqu'à la frontière Chilienne.
CLIMAT
Chaud et humide. Mais ses conditions climatiques sont variées en raison
d'altitudes diverses.
En haute altitude, comme dans les Andes, le climat est froid, sec et venteux
alors qu'en plaine il est humide et plus doux.
Les températures moyennes annuelles se situent entre 8 °C dans l'Altiplano et
26 °C dans les plaines orientales où elles varient peu tout au long de l'année.
La Paz
T°moy.C
jan/fév
mars/avr
mai/juin
juil/aout
sept/oct
nov/déc
9,1
8,8
7,8
7,4
9,4
10,1
Préc.moy.mm 128
91
10
12
34
79
Sucre
T°moy.C
jan/fév
16,1
Préc.moy.mm 128
mars/avr
mai/juin
juil/aout
sept/oct
nov/déc
15,7
14,6
14,4
16,7
17,1
71
4
6
37
91
PROBLÈMES ENVIRONNEMENTAUX
L'eau : l'eau est accessible dans tous les hôtels des grandes villes. Dans le Sud
Lipez, les coupures sont plus fréquentes. Il est fortement déconseillé de boire
l'eau du robinet pas ou peu traitée et d'acheter de l'eau minérale ou de traiter
l'eau avec du micro-pur.
Enorme problème de pollution de sacs plastiques mais il n'y a pas de gestion
des déchets collectés dont les bouteilles en plastique.
Problème de pollution des voitures (surnombre).
Depuis des siècles, les hommes exploitent la richesse minérale de la Cordillère
des Andes. Les Incas, puis les Espagnols, en ont extrait l'or et l'argent qui ont
fait l'aura de leurs empires. Aujourd'hui encore, l'or et l'argent, mais aussi
l'étain, le zinc, l'antimoine, l'arsenic, le cadmium... sont exploités de manière
intensive. Mais c'est l'une des activités humaines les plus polluantes : les
mines peuvent disperser dans l'environnement de grandes quantités de
métaux lourds, connus pour leur toxicité.
REPÈRES ÉCONOMIQUES
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 20 / 29
SALAIRES COMPARATIFS
Le salaire minimum (smic) est de 150 euros/mois et le salaire moyen est de
430 euros.
PRINCIPALES ACTIVITÉS DU PAYS
Les principales activités économiques sont l'agriculture, la sylviculture et la
pêche, les produits manufacturiers, comme le textile, l'habillement, les métaux
raffinés, et le pétrole raffiné.
La Bolivie est ainsi très riche en métaux comme l'étain, l'argent, ou encore le
lithium.
REPÈRES CULTURELS
POINTS D'HISTOIRE
1200 : La Bolivie est incorporée à L'Empire Inca.
1535 : Francisco PIZARRO débarque sur le continent avec ses troupes (c'est
le conquistador espagnol qui a conquis et soumis l'Empire Inca).
1781 : C'est l'année de révoltes indiennes : Tupac Katari, Julián Apasa Nina
de son vrai nom, est l'un des leaders du soulèvement indigène face aux colons
espagnols.
En 1781, il regroupe quelques quarante mille hommes avec lesquels il assiège
la Paz ; en vain. Quelques mois plus tard, en novembre, il réitère l'opération,
mais cette fois, il est capturé et exécuté.
1825 : c'est l'indépendance de la Bolivie : la lutte pour l'indépendance
commence en 1809 sous la pression des armées de Bolívar (d'où le nom de
Bolivie en hommage au révolutionnaire). L'indépendance est proclamée en
1825 après la victoire du général Antonio José de Sucre. Élu président à vie de
la Bolivie en 1826, Sucre abdique en 1828 pour devenir président de la
Colombie. Il est assassiné peu de temps après.
1884 : La Bolivie perd de la région côtière (Iquique, Antofagasta) suite à la
guerre du Pacifique (1879-1884) contre le Chili. C'était l'unique accès à la mer
de la Bolivie.
1903 : Le pays perd une partie de l'Amazonie suite à conflit avec le Brésil
(guerre de l'Acre). Entre 1899 et 1903, la Bolivie et le Pérou sont en guerre
contre le Brésil. L'enjeu: le contrôle de la zone d'Acre riche en hévéas et en or.
1935 : C'est maintenant la perte de la partie sud suite au conflit avec le
Paraguay (guerre du Chaco, de 1932 à 1935) que la Bolivie subit. L'enjeu
principal de cette guerre est le pétrole. La Bolivie est alors défendue par des
compagnies pétrolières nord-américaines et le Paraguay par des compagnies
britanniques. Au final, les trois quarts de la zone reviennent au Paraguay, et le
reste à la Bolivie.
1964 - 1982 : Il y a une succession de coups d'État militaires. En 1964, le
coup d'État du général Barrientos sonne l'air des dictatures militaires.1989 :
C'est l'élection de Jaime Paz Zamora (MIR - Mouvement de la Gauche
Révolutionnaire) à la présidence et la mise en place d'un gouvernement de
coalition avec Hugo Banzer Suárez.
1997 - 2001 : Hugo Banzer Suárez est élu président. Il privatise l'eau à
Cochabamba, ce qui donne lieu, par la suite, à la "guerre de l'eau".
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 21 / 29
2001 - 2003 : Gonzalo "Goni" Sanchez de Lozada est de nouveau président.
Avec une cote de popularité au plus bas les derniers temps, notamment à
cause des propositions concernant la privatisation du gaz bolivien, il est
contraint de quitter ses fonctions de président et laisse le pouvoir à son viceprésident, Carlos Mesa. Ses idées libérales lui ont valu les surnoms de
"vendeur de la patrie" et "el gringo".
2003 - 2005 : Carlos MESA est président et doit affronter une grave crise
sociale qui aura raison de son mandat. Il démissionne en 2005.
2005 : Election à la présidence d'Evo Morales (leader du MAS - Mouvement
vers le Socialisme). C'est la première fois qu'un Aymara (peuple originaire du
lac Titicaca) accède à la plus haute fonction de l'État. L'année suivante, il
commence sa politique de nationalisation avec les hydrocarbures.
2009 : Une nouvelle constitution est mise en place. Grâce aux différentes
nationalisations (pétrole et gaz surtout), le pays a de nombreuses rentrées
d'argent. C'est aussi l'année où Evo Morales est réélu.
2010 : La Bolivie organise la Conférence mondiale des peuples sur le
changement climatique et sur les droits de la Terre Mère.
2011 : Cette année est l'année des protestations contre le gouvernement :
grèves paralysant les villes, revendication des droits des peuples amazoniens.
2012 : Les dialectes locaux (36 au total) sont reconnus comme langues
nationales au même titre que l'espagnol.
2014 : Réélection d'Evo Morales à la tête du gouvernement.
PEUPLES, ETHNIES ET LANGUES
La population bolivienne est multi-ethnique avec des Amérindiens, des Métis,
des Européens, des Asiatiques et des Africains.
La langue principale est l'espagnol, bien que les langues aymara et quechua
soient également fréquentes.
La constitution bolivienne de 2009 reconnaît 37 langues officielles (aymara,
araona, baure, bésiro, canichana, cavineña, cayubaba, chácobo, chimán, ese
'ejja, espagnol, guarani, guarasu'we, guarayu, itonama, kallawaya, leco,
machineri, maropa, mojeño-trinitario, mojeño-ignaciano, moré, mosetén,
movima, pacahuara, puquina, quechua, sirionó, tacana, tapiete, toromona,
uru-chipaya, wichi, yaminahua, yuki, yuracaré etzamuco).
RELIGIONS
La religion et l'Église tiennent une place très importante dans la société
bolivienne. Le catholicisme est la religion d'État. Il y a en Bolivie 400 églises et
groupes protestants.
La plupart des Boliviens sont catholiques et vont à la messe deux fois par jour.
Cette religion a été imposée par les Espagnols et est une institution car elle
est même enseignée à l'école, bien que le nombre de protestants augmente
dans le pays.
Le rapport à la terre est sacré et la Pachamama, déesse de la fertilité, reste
une divinité à honorer. Les Boliviens lui offrent des feuilles de coca, de l'alcool
et le sang des animaux. Ils croient au soleil, à la lune, à la terre et à la
montagne.
ART
Chaque région possède une tradition musicale bien ancrée.
La musique des Andes prend des tonalités mélancoliques et obsédantes sur les
hauteurs désolées de l'Altiplano et se traduit par des rythmes plus entraînants
dans la région de Tarija.
Des danses comme la cueca, l'auqui-auqui et le tinku occupent une place
importante dans la culture populaire.
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 22 / 29
L'artisanat produit surtout des tissages et des travaux d'aiguille aux vives
couleurs, hérités d'un savoir-faire trois fois millénaire.
CUISINE / NOURRITURE
La gastronomie a une place importante en Bolivie, la cuisine est très riche et
variée.
Les Boliviens sont de grands producteurs de quinoa.
Le pays dispose aussi d'une capitale gastronomique, Cochabamba, réputée
pour son plat typique le pique macho.
On y trouve des plats basés principalement sur le maïs et la viande tels que, le
plato placeño, la sajta de pollo, le chicharon ou encore le picante mixto.Le met
le plus typique est la salteña, souvent consommé dans la matinée.
La sopa de mani, soupe de viande et de cacahuètes, peut être quant à elle la
seule nourriture de la journée; elle est traditionnellement dégustée le
dimanche en famille.
Certaines spécialités appartiennent à des régions boliviennes telles que le
chorizo à Sucre, la saice à Tarija, composé de viande hachée épicée et de riz,
et la truite Titicaca à Trucha.
Concernant les desserts, on y trouve beaucoup de chocolats notamment le
ceibo qui est un chocolat noir d'excellence.
Les boissons sont aussi importantes et sont principalement à base de plantes.
La tisane de coca en est l'une des principales ainsi que la chicha qui est une
boisson alcoolisée à base de maïs ayant des effets sur les fonctions motrices.
Les Boliviens apprécient particulièrement les vins chiliens, les bières et le café
qui reste très consommé et produit de façon artisanale.
UN COMPORTEMENT RESPONSABLE
US ET COUTUMES
Au quotidien, vous remarquerez que les Boliviens sont de fervents chrétiens.
Ils sont aussi très reconnaissant envers la Pachamama, et vous assisterez
probablement à des offrandes à la Terre Mère. Ces rituels sont assez fréquents
dans toute la Bolivie. Par exemple, avant de faire un trajet, une bouteille d
alcool est lancée sur le bus en question en guise d'offrande à la Pachamama et
pour assurer un voyage sans encombre et mauvaises surprises.
La fête de Todos Santos est un des moments forts du calendrier Bolivien. On y
cultive la mémoire des morts, on fleurit leurs tombes. Le cimetière ne
désemplit pas de la journée, et les familles viennent honorer la mémoires de
leurs ancêtres.
Carnaval d'Oruro : le plus grand carnaval du pays rassemble plus de 15 000
musiciens en février. Il célèbre l'alliance éternelle entre l'homme, son
environnement naturel et les divinités.
Divinités chrétiennes (proximité du Carême) mais surtout païennes : la terre
mère "Pachamama".
Toute la Bolivie se réunit pour assister ou participer aux festivités : danses,
musique folklorique, décoration des rues et des maisons, libations, cavalcades,
mascarades, costumes...
SAVOIR VIVRE (DONT PRISE PHOTOS)
Photographier (ou filmer), oui mais ... Avec leur consentement lorsqu'il
s'agit de personnes. Lorsque vous photographiez les gens, faîtes-le avec
parcimonie et respect ; essayez de vous mettre leur place : de quelle manière
accepteriez-vous que l'on vous photographie, comment n'aimeriez-vous pas
qu'on le fasse ? Vous pouvez photographier les paysages sans limites !
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 23 / 29
POURBOIRES
Voyage découverte : montants minimums des pourboires recommandés
pour un séjour en Bolivie, variables selon l'itinéraire : 5 EUR par personne et
par jour (soit 35 EUR par personne, par semaine).
Recommandation de distribution du pourboire : De 1,5 à 2 EUR pour le guide
qui accompagne tout le long du voyage (50bs) ; 1 EUR par membre de
l'équipe chauffeurs (40bs) ; cuisinier et assistant guide.
Voyage trek : montants génériques minimums des pourboires recommandés
pour un séjour en Bolivie, variables selon l'itinéraire : 6 EUR par personne et
par jour (soit (42 EUR par personne, par semaine).
Recommandation de distribution du pourboire : De 1,5 à 2 EUR pour le guide
qui accompagne tout le long du voyage ; 1 EUR par membre de l'équipe
chauffeurs (40bs) ; cuisinier et assistant guide Supplément de 0,5 EUR (30bs)
pour le reste de l'équipe (aide cuisinier, muletier, porteurs).
Cet indicatif tient compte du niveau de vie général du pays, et a pour objectif
d'éviter de déstabiliser les équilibres économiques locaux.
SOUVENIRS
Privilégiez l'achat d'artisanat fabriqué localement afin de soutenir le
savoir faire local. Pensez à la préservation du patrimoine naturel et culturel :
on ne repart pas avec des fleurs, coquillage, pierres, antiquités...
Vous pouvez opter pour des vêtements en laine de lama, extrêmement
chauds, des sacs en cuir, mais aussi des bijoux en argent, qui sont
relativement courants et bien réalisés par les artisans locaux.
Le miel local est également délicieux.
DÉCHETS
Il est difficile d'agir directement contre les pratiques étatiques mais à notre
niveau à travers notre représentant, nous pouvons :
Respecter des mesures simples avant un départ : prendre soin de ne
sélectionner que ce dont ils auront réellement besoin ; retirer les emballages
superflus de leurs produits (savons, bouteilles) ; emporter détergents
respectueux de l'environnement dans des quantités limitées ; Participer à
système de collecte mis en place par le réceptif ; Rapatrier en France des
déchets non recyclable sur place (pile, bombes aérosols, plastiques ...).
Acheter des bonbonnes d'eau à plusieurs afin de minimiser l'achat de
bouteilles en plastique.
CHARITÉ ET MAIN TENDUE
À vous de juger sur place de l'attitude que vous souhaitez adopter par rapport
« aux mains tendues » ; gardez simplement à l'esprit que l'un des effets
pervers en cédant à cette demande, c'est parfois de pérenniser cette pratique.
Si vous donnez, donnez parcimonieusement.
TOURISME SEXUEL
Le tourisme sexuel est un crime grave, quelque soit le lieu de destination. De
nouvelles lois permettent désormais de poursuivre et juger dans leurs pays
d'origine ceux qui se rendent coupables d'abus sexuels même si ceux-ci ont eu
lieu à l'étranger. Dans notre démarche de tourisme responsable, nous vous
demandons de dénoncer tout comportement douteux auprès de votre guide ou
des autorités compétentes.
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 24 / 29
CHARTE ETHIQUE DU VOYAGEUR
Vous trouverez dans votre ESPACE CLIENT, un document appelé « Charte
éthique du voyageur » qui vous donnera de nombreuses pistes pour ne laisser
(et encore !) que l'empreinte de vos pas, et avoir une attitude « responsable
et solidaire ». Nous vous engageons à le consulter attentivement.
LEXIQUE
• Hola / Salut
• Buenos días / Bonjour
• Buenas noches / Bonsoir
• Cómo estas ? / Comment ça va ?
• Gracias / Merci
• De nada / De rien
• Por favor / S´il vous plaît
• Qué hora es ? / Quelle heure est-il ?
• Cuánto cuesta ? / Combien ça coûte ?
• Hay un descuento ? / Y-a-t'il une réduction ?
• A qué hora nos encontramos ? / A quelle heure on se retrouve ?
• Dónde esta el véhiculo ? / Où est le véhicule ?
• Cómo se llama ? / Comment ça s´appelle ?
• Me llamo... / Je m´appelle...
• Cuánto tiempo falta ? / Combien de temps reste-il ?
• Me gusta - No me gusta / J´aime - Je n'aime pas
• Tengo sed / J'ai soif
• Agua potable / De l'eau potable
• Tengo hambre / J'ai faim
• Tienda de comestibles / Epicerie
• Cena / Souper
• Desayuno / Petit déjeuner
• Comida / Repas de midi
• Bolsa de comida / Pique-nique
• Esta rico - muy rico / C'est bon - très bon
• Dónde esta el baño ? / Où sont les toilettes ?
• Dónde hay un teléfono público ó locutorio ? / Où puis-je trouver une cabine
téléphonique ?
EN SAVOIR PLUS...
BIBLIOGRAPHIE
•
•
•
•
L'art précolombien - José Alcina - Mazenod
Le petit futé - Pérou - Bolivie - Nouvelles éditions de l'université
Lonely planet - Lonely planet publication (existe en français)
Le grand guide de l'Amérique du Sud - Bibliothèque du voyageur - Gallimard
ADRESSES UTILES
Ambassade de Bolivie, 12 Avenue du President Kennedy, 75016 Paris
Tél : 01 42 24 93 44 / E-mail : http://embolivia.paris@wanadoo.fr
Maison de l'Amérique Latine, Boulevard St Germain; 75007 Paris
SOURCES
Wikipédia, Lonelyplanet.
ASSURANCES
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 25 / 29
Conformément à la réglementation de notre profession, La Balaguère est
assurée en Responsabilité Civile Professionnelle. Cependant, chaque
participant doit être titulaire d'une responsabilité civile individuelle ainsi que
d'une garantie individuelle multirisque dans le but de se protéger des
incidents ou accidents pouvant survenir avant ou pendant la randonnée ou le
voyage.
Nous vous rappelons qu'une carte de crédit ne couvre, en général,
que l'assistance rapatriement et pas l'annulation de votre voyage, et ce,
à condition d'avoir utilisé cette carte pour payer l'intégralité du
voyage.
Nous vous proposons 3 formules d'assurance au choix, à souscrire au
moment de l'inscription.
Forfait N°1 : assurance annulation simple à 2,5 %
Cette assurance permet le remboursement des sommes engagées (à
l'exclusion des frais d'inscription et du coût de l'assurance) en cas d'
annulation liée à l'une des causes ci-après : accident grave, maladie ou
décès de l'assuré, de son conjoint ou de l'accompagnant, ainsi que de
certains membres de leur famille.
Forfait N°2 : assurance annulation simple ET assistance/
rapatriement à 3 ,7 %
Cette assurance permet, en plus des garanties décrites dans le forfait N°1,
- de profiter de prestations d'assistance en cas de maladie ou blessure au
cours du voyage ainsi que de la prise en charge de votre rapatriement à
votre domicile si nécessaire.
- d'être remboursé au prorata temporis (hors frais de transport et avec un
délai de carence) en cas d'interruption de séjour suite à un accident, au
décès d'un proche ou à certains sinistres.
Forfait N°3 : forfait "super multi-risques" : 4,8 %
Cette assurance propose, en plus des garanties décrites dans les forfaits N°1
et N°2,
- une garantie annulation plus étendue avec le remboursement des sommes
engagées (déduction faite d'une franchise) en cas d'annulation pour toute
cause justifiée y compris le départ impossible lié à un cas de force
majeure
- la prise en charge d'une partie des frais sur place en cas de retour
impossible lié à un cas de force majeure
- un dédommagement (plafonné) pour la perte, le vol ou la destruction
de bagages
- le paiement d'une indemnité pour un retard de livraison de bagages de
plus de 48H
Vous recevrez avec la confirmation de votre inscription un extrait des
conditions générales du contrat choisi. Veuillez le lire attentivement pour
connaître les exclusions au contrat, les montants des franchises, les
formalités de déclaration. Emportez ce document avec vous lors de votre
voyage. La durée de validité de toutes les garanties correspond aux dates de
voyage indiquées sur la facture et ne s'applique qu'aux prestations vendues.
Pour les départs et les retours différés, nous consulter.
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 26 / 29
Attention : si vous souscrivez uniquement le contrat N° 1 (assurance
annulation simple), cela signifie que vous possédez votre propre assurance
assistance-rapatriement (liée notamment à certaines cartes de crédit). Nous
vous conseillons de bien vérifier votre contrat et les garanties couvertes.
Dans ce cas, nous vous demandons de nous indiquer lors de votre inscription
le nom de votre compagnie et votre numéro de contrat. Mais sachez que
vous assumerez, de ce fait, la responsabilité des risques encourus,
notamment peut-être l'avance de certains frais.
Important : Si vous devez utiliser l'assistance en cours de voyage, vous
devez impérativement obtenir l'accord préalable d'Europe Assistance avant
de prendre toute initiative ou d'engager toute dépense en téléphonant au :
33 1 41 85 85 85 et en rappelant le n° de contrat . 58 662 860.
LE LABEL ATR
La Balaguère est membre fondateur d'ATR « Agir pour un Tourisme
Responsable ».
Le label « Agir pour un Tourisme Responsable » est contrôlé par ECOCERT.
À partir de valeurs communes basées sur le respect, la solidarité et la
qualité, ATR a pour objectif d'harmoniser les pratiques professionnelles de
ses membres. Le label impose de respecter des critères exigeants :
• promouvoir un tourisme qualitatif pour une découverte authentique et un
développement durable des régions d'accueil;
• veiller au respect de la législation du pays en matière de tourisme et de
sous-traitance;
• veiller à ce que les retombées économiques soient le plus justement
réparties entre les acteurs de nos voyages et assurent une juste
rémunération des services ;
• respecter et vous sensibiliser aux usages et différences culturelles des
régions d'accueil;
• respecter l'environnement et le patrimoine culturel et naturel;
• vous informer de façon transparente et sincère sur les conditions de votre
voyage.
Nous vous invitons à partager nos engagements en vous référant notamment
à la Charte Ethique du Voyageur que vous trouverez dans votre ESPACE
CLIENT et qui vous accompagnera dans cette démarche.
Plus d'informations sur l'association ATR sur
www.tourisme-responsable.org
CONTACTS
Si nous n'avons pas répondu à toutes vos questions,
- consultez notre site sur : www.labalaguere.com
- appelez-nous au : 05 62 97 46 46
- envoyez-nous un fax au : 05 62 97 43 01
- un e-mail : labalaguere@labalaguere.com
- ou encore, écrivez nous à : La Balaguère, 48 Route du Val d'Azun, 65400
Arrens-Marsous
EN CAS D'URGENCE ABSOLUE
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 27 / 29
Si vos proches doivent vous contacter pendant ce séjour,
faites appeler le 05 62 97 46 46, nous vous mettrons en relation.
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 28 / 29
CL1CHBO
Dernière mise à jour 10/08/2016 29 / 29
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
1
Taille du fichier
973 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler