close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

18 juillet 2016

IntégréTéléchargement
Conseil de
l'Union européenne
Bruxelles, le 18 juillet 2016
(OR. en)
11246/16
COASI 159
ASIE 62
CFSP/PESC 622
CSDP/PSDC 450
POLGEN 89
RELEX 638
DEVGEN 168
COHOM 101
JAI 678
MIGR 139
RÉSULTATS DES TRAVAUX
Origine:
en date du:
Destinataire:
Secrétariat général du Conseil
18 juillet 2016
délégations
Nº doc. préc.:
10998/16
Objet:
Pakistan
- Conclusions du Conseil (18 juillet 2016)
Les délégations trouveront en annexe les conclusions sur le Pakistan, telles qu'elles ont été adoptées
par le Conseil lors de sa 3482e session, tenue le 18 juillet 2016.
11246/16
CT/pad
DGC 1
1
FR
ANNEXE 1
Conclusions du Conseil sur le Pakistan
1.
Le Conseil approuve le rapport de mise en œuvre 2016 sur le plan quinquennal destiné à
renforcer les relations UE-Pakistan et se félicite de l'élargissement du champ des relations
avec le Pakistan et de l'intensification que ces dernières ont connu durant la mise en œuvre de
ce plan.
2.
La migration figure au premier rang des priorités de l'UE dans ses relations avec le Pakistan et
l'UE poursuivra un dialogue étroit avec ce pays, comptant sur la mise en œuvre intégrale de
l'accord de réadmission que l'UE et le Pakistan ont conclu. La mise en œuvre effective de cet
accord est capitale pour la poursuite du développement des relations entre l'UE et le Pakistan.
L'UE est prête à soutenir le Pakistan dans la gestion de la migration, notamment en ce qui
concerne la prévention du trafic de migrants et la réintégration des personnes rapatriées. Par
ailleurs, au moyen de sa politique de développement, elle continue à s'attaquer aux causes
profondes de la migration irrégulière.
3.
L'UE rappelle les préoccupations que lui inspire la situation des droits de l'homme au
Pakistan, en particulier en ce qui concerne la liberté de religion ou de conviction, les droits
des personnes appartenant à des minorités, les droits des femmes et les droits des enfants.
L'UE salue l'adoption par le Pakistan d'un plan d'action sur les droits de l'homme et sa
décision de renforcer les institutions pakistanaises de défense des droits de l'homme. Le
Conseil demande que ces deux démarches se traduisent par des progrès tangibles en termes de
respect, de protection et de promotion de tous les droits de l'homme, ainsi que par un
renforcement de l'état de droit. Il rappelle que la mise en œuvre effective des conventions
internationales constitue une obligation essentielle dans le cadre du régime SPG+, et que l'UE
est prête à soutenir le Pakistan dans la mise en œuvre de ses obligations internationales, y
compris celles relatives à la tenue d'authentiques élections.
11246/16
ANNEXE 1
CT/pad
DGC 1
2
FR
4.
L'UE salue le fait que le gouvernement ait condamné les violences envers les femmes, y
compris les violences commises au nom de "l'honneur", et elle appelle à une intensification
des efforts déployés pour garantir l'égalité des droits et l'égalité des chances entre les hommes
et les femmes. L'émancipation des femmes et des filles, et notamment la fin des mariages
d'enfants, fait partie intégrante d'un développement inclusif. L'UE encourage par ailleurs le
Pakistan à élaborer et à adopter un plan d'action national pour la mise en œuvre de la
résolution 1325 du Conseil de sécurité de l'ONU intitulée "Les femmes, la paix et la sécurité".
5.
L'UE demeure résolue à aider le Pakistan à atteindre les objectifs de développement durable
au moyen de ses programmes de développement. Dans ce cadre, elle invite le Pakistan à
faciliter l'accréditation de ses partenaires de développement/de mise en œuvre, en particulier
les organisations non gouvernementales internationales, et à faciliter la délivrance de visas
pour leurs membres.
6.
L'UE soutient le rôle des institutions démocratiques et de la société civile. Elle encourage le
Pakistan à donner suite aux recommandations formulées par plusieurs de ses missions
d'observation électorale en vue d'améliorer encore le processus électoral, bien avant les
prochaines élections prévues pour 2018.
7.
L'UE est fermement opposée à la peine de mort dans tous les cas et ne cesse de réclamer son
abolition universelle. À cet égard, elle demeure profondément préoccupée par la décision du
Pakistan de lever le moratoire sur les exécutions, par le fait que celles-ci se poursuivent à un
rythme alarmant, ainsi que par les lacunes du système judiciaire dont il a été fait état. L'UE
demande instamment au Pakistan de rétablir le moratoire à titre de première étape vers
l'abolition de la peine de mort. Le Conseil invite le Pakistan à respecter pleinement les
obligations internationales définies dans les traités relatifs aux droits de l'homme, comme le
pacte international relatif aux droits civils et politiques, la convention relative aux droits de
l'enfant et la convention contre la torture.
11246/16
ANNEXE 1
CT/pad
DGC 1
3
FR
8.
L'UE est consciente des efforts considérables déployés par le gouvernement pakistanais, ainsi
que des sacrifices consentis dans la lutte contre le terrorisme. Elle réaffirme sa volonté de
coopérer à une approche globale du terrorisme conforme aux droits de l'homme et de prévenir
et de combattre l'extrémisme violent, qui demeure un problème mondial. À cette fin, l'UE est
déterminée à étendre sa coopération avec le Pakistan dans le cadre de la lutte contre le
terrorisme et à rendre celle-ci plus opérationnelle. Dans cet esprit, le Conseil attend avec
intérêt la tenue de nouvelles discussions entre les personnels de l'UE et du Pakistan, qui
échangeront leurs vues sur la gestion des crises et la coopération dans le domaine de la
défense.
9.
Le Conseil rappelle l'engagement collectif en faveur de la paix, de la stabilité et du
développement en Afghanistan et souligne le rôle important que le Pakistan peut jouer dans la
promotion des relations dans le domaine politique, de la sécurité, économique et commercial,
lesquelles peuvent contribuer à la paix, à la stabilité et à la croissance dans la région. L'UE
encourage le Pakistan à poursuivre et à intensifier sa coopération avec le gouvernement
afghan, notamment en facilitant un processus de paix dirigé et pris en charge par les Afghans.
L'UE invite le Pakistan à renforcer la coopération avec l'Afghanistan pour lutter contre le
terrorisme et démanteler les infrastructures terroristes.
10.
L'UE félicite le Pakistan pour avoir accueilli quelque trois millions de réfugiés afghans, selon
les estimations, et l'encourage à continuer de leur offrir sa protection, notamment en leur
octroyant des cartes de preuve d'enregistrement. L'UE est également consciente du besoin
urgent d'aider le Pakistan à prendre ces réfugiés en charge et, le cas échéant, à les assister
dans leur démarche de retour volontaire et à apporter son aide aux communautés d'accueil.
11.
Le Conseil encourage également un dialogue approfondi entre le Pakistan et l'Inde et soutient
la poursuite du développement des relations commerciales régionales, qui serait très
bénéfique pour l'ensemble de la région.
12.
L'UE reste attachée au dialogue entamé avec le Pakistan et au renforcement de sa dimension
stratégique grâce au suivi du plan destiné à renforcer les relations UE-Pakistan. En fonction
des progrès réalisés, notamment dans les domaines des droits de l'homme et de la migration, y
compris la réadmission, un troisième sommet UE-Pakistan pourrait avoir lieu en 2017.
11246/16
ANNEXE 1
CT/pad
DGC 1
4
FR
13.
Le Conseil invite la Haute représentante et la Commission européenne à entamer les
consultations avec le Pakistan sur un cadre stratégique de coopération au-delà du plan
quinquennal destiné à renforcer les relations UE-Pakistan, en accordant une priorité
particulière aux droits de l'homme, au renforcement de la démocratie, à l'état de droit et à la
gouvernance, ainsi qu'à la migration, y compris la réadmission.
11246/16
ANNEXE 1
CT/pad
DGC 1
5
FR
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
198 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler