close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Alizé Pharma présente les résultats de son essai

IntégréTéléchargement
Alizé Pharma présente les résultats de son essai de
Phase II d’AZP-531 dans le syndrome de Prader-Willi
à deux conférences scientifiques
L’amélioration statistiquement significative des comportements
liés à l’hyperphagie et d’autres paramètres cliniques pertinents
confirme le potentiel thérapeutique d’AZP-531 dans le syndrome
de Prader-Willi
Lyon, France le 18 juillet 2016 - Alizé Pharma SAS, une société du groupe
Alizé
Pharma
spécialisé
dans
le
développement
de
médicaments
biopharmaceutiques pour le traitement de maladies métaboliques et de maladies
rares, annonce aujourd’hui que les résultats de son étude clinique de Phase II
d’AZP-531, son analogue de ghréline non acylée, menée chez des patients
atteints du syndrome de Prader-Willi, seront présentés lors de deux conférences
scientifiques :
•
La 9ème conférence de l’organisation internationale du syndrome de
Prader-Willi (www.ipwso.org), qui se tiendra à Toronto (Canada) du 20 au
24 juillet 2016. La présentation est fixée au 22 juillet à 8h40 locales.
•
La 55ème rencontre annuelle de la société européenne d’endocrinologie
pédiatrique (www.espe2016.org), qui se tiendra à Paris (France) du 10 au
12 septembre 2016. La présentation aura lieu durant la session ‘Obesity :
Management’, le 12 septembre à 12h15 locales.
Les résultats seront présentés par le Professeur Maïthé Tauber, endocrinologue
pédiatre à l’Hôpital de Toulouse et coordinatrice du Centre de Référence du
syndrome de Prader-Willi en France. Elle est également l’investigateur principal
de cette étude.
Les premiers résultats de cet essai clinique de Phase II ont été annoncés en avril
2016 1 . Cette étude randomisée, en double aveugle contre placebo, a évalué
l’efficacité et l’innocuité d’AZP-531 administré pendant une période de deux
semaines versus placebo. L’étude a été menée sur un total de 47 patients
porteurs d’un syndrome de Prader-Willi confirmé génétiquement et souffrant
d’hyperphagie. Les résultats ont montré une amélioration significative du
comportement alimentaire tel qu’évalué par le Questionnaire d’Hyperphagie,
appuyée par une diminution de l’appétit des patients. De plus, une amélioration
du contrôle de la glycémie, ainsi qu’une réduction du tour de taille et de la masse
adipeuse ont été observées. AZP-531 a été bien toléré lors de l’essai. Aucun effet
secondaire sérieux ou sévère et aucun changement cliniquement important n’ont
été observés lors des analyses biologiques.
A propos du programme AZP-531 dans le syndrome de Prader-Willi
Ce programme a pour objectif de développer l’AZP-531, un analogue stabilisé de
ghréline humaine non-acylée. L’AZP-531 est la première molécule d’une nouvelle
1
Alizé Pharma communiqué de presse du 26 avril 2016
classe thérapeutique pour le traitement de maladies métaboliques et
cardiovasculaires. Le profil pharmacologique unique d’AZP-531 le différencie des
antagonistes de ghréline et des classes thérapeutiques existantes. Les données
précliniques et cliniques disponibles indiquent que la ghréline non-acylée et
l’AZP-531 inhibent la prise alimentaire induite par la ghréline acylée, réduisent le
dépôt de graisse et améliorent le contrôle glycémique. En ciblant et neutralisant
les effets métaboliques des taux anormalement élevés de ghréline acylée
observés chez les patients atteints de Prader-Willi, AZP-531 pourrait être une
option thérapeutique intéressante pour ces patients. A ce jour, l’AZP-531 a été
testé dans trois essais cliniques de Phase I sur un total de 112 volontaires sains,
sujets obèses et patients atteints de diabète de type 22, et dans un essai de
Phase II conduit chez 47 patients atteints du syndrome de Prader-Willi. Alizé
Pharma possède un portefeuille de 46 brevets et demandes de brevets
protégeant les analogues d’UAG et leurs applications thérapeutiques.
A propos du syndrome de Prader-Willi
Le syndrome de Prader-Willi est une maladie génétique rare et la forme la plus
répandue d’obésité syndromique. Sa prévalence est estimée entre 1 et
9/100 000. L’hyperphagie est le principal symptôme de la maladie. Elle débute
tôt dans l’enfance et s’accompagne d’une absence de satiété. Les patients
présentent des troubles du comportement alimentaire avec une pensée
obsessionnelle pour la nourriture, ainsi que la recherche, l’accumulation et le
stockage d’aliments, ce qui est une source d’angoisse permanente pour eux et
leur famille. Les patients vivent de manière dépendante et nécessitent une
attention constante. De plus, l’hyperphagie est associée à des taux de morbidité
et de mortalité importants. Du fait de l’obésité, près de 25% des patients adultes
souffrant du syndrome de Prader-Willi ont un diabète de type 2. Les
complications liées à l’obésité sont les principales causes de morbidité et de
décès chez ces patients. Le syndrome de Prader-Willi est une obésité très
particulière, associée à des taux circulants anormalement élevés de ghréline
acylée, une hormone de l’appétit très puissante, qui par ailleurs augmente la
résistance à l’insuline et le dépôt de graisse. Cette régulation anormale de la
ghréline est considérée en partie responsable de l’hyperphagie des patients
atteints de Prader-Willi. A ce jour, il n'existe aucun traitement pharmacologique
efficace de l’hyperphagie et des troubles du comportement alimentaire du
syndrome de Prader-Willi.
A propos d’Alizé Pharma
Alizé Pharma est un groupe de sociétés spécialisées dans le développement de
médicaments
biopharmaceutiques
innovants,
protéines
et
peptides
thérapeutiques, pour le traitement de maladies métaboliques et de maladies
rares. Il s’appuie sur une équipe d’experts en développement de médicaments et
sur un conseil d’administration international expérimenté. Sa stratégie d’affaires
est de concevoir et de développer des innovations médicales jusqu’au stade
clinique, et d’établir des partenariats avec des groupes pharmaceutiques afin
d’assurer des flux de revenus à court terme et à long terme. Depuis sa création,
le groupe a levé plus de 15 millions d’euros auprès d’investisseurs privés et
2
Allas S et al., Safety, Tolerability, Pharmacokinetics and Pharmacodynamics of AZP-531, a Firstin-class Analogue of Unacylated Ghrelin (UAG), in Healthy, Overweight/Obese, and Type 2 Diabetes
Subjects. Diabetes Obes Metab.2016 Apr 10 [Epub ahead of print]
institutionnels, et a mis en place et avancé trois programmes en développement.
• Alizé Pharma SAS a mis au point et développe AZP-531, un analogue stabilisé
de la ghréline non-acylée, une hormone gastro-intestinale. Ce programme est en
Phase II de développement clinique dans le traitement du syndrome de PraderWilli, et en Phase I dans le diabète de type 2.
• Avant son rachat par une filiale de Jazz Pharmaceuticals plc en mars 2016,
Alizé Pharma II SAS se consacrait au développement de la pregcrisantaspase
(ASPAREC®) une nouvelle L-asparaginase recombinante PEGylée pour le
traitement de maladies onco-hématologiques rares.
• Alizé Pharma III SAS a fait l’acquisition des droits mondiaux exclusifs d’une
famille de nouveaux peptides aux propriétés anaboliques osseuses, destinés au
traitement de l’ostéoporose et d’autres maladies des os. Ce programme I-HBD1
est au stade de l’optimisation du lead.
Plus d’information : http://www.alz-pharma.com/
Contacts medias & analystes
Andrew Lloyd & Associates
Juliette dos Santos - Sandra Régnavaque
juliette@ala.com / sandra@ala.com
Tél : +33 1 56 54 07 00
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
137 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler