close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

charançon de la prune

IntégréTéléchargement
PROJET NO
IA215420
Lutte attracticide au charançon de la prune pour les vergers sous production
conventionnelle et biologique
RESPONSABLE
Gérald Chouinard
ÉTABLISSEMENT
Institut de recherche et de développement en agroenvironnement
DATE DE DÉBUT
2015-2016
APERÇU DU PROJET
Problématique et lien avec les priorités du secteur
Le charançon de la prune est le seul des insectes ravageurs primaires du pommier pour lequel uniquement la lutte
chimique classique (insecticides de synthèse à large spectre appliqués par pulvérisation) est disponible pour la lutte
efficace et la prévention des dégâts (1). Cet insecte est présent chaque année dans 95 % des surfaces de vergers
du Québec et à défaut d’être maintenu en échec par de tels traitements, il endommage en moyenne 80 % des fruits
à la récolte, ce qui en fait un redoutable ravageur, responsable d’une grande utilisation de pesticides en
pomiculture en mode préventif. Une méthode de dépistage par piège existe, mais elle est insuffisamment sensible
pour être utilisée en contexte commercial. Une méthode de lutte attracticide a été récemment proposée par des
chercheurs américains, mais en raison d’un manque d’adaptation aux différents types de production
(conventionnelle, biologique, haute densité, etc.) elle est quasi inutilisée en vergers, voire inconnue au Québec.
Comme pour les autres types de lutte attracticide actuellement disponibles dans les productions pomicoles
(ex. : contre le carpocapse et la mouche de la pomme), la lutte attracticide au charançon de la prune nécessite de
combiner un attractif avec une très faible quantité d’un pesticide efficace, et elle peut facilement être adaptée à la
production biologique par le choix judicieux du pesticide en question.
Objectif(s)
Adapter la méthode de lutte attracticide ("attract and kill") proposée par Leskey pour le charançon de la prune dans
les vergers à haute densité du Québec, de type biologique et conventionnel, par les deux moyens suivants :
• faire un essai comparatif de l’attraction (portion "attract") dans un bloc de verger de chacun des deux types de
production;
• faire un essai comparatif de la mortalité (portion "kill") pour 2 nouveaux produits d’origine naturelle et un
d’origine chimique.
Hypothèse et moyen proposé
L’hypothèse est faite que l’application d’un attractif reconnu du charançon de la prune dans un nombre restreint de
pommiers en périphérie du verger, combinée à l’utilisation d’un pesticide d’origine naturelle ou chimique dans ces
pommiers au moment opportun, peut permettre de lutter efficacement contre cet insecte tel que démontré par la
recherche aux États-Unis, mais après adaptation au contexte du Québec en production biologique et
conventionnelle (cultivars de pommiers, conditions climatiques, races de l’insecte et produits phytosanitaires
différents). Le projet se déroulera à Frelighsburg (bloc de verger biologique) et à Saint-Bruno (blocs de verger sans
insecticide et conventionnel). Les attractifs utilisés (un mélange de la phéromone agrégative et d’un produit volatil
d’origine végétale) seront identiques à ceux décrits dans l’étude originale de Leskey (2), mais les agents de lutte à
l’essai (Beauveria bassiana, Burkholderia rinojensis, témoin conventionnel phosmet) seront adaptés aux priorités
du secteur québécois (pomicole et biologique). Un essai comparatif d’efficacité de ces 3 agents de lutte sera réalisé
re
en 1 année de projet (en labo et dans le verger sans insecticide de l’IRDA). La lutte attracticide sera déployée
e
dans les vergers en 2 année. Les attractifs seront installés selon la méthode décrite par Leskey dans les pommiers
de la rangée périphérique des vergers, à raison de 4-8 pommiers / ha selon la géométrie du verger (un appât à tous
les 50 m). Sauf exception d’un traitement complet effectué au stade calice dans les vergers biologique et
conventionnel, seuls les arbres appâtés et leurs voisins immédiats seront ensuite traités une fois par semaine
jusqu’à la fin juin (environ 4 applications) en utilisant un produit adapté et conforme au type de production en
re
fonction des résultats obtenus en 1 année.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
3
Taille du fichier
43 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler