close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

central (Page 1) - La Nation Arabe

IntégréTéléchargement
Accidents de la route
Quatre (04) personnes
tuées et 50 autres
blessées en une
journée P.12-13
Pour une presse libre, forte et digne
Quotidien national d’information / Lundi 15 août 2016
Sans détours
Par Amir Amar
Quand le Maroc
joue à l'enfant
gâté
Avant d'arriver à Alger, la semaine dernière,
Antony Blinken, le n°2 de la diplomatie américaine, est passé par Rabat où un accueil des
plus froids lui a été réservé. De rencontres et
d'entretiens officiels, il n’en a eus qu'avec Salaheddine Mezouar, le ministre des Affaires
étrangères du royaume avec lequel il a eu une
unique réunion. Si Blinken a été aussi ostensiblement snobé par les autorités marocaines
qui ont pourtant pour coutume de dérouler le
tapis rouge pour les responsables états-uniens
dont le pays est regardé par elles comme l'allié stratégique et constant du royaume, c'est
qu'il y a de la crispation dans les relations maroco-américaines. La cause en est que Rabat
n'a guère apprécié les prises de position de
Washington à propos d'évènements intervenus et en rapport avec la question du conflit
du Sahara occidental. Le plus récent a été la
crise survenue entre le Maroc et l'ONU suite
à la visite effectuée par Ban Ki-moon dans les
camps de réfugiés sahraouis près de Tindouf
au cours de laquelle il a qualifié d'occupation
la présence marocaine au Sahara occidental. Il
s'en est suivi au Maroc l'orchestration d'une
campagne de stigmatisation du secrétaire général de l'ONU et, fait provocateur, l'expulsion
sur ordre du monarque du personnel civil de
la Minurso. Sur ces agissements, Washington
s'est montrée moins «compréhensive» à l'égard
du royaume que ne l'a été la France qui s'est
faite «raison d'Etat» de lui passer ses comportements d'enfant «gâté». Les Marocains ont
été d'autant désappointés que Washington n'a
pas pris la défense du royaume, qu'ils ont eu
à constater avant cela que les Américains marquent de plus en plus distinctement leur distance avec sa prétention d'imposer à la communauté internationale comme un fait
accompli irréversible l'occupation du Sahara
occidental. Sans remettre en cause l'occupation
marocaine comme le font les alliés du Polisario, les Etats-Unis estiment toutefois qu'elle
donne lieu à une répression et à des exactions
contre la population sahraouie qu'ils ne peuvent passer sous silence et sans exiger qu'il y
soit mis fin. Ce pourquoi ils ont pris l'initiative l'année dernière et en avril dernier de présenter au Conseil de sécurité un projet de résolution élargissant la mission de la Minurso
à l'observation en territoire sahraoui occupé
du respect des droits civiques et individuels de
sa population. L'initiative a fait enrager le
Makhzen parce que confirmant qu'à Washington la toute-puissance des lobbys pro-marocains est mise échec et mat par les organisations humanitaires et de défense des droits de
l'homme, avec pour conséquence que la diplomatie américaine est en train de rompre avec
l'alignement sur les thèses marocaines concernant le conflit sahraoui qui a été le sien malgré une position publiquement déclinée se
voulant en conformité avec le droit et la légalité internationaux.
Deuxième Région militaire
Pour une presse libre, forte et digne
Gaïd Salah en visite
de travail et d'inspection
Le général de corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'étatmajor de l'Armée nationale populaire (ANP), a entamé dimanche une visite de travail et d'inspection
dans la 2e Région militaire à Oran, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale.
Cette visite s'inscrit dans le cadre de "la dynamique de ses visites d'inspection aux différentes Régions militaires et dans le cadre
du suivi sur le terrain des projets inscrits
dans le programme de développement des
Forces, en veillant personnellement à assister et superviser de près l'exécution des
exercices de tir à balles réelles", précise la
même source. Au cours de la première
journée de sa visite, en compagnie du général-major Saïd Bey, commandant de la 2e
Région militaire, et du général-major Mohammed Larbi Haouli, commandant des
Forces navales, le général de corps d'Armée
a supervisé un tir de missiles mer-mer au
niveau du polygone des Forces navales, relevant de la Façade maritime Ouest à Oran.
L'exercice de tir a été exécuté par l'équipage de la corvette EL FATEH, numéro de
bord 921, une nouvelle acquisition des
Forces navales, inscrite dans le cadre du
programme de modernisation de sa flotte
et dont le général de corps d'Armée a supervisé l'accostage et procédé à son inspection, le 10 mars 2016, au niveau du port du
Commandement des Forces navales à
l'Amirauté. L'exercice de tir a visé un ob-
jectif flottant, en l'occurrence un ancien bateau désigné comme cible, où il a été procédé à la simulation d'une bataille navale
contre un objectif ennemi. Le but de l'exercice est de "perfectionner la maîtrise des
armements lourds des Forces navales, notamment les missiles contre les bateaux de
guerre, et de contrôler l'efficacité de l'armement acquis", relève la même source. Ce tir
a été exécuté "avec succès" en détruisant la
cible flottante avec une "grande précision",
ce qui reflète la "bonne préparation au combat des équipages et la maîtrise des armements et des équipements, dénotant du
haut niveau de développement et de la disponibilité opérationnelle atteints par les
unités des Forces navales au cours de ces
dernières années", a-t-on ajouté. A la fin de
l'exercice, Gaïd Salah a suivi un défilé naval exécuté par les unités de la Façade maritime Ouest. Il a tenu, par la suite, une rencontre avec les cadres et éléments de la
Façade maritime Ouest où il a prononcé
une allocution d'orientation dans laquelle
il a félicité l'équipage de la corvette EL FATEH pour leur "maîtrise" des armements
et des équipements, rappelant "les efforts
Bordj Bou Arreridj
4 personnes périssent dans un
accident de la route
Quatre personnes ont trouvé la mort
dans un accident de la circulation survenu dimanche en début d'après-midi
dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj, at-on appris auprès des services de la
Protection civile. L’accident s’est produit vers 13h40 sur le chemin de wilaya
(CW) n°1 à proximité du village Ayadhat, dans la commune de Tassara, re-
levant de la daïra de Ras El Oued, a précisé la même source, citant un premier
bilan de l'accident. Il est survenu
lorsqu'un véhicule léger a dévié de sa
route et s’est renversé, causant la mort
de ses quatre occupants, a détaillé la
même source précisant que les dépouilles mortelles ont été transférées
vers l'hôpital local.
Forum social mondial
L’Alliance internationale des
femmes réaffirme son soutien à la
lutte de la femme sahraouie
L'Alliance internationale des femmes a
réaffirmé hier à Montréal son soutien et
sa solidarité avec la lutte et la résistance
de la femme sahraouie pour la liberté et
l’indépendance. "Toutes les femmes
éprises de liberté doivent soutenir les
femmes sahraouies dans leur lutte pour
la liberté et l’indépendance", a souligné
Mme Rita Acosta, membre de l'Alliance
internationale des femmes lors d’un
atelier organisé sous le thème "la résistance des femmes pendant les guerres
et les luttes armées dans le cadre du Forum social mondial qui se tient à Montréal. "Le colonialisme est un. Et toutes
les femmes opprimées au Sahara occi-
dental, Palestine, Kurdistan, aux Philippines et au Canada ou dans un autre
pays partagent la même oppression et
souffrance", a affirmé Rita Acosta, appelant les femmes à unir leurs efforts
pour la paix, la justice et un monde
meilleur. Pour sa part, la Secrétaire générale de l’Union nationale des femmes
sahraouies (UNFS), Mme Fatma El
Mehdi a parlé de derniers développements de la question du Sahara occidental et les violations graves des droits
de l’homme perpétrées par les autorités
d’occupation marocaines contre les civils sahraouis dans les territoires occupés, notamment les femmes sahraouies.
consentis, ces dernières années, dans le développement et la modernisation des
Forces navales, en tant que l'une des composantes essentielles de l'Armée nationale
populaire, grâce au soutien de Son Excellence, le président de la République, Chef
suprême des Forces armées, ministre de la
Défense nationale". "Je considère chaque
effort clairvoyant, consenti pour la réussite de vos missions, comme une pierre de
plus dans l'élévation de l'édifice de l'Armée
nationale populaire, digne héritière de l'Armée de libération nationale", a souligné le
chef d'état-major de l'ANP.
Quotidien national d’information - Lundi 15 août 2016 - N°1012 Prix 10 DA - Site : www.lanation-arabe.dz - Tél-Fax : 041 46-53-25
Ministère de la Santé
Parc naonal d’El Kala
Mise en place d’un plan
d'urgence pour réduire
la mortalité maternelle
Un autre scandale
foncier
P.03
P.03
La loi sur la promoon de l'invesssement publiée au JO
P.03
Des avantages importants et
suppression de tous les obstacles
Aïn Témouchent
Un couple décède
suite au dérapage
de sa voiture
Deux personnes, un couple de nouveaux
mariés, sont mortes, hier, suite au dérapage de leur véhicule, sur le chemin communal reliant Aïn Larbâa au douar Ahl
Belhadri, apprend-on auprès de la Protection civile d’Aïn Témouchent. Originaires
du village Essaida, relevant de la commune
d’Oued Sebbah, les deux victimes ont vu
leur voiture déraper avant de percuter violemment un arbre. La femme, âgée de 22
ans, a rendu l’âme sur le coup, précise-t-on.
Le mari, âgé de 28 ans, a succombé à l’hôpital de Hammam Bouhadjar où il a été
évacué en urgence, indique-t-on de même
source. Les corps des deux victimes ont été
déposés à la morgue du même l’hôpital.
Mila
Un mort et un
blessé relevés dans
un accident de la
circulation
Une personne a trouvé la mort et une autre
a été blessée dans un accident de la circulation survenu dimanche à Ferdjioua, dans la
wilaya de Mila, a-t-on appris hier auprès
des services de la Protection civile. L’accident s’est produit au lieudit Bourouh, à
proximité de la région de Ferdjioua, suite à
une collision entre deux véhicules, a précisé
la même source signalant que la victime,
âgée de 26 ans, est décédée sur place. Les éléments de l’unité secondaire de la Protection civile sont intervenus pour porter secours à la personne blessée, âgée de 24 ans,
souffrant de multiples blessures, a ajouté la
même source. Le corps de la victime a été
évacué vers l’établissement hospitalier de la
région, a-t-on indiqué.
Oran
ANGEM
Donnant lieu à des préjudices financiers importants
Le vol des panneaux de
signalisaon toujours
d’actualité
La direction des Travaux publics de la wilaya mène périodiquement des opérations
de réhabilitation des routes et de mise en place de panneaux de signalisation, pour
faciliter la tâche aux automobilistes et les avertir en cas de dangers de la route.
P.04
Financement de 167
nouveaux projets
Pas moins de 167 nouveaux projets de création
de microentreprises dans la wilaya d’Oran ont
été financés par l’Agence nationale de gestion
des microcrédits (ANGEM) de janvier à juillet
2016, a-t-on appris hier du directeur de cet
établissement.
P.05
La Nation Arabe
A la loupe
02 Lundi 15 août 2016
La Nation Arabe
Selon Mohammed Aïssa
Nécessité de garantir aux Hadjs les meilleures conditions pour accomplir le pèlerinage
Energies renouvelables
Un « crédit vert » pour des
constructions moins
énergivores
Il y a des solutions intelligentes pour lutter contre le gaspillage de l’énergie pour les particuliers et pour les entreprises.
L’agence nationale pour la promotion et la rationalisation de
l’utilisation de l’énergie (APRUE) planche sur un projet dit
«crédit vert», destiné au financement de l’efficacité énergétique dans le bâtiment en collaboration avec les banques.
«Nous voudrions que les banques acceptent de travailler
avec l’Aprue dans le cadre d’un mécanisme innovant dédié
au financement du surcoût lié à l’efficacité énergétique », a
confié Mohamed Salah Bouzriba, DG de l’Aprue. S’il est vrai
que l’intégration de l’efficacité énergétique dans un projet de
construction génère un coût supplémentaire de 15 à 20% de
son coût initial, les résultats en matière de lutte contre le gaspillage sont tout aussi évidents. Le patron de l’agence estime
que le marché de l’efficacité énergétique dans le bâtiment
souffre de manque de financements en raison de l’absence
d’une offre bancaire dans ce domaine. Il est établi en effet
qu’un particulier ou une entreprise souhaitant construire
(maison, siège social…) ou réhabiliter une ancienne bâtisse
en intégrant l’efficacité énergétique ne peuvent le faire que
sur fonds propres. Les banques restent généralement rétives à ce genre de financements estimant qu’il est difficile
d’évaluer la rentabilité de ce type de projets qui constituent
un créneau embryonnaire en Algérie. Mais il semblerait
que l’idée commence à charmer quelques banquiers grâce
aux explications et à la sensibilisation de l’Aprue. «Il y a déjà
une banque publique avec qui nous sommes en discussions
avancées », révèle le DG de cette agence qui souhaite que les
banques bonifient le taux d’intérêt de ce « crédit vert » et ne
pas le fixer au même niveau que celui du crédit immobilier
ordinaire. Sous réserve que ce projet aboutisse, ce mécanisme
de financement devrait concerner, dans un premier temps,
les particuliers avant d’être généralisé à d’autres bénéficiaires
(entreprises, administrations publiques…), selon M. Bouzriba. Concrètement, si un particulier opte pour l’efficacité
énergétique dans la construction de sa maison, il devra
s’adresser à l’Aprue qui lui indiquera un bureau d’études ou
d’architecture pour lui élaborer le plan adéquat. Une fois le
plan prêt, il pourra solliciter la banque pour l’obtention de
son « crédit vert ». Le premier responsable de l’Aprue, estime
que ce financement pourrait avoir un impact positif sur
l’économie nationale en ce qu’il stimulera la demande nationale en matériaux et équipements utilisés dans l’efficacité
énergétique, ce qui renforcerait l’industrie locale. M. Bouzriba appuie d’autant plus ce projet que la tendance au gaspillage de l’énergie en Algérie est encouragée par son prix
bon marché. C’est pourquoi il préconise une campagne de
sensibilisation des consommateurs et la nécessité de développer une industrie locale d’équipements consommant
moins d’énergie en impliquant les fabricants locaux tout en
leur offrant un cadre juridique favorisant l’émergence de
cette industrie. De même, il prône l’obligation aux «gros
consommateurs» d’énergie, telles que les grandes entreprises industrielles, de se soumettre aux recommandations
liées à l’économie d’énergie et à l’efficacité énergétique. En
somme, ce projet de «crédit vert» encore en discussion pourrait être une solution alternative dans un pays où l’énergie est
consommée sans modération qui, de plus, est à un prix qua-
Quotidien national d’information
Publié par la SARL LC M mehiaoui
Capital social : 34.652.000.00 DA
Siège social
Diwan Riadh El Feth niveau
104 B18 El Madania – Alger
Tel/Fax : 021-67-02-33
Email : infolanation@gmail.com
CCP :007 99999 0000370845 67
Compte: 021 00102 1130000992 13
Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed
Aïssa, a affirmé samedi à Alger l'importance de garantir aux
Hadjs les meilleures conditions pour accomplir le pèlerinage.
Intervenant à l'ouverture du congrès sur les préparatifs du
hadj 2016, M. Aïssa a souligné que la Mission du hadj "est tenue d'assurer les meilleurs conditions aux Hadjs, en application des orientations du président de la République qui
prévoit une bonne prise en charge de nos pèlerins pour leur
permettre de bien représenter leur pays, loin du confessionnalisme et de l'extrémisme". Dans le souci de permettre
aux Hadjs algériens d'accomplir le pèlerinage dans les meilleures conditions, le nombre d'imams a été revu à la hausse,
passant cette année de 65 à 150 imams, choisis "en fonction
de leurs compétences". La mission du hadj compte également des médecins et des agents de la Protection civile,
chargés de veiller sur la santé et le bien-être des Hadjs, a indiqué le ministre, insistant sur le rôle des agences de voyages
et de tourisme agréés dans la garantie de "services de qualité
à nos pèlerins". "Ces mesures visent notamment à moderniser l'opération du hadj", a affirmé le directeur général de l'Office national du hadj et de la omra (ONHO), Youcef Azzouza, soulignant l'impératif de "préserver la dignité des
Hadjs et de leur permettre d'accomplir le pèlerinage dans les
meilleures conditions". Revenant sur les dispositions prises
par l'office, notamment en termes d'hébergement, M. Az-
zouza a cité la location d'immeubles et d'hôtels situés à
proximité de la Mecque pour faciliter leur déplacement ". A
l'occasion de l'ouverture du congrès sur les préparatifs du
hadj 2016, l'office du hadj et de la omra a décerné au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, "la médaille du
hadj", en reconnaissance des "facilités accordées pour préserver la dignité du Hadj algérien et lui assurer les meilleures
conditions aux Lieux Saints de l'Islam". Lors du congrès, les
Hadjs ont pris connaissance de la manière d'accomplir les
rites du pèlerinage, en présence de membres du gouvernement et des représentants de plusieurs secteurs concernés.
12:00
12:35
12:40
12:45
14:20
15:45
Réunion informelle de l’OPEP en septembre à Alger
Probable impact
mitigé
Le cours du pétrole est à un niveau jamais atteint depuis plus de quatre années de plus de 60% par rapport à
2014 avec un léger relèvement depuis
un mois, étant coté le 13 aout 2016 à
47,19 dollars pour le Brent et 44,72
pour le Wit et à 1,1165 dollar pour un
euro. C’est dans ce contexte que les 14
pays de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) tiendront une réunion informelle en
marge du forum énergétique prévu
du 26 au 28 septembre en Algérie. Il
ne faut pas s’attendre à des miracles,
16:50
17:55
tout dépendant d’une entente entre,
d’une part, l’Arabie Saoudite et l’Iran
(échec de la réunion de Doha du fait
d’une mésentente) et, d’autre part, entre l’Arabie Saoudite et la Russie et
les USA qui sont hors OPEP.
20:00
09:00 Bonjour d'algérie
12:00 Journal en
Français
16:30 troupe
el haouasse
18:00 Journal
en amazigh
18:25 bassamet
el madhi
19:00 Journal
en Français
19:25 saa bi saa
20:45 tahta el
mouraqaba
21:15 Entre parenthèses
22:40 Dayen
00:00 Journal Télévisé
en Français
18:55
19:00
19:35
19:40
19:50
19:55
20:45
21:35
22:25
Journal
Météo
Météo des plages
La fille du désert
La fille du désert
Quatre mariages
pour une lune
de miel
Bienvenue
chez nous
Bienvenue
à l'hôtel
Météo
Journal
Météo
Tirage du Loto
Nos chers voisins
Esprits criminels
Esprits criminels
Esprits criminels
Flash
Mary rend visite à son neveu
Humphrey sur l'île de SainteMarie. La nuit tombée, elle est
réveillée par un hurlement
provenant d'une autre chambre. Mary voit un homme
tomber de son balcon. En sortant de l'hôtel avec le réceptionniste, elle découvre que ce
pensionnaire a fait une chute
mortelle. La thèse du meurtre
est rapidement privilégiée par
Humphrey et ses collègues.
Gérant
Kellal Abdelhamid
Directeur de Publication
Ourabah Salem
Le père de la révolution cubaine, Fidel Castro, a
choisi, hier soir, de s’habiller d’un survêtement
aux couleurs de l’équipe nationale d’Algérie pour
célébrer ses 90 ans. Les photos du guide cubain
ont fait le tour du monde. Vêtu d’un survêtement aux couleurs algériennes, Fidel Castro,
qui n’avait pas été vu en public depuis avril dernier, était assis à côté de son frère et du président vénézuélien Nicolas Maduro lors d’un gala
organisé par une compagnie de théâtre pour
enfants dans la salle de spectacles Karl Marx à
La Havane.
Bureaux régionnaux
Publicité
Impression
Oran : 041-74-11-11
Aïn Témouchent :0771788137
Mostaganem : 0791018953
Sidi belabbes: 0776940608
Tlemcen : 0775771429
Tissemsilt: 0552450010
Relizane: 0778335429
Tiaret: 0775540914
Setif : 0667343230
Chlef : 0557784106
Blida : 0771257583
ANEP Alger
Centre : Sia / Ouest : Sio
Diffusion
Centre : LCM communications
Ouest : S.D.P.O
1 Avenue Pasteur
Tel : 021-71-16-64
Fax : 021-73-95-59
Diwan Riadh El Feth niveau
104 B18 El Madania – Alger
Tel/Fax : 021-67-02-33
251 B BD Freha Benyoucef
angle lycée Mustapha Hadam
(Les Castors)-Oran
Tel/Fax : 041-74-11-11
E mail : infolanation@gmail.com
Observations
Tous les documents et les
photos qui parviennent au
journal ne peuvent être restitués à leurs propriétaires
16:00
19:00
19:38
19:45
19:51
19:54
20:00
21:00
23
Bom Dia Rio
Météo 2
Journal
Météo 2
Consomag
Jeux olympiques
Rio 2016
Jeux olympiques
Rio 2016
Journal
Parents mode
d'emploi
Alcaline l'instant
Météo 2
Météo des plages
Meurtres au
paradis
Meurtres au
paradis
Meurtres au
paradis
06:30 Rio 2016,
la matinale
08:20 Les 4
Fantastiques
09:55 Le transporteur :
héritage
11:30 The Big Bang
Theory
11:55 La météo
11:58 Made in Groland
12:25 Rio 2016
13:00 Rio 2016
18:30 Rio 2016
19:55 Rio 2016
19:55
Un couple a été assassiné dans
un parc à San Francisco. Les
indices trouvés sur la scène de
crime laissent penser que l'assassin est le Tueur du
Zodiaque. D'autres meurtres
similaires amènent l'équipe de
Rossi à prendre les choses en
main. Reid pense qu'il s'agit
plutôt d'un imitateur particulièrement intelligent car il
laisse à chaque fois des messages codés très complexes sans
révéler qui en est le destinataire.
19:55
11:05 New Girl
11:45 Le 12.45
12:10 Scènes de
ménages
12:45 C'était à Rome
14:20 Velvet
15:45 5 salons qui
décoiffent
16:35 Les reines du
shopping
17:40 Chasseurs
d'appart'
18:45 Le 19.45
19:25 En famille
20:00 L'amour est
dans le pré
22:00 Nouveau look
pour une nouvelle
vie
11:05
11:54
12:00
12:42
12:44
12:55
22:00
Fidel Castro fête ses 90 ans en s’habillant d’un
survêtement aux couleurs nationales algériennes
Lundi 15 août 2016
Vers l'an 50 av. J.-C., le village gaulois
d'Astérix résiste toujours et encore à
l'envahisseur romain grâce à la potion
magique du druide Panoramix. Mais
César, piqué au vif dans son orgueil,
décide d'en finir une bonne fois pour
toutes. Il demande au perfide
Lucullus, son redoutable conseiller,
de le débarrasser de ces irréductibles
Gaulois qui le narguent depuis trop
longtemps. Lucullus imagine alors
d'enlever Panoramix et de l'expédier à
l'autre bout du monde. Privés de
potion magique, à la formule secrète
détenue par le seul Panoramix, les
Gaulois seraient alors obligés de se
rendre.
07:40 W9 Hits
09:00 Génération Hit
machine
11:30 Météo
11:35 Talent tout neuf
11:40 Le voyage
extraordinaire
de Samy
13:05 Sammy 2
14:40 Un dîner
presque parfait
17:50 Malcolm
18:10 Malcolm
18:50 Malcolm
19:10 Malcolm
19:40 Soda
19:50 Météo
19:55 Astérix et
les Indiens
21:25 Astérix et
Cléopâtre
22:50 Céline Dion
22 Lundi 15 août 2016
JEUX
La Nation Arabe
mots flèchés
N°1013
ACTUALITÉ
La Nation Arabe
Ministère de la Santé
Mise en place d’un plan d'urgence
pour réduire la mortalité maternelle
Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a mis en place
un plan d'urgence visant à réduire la mortalité maternelle qui reste "élevée" en dépit
des efforts consentis par les pouvoirs dans ce domaine.
Dans une déclaration, le directeur général de la prévention et de la promotion de la santé au ministère de la
Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, le Pr. Mesbah
Smaïl, a indiqué que ce plan tend à réduire la mortalité pour atteindre 50 cas
pour 100 000 naissances vivantes d'ici
à 2019 contre 60,3 pour 100 000, actuellement. Il a précisé que les autorités publiques "consentent des efforts
colossaux à travers ce plan qui vise à
réduire le taux de mortalité maternelle
(TMM), soulignant qu'"en dépit des
investissements consacrés au secteur
de la santé, et en matière d'amélioration des conditions de vie du citoyen, le
taux de mortalité maternelle reste élevé
en comparaison avec les pays à développement similaire". D'autre part, le
plan national de réduction accélérée
de la mortalité maternelle se fixe cinq
objectifs principaux accompagnés de
20 mesures. Il s'agit en l'occurrence du
renforcement de la planification familiale qui sera assortie de tous les
moyens nécessaires pour la réussite du
plan en question et l'amélioration de la
qualité des soins durant la grossesse,
l'accouchement et le post-partum. A
travers ce plan, le ministère de la Santé
ambitionne d'atteindre chaque femme
dans le but de réduire les inégalités et
de renforcer la participation des
femmes, des familles et des soignants
de la santé publique afin de réaliser les
résultats escomptés. Le cinquième objectif consiste, quant à lui, à améliorer
la gouvernance de la lutte contre la
mortalité maternelle par l'évaluation
des actions, la mobilisation sociale et le
renforcement de la communication. Et
en vue de garantir le succès de ce plan,
ces objectifs sont accompagnés de 20
mesures axées principalement autour
des services offerts en matière de procréation et de planification familiale
en direction des femmes jeunes, des
grandes multipares et des femmes à
risque d'intervalle inter-génésique
court. Le plan accorde, en outre, un
intérêt particulier à la formation des
soignants à la contraception réversible
de longue durée et à la budgétisation
spécifique aux consommables de la
planification familiale. Entre autres
mesures d'accompagnement dudit
plan, figurent aussi l'actualisation et la
diffusion des référentiels nationaux
pour les prises en charge des complications obstétricales en vue d'assurer
une meilleure prise en charge et une
prévention du décès de la femme enceinte, une rationalisation des orientations et des transferts entre établissements hospitaliers et la réinstauration
de l'inscription en maternité à partir du
3eme mois de grossesse, a encore
ajouté le Pr. Mesbah. Il a insisté également sur l'élargissement et la règlementation du champ d'action des
sages-femmes et l'amélioration du dossier obstétrical en veillant à la bonne
gestion des besoins en sang ainsi que le
renforcement des formations continues des médecins et soignants pour
un meilleur accueil, rappelant les modifications apportées au "carnet de
santé" conformément aux recommandations de l'Organisation mondiale de
la santé (OMS). L'Algérie qui a réalisé
les huit Objectifs du Millénaire pour le
Développement (OMD), tracés par les
Nations unies pour les années
(2000/2015), poursuivait ses efforts aux
fins de réduire le taux de mortalité maternelle.
Parc naonal d’El Kala
Un autre scandale foncier
-
SU DOKU N°1012
Solution su-duku N° 998
Règle du jeu
La règle de ce jeu est très simple.
Une grille est composée de plusieurs
carrés.Chaque carré contient tous les
chiffres de 1 à 9. Chaque ligne
comme chaque colonne contient aussi
tous les chiffres de 1 à 9. On ne vous
donne que certains chiffres, à vous de
trouver les autres. Pour cela, procédez
par déduction et élimination.
La wilaya d’Et-Taref, à l’est du pays,
est secouée par un grand scandale foncier. En effet, des parcelles de terrain situées dans le parc national d’El Kala
ont été attribuées à des entrepreneurs
privés. Selon des sources proches de la
wilaya d’Et-Taref, quatre entrepreneurs privés ont bénéficié de lots de
terrain proches du lac Tonga pour réaliser des camps de toile. Cela représente une double infraction. Tout le
parc est classé et donc toute construction même saisonnière y est interdite.
Pis encore, toute la zone entourant le
lac Tonga est classée zone humide est
donc préservée, selon les textes de la
convention internationale Ramsar. Les
textes de la Convention sont pourtant
clairs : « La conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides par
des actions locales, régionales et nationales et par la coopération internationale, en tant que contribution à la
réalisation du développement durable
dans le monde entier ». « La Convention a adopté une large définition des
zones humides comprenant tous les
lacs et cours d’eau, les aquifères souterrains, les marécages et marais, les
prairies humides, les tourbières, les oasis, les estuaires, les deltas et étendues
intertidales, les mangroves et autres
zones côtières, les récifs coralliens et
tous les sites artificiels tels que les
étangs de pisciculture, les rizières, les
retenues et les marais salés. Les pays si-
gnataires de la convention doivent la
respecter », est-il noté dans ladite
convention. Notre source affirme
qu’une commission d’enquête diligentée de la capitale se rendra à partir de
ce lundi à Et-Taref pour tirer au clair ce
dossier. Quatre investisseurs privés et
l’agence foncière de la wilaya ont bénéficié de parcelles sur lesquelles ils
ont installé des camps de toiles pour
recevoir des vacanciers. Les lieux paradisiaques sont très prisés par les
connaisseurs mais toutes les demandes
ont été rejetées par le passé. C’est le
wali qui aurait signé les arrêtés d’attribution sur proposition des directeurs
des domaines.
Saïd Ibrahim.
Lundi 15 août 2016
03
La loi sur la promoon
de l'invesssement publiée au JO
Des avantages importants et suppression
de tous les obstacles
La loi relative à la promotion de l'investissement a été publiée
au Journal officiel n° 46. Adopté par le Parlement en juillet
dernier, ce nouveau code de l'investissement prévoit une
hiérarchisation des avantages en fonction de l'importance du
secteur d'activité. Le texte note que le système national d'incitations doit être reconstruit de façon à "moduler" les avantages en fonction de la politique économique du pays, et ce,
tout en simplifiant et en accélérant les procédures. Ainsi, il
prévoit de mettre en synergie les différents dispositifs d'incitations existants avec l'édiction d'une règle qui consiste à
faire bénéficier l'investisseur de l'incitation "la plus avantageuse" en cas de coexistence d'avantages de même nature. La
nouvelle loi propose de doter le secteur industriel d'avantages
qui lui seront propres à travers, entre autres, des réductions
plus importantes des droits de douane mais lorsque l'activité
est d'une utilité économique reconnue ou qui est implantée
dans le Sud ou les Hauts Plateaux. Les avantages ainsi mis
place pour le secteur de l'industrie, conjugués avec ceux des
autres secteurs, notamment le tourisme et l'agriculture, font
office d'avantages supplémentaires s'ajoutant aux avantages
communs prévus du fait qu'ils portent sur des activités reconnues économiquement et socialement utiles ou lorsqu'ils
se localisent dans des zones vers lesquelles l'Etat souhaite redéployer l'activité. C'est dans ce sens qu'il révise l'ordonnancement des avantages et incitations sur trois niveaux. Il s'agit
des avantages communs pour tous les investisseurs éligibles
(exonérations fiscales et douanières, franchise de TVA...), des
avantages supplémentaires au profit des activités privilégiées
(industrie, agriculture et tourisme) et des avantages exceptionnels pour les investissements qui présentent un intérêt
particulier pour l'économie nationale. Concernant les modalités d'attribution des avantages communs, le texte propose
que leur octroi soit "automatique" sans passer par le Conseil
national de l'investissement (CNI). En cas d'impossibilité
d'appliquer cette règle d'automaticité, il limite l'obligation
d'examen et de décision du CNI pour l'octroi de ces avantages
aux projets dépassant le seuil de 5 milliards de DA contre 2
milliards de DA auparavant. Mais il exclut de ces avantages,
entre autres, les investissements de restructuration et de privatisation, les biens de confort n'ayant pas un lien direct avec
l'activité du projet et plus de 105 activités devant être inscrites
sur une "liste négative". En outre, le texte limite les avantages
portant sur la concession de terrains (exonérations fiscales,
abattement des prix) aux seuls investisseurs enregistrés, et institue un seuil minimum de fonds propres pour les investissements étrangers.
Dossier administratif :
Un seul document suffit
Le texte supprime la procédure actuelle de déclaration d'investissement, de demande d'avantages et du dossier administratif pour les remplacer par un seul et unique document
d'enregistrement devant lui conférer le droit à tous les avantages dont il est éligible. Mais, en contrepartie, l'investisseur
est tenu de respecter le délai de réalisation de son projet qui
doit être inscrit sur l'attestation d'enregistrement. Le nouveau
Code prévoit la suppression de tous les obstacles à l'investissement, comme l'interdiction aux investisseurs nationaux
d'importer des matériels usagés alors que les étrangers peuvent le faire sous le régime d'admission temporaire.
Ces biens pouvant être introduits, dans le cadre du leasing international, doivent, toutefois, être rénovés. Par ailleurs, le
texte fait obstacle à la minoration du capital des sociétés
étrangères qui bénéficient du droit à transfert des revenus et
des produits de la liquidation et de la cession, et ce, à travers
l'exigence, pour l'accès à ce droit, d'un apport minimum en
fonds propres. Dans un autre chapitre, le texte indique que
tout différend pouvant naître entre un investisseur étranger
et l'Etat algérien, qu'il résulte de l'investisseur ou d'une mesure prise par l'Etat algérien, sera soumis aux juridictions algériennes territorialement compétentes sauf conventions bilatérales ou multinationales ou l'existence d'une clause dans
le contrat permettant aux deux parties de recourir à un arbitrage ad hoc.
04
Lundi 15 août 2016
ORAN
La Nation Arabe
Tourisme balnéaire
Donnant lieu à des préjudices financiers importants
Oran et l'Ouest du
pays relativement
épargnés
par la crise
Si certaines régions côtières du pays pâtissent
de la baisse de la fréquentation d’estivants, notamment Bejaïa et Jijel, en raison de la crise
économique, le littoral Ouest connaît une
bonne affluence depuis le début de la saison estivale.
C’est le cas notamment à Oran, où les plages
sont prises d’assaut, spécialement depuis le
début du mois d’août marqué par une forte canicule. « Je viens ici tous les ans. C’est ma
plage préférée. Cette année, il y a plus de
monde que l’an dernier », dit un estivant rencontré aux Andalouses. Une impression
confirmée par un surveillant de baignade interrogé sur place pour qui « les plages de la
corniche oranaise connaissent un rush d’estivants ces derniers jours ».
Selon un bilan des services de la Protection civile, « Oran a connu la plus grande affluence à
l’échelle nationale, durant les mois de juin et
juillet derniers, avec près de 5 millions d’estivants enregistrés sur les 33 plages autorisées à
la baignade, contre moins de 4 millions durant
la même période en 2015 .
« L’an dernier, la plus forte affluence sur les
plages a été enregistrée durant le mois d’août
avec un pic exceptionnel de plus de 12 millions
d’estivants », indique le même bilan comparatif.
Aïn Témouchent et Mostaganem ont aussi
connu un bond en matière de fréquentation
des plages accueillant « près de 4 millions d’estivants chacune contre 3,5 millions durant la
même période de 2015 où il a été enregistré la
plus grande fréquentation à Oran, avec 24 millions d’estivants, Aïn Témouchent avec 13 millions d’estivants et Mostaganem (10 millions
d’estivants) », selon la Protection civile.
Autres signes de la bonne santé du secteur
touristique balnéaire dans les villes côtières de
l’Ouest : la fréquentation hôtelière et le haut
niveau des prix pratiqués. En effet, en débit
de la flambée des tarifs d’hébergement, la plupart des résidences hôtelières affichent complet jusqu’à septembre tant à Oran qu’à Mostaganem. Dans cette dernière ville, le prix d’un
bungalow dans un complexe quatre étoiles a
atteint le record de 18 000 dinars la nuitée
cette année, contre 12 000 en moyenne l’an
dernier. Dans cette ville côtière, les hôtels ont
poussé comme des champignons, ces dernières
années. Beaucoup d’opérateurs ont investi
dans l’hôtellerie.« La ville, notamment sa station balnéaire Les Sablettes, a connu une
grande métamorphose. Les secteurs de la restauration et de l’hôtellerie ont explosé. Trois
grands complexes touristiques sont en chantier
dont un hôtel de la chaîne Ibis. « Les trois projets dotés d’un investissement global de près de
5,5 milliards de dinars, permettront de générer
plus de 300 emplois directs d’ici à deux ans »,
prévoit la Direction locale du tourisme.
La tendance est similaire à Oran dont « le
nombre d’hôtels est passé d’un peu moins
d’une centaine, il y a cinq ans, à 161 établissements actuellement. Avec une capacité d’accueil de 14 937 lits, le secteur hôtelier assure 3
304 emplois directs à Oran», selon la Direction
du tourisme de la deuxième ville du pays. « Pas
moins de 101 projets d’hôtels sont en chantier,
des projets visant à générer plus de 3 440 emplois directs à terme », précise la même source.
J.M
Le vol des panneaux de signalisation
toujours d’actualité
SPORT
La Nation Arabe
Ligue 1
Le premier multiplex de
la saison a offert un très
beau spectacle avec 12
buts marqués en 4
rencontres. Mené 2-0,
Caen a retourné la
situation face à Lorient
grâce notamment à un
doublé de sa nouvelle
recrue Santini, et Metz
s'est imposé sur le même
score dans un match à
rebondissements face à
Lille.
La direction des Travaux publics de la wilaya mène périodiquement des opérations de
réhabilitation des routes et de mise en place de panneaux de signalisation, pour faciliter la
tâche aux automobilistes et les avertir en cas de dangers de la route.
Mais, ce travail reste pénalisé
par le vol récurent des panneaux de signalisation tels que
ceux de ‘STOP’ et de ‘Sens interdit’ ainsi que ceux limitant la
vitesse. Ceci cause des préjudices financiers importants aux
services concernés. Des actes
de vandalisme dont l'ampleur
ne constitue pas seulement des
pertes financières mais demeure une menace quant à la
sécurité publique. Des axes
routiers, parfois importants, se
retrouvent ainsi dépourvus de
plaques de signalisation, mettant parfois en danger la vie des
automobilistes et autres usagers
de la route. La majorité des
plaques volées sont revendues
dans les localités de Haï
Nedjma (ex-Chteibo) et Douar
Cheklaoua. Conséquence, c'est
la désorientation totale. Ainsi
dépassement interdit, excès de
vitesse, doubler en 2ème position, entre autres des manœuvres dangereuses, font partie du
quotidien sur certaines voies à
grand trafic. Théoriquement, si
l'on applique rigoureusement
le code de la route, l'automobiliste n'est pas pour autant
considéré en infraction du moment qu'il n'existe pas de signaux dissuasifs. Le contrevenant peut en tout cas, toujours,
prétexter le défaut de signalisation.
Saïd S
Akid Loi
En l’absence de marché couvert
Les voitures hippomobiles ternissent l’image du quartier
Les habitants de Haï Akid Lotfi viennent
d’interpeller les pouvoirs publics pour la
création d’un marché de proximité répondant aux normes de salubrité publique et
pourvu de toutes les commodités. Ainsi,
l’absence d’un lieu de commerce adéquat a
donné naissance à plusieurs phénomènes,
comme la prolifération des voitures hippomobiles tirées par des ânes ou des chevaux. Malgré l'arrêté d’interdiction et les
saisies conjoncturelles opérées, les habitants de ce quartier constatent, depuis
quelques jours, le retour des charrettes. Les
baudets auraient peut-être «compris» que
les campagnes pour une "ville propre et
moderne" finissent par se diluer et s’éteindre au gré du laxisme chronique érigé en
mode de gestion de la maintenance urbaine.
Prohibé pourtant, ce type de transport a
repris du service. Ces charrettes sont pour
la plupart utilisées dans le commerce informel des fruits et légumes. Les prix proposés
par ces commerçants ambulants sont des
plus attractifs. Il y a quelques années, une
décision "originale" a été annoncée visant à
doter tous les marchands ambulants de jolis tricycles flambant neufs, et ce, dans le cadre du dispositif ANGEM (microcrédit).
Même des «coffres climatisés» ont été prévus pour les vendeurs de poisson ambulants. Mais, sur le terrain, la réalité est tout
autre avec tout ce que cela induit pour
l'image dégradée d'une capitale en proie à
une extension anarchique mais surtout en
perte de ses repères «égarés». Les automobilistes, tout comme les citoyens, qui
avaient cru à la disparition totale de ces
charrettes, font, quotidiennement, face à
un encombrement généré par la circulation anarchique de ces moyens de locomotion. Pourtant interdites de circulation, en
vertu d'un arrêté communal datant de plusieurs années, les voitures hippomobiles
bravent l'autorité publique et reviennent
dans la ville pour redonner d'elle l'image hideuse d'un grand bourg. Si, au départ, ces
charrettes se faisaient discrètes, en se
concentrant surtout à l'intérieur des localités et de quelques communes, à l'image de
Aïn El Beida, Chteibo, Es-Senia, entre autres, aujourd'hui elles n'hésitent plus à investir les grandes artères de la ville... Pour
rappel, un arrêté de la wilaya interdisant
ces charrettes est entré en vigueur en 2007,
et s'est traduit par le renforcement des dispositions permettant de mener à bien cette
action. D'ailleurs, des entrepôts ont été
même aménagés pour parquer les voitures
B.Jad
hippomobiles saisies.
21
Barça
Le superbe come-back de Caen
Metz surprend Lille
Après les victoires du
PSG et de Bordeaux, et le
nul de Monaco pour lancer
le championnat, place au
premier multiplex de la saison avec 4 rencontres au
programme.
Direction
d’Ornano où Caen et Lorient ont offert une rencontre très animée. Après 20
minutes de jeu, les Bretons
menaient déjà 2-0 grâce à
un doublé de Moukandjo
(5e et 19e) mais le Stade
Malherbe ne s’est pas laissé
abattre et profitait de l’exclusion de Zargo Touré
(26e). En supériorité numérique, Caen égalisait avant
la mi-temps avec des buts
signés Rodelin (32e) et la
nouvelle recrue Santini
(43e). Malheureusement
pour le spectacle, la
deuxième mi-temps sera
plus calme. Caen a poussé,
Lecomte s’est à chaque fois
interposé (48e, 74e, 79e) et
Bessat a manqué le cadre
(82e) mais Santini s’offrait
un doublé (87e) et donnait
la victoire à sa nouvelle
équipe. De son côté, Montpellier a bien entamé son
championnat en s’imposant
1-0 devant la surprise de
l’an passé, à savoir Angers.
Dominateur dans le jeu, le
MHSC s’est rapidement vu
Lundi 15 août 2016
récompenser en première
période avec un joli but de
Boudebouz (8e). Le SCO
tentait de réagir mais il butait sur une défense adverse
bien organisée. Sunu pensait trouver la faille mais il
était signalé hors-jeu à juste
titre (34e). Pas à l’abri d’un
retour angevin, Montpellier
ne parvenait pas à doubler
la mise. Ninga échouait par
deux fois devant Petric
(55e). A l’inverse, le SCO
tentait d’amener le danger
mais la frappe de TokoEkambi était captée par
Jourdren (70e). Finalement,
Montpellier conservait son
avantage et enregistre sa
première victoire de la saison.
Metz s’offre une belle
première
La fête était belle à SaintSymphorien pour le retour
de Metz en Ligue 1. Bousculés par Lille durant une
grosse partie du match, les
Messins ont fait le dos rond
avant de réagir. Le LOSC
ouvrait logiquement la
marque par Lopes qui profitait d’un bon centre de
Palmieri (35e). Mais, à la
mi-temps, les Dogues pouvaient regretter de ne pas
avoir creusé l’écart car les
Grenats revenaient au score
par l’inépuisable Erding
(56e). Cela avait le don de
réveiller les Lillois qui reprenaient immédiatement
l’avantage par un second
but de Lopes (71e). La fête
était de courte durée
puisque ce même Lopes accrochait Sarr dans sa surface et offrait le penalty de
l’égalisation à Erding (75e).
En toute fin de rencontre,
Jouffre profitait d’un nouveau penalty et donnait la
victoire à son équipe.
Quelle belle première !
Autre promu en Ligue
1 cette saison, Dijon accueillait Nantes pour une
rencontre assez fermée. En
première période, les Bourguignons semblaient très
prudents et se portaient peu
vers l’avant. En face Nantes
n’était guère plus offensif.
Seuls Rongier (29e) d’un
côté, et Sammaritano (44e)
de l’autre, se signalaient par
des frappes de loin. La
deuxième mi-temps partait
sur de meilleures bases avec
l’ouverture du score nantaise de la nouvelle recrue
danoise Thomsen (48e) qui
concluait une belle action
collective. Mené au score,
Dijon tentait le tout pour le
tout afin de revenir dans la
rencontre mais sans succès.
Et, à force de s’exposer, le
FCN se mettait en évidence
par quelques contres. Sala
voyait son tir flirter avec le
poteau (82e) alors que Bahamboula repoussait sa tête
sur la ligne (85e). Nantes
entame sa saison par une
victoire convaincante à l’extérieur. Le classement de
Ligue 1 ici.
Les résultats du soir :
Metz 3 - 2 Lille :
Erding (56e, sp 75e) et Jouffre (88e) pour Metz, Lopes
(35e, 71e) pour le LOSC.
Caen 3 - 2 Lorient :
Rodelin (32e), Santini (43e, 87e) pour Caen, Moukandjo
(5e et sp 19e).
Dijon 0 - 1 Nantes :
Thomsen (48e) pour Nantes.
Montpellier 1 - 0 Angers :
Boudebouz (8e) pour le MHSC.
Juventus
Allegri veut encore deux joueurs
La Juventus Turin disputait une rencontre amicale ce samedi face à l’Espanyol pour un score final de 2-2.
L’important n’est pas là car Allegri a
déclaré à la presse après le match
qu’il attendait encore deux nouveaux
joueurs d’ici la fin du mercato.
« Nous cherchons encore deux
joueurs techniques capables de jouer
à la Juventus.
Un milieu de terrain ? Peut-être oui
mais nous avons déjà de bons milieux. Ensuite, nous verrons en fonction des possibilités que nous laissera le mercato. »
Valence monte
au créneau
dans le dossier
Alcacer
Les médias catalans sont unanimes. Paco Alcacer
devrait être le 4e attaquant du Barça la saison prochaine.
Les détails de l'opération commencent déjà à fuiter.
Mais du côté de Valence, on ne voit pas les choses de
cet œil là...
Le Barça pourrait enfin avoir trouvé son attaquant.
Après des tentatives non-fructueuses pour Gabigol,
Luan, Gabriel Jesus, Vietto ou Gameiro, entre autres,
l’heureux élu devrait être Paco Alcacer, l’attaquant de
Valence qui a notamment été meilleur buteur de la sélection espagnole pendant les qualifications pour
l’Euro 2016.
Le joueur dispose d’une clause libératoire s’élevant à 80 millions d’euros, mais tout porte à croire que
les Blaugranas devraient attirer le joueur formé du
côté de Paterna pour un prix bien inférieur.
Mundo Deportivo évoque ainsi un montant de 30
millions d’euros, pendant que la Cadena SER estime le
prix du transfert autour des 35/40 millions d’euros.
De son côté, Sport affirme que le joueur est prêt à
venir en Catalogne et qu’il va signer un contrat de 5
saisons avec le champion d’Espagne en titre.
Autant dire qu’à Barcelone, tous les supporters
sont pratiquement convaincus qu’Alcacer renforcera
l’attaque du club blaugrana. La présence de Peter Lim,
propriétaire du club ché, à Barcelone hier semblait
confirmer les rumeurs. En revanche, à Valence, le discours va dans le sens inverse.
« Si quelqu’un a encore des doutes, Paco Alcacer
est un joueur de Valence. Nous ne voulons pas le vendre », a déclaré Lay Hoon Chan, présidente du club,
lors d’un meeting avec des groupes de supporters.
Voilà qui est clair.
Des propos qui laissent entendre que Valence ne
négociera pas avec le Barça pour Alcacer. Notons tout
de même la nuance : « ne pas vouloir vendre » ne signifie pas forcément « ne pas vendre »...
Une chose est sûre, si Alcacer venait à être vendu,
la situation pourrait devenir vraiment compliquée
pour le clan Lim à Valence.
Le départ de Gomes a été mal digéré par les supporters, qui s’apprêtent également à perdre Mustafi, et
la vente du chouchou de Mestalla pourrait être la
goutte d’eau qui fera déborder le vase...
On peut aussi interpréter ces déclarations comme
un moyen de mettre la pression sur le Barça pour que
les Catalans augmentent leur offre, eux qui sont pressés de boucler le dossier du 4e attaquant.
On se rappelle des propos du directeur sportif Robert Fernandez qui affirmait que l’attaquant tant désiré
par le Barça arriverait avant le début du championnat.
Il ne reste plus qu’à attendre pour connaître le dénouement...
20
ORAN
Lundi 15 août 2016
SPORT
La Nation Arabe
Premier League
Manchester United
Claudio Bravo se rapproche
de Manchester City
Anthony Martial
fixe ses objectifs
Alors que Pep Guardiola a décidé de ne pas faire jouer Joe Hart ce samedi,
l’entraîneur espagnol de Manchester City serait sur le point d’accueillir un
nouveau gardien en la personne de Claudio Bravo.
e visage de Joe Hart sur le
banc de Manchester City ce
samedi lors de la victoire des
Citizens contre Sunderland (2-1)
en disait long. Pep Guardiola le
poussait-il vers la sortie ? C’est en
tout cas la réflexion que menaient
tous les tabloïds anglais ce weekend.Pep Guardiola s’était expliqué,
mais rêvait toujours de faire venir
Marc-André ter Stegen dont le jeu
au pied collerait parfaitement avec
le style que veut mettre en place
l’ancien entraîneur du FC Barcelone. Pourtant, Guardiola a dû se
résigner et s’est orienté vers un au-
L
tre portier. Et à dire vrai, il n’a pas
cherché bien loin puisqu’il s’est
tourné vers le gardien avec qui ter
Stegen est en concurrence au FC
Barcelone : Claudio Bravo. Selon Mundo Deportivo, le transfert
de l’international chilien de 33 ans
serait sur le point d’aboutir.
Ce serait un proche du gardien qui
aurait transmis cette information
au journal espagnol. Arrivé en 2014
contre 12 millions d’euros, Bravo
pourrait quitter le club catalan
contre une somme comprise entre
20 et 25 M€ malgré une clause de
départ à 42M€. Est-ce la fin de Joe
Guardiola et la
difficulté de la PL
C’était le grand début de Guardiola
en Premier League. Et l’ancien du
Barça s’en est tiré avec une victoire
face à Sunderland, in-extremis cecidit, puisque c’est grâce à un but
contre son camp de McNair à trois
minutes de la fin que les Skyblues
ont pris les trois points (2-1). Après
la rencontre, il s’est exprimé devant
les caméras de SFR Sport.
« Les gens disent que la Premier
League est difficile et c’est vraiment
le cas. Il y a eu beaucoup de choses,
et on s’est battu jusqu’à la fin pour
obtenir cette victoire. On aurait dû
être un peu plus agressif pour marquer un deuxième but (avant l’égalisation), on saura au moins quoi faire
pour la prochaine rencontre », a
confié le Catalan.
Hart à Manchester City ? Cela
pourrait donc être bel et bien le cas
si ce transfert était amené à se
conclure cette saison.
Plusieurs questions se posent toutefois.
Où l’international anglais pourra-til bien rebondir, lui qui a besoin de
jouer pour conserver sa place avec
les Three Lions et du côté espagnol :
est-ce que le Barça peut faire toute
une saison avec le seul ter Stegen
dans les buts alors que la concurrence battait son plein dans le club
de Lionel Messi. Ces réponses seront très certainement trouvées
d’ici quelques jours.
Décevant lors de l’Euro 2016 avec la France, Anthony Martial semble épanoui à Manchester United. Pour son avenir, il s’est fixé de grands
objectifs.
Lorsque l’on a vu le recrutement de José Mourinho à Manchester
United, on s’est un peu inquiété pour Anthony Martial. L’international
français, selon le dispositif mis en place par le technicien portugais, aurait pu se retrouver sur le banc. Cela n’enlève pas pour autant le plaisir
de l’ancien attaquant de l’AS Monaco qui voit grand pour son avenir et
espère remporter le plus de trophées. Dans un entretien accordé
à L’Equipe, celui qui a perdu son numéro 9 - pris par Zlatan Ibrahimovic, ne s’enflamme toutefois pas et reste lucide quant à sa marge de progression.
« J’espère gagner des titres. Je sais que c’est ça qui reste. Le Ballon
d’Or ? C’est loin. Tant qu’il y aura ces deux extraterrestres- là (Lionel
Messi et Cristiano Ronaldo) ce sera difficile pour un autre joueur d’y
penser. Quand j’aurai passé un cap, j’y penserai peut-être. Je dois beaucoup bosser encore. Je ne suis pas assez tueur », peut-on lire dans les
colonnes de L’Equipe ce dimanche. Arrivé voici un an maintenant, Anthony Martial a pourtant réussi une belle première saison à United. Une
année ponctuée de 31 matchs (dont 29 titularisations) et de 11 buts en
Premier League.
Et tout cela à juste 20 années au compteur et après un transfert record pour un Français (à l’époque et donc avant celui de Paul Pogba...
À MU) estimé à 80 millions d’euros (bonus inclus). Sa saison pourrait
commencer ce dimanche après midi puisque son équipe se déplace à
Bournemouth (14h30) pour le compte de la première journée de Premier League. Mourinho, qui rêve en grand pour sa première saison sur
le banc des Red Devils, devrait avoir besoin de lui. À l’international français de répondre à nouveau présent désormais.
Zlatan Ibrahimovic encense
Manchester United et s’imagine
déjà prolonger
Zlatan Ibrahimovic est déjà fan
de son nouveau club et s'imagine
même déjà aller au-delà de son
contrat actuel, qui s'achève en juin
prochain. Il est d’ores et déjà considéré comme l’une des attractions
majeures de la Premier League et
évidemment, il le sait. Zlatan Ibrahimovic peut donc dérouler son numéro de star à des journalistes anglais sous le charme, bien que
taquins sur les punchlines jugées
« ridicules » que le Suédois a distillées tout au long de sa carrière. Au
cours d’un entretien accordé
au Daily Telegraph, Ibrahimovic est
revenu sur son choix de rejoindre
Manchester United, prenant soin de
ne pas citer le PSG parmi les grands
clubs traversés dans sa carrière. « Je
ne pense pas que quelqu’un puisse
dire non à Manchester United.
Même le nom est cool. C’est géant.
C’est le top niveau. J’ai joué pour
Barcelone et la Juventus et le Milan
AC mais je pense que c’est encore un
cran au-dessus », juge-t-il. « Refuser
un challenge, cela n’existe pas dans
mon monde. J’ai été dans tous les
pays, et maintenant c’est l’Angleterre. C’est pour ça que je trouve
cette aventure cool. Je viens, je
gagne, je repars. J’espère que je pourrais faire la même chose ici. »
À 34 ans, le Suédois est encore
plein d’ambitions et affiche surtout
quelques perspectives d’avenir à
moyen terme, alors qu’il a signé un
contrat d’un an seulement avec les
Red Devils. « Voyons ce qu’il se pas-
sera, on ne sait jamais. Cela pourrait
durer plus que deux ans, que trois
ans. Je ne suis pas là parce que je suis
Ibrahimovic. Je suis là parce que je
peux performer et amener des résultats. Il s’agit de venir et de gagner, de
faire à nouveau briller Manchester
United », a-t-il lancé. Deux ou trois
ans ? S’il termine parmi les meilleurs
buteurs de la Premier League, nul
doute que Mourinho sera d’accord
pour le faire prolonger. Mais en cas
d’échec, rien n’est moins sûr !
La Nation Arabe
Des dizaines de sacs de déblais abandonnés dans la rue par les citoyens
Incivisme quand tu nous tiens !
Au moment où la ville d’Oran fait de plus en plus attention à son aspect environnemental,
des actes d’incivisme, de la part de certains citoyens, viennent gâcher tout le travail
accompli ou, du moins, prouvent aux responsables locaux qu’il faudra plus d’attention et
surtout de rigueur afin de venir à bout du phénomène des déchets ménagers et inertes
abandonnés à tous les coins de rue.
Il faut dire que, dans les cités
d’habitation du groupement
d’Oran, des particuliers qui
effectuent des travaux domestiques, notamment en
cette période de vacances,
sont souvent derrière l’abandon de déchets inertes dans
la rue « aux bons soins » »
des services du secteur urbain
qui, ne pouvant pas laisser
ces décombres en ces lieux,
font avec les moyens du bord
pour les prendre en charge et
les transférer vers le Centre
d’enfouissement technique
(CET) pour un traitement
adéquat.
Ce geste louable a fait que les
citoyens se sont habitués à
balancer leurs déchets à n’importe quel moment et en
n’importe quel endroit, sachant que les services de
l’APC ne vont pas les laisser
là. Et c’est cela, le summum
de l’incivisme !
« Comment ces gens peuvent
dépenser de grandes sommes
pour des travaux domestiques soigneusement réalisés, et ne pas prendre la peine
de payer un camion afin de
transporter les décombres
vers le CET d’Aïn El Beida,
c’est inadmissible ! » nous
dira le directeur d’un secteur
urbain. Et d’ajouter : « Pour
ce qui nous concerne, on a
des directives pour ne pas
laisser là les déchets, notamment au niveau des grandes
artères de la ville. Mais, certains citoyens ne prennent
même pas la peine de nous
contacter afin qu’on mette à
leur disposition un camion
pour prendre en charge leurs
décombres. Où trouverontils une assistance pareille ?»
précisera notre interlocuteur.
Cependant, certains citoyens,
soucieux de la protection de
l’environnement, ont interpellé le wali d’Oran afin d’interdire formellement l’abandon de décombres et autres
déchets dans les espaces publics. Ils demandent à ce que
la personne qui sera prise en
flagrant délit de jet de détritus encourt une lourde
amende et une poursuite en
justice. « C’est peut-être en
touchant les poches de ces
gens-là que la situation va
s’améliorer », dira un citoyen.
Reste aux responsables d’agir
via une décision stricte
contre ce laisser-aller qui
prend de l’ampleur, sinon ils
vont contribuer indirectement à la détérioration de
l’environnement de la ville.
Lundi 15 août 2016
05
ANGEM
Financement de 167
nouveaux projets
Pas moins de 167 nouveaux projets de création de
microentreprises dans la wilaya d’Oran ont été financés par l’Agence nationale de gestion des microcrédits
(ANGEM) de janvier à juillet 2016, a-t-on appris hier
du directeur de cet établissement. Ces projets ont bénéficié d’un financement de type triangulaire d’un
montant d’un million de DA durant cette période de
sept mois, parmi 462 dossiers de création de microentreprises éligibles au crédit de ce dispositif, a indiqué le directeur de l’agence ANEM d’Oran, Redouane Bentayeb. Le même responsable a ajouté que
12 autres projets ont bénéficié chacun d’un crédit de
moins d’un million de DA pour l’acquisition de la
matière première. Quelque 862 microentreprises ont
été créées au niveau local, dans le cadre du financement triangulaire depuis 2013, date de démarrage effectif des activités de l’ANGEM d’Oran, a-t-il encore
fait savoir. Ces microentreprises, pour la plupart d’entre-elles, sont confinées dans le créneau des services
(transport, restauration, peinture, tôlerie, solutions
informatiques), suivi de l’activité industrielle, du commerce et, enfin, de l’agriculture, a-t-on assuré de même
source. Selon le même responsable, des journées de
sensibilisation au profit des pensionnaires des établissements pénitentiaires sont projetées dans les prochains jours pour pouvoir bénéficier des avantages
qu’offre le dispositif ANGEM pour la création de microentreprises.
Sidi El-Bachir
2.555 actes de
propriété bientôt remis
à leurs bénéficiaires
Jalil M.
Stade Ahmed Zabana
Une nouvelle pelouse
pour le terrain de football
Le stade Ahmed Zabana (ex19 juin) sera doté d’une nouvelle pelouse synthétique
dans les prochains jours.
L’opération prévue à la fin
de la saison dernière a connu
des entraves administratives,
avant que la Direction de la
Jeunesse et des Sports ne se
ressaisisse en relançant les
travaux. Du coup, le Mouloudia d’Oran sera domicilié
provisoirement au stade Habib Bouakeul, où elle affrontera le CR Belouizdad lors de
l’ouverture du championnat
professionnel 2016/2017,
prévue le 20 août.
Rappelons que le projet de
rendre à ce stade mythique
d’Oran son lustre d’antan,
avec une pelouse en gazon
naturel, a été vite enterré
pour des raisons qu’on
ignore. Du coup, une grande
ville comme Oran ne dispose
même pas d’un stade en gazon naturel. En attendant la
grande enceinte de Belgaïd
qui sera, semble-t-il, un bijou à protéger. Mais, il ne
faut pas refaire les mêmes
erreurs commises pour l’antre des Hamraoua, qui a
perdu son gazon naturel,
faute d’entretien, lui qui était
l’alternative au stade du 5
juillet, pour abriter les finales de la coupe d’Algérie et
les matchs de l’équipe nationale. Des sources de la DJS
affirment que la pelouse du
stade Ahmed Zabana est de-
venue un véritable danger
pour les joueurs. D’ailleurs,
l’opération allait être effectuée l’été dernier mais, pour
des raisons inconnues, elle a
été annulée.
Jalil M
Quelque 2.555 actes de propriété seront bientôt délivrés à leurs bénéficiaires et 75 hectares de foncier seront régularisés incessamment dans l’agglomération
de Sidi El-Bachir, relevant de la commune de Bir ElDjir, a-t-on appris, hier, du PAPC de cette collectivité.
Une première délibération extraordinaire a permis
d’approuver 1.600 demandes de régularisation d’actes
de propriété répartis sur une superficie de 35 ha, suivie d’une seconde délibération ordinaire qui a donné
son accord à 952 dossiers sur un foncier de 40 ha, a indiqué Boudjemâa Hanafi. L'élu a souligné que les dossiers ont été transférés à la commission de Daïra et
l’Agence foncière de wilaya, ajoutant que l’opération
devra toucher l’ensemble des quartiers et lotissements
de la commune de Bir El-Djir comme Belgaïd, la Fonderie et quelques autres poches de Sidi El-Bachir, entre autres.
Boudjemaa Hanafi a indiqué, en outre, que 150 actes
de propriété définitifs sont prêts au niveau de l’Agence
foncière de wilaya et seront délivrés à leurs bénéficiaires dans les prochains jours. Par ailleurs, le premier
responsable de la commune de Bir El-Djir a indiqué
que 335 nouveaux dossiers ont été reçus à la commune pour régularisation dans le cadre de la loi 08-15
relative à l’achèvement des constructions et ont été
transmis à la daïra pour régularisation. Le dernier délai du dépôt des dossiers, fixé par le ministère de l’Habitat, a expiré le 3 août, rappelle-t-on.
B.S
06
Lundi 15 août 2016
REGION OUEST
La Nation Arabe
Mascara
La légende de
« Aïn Bent Soltane », …
Le miracle des larmes
de Lowayla
L’histoire de cette source est une belle légende qui demeure très vivante pour les habitants de Mascara. Elle serait
un miracle né des larmes de la princesse Lowayla à une
époque où une grande sécheresse sévissait dans la région. Il
semblerait que son histoire ait été rapportée par l’intendant
du roi, ce qui laisserait croire qu’elle se situe à mi-chemin entre la réalité et la légende. Le vieux quartier de Baba Ali à Mascara est connu par la célèbre source d’eau inépuisable, appelée Aïn Bent Soltan (la Source de la fille du roi). Actuellement,
elle fait l’objet de travaux de réaménagement qui en feront un
lieu moderne tout en gardant son caché particulier et en
mettant en relief cette source relevant du patrimoine.
La source tient son nom d’une très belle légende autour
de la princesse Lowayla, remontant au dix-septième siècle. La
princesse aimait se réfugier dans son petit jardin situé dans
le grand parc du palais de son père, pour faire sa sieste quotidienne, entourée de ses deux demoiselles de compagnie,
Chamsa et Kamar. Elle s’adossait au pied d’un acacia, tout
près d’un grenadier qu’elle avait elle-même planté quelques
années auparavant. L’année 1635 était marquée par une sécheresse dévastatrice. Aucune herbe ne poussait et les moissons n’avaient pas eu lieu, les graines d’orge et de blé semées
l’automne d’avant n’ayant pas germées, faute de pluie.
Les provisions faites des récoltes de l’année précédente
s’amenuisaient à une vitesse folle et la famine commençait à
pointer son nez. Les troupeaux de chèvres, de moutons et de
vaches étaient décimés et tous les animaux subissaient les effets désastreux de cette sécheresse que seuls les dromadaires
pouvaient supporter. L’eau devenait de plus en plus rare, les
sources se tarissant les unes après les autres et les puits s’asséchant de plus en plus. De la fenêtre de sa chambre, Lowayla
pouvait voir une procession d’homme, de femmes et d’enfants faisant la queue aux portes du palais, en quête d’eau et
de nourriture.
Face à ce triste spectacle, nul ne pouvait rester insensible.
Tous les jours, la princesse en pleurait et priait pour que la
pluie mouille abondamment ce sol asséché.
Le jardin de la princesse, comme tous ceux du royaume,
n’échappait pas à la catastrophe. Seules les plantes à épines,
plus résistantes, osaient encore défier les caprices de la nature.
L’été de cette année était, comme on l’imagine, indécemment torride. Par un après-midi, Lowayla, après avoir arrosée de ses larmes son grenadier, s’était endormi adossée à
l’acacia. Il n’y avait rien de plus précieux au royaume que les
larmes de la princesse Lowayla, raconte la légende. L’une
des tâches de Chemsa et Kamar était de recueillir celles-ci
dans deux petits gobelets en or spécialement conçus pour cela
et appelés « larmiers de la reine ». Chacune posait délicatement le sien juste au dessous de l’œil de Lowayla qui lui était
assigné, Chemsa se chargeant, généralement, du droit et
Kamra du gauche. Si, par mégarde, quelques larmes prenaient le chemin de la joue, elles étaient essuyées avec des pétales de rose que les deux préposées déposaient par la suite
dans les larmiers.
Ce jour là, quelques instants avant de s’endormir, elle en
avait fait couler beaucoup tout en implorant Le Très Haut de
secourir son royaume, hommes, animaux et plantes, sans
oublier tous les autres royaumes touchés, comme le sien, par
la sécheresse.
Lorsqu’elle se réveilla brusquement, elle eut l’impression
que ses pieds étaient bien trempés. Mais en voyant, là où elle
se tenait debout, une flaque d’eau qui grossissait et recouvrait
de plus en plus la terre qui l’entourait, elle prit alors
conscience de la réalité : une source venait d’éclater au pied
de son grenadier. L’eau était si claire et si fraiche, et le débit
si puissant. « Dieu est grand », s’écria la princesse plusieurs
fois la tête et les mains levées vers le ciel.
Très vite tous le palais sera informé du miracle. Le ruisseau était devenu une petite rivière qui avait fini par se frayer
un chemin sous le rempart, à quelques mètres du grenadier,
et prenait gaiement le chemin vers l’Oued Toudmam sec depuis des mois, semant sur son parcours la joie parmi les sujets du roi qui finirent, eux aussi, par connaître l’origine de ce
liquide vital.
Tissemsilt
La forêt Aïn Antar, un paradis
au pied de l’Ouarsenis
La forêt Aïn
Antar, située
dans le massif
montagneux de
l’Ouarsenis dans
la wilaya de
Tissemsilt,
draine chaque
jour de
centaines de
visiteurs
désirant profiter
des atouts de ce
site naturel aux
paysages
époustouflants.
ette forêt, située
dans la commune
de Boukaïd, accueille des familles de la région ou des wilayas limitrophes comme Aïn Defla,
Relizane, Blida ou encore
Tiaret. Celles-ci y viennent
profiter de la beauté des
lieux, de l’air pur et de la
fraicheur, à l’ombre des
grands cèdres de l’Atlas,
très répandus dans ce site.
Mohamed, père de famille,
est venu de Chlef. "Je visite
fréquemment cette forêt
avec les membres de ma petite famille. Je profite de la
fraicheur de son climat notamment en cette période
de grandes chaleurs. Toutes
les conditions sont garanties notamment pour ce qui
est de la sécurité. La route
qui mène vers ce site forestier vaut bien le détour",
confie-t-il à l’APS. Samir,
un jeune d’Aïn Defla, est un
habitué des lieux. "Je viens
ici pour profiter du paysage
et des espaces de repos et
de villégiature qu’offre la
forêt", précise-t-il. La forêt
C
La Nation Arabe
Coupe de la Confédéraon (6e et dernière journée / Gr. A)
MOB-Medeama
Le Sénégalais
Maguette Ndiaye au sifflet
L'arbitre international sénégalais Maguette Ndiaye a été
désigné pour officier le match MO Béjaia - Medeama
(Ghana) prévu mardi 23 août dans le cadre de la 6e et
dernière journée (Gr. A) de la phase de poules de la
Coupe de la Confédération africaine de football, a
annoncé la CAF dimanche sur son site officiel. Ndiaye sera
assisté de ses deux compatriotes Serigne Cheikh Touré et
Ababacar Sene.
L'autre match du groupe A,
prévu le même jour, entre les Congolais du TP Mazembe et les Tanzaniens de Young Africans, sera dirigé
par l'arbitre angolais Helder Martins
De Carvalho. Battu samedi sur le terrain des Young Africans (1-0) pour
le compte de la 5e journée, le MOB
est appelé à l'emporter lors de son
dernier match pour espérer passer
Lundi 15 août 2016
19
Ligue 1 française (1re journée)
Benzia (Lille) laissé
sur le banc,
Boudebouz
(Montpellier) buteur
au dernier carré. Medeama affronte
dimanche après-midi le TP Mazembe, solide leader du groupe avec
10 points et déjà qualifié pour les
demi-finales.
USMA - MOB
Forfait probable de Koudri
Aïn Antar dispose d’espaces de jeu pour enfants,
un espace sportif de proximité qu’utilisent les jeunes
pour organiser des tournois
et des rencontres de football inter-quartiers notamment. La direction du tourisme de la wilaya de
Tissemsilt estime nécessaire
d’exploiter judicieusement
et rationnellement ce site
naturel pour drainer davantage de visiteurs et en faire
une destination touristique
privilégiée de la région. Elle
préconise la réalisation de
structures d’accueil et d’hébergement, d’une piscine et
la création d’un office du
tourisme propre au site
pour prendre en charge et
orienter les visiteurs. Un
camp de toile destiné aux
jeunes, ouvert dans les années 80, est actuellement
fermé. Il dispose d’une capacité d’accueil de 200 lits
et d’un réfectoire pouvant
assurer 200 repas/jour ainsi
qu’une salle de soins. Cette
infrastructure est fermée et
inexploitée depuis des an-
nées. Sa réouverture pourra
drainer de nombreux visiteurs en quête de repos
dans un cadre enchanteur.
La même institution
compte, dans la cadre de la
promotion du tourisme de
montagne, exploiter les différents sites de la forêt pour
attirer les visiteurs. C’est le
cas par exemple des anciennes mines de baryte
pouvant constituer une curiosité et un endroit à visiter.
La forêt Aïn Antar,
un site à valoriser
Il est prévu d’ouverture
d’itinéraires pédestres pour
les marcheurs et la délimitation de zones à fréquenter
dans le souci de protéger
certains sites et d’assurer un
équilibre environnemental.
Pour sa part, la Conservation locale des forêts propose un programme pour
promouvoir le site d’Aïn
Antar par l’élaboration d’un
plan d’orientation propre à
cette région prévoyant no-
tamment l’exploitation des
espaces forestiers, du camp
de toile destiné aux jeunes et
le rattachement de cette forêt au parc national du cèdre de Theniet El Had. Les
autorités locales ambitionnent d’encourager les investisseurs à initier des projets
touristiques respectant les
valeurs et les spécificités
écologiques de ce site naturel. La forêt Aïn Antar est située à une altitude de 1.200
mètres au pied de l’Ouarsenis et s’étend sur une superficie de près de 500 hectares.
Elle se distingue par sa diversité forestière où elle
abrite pin d’Alep, genévrier,
cyprès, platane, eucalyptus,
chêne vert, chêne liège,
chêne zen, mais surtout des
cèdres géants parfois centenaires comme les deux fameux cèdres surnommés
"Soltane" et "Soltana", véritables attractions et curiosités. La plantation de ces
deux gigantesques arbres
remonterait au 15ème siècle selon certaines sources
Promoon de l’invesssement
Plus de 520 projets validés
à Adrar
Pas moins de 522 projets d’investissement dans
divers secteurs ont été validés ces dernières années
dans la wilaya d’Adrar, a-ton appris de la direction locale de l’industrie et des
mines (DIM). Occupant
une assiette foncière de plus
de 1.200 hectares, ces projets, ayant nécessité un investissement de 300 milliards DA, devraient
générer plus de 15.700 em-
SPORT
plois, a précisé le DIM
d’Adrar, Abderrahmane
Aïch. Le même responsable
a relevé que 253 dossiers
déposés font l'objet d’établissement des titres de
concession, tandis que 322
autres attendent les titres
d’attribution, 53 projets
sont en cours de réalisation
et 13 autres opérationnels.
Doté d’un financement de
plus de 2,5 milliards de DA,
les projets en activité, pour
lesquels a été affecté un portefeuille foncier de 17 hectares, ont généré plus de
500 emplois, a ajouté la
même source. Ces projets
d’investissement susceptibles de booster la cadence
du développement dans la
région concernent les créneaux du bâtiment et travaux publics (BTP), l’industrie,
les
énergies
renouvelables, les services,
l’industrie manufacturée,
dont le conditionnement
des dattes, la production du
lait et ses dérivés, l’agriculture, le tourisme, la dinanderie et la mégisserie. M.
Aïch a fait savoir que le secteur du tourisme qui offre
des perspectives prometteuses dans la région, s’est
taillé 93 projets d’investissement validés, prévoyant notamment la réalisation
d'installations et structures
dans la wilaya.
Le septième et dernier match
amical disputé par les Rouge et Noir
lors de cette période de préparation
estival avant-hier soir sur le terrain
de l’Ecole supérieure d’hôtellerie et
restauration d’Alger contre le Paradou AC n’a pas été sans dégâts
puisque l’un des éléments clés dans le
onze a contracté une blessure du genou qui pourrait bien le pousser à
déclarer forfait pour la rencontre de
vendredi prochain face au MOB à
l’occasion de la première journée de
la nouvelle saison de Ligue 1 Mobilis
selon le site sportif « Le Buteur ».
Hamza Koudri a pris un coup au genou. Une blessure qui a été sans le
moindre doute l’un des points noirs
de cette soirée. N’ayant pas pu battre
cette formation de Ligue 2 Mobilis,
les Usmistes ont vu ainsi l’un des
leurs les quitter plus tôt que prévu, et
ce n’est que lors des prochaines
heures que les résultats des tests tomberont. Le milieu de terrain formé
au Mouloudia est bien parti pour rater ce rendez-vous, mais ce n’est
qu’aujourd’hui qu’il sera fixé et
connaîtra la durée exacte de son indisponibilité.
Plus de peur que de mal
pour Bellahcene
Si Hamza Koudri semble avoir pris
un sérieux coup, Réda Bellahcene,
lui, s’en est tiré avec un petit bobo.
En effet, selon les informations dont
nous disposons, le Franco-Algérien,
arrivé au club cet été, a ressenti des
des adducteurs. Des douleurs dues
sûrement aux efforts qu’il n’a cessé
de fournir depuis le début de la préparation. Son cas n’étant pas grave, le
joueur bénéficiera quelques soins et
sera sûrement ménagé lors des prochains jours pour qu’il puisse être
prêt à tenir son rôle face au MOB.
Considéré comme la bonne affaire
réalisée cet été, celui qui n’a fait que
gagner des points à chaque apparition lors des rencontres amicales est
décidé à ne pas rater ce rendez-vous
et c’est pour cette raison qu’il multipliera les sauts à l’infirmerie pour
pouvoir se joindre rapidement à ses
coéquipiers.
Amrouche appelé
à revoir sa copie
Le probable forfait de Hamza Koudri
et les douleurs que Réda Bellahcene
a senties au niveau des adducteurs
pousseront sans doute Adel Amrouche à revoir sa copie afin de se
préparer à tous les scénarios. A ce
sujet, nous avons appris que les
membres du staff technique ne sont
pas trop inquiets puisqu’ils disposent d’assez de choix pour remplacer
n’importe quel joueur à moins d’une
semaine de la réception du MOB au
stade Omar-Hamadi. Une rencontre
tant attendue par les supporters.
Benkhemassa et Benguit
de retour plus tôt que
prévu ?
De retour du Brésil après que
l’Equipe nationale ait quitté les Jeux
olympiques lors du premier tour en
ne réussissant que de décrocher
qu’un seul point en trois rencontres,
les cinq joueurs de l’USMA ont eu
droit à quelques jours de repos et
leur retour n’était prévu que pour la
fin de cette semaine. Mohamed Benkhemassa et Raouf Benguit étaient
tout comme Abdellaoui, Darfalou et
Meziane non concernés par le match
de ce vendredi face au MOB mais la
blessure de Koudri pourrait bien
changer la donne. Dans le cas où le
forfait du natif de Mila se confirmerait, ces deux éléments seront les
mieux placés pour le remplacer et
c’est ce qui poussera le coach à faire
appel à eux précipitant ainsi leur
come-back qui n’était prévu que lors
de la réception du RCR à l’occasion
de la deuxième journée de cette saison 2016/2017.
Benyahia, l’autre option
Dans le cas où le coach usmiste ne
voudrait pas prendre le risque d’aligner Benkhemassa ou Benguit à
cause de leur absence lors de cette
période de préparation estivale, il
pourra faire confiance à Mohamed
Benyahia pour remplacer Hamza
Koudri. Même s’il est plus à l’aise en
défense centrale, l’ancien joueur du
MCO a toujours dit qu’il était prêt à
tenir n’importe quel rôle pourvu que
son rendement apporte un plus à son
nouveau club. Il avancera d’un cran
et sera associé à Réda Bellahcene, qui,
lui, sera fort probablement titularisé
face au MOB après les prestations
qu’il a livrées lors des rencontres
amicales disputées jusque-là.
Chafaï-Khoualed
pour former la charnière
centrale
Le malheur des un fait le bonheur
des autres. La blessure de Koudri
pourrait changer la donne et pousser
Adel Amrouche à remanier son
onze. Dans le cas où il déciderait
d’aligner Mohamed Benyahia en tant
que milieu de terrain, une place se libérera en défense centrale, ce qui
voudra dire que Farouk Chafaï débutera le match contre le MOB dans le
onze de départ. Il épaulera ainsi
Khoualed et sera dans tous les cas titularisé.
Le milieu international algérien de Montpellier Ryad Boudebouz a offert la victoire à son équipe samedi soir face à Angers (1-0) alors que l'attaquant de Lille OSC Yacine Benzia a été
laissé sur le banc lors du déplacement à Metz (défaite 3-2) dans
le cadre de la 1re journée du championnat de France de Ligue
1 de football. Titularisé par l'entraîneur Frédéric Hantz, Boudebouz a été étincelant selon les observateurs, inscrivant un but
splendide dès la 8e minute de jeu. Héritant d'un ballon de
Ninga dans la surface, Boudebouz feinte une passe aveugle
pour Vanden Borre d'une roulette, se décale légèrement avant
d'envoyer un ballon enroulé dans le petit filet opposé. Il s'agit
du 35e but en Ligue 1 pour Boudebouz, annoncé avec insistance
à la Lazio de Rome (Serie A italienne). Du côté du Nord, l'attaquant Yacine Benzia s'est contenté de suivre ses coéquipiers du
banc des remplaçants, lors de la défaite concédée par Lille sur
le terrain du nouveau promu Metz (3-2). Le joueur algérien,
convoqué en équipe nationale pour la première fois en mars
dernier, continue de subir les choix de son entraîneur Frédéric
Antonetti, qui l'avait relégué au statut de remplaçant depuis déjà
la deuxième partie de la saison dernière. L'autre international
algérien ayant débuté la saison samedi, en l'occurrence Walid
Mesloub du FC Lorient, s'est contenté d'une demi-heure de jeu
avant de céder sa place à Erwin Koffi pour voir la défaite des
siens à Caen (3-2). Dimanche, le défenseur international algérien Ramy Bensebaini, arrivé cet été au Stade de Rennes, devrait
effectuer son baptême du feu sur le terrain de l'OGC Nice. Enfin, l'ailier de l'Olympique Lyon Rachid Ghezzal n'a pas été retenu pour le match en déplacement face à l'AS Nancy-Lorraine. Le joueur algérien paye toujours son refus de prolonger
son contrat, allant à l'encontre du souhait de la direction lyonnaise.
Portugal
Slimani obtient
un bon de sortie
Véritable feuilleton d’été au Portugal, l’Algérien Islam Slimani était fixé pourtant depuis déjà quelques jours sur son
avenir. Mis au fait des offres des clubs anglais (West Bromwitch
et Swansea) et de la position de ses dirigeants qui ne voulaient
pas entendre parler de son départ, le buteur de l’Equipe nationale s’est fait une raison et était concentré sur sa préparation
d’avant-saison avec le Sporting. Pour l’entraineur Jorge Jesus,
Slimani s’inscrivait dans son projet de la nouvelle saison et il
était hors de question de discuter son transfert, cet été. Chose
élucidée sur ces colonnes, le 31 juillet passé et confirmée récemment par le président De Carvalho. « Slimani n’ira nulle part,
tout ce qui se dit n’est que rumeurs, il est au courant de notre
position depuis longtemps », avait confié l’homme fort du
Sporting à la presse portugaise. Selon nos sources, un compromis a été trouvé entre Slimani et ses responsables. Si une nouvelle offre se présente au club, l’hiver prochain, l’Algérien aura
un bon de sortie et le Sporting Lisbonne ne s’opposera pas à son
départ, à condition bien sûr que la proposition reçue sera à la
hauteur du statut du meilleur buteur du club, vice-champion du
Portugal.
18
CENTRE-EST
Lundi 15 août 2016
SPORT
La Nation Arabe
La Nation Arabe
Prévenon des incidents
4.338 dossiers examinés
de janvier à mai 2016 à Alger
Athlésme
Skiff individuel
Makhloufi en finale,
Hathat et Belferar éliminés
Amina Rouba 21e,
Sid Ali Boudina 23e
Taoufik Makhloufi s’est qualifié pour la finale du 800 m en terminant à la
deuxième place de la première demi-finale disputée samedi soir au stade
Olympique Joao Havelange pour le compte des Jeux Olympiques 2016 de Rio de
Janeiro.
Le champion olympique algérien du 1500 m à Londres a parcouru
la distance en 1 :43 .85 . La course a
été remportée par le Français Bosse
Pierre Ambroise en 1 :43.85, tandis
que la troisième place est revenue au
Polonais Marcin Lewandowski en 1
:44.56. En revanche, ses deux compatriotes Yassine Hathat et Amine Belferar n’ont pas réussi à valider leur
billet pour la finale en terminant respectivement troisième et septième de
leurs séries. Hathat a pris la troisième
place de la seconde demi-finale en 1
:44 .81,derrière le Kenyan Kepketer
Alfred (1 :44.38) et le Britannique
Boris Beran(1:44 .56). De son côté,
Belferar s’est contenté de la septième
place de la troisieme série des demifinales en 1 :46.55 . La course a été
remportée par le Kenyan David Rudisha en 1 :43.88 suivi de l’Américain Murphy Clayton (1 :44.30).
Taoufik Makhloufi:
«La course était rapide»
L’athlète algérien Taoufik Makhloufi a estimé que la première série
des demi-finales du 800m des Jeux Olympiques 2016, disputée samedi
soir au stade Olympique Joao Havelange était rapide et le temps enregistré est bon avant la finale de lundi. « Dieu merci, je suis qualifié pour
la finale du 800 m. La course était rapide et d’un niveau élevé. J’ai enregistré un très bon chrono c’est de bon augure avant la finale de lundi
» a déclaré Makhloufi à l’envoyé spécial de à Rio à l’issue de la course.
« Le plus important dans cette course c’est la qualification, j’ai réussi ce
premier objectif.
Maintenant, il faut se préparer pour la finale qui sera une toute autre paire de manche » a ajouté le natif de Souk Ahras , qui a réalisé à l’occasion le meilleur temps des trois séries à égalité avec le Français Bosse
Pierre Ambroise mais devant le grand favori pour la médaille d’or et tenant du titre le Kenyan David Rudisha. Interrogé sur ses sensations lors
de cette course, Makhloufi n’a pas caché sa satisfaction tout en restant
prudent et concentré sur la finale de lundi qui s’annonce explosive et indécise. « Je me sens bien, j’ai géré ma course tactiquement comme
c’était prévu, maintenant il faut récupérer des efforts déployés » a souligné Makhloufi .
En finale, prévue lundi à 22H05 (heure locale), mardi O2h05 (heure
algérienne), le champion algérien devrait sortir le grand jeu pour espérer décrocher pour la seconde fois de rang le podium olympique après
la médaille d’or obtenue à Londres sur le 1500 .Le rendez-vous de lundi
va regrouper les meilleurs de la distance dont le champion olympique
en titre le Kenyan Rudisha mais également le Français Bosse et l’Américain Murphy Clayton. Pour Makhloufi, la course de lundi sera totalement différente des séries des demi-finales et personne, selon lui ne
peut prédire qui va gagner la course.
« Chaque course a ses donnés, il y a la pression qu’il faut bien gérer,
la récupération qui est également très importante pour aborder la finale
dans les meilleurs disposition. Je vais me donner à fond pour ne pas
avoir de regrets à la fin et que dieu m’aide inchallah » a-t-il souligné.
Les rameurs algériens Amina Rouba et Sid Ali Boudina ont
terminé respectivement aux 21e et 23e places de l'épreuve d'aviron (Skiff individuel) des jeux Olympiques 2016, à l'issue des finales D, disputées samedi à Rio.
Chez les dames, Amina Rouba a pris la 3e place de la finale
D avec un chrono de 7:46.55, derrière la Paraguayenne Gabriela
Mosqueira (7:44.62) et la Nigériane Ukogu Chierika (7:44.76). Le
titre olympique du Skiff individuel dames est revenu à l'Australienne Kimberley Brennan, devant l'Américaine Genevra Stone
et la Chinoise Duan Jingli.
En messieurs, Sid Ali Boudina s'est contenté de la 5e place de
la course de classement avec un chrono de 7:06.64.
En finale A, c'est le quintuple champion du monde néo-zélandais Mahé Drysdale qui a conservé de justesse son titre olympique, en s'imposant à la photo-finish devant le Croate Damir
Martin et le Tchèque Ondrej Synek.
JO-2016/Boxe
Flissi : "Il manque à mon palmarès
une médaille olympique"
Le boxeur Mohamed Flissi, dernier pugiliste algérien à entrer en lice en huitièmes de finale du tournoi
des jeux Olympiques 2016 contre le Bulgare Daniel
Asenov lundi au Riocentro, est bien décidé à décrocher
le podium olympique, seule médaille qui manque à son
palmarès après l'argent et le bronze remportés lors des
championnats du monde 2013 et 2015. "Après les médailles d?argent et de bronze obtenues lors des deux
derniers championnats du monde, il manque à mon
palmarès une médaille olympique. Je vais batailler dur
pour réaliser ce rêve et atteindre cet objectif que toute
l?Algérie attend de moi. Ce sera difficile, mais je suis
décidé à faire le maximum pour faire plaisir au peuple
algérien", a déclaré Flissi à l’envoyé spécial à Rio de Janeiro. Flissi, qui participe aux Jeux Olympiques pour
la seconde fois après ceux de 2012 où il avait quitté la
compétition dès le premier tour, a beaucoup appris de
son échec londonien. "Je me sens bien, j?ai acquis un
capital-expérience intéressant notamment lors de ma
première participation aux joutes de Londres. Je vais
prouver que Flissi a bien grandi et mûri. Je vais le démontrer à Rio de Janeiro", a-t-il souligné. Le meilleur
athlète algérien de 2015 selon le sondage annuel de
l?APS, devra bien gérer la pression qui ne cesse de
monter crescendo à l?approche de son combat, surtout
que les espoirs de médailles en boxe reposent sur lui et
Abdelhafidh Benchebla après l?élimination en série
des six autres qualifiés. "C?est vrai, il y a une certaine
pression mais comme tout athlète de haut niveau, il
faut savoir la gérer. Je suis conscient de ce qui m?attend
à Rio, j?espère que tout va bien se passer et être à la
hauteur de la confiance des responsables. Le Comité
olympique et le ministère de la Jeunesse et des Sports
ont mis à notre disposition tous les moyens de préparation nécessaires pour nous concentrer uniquement
sur la compétition", a affirmé Flissi. En prévision du
rendez-vous de Rio, Flissi, à l?instar des sept autres
boxeurs qualifiés, ont effectué un stage aux USA qui
leur a permis de bien travailler. "Lors de ce stage effectué au Colorado, les boxeurs se sont beaucoup dépensés. Nous avons également acquis de l?expérience. La
participation à des Olympiades constitue le rêve de
chaque athlète", a-t-il dit. En quête de médaille olympique depuis Athènes 2004, la boxe algérienne mise
beaucoup sur Flissi pour renouer avec les podiums
des JO. "Je suis confiant malgré la difficulté de notre
mission. Le plus important est de voir la boxe algérienne retrouver le podium olympique après plusieurs
années de vaches maigres, quel que soit le nom du
boxeur qui va briller à Rio. Nous sommes un groupe
soudé qui travaille pour un seul objectif, le podium
olympique", a conclu Flissi.
Des usines, des établissements recevant du public et des habitations font l’objet de
visites régulières des agents et des cadres de la Protection civile qui ont traité, de
janvier à mai 2016, un total de 4.338 dossiers de prévention répartis entre des
déplacements sur les lieux et des études sur plan notamment des installations
classées et des immeubles à grande hauteur.
ne source de la Protection civile a indiqué que les études
sur plan et les visites de prévention étaient nécessaires "pour
s’assurer qu’aucun danger ne plane
sur les usagers et les occupants des
immeubles destinés à diverses fonctions comme la production économique et les loisirs ou encore l’habitat". Des évènements récents comme
l’incendie du Club Nadi Layali à
Ryadh El Feth ayant causé la mort
d’une personne et l’incendie d’un bâtiment à Bab El Oued rappellent
combien "il est nécessaire de veiller à
la conformité des moyens de lutte
contre les incendies", a souligné la
même source. D’ores et déjà, la Protection civile de la wilaya d’Alger fait
état de 518 incendies en milieu urbain (habitation, magasins, marchés…) et de 40 incendies en milieu
industriels lors des six premiers mois
de l’année. La Protection civile a indiqué que la lutte contre ces incidents commence avant même l’obtention du permis de construire car
des études sur plan sont effectuées
"pour donner un avis sur les installations de sécurité comme la présence
des issues de secours et des extincteurs". Une fois les travaux achevés,
le maître d’ouvrage demande un certificat de conformité et une commission de la Direction de l’urbanisme,
de la Protection civile et de l’APC ef-
U
fectuent une sortie sur site pour vérifier s’il n’y a pas de modification ou
d’ajout d’éléments lors de la
construction. "Avant l’entrée en exploitation des établissements recevant du public, des bâtiments à usage
d’habitation ou des installations classées, on vérifie les moyens de désenfumage et de détection ainsi que les
extincteurs. Selon le type de
construction, on prévoit des visites
de contrôle périodiques, pour veiller
à la maintenance des équipements",
a fait remarquer la Protection civile.
Ces visites peuvent être trimestrielles, semestrielles ou annuelles,
ajoute-t-on en précisant que "s’il y a
une défaillance, un procès-verbal est
établi afin d’y remédier". En outre,
pour les installations classées, le décret 06-198 de mai 2006 il est exigé
une étude de danger et une étude
d’impact sur la base desquelles un
avis préalable est donné et une fois
les travaux réalisés, une commission
de wilaya prévoit une visite sur site
pour attribuer un certificat de
conformité d’exploitation sur la base
de prescriptions citées dans l’étude
de danger, souligne-t-on. Certaines
zones à risque sont identifiées
comme les zones industrielles de
Rouiba et Reghaïa ainsi que la raffinerie de Baraki où "il y a un potentiel
calorifique important et où la Protection civile prévoit des moyens de secours pour chaque établissement à
côté d’un plan d’intervention recensant les moyens humains et matériels d’intervention à quoi s’ajoutent
deux manœuvres par an sur ces
sites".
Souk Ahras
Près de 60 projets d’investissement
validés depuis le début de l’année
Cinquante-sept (57) projets d’investissement, tous secteurs confondus, ont été validés depuis le début
de l’année en cours dans la wilaya de
Souk Ahras, selon les chiffres communiqués par la direction de l’industrie et des mines (DIM). Il s’agit
de vingt-quatre (24) projets du secteur de l’industrie dont la réalisation
d’une unité de produits pharmaceutiques dans la commune de Bir Bouhouche, et neuf (9) autres projets liés
au secteur agricole dont un groupement agricole prévu dans ladite commune et un complexe avicole dans
celle de Sidi Fradj, a précisé le chef
du service de la promotion de l’investissement, du développement industriel et du suivi des subventions
de l’Etat à la DIM, Mounir Nezar.
Les projets d’investissement validés
concernent également la réalisation
de six (6) projets touristiques dont
un hôtel 4 étoiles, une résidence rurale, un complexe sportif et touristique qui permettra de soutenir le
mouvement sportif dans la région,
selon le même responsable, ajoutant
que trois (3) stations services rele-
vant de la société Naftal, un parking
à étages, deux unités de production
de matériaux de construction figurent aussi parmi les projets retenus.
Ces investissements ont nécessité la
mobilisation de plus de 102 milliards
de dinars et devront permettre la
création de 1.433 postes de travail, at-il souligné. Par ailleurs, selon les
services de la wilaya, des projets de
réalisation de résidences rurales, une
expérience première du genre dans la
wilaya, portant réalisation d'espaces
d’hébergement ruraux à proximité
de sites archéologiques de Madaure
et de Khemissa, destinés aux touristes de cette région, sont en cours
de concrétisation. Les mesures incitatives encourageant l’investissement
dans la wilaya de Souk Ahras ont
donné lieu à la création de trois (3)
zones d’activités sur une surface de
92 hectares, répartis sur les communes de Sidi Fradj, d’Oued Kebrit
et de Bir Bouhouche, a-t-on noté,
soulignant que ces espaces seront
prochainement réaménagés pour
abriter des projets selon les normes
requises. L’année en cours a été en
outre marquée par la validation, le
mois de mars dernier, d’un autre
projet portant réalisation d’un parc
industriel, dans la commune de
M’daourouch, sur une superficie de
219 hectares par l’agence nationale
d’intermédiation et de régulation
foncière (ANIRF). Ses travaux de
réalisation sont en voie de lancement, selon les responsable de la
DIM. La politique de l’investissement dans la wilaya de Souk Ahras,
se basant sur la valorisation des
atouts de la région agricole et pastorale, a atteint un certain stade de développement, ce qui favorisera la relance
des
industries
agroalimentaires, touristiques et de
services, a-t-on affirmé. La coordination entre les secteurs de l’industrie
et de l’agriculture a contribué, a-t-on
indiqué, à l’augmentation de la surface réservée à l’arboriculture ce qui
permettra la création de nouvelles
unités de transformation agroalimentaire et de nouveaux postes de
travail permanents dans le domaine
de l’industrie agroalimentaire.
M. Mourad
Lundi 15 août 2016
07
El Oued - Modernisaon
de l’administraon
80 annexes communales
raccordées au réseau
de fibre optique
Pas moins de quatre-vingt (80) annexes communales relevant de la wilaya d’El Oued ont été raccordées au réseau de
la fibre optique a-t-on appris auprès des responsables de la direction opérationnelle d’Algérie télécom (AT).
Ces projets qui s’inscrivent dans le cadre de la mise en
œuvre d’un programme national du ministère de l’Intérieur
et des Collectivités Locales (MICL) portant le raccordement
de toutes les annexes communales par la fibre optique , a permis la création du guichet unique permettant la délivrance
des documents administratifs, a indiqué le chargé de communication Said Khaldi. Ces structures administratives figurent
parmi une centaine d’annexes communales programmées
pour leur raccordement par la fibre optique à travers les
trente (30) collectivités que compte cette wilaya limitrophe,
a ajouté ce responsable.
Dix (10) annexes nouvellement raccordées à ce réseau, seront mises en exploitation prochainement, avec la mise en
service du guichet unique, selon la même source , toute en signalant que les dix annexes restantes seront dotées de cette
prestation durant les jours à venir.
Les annexes communales situées dans les localités enclavées de la wilaya ont été favorisées dans cette opération, ce qui
a permis aux populations de ces régions de tirer profit des
prestations de la téléphonie fixe et l’accès au réseau d’internet à haut débit , a fait savoir M.Khaldi.
Dans le même sillage, près de 26 villages dans la wilaya
d’El Oued ont été raccordés à ce jour au réseau de la fibre optique , parmi un total de 29 villages qui seront ciblés par ce
programme, a-t-il conclu.
Formaon professionnelle
Plus de 6.000 postes
prévus pour
septembre prochain
Pas moins de 6.060
postes de formation sont
prévus par le secteur de la
formation et de l’enseignement professionnels (DEFP)
d’El-Oued au titre de la prochaine rentrée, a-t-on appris
de la direction locale du secteur.
Ces offres de formation
ont été retenues en fonction
d’une stratégie établie par le
secteur de la formation pour
satisfaire la demande et les
désirs des jeunes postulants
en tenant compte de l’adéquation des filières de formation avec les besoins du
marché local de l’emploi, a
précisé à l’APS le directeur
du secteur, Belkacem Gheskili. Ces postes sont proposés selon deux niveaux de
formation, dont le premier,
couronné par un diplôme
d’Etat, prévoie cinq (5) types
de formation, dont celle résidentielle (2.490 postes), l’apprentissage (2.375), la formation en milieu rural
(125), la formation passerelle (140) et les cours du
soir (100), selon le même
responsable.
Le second niveau, sanctionné par un Certificat
d’aptitude et de qualification, concerne quatre (4)
types de formation, dont la
formation qualifiante (155
postes), la formation de la
femme au foyer (600), en
plus de 35 postes pour les
pensionnaires d’établissements pénitentiaires et 40
autres offerts par les écoles
de formation agréées, a-t-il
ajouté .
Le secteur accorde, au titre de cette session, un grand
intérêt à la formation et la
prise en charge des préoccupations des catégories sociales défavorisées, notamment celles des régions et
localités enclavées, en vue de
les promouvoir en sociétés
productrices, a indiqué le
DFEP.
Le secteur de la formation professionnelle d’ElOued dispose de trois (3)
instituts nationaux spécialisés en formation professionnelle, 17 centres de formation, de six (6) annexes de
formation ainsi que de deux
(2) écoles privées agréées.
16
Lundi 15 août 2016
Conte
Hassan le portefaix
Hassan est portefaix . Il est tous les jours, dès l’aube devant le marché central d’Istanbul. Il n’a que son dos, ses sangles et son énorme panier à louer.
Un jour, il est là à attendre, et voilà une femme, un bébé sur le bras, qui s’approche de lui. Elle est bien portante et toute vêtue de noir. Elle vient d’acheter une quantité incroyable de fruits et de légumes. Elle lui demande de porter ses provisions à la grande mosquée de la ville. Il charge, il sangle et, quand
il est prêt, elle lui colle le bébé dans les bras et se met en marche. Hassan ne
sait pas comment on fait pour porter un nouveau-né. Il fait du mieux qu’il
peut et suit la femme .Elle fend la foule et marche rapidement. Chargé
comme il est, Hassan a du mal à suivre. Il se fraye difficilement un chemin à
travers la foule dense des rues quand, soudain, on lui frappe sur l’épaule .C’est
son cousin du village qu’il n’a pas vu depuis deux ans. Ils échangent des nouvelles et, quand le cousin est parti, Hassan le portefaix a perdu de vue la
femme. Il la cherche du regard, elle a bel et bien disparu. Il se souvient : la
femme a dit «la grande mosquée ». Il prend donc la direction de la grande
mosquée quand le bébé se met à pleurer. Hassan ne sait que faire, Il n’a jamais pris soin d’un tout petit. Il berce et secoue tout en marchant.
Il arrive enfin dans la cour intérieure de la mosquée, le petit pleure de plus
en plus fort. Hassan regarde partout, se renseigne. Nul n’a vu une femme
ronde vêtue de noir. Le bébé n’arrête pas de pleurer. Un homme est assis à
côté de la fontaine des ablutions. Il semble faire partie des murs. Hassan l’interroge et lui raconte ses soucis. L’homme lui dit « Pose ton panier mon fils
j’y veillerai. Quant au marmot, je connais un bon moyen de t’en débarrasser.
Je passe ma journée ici et j’observe tout ce qui s’y passe. Hier une femme a
posé un bébé sur la dalle en marbre là-bas et une vielle est venue le récupérer. Pose le petit sur la dalle et la vielle reviendra. Elle prendra le petit et tu
en seras débarrassé.
Hassan est soulagé. Il pose le petit qui pleure encore sur la dalle et ‘accroupit dernière une colonne pour observer la suite des événements. Il attend depuis un moment quand un bâton s’abat sur lui. Il bondit sur ses pieds et il a
devant lui une vielle qui tient un bébé dans un bras et gros bâton dans la main.
« C’est donc toi qui abandonne tes enfants ici ! Reprends le petit dernier et
voici celui que tu as laissé hier ! »
La vielle lui colle deux bébés dans les bras et disparaît. Hassan a un bébé qui
braille sur chaque bras maintenant. Heureusement qu’il deux bras !
Il erre dans la ville, espérant au moins la mère du premier. Les enfants hurlent à qui mieux mieux. Désespéré, il s’assied sur le bord d’un trottoir et se
met à pleurer lui aussi.
Une femme toute ridée s’approche de lui :
« Quelle honte pour un homme jeune et fort comme toi de pleurer ainsi
quand il a deux si beaux enfants ! »
Hassan lui raconte sa mésaventure et la femme ridée a une idée de génie :
« Mon fils, les bébés c’est une affaire de femmes- il y en a encore qui pense
comme ça ! Va sonner à la porte du hammam, quand la tenancière va ouvrir,
tu lui donnes les deux marmots et tu lui dis : «Ma patronne arrive derrière
moi, je vous laisse ses enfants. »Elle les prendra et toi tu disparaîtras. »
Hassan la remercie de tout son cœur. Il va au hammam et frappe à la porte.
La tenancière lui ouvre, il dit :
« Ma patronne arrive, elle est dernière je vous laisse ses petits. »
La matrone lui répond :
« Attends, j’arrive ! »
Elle referme la porte et revient quelques secondes plus tard, avec un bébé dans
les bras :
« Tu m’as déjà fait le coup hier, reprends celui-ci ! »
Elle lui colle un troisième marmot dans les bars du portefaix et lui claque la
porte au nez. Hassan est bien embêté, deux bras pour trois bébés qui pleurent à l’unisson… Il erre dans la ville encore et encore quand une patrouille
de gendarmes lui tombe dessus.
La femme, la mère du premier petit, avait porté plainte pour l’enlèvement de
son enfant. Les gendarmes étaient à la recherche d’un suspect, portefaix
avec un bébé et les voilà devant un homme qui en porte trois !
Hassan est emmené au commissariat où il raconte son histoire. Les gendarmes rient aux larmes, et le responsable lui donne un conseil :
« Le padichah est malade. Il a perdu le goût à la vie. Va chez lui et racontelui ton histoire, cela lui fera le plus grand bien. »
Hassan va au palais. Il se présente devant le padichah qui broie du noir. Les
trois petits crient à qui mieux mieux. Il raconte son histoire au padichah qui
rit pour la première fois depuis trois ans. Celui-ci avait perdu sa joie de vivre car il désirait plus que tout au monde avoir un fils et il n’en avait pas. Il
rit beaucoup mais ne supporte plus les pleurs des bébés. Il demande à ses
gardes de les emmener dans les appartements des femmes et bénit le ciel de
ne pas avoir d’enfants. Il fait rechercher les mères et leur rend leurs petits. Il
fait aussi donner deux bourses d’or à Hassan.
Celui-ci est toujours portefaix mais il a juré que plus jamais il ne louerait ses
services à des femmes qui portent des nouveau-nés.
Il s’est aussi juré de ne pas avoir d’enfants…en tous cas pas avant longtemps…
• Hassan le portefaix est un conte turc tiré du recueil des contes de Praline Gay-Para, intitulé : Contes curieux des quatre coins du monde, Actes Sud
2007
09
CULTURE
La Nation Arabe
10e Fesval diwan
HP revoit sa gamme
Stream
Hewlett-Packard
améliore sa
gamme low-cost
Stream et ajoute
deux nouveaux
modèles, dont un
laptop 14 pouces.
près des présélections,
les diwan de l'ouest, qui
avaient dominé la compétition des trois dernières années, se sont taillés la part du
lion avec 7 troupes en lice dont
"Tourath Gnawa" d'Oran, "Ahl
Diwan" de Mascara, "Ouled Sidi
Blel" de Relizane ou encore
"Forsane El Qâada" de Sidi Bel
Abbes. Le festival qui accueillera également des troupes locales et deux groupes de la scène
musicale oranaise, "Démocratoz" et "Les Jaristes", se déroule
au complexe sportif "18 février"
de la ville. La région nord-sahara est également représentée
A
dans la compétition avec la participation de "Dendoun Sidi
Blel" de Ghardaïa et "Hna Mselmine" de Nâama, tous deux primés en 2013, aux côtés de la
troupe "Banga" de Ouargla et la
troupe de l'école de Kenadsa
(Bechar). Pour l'édition 2016, le
festival met à l'honneur le diwan au féminin en accueillant,
hors compétition, Hasna El Becharia et Nora Gnawa. Un master class entre plusieurs troupes
locales de diwan est également
au programme. Des conférences
sur le thème de "Culture, musique et développement" sont
également au programme avec
la participation de la chercheure
en socio-anthropologie de la
musique, Kamelia Berkani, qui
abordera "La musique en tant
que facteur de développement"
ou encore l'universitaire Lahcen
Torki qui évoquera la musique
comme "facteur de relance du
tourisme". La présidente de l'association "Sauver l'Imzad", Farida Sellal, évoquera, pour sa
part, l'expérience de son organisation, alors que des journalistes
devront aborder "le rôle des média dans la promotion du patrimoine culturel" et l' "impact culturel et économique" du festival
sur la région de Bechar.
Fesval de musiques de transe au Maroc
Participation de Lemma
Becharia et Linda Bougherara
L'Algérie sera l'invitée
d'honneur du 4e Festival international de la hadra féminine et
musiques de transe qui se tiendra du 18 au 20 août dans la ville
marocaine d'Essaouira, a-t-on
appris auprès des organisateurs.
La troupe féminine de musiques
traditionnelles de la région de
la Saoura, "Lemma Becharia", et
la plasticienne algérienne Linda
Bougherara représenteront l'Algérie lors de cette manifestation.
Lors de ce festival dédié à la musique soufie, Lemma Becharia,
formée par la chanteuse Souad
Asla, partagera la scène de cette
ville, célèbre pour son festival
gnawa, avec des troupes marocaines, égyptienne, britannique
ou encore américaine. Cette
troupe assurera une première
représentation le 18 août et un
second passage, en fusion, avec
l'ensemble locale "Haddarates
Souiryattes" pour le spectacle de
clôture. La plasticienne Linda
Bougherara exposera, pour sa
part, une collection intitulée
"Entre terre et mer" au musée
de la ville qui abritera également
un hommage au dramaturge,
comédien et metteur en scène
marocain,Tayeb Seddiki, disparu en février 2016. Fondée en
2015 par Souad Asla, "Lemma
Becharia" est le fruit d'une résidence de création organisée à
Taghit afin de rassembler les
chants et musiques traditionnels
transmis oralement et qui sont
menacés de disparition. Jouant
du bendir, du tbel, des karkabou, la formation, composée
d'une dizaine de chanteuses et
musiciennes, dont la doyenne
est âgée de plus de 80 ans, propose un spectacle alliant plusieurs styles dont El "Ferda" féminine et le diwan, mais aussi
des chants traditionnels des
"Zeffanates" et "Djebbaryates".
Fondé en 2013 le festival international de la hadra féminine et
musiques de transe vise à promouvoir ces musiques spirituelles féminines, dans le sillage
du succès remporté d'année en
année par le Festival gnawa
d'Essaouira
Lundi 15 août 2016
Des millions d'autos Volkswagen
ions de
hackables
Près de 100 mill
bricant
Douze troupes en compétition
à Bechar, du 2 au 6 septembre
Douze troupes de musique diwan traditionnelle, de différentes régions
d'Algérie, seront en compétition du Festival national de musique diwan
qui célèbre cette année sa 10e édition prévue du 2 au 6 septembre à
Bechar.
La Nation Arabe
La gamme d'ordinateurs ultraportables d'entrée-de-gamme HP
Stream propose des ordinateurs à la fiche technique minimaliste basés sur
l'utilisation du cloud,
destinés à un public se servant principalement de leur ordinateur pour se connecter à Internet. Hewlett-Packard semble être plutôt
content de sa série Stream, puisque le fabricant vient d'annoncer une
mise à jour du 11 pouces et l'ajout de deux autres modèles : un laptop
avec un écran de 14 pouces ainsi qu'un portable convertible 11,6 pouces
pouvant être utilisé en quatre mode différents, à la manière du Lenovo
Yoga.
Le modèle 14 pouces, qui remplace la version 13 pouces actuellement en
magasin, est équipé de ports USB 3.0, la dernière norme Wi-Fi double
antenne 802.11 ac pour une connexion plus stable et d'une batterie
tenant jusqu'à 10 heures et 45 minutes. S'il est bien sûr un peu plus large
que le précédent, il est légèrement plus fin (17,9 mm d'épaisseur) et
presque aussi léger (tout juste 1,4 kilos). Avec un processeur Celeron de
2016, 2Go de mémoire vive et 32 Go d'espace disque, il ne faut pas s'attendre à de folles performances, mais avec un prix annoncé de 219 dollars, on a un très bon rapport qualité-prix.
Le convertible 11,6 pouces vient en fait remplacer l'actuel HPx360.
Pourvu d'un écran tactile, il peut s'utiliser en mode tablette, chevalet,
tente et portable. A l'intérieur, on retrouve exactement la même fiche
technique que le modèle 14 pouces. Il ne pèse que 1,35 kilos mais avec
une tranche de 19,8mm, il est légèrement plus épais. Il devrait être commercialisé au prix de 249 dollars, soit 50 dollars de moins que
le HPx360 à sa sortie. Quant au 11 pouces classique (et non-tactile),
c'est là encore la même fiche technique. Son prix est fixé à 200 dollars.
Les trois laptops possèdent une webcam HD, un système de son DST
Studio et embarquent la version familiale de Windows 10. Comme la
gamme Stream se base sur le cloud, l'achat garantit un an d'inscription
à Office 365 et un espace de 1 To sur OneDrive.
véhicules du fa
t
Volkswagen son
à distance
déverrouillables
rmatique
par piratage info
Une équipe de chercheurs de l'Université
de Birmingham et de la société de sécurité allemande Kasper & Olswald ont réussi à trouver deux failles différentes permettant de déverrouille à distance des véhicules de marque
des marques Volkswagen, Audi ou
encore Seat. Environ 100 millions de véhicules,
construits entre 1996 et 2016 sont concernés. Pour
réussir ce tour de force, les chercheurs ont exploités
deux failles cryptographiques utilisés par les télécommandes d'ouverture des véhicules. La première
faille réside dans la clé de chiffrement du véhicule :
il en existe seulement 4 différentes pour l'ensemble
des 100 millions de véhicules. Elles ont été assez faciles à trouver en pratiquant la rétro-ingénierie sur
quelques véhicules test. La seconde faille concerne
la transmission radio utilisée par la télécommande.
Grâce à un équipement qui leur a coûté une quarantaine de dollars, les chercheurs ont réussi à créer
une petite radio pouvant capter le code transmis par
la télécommande. Ils ont ainsi été à même donc été
à même de le copier et d'ouvrir les véhicules.
A l'occasion du symposium Usenix Security qui se
tenait cette semaine à Austin, les chercheurs ont démontré qu'il était possible pour un hacker utilisant
ce système d'ouvrir un véhicule en étant à moins de
90 mètres de distance. Bien entendu, cette présentation n'est pas une nouveauté pour Volkswagen. En
effet, les chercheurs ont averti le constructeur auto
allemand de leurs découvertes dès novembre 2015.
Ce dernier a accepté que les chercheurs puissent publier leur découverte s'ils ne divulguaient pas les
informations les plus sensibles comme les clés de
chiffrement globales. Si ce problème ne peut pas être
résolu pour le moment, Volkswagen a cependant
communiqué qu'il était impossible de démarrer un
véhicule avec ce système, ou si la voiture avait été
fermée par la serrure mécanique. La compagnie
ajoute que la faille ne concerne pas l'ensemble des
modèles, dont ceux produits à partir de 2016.
Google travaille sur
un nouvel OS
Le
C'est une nouv
el
le que Google
n'a curieusemen
géant du Web planche
mais la firme ca
t pas partagée,
lifornienne trav
aille sur un no
d'
ex
ploitation open
sur Fuschia, un nouveau
uveau système
-source. Il s'agi
t d'un système
tation différent
d'exploide
Chrome OS et
système d'exploitation différent Fuschi
d'Android appe
a, non-basé su
d'Android et ChromeOS. mencé à partager réce r un kernel Linux. Google a colém
mment des ligne
quelques détails
s de code et à do
sur le site Gith
nn
er
Le site Android
ub.
Police (lien en
mentation du pr
anglais) s'est pl
ojet pour savoir
ongé dans la do
cude quoi il retour
gations, Fuschi
nait. Selon leur
a serait basé su
s investir un noyau Mag
développé pour
enta. Ce noyau
les systèmes d'
a été
exploitation em
petits objets, co
barqués dans de
mme les objets
s
connectés par
Mais Magenta
exemple.
a été pensé de
te
lle façon qu'il pu
utilisé sur des
isse être aussi
smartphones et
ordinateurs. L'
gages de progra
OS utilise les la
mmationsFlutte
nr et Dart, ce de
utilisé par Goo
rnier étant déjà
gle pour certai
nes de ses appl
l'accent sur l'util
is. Flutter met
isation du Mat
lui
erial Design.
Mais hormis ce
s informations
, rien n'a filtré
de Google quan
du côté
t à l'utilisation
possible du no
Puisqu'il est co
uvel OS.
mpatible avec
les systèmes em
l'Internet des O
barqués de
bjets, on peut im
aginer une utili
gamme domot
sation dans la
ique Google H
ome. Sa compa
smartphones pe
tibilité avec les
ut aussi faire pe
nser qu'il pour
des terminaux
rait un jour inté
mobiles, voir év
grer
entuellement re
Et comme le pr
mplacer Andro
ojet est consulta
que Google ne
id
bl
.
e
en
développeurs à
op
en-source, il es
communique pa
s'y intéresser. Pe
t assez curieux
s plus sur le su
ut-être les proc
jet, au moins po
haines semaine
ur inciter les
s apporteront pl
us d'informatio
ns.
Pas de Macbook Pro présenté à la rentrée
Il y aura bien un nouveau MacBook Pro d'ici
fin 2016. Mais il ne sera sans doute pas
présenté début septembre.
Si vous pensiez que la très attendue édition 2016 du MacBook
Pro serait présentée à la rentrée en même temps que l'iPhone
7 et l'Apple Watch 2, préparez-vous à être déçus. Le nouveau
modèle de la déclinaison pro de l'ordinateur portable d'Ap-
ple serait présenté un peu plus tard. C'est en tout
cas l'avis de plusieurs sources qui se sont confiées
à la chaîne d'information Bloomberg (lien en anglais). Les mêmes sources ont en revanche donné
un peu plus de détails sur ce que le MacBook Pro
2016 pourrait nous réserver. Cela va faire quatre
ans que la gamme Pro n'a pas connu de réels
changements sur sa fiche technique ou son design.
Autant dire qu'Apple est attendu au tournant et que les rumeurs concernant le futur Macbook Pro sont nombreuses.
Les analystes cités par Bloomberg semblent néanmoins en
confirmer plusieurs. Notamment la présence d'une bande tactile - le fameuxsecond écran OLED - qui viendrait remplacer
les touches de fonctions (volume, luminosité, etc.) et de raccourcis que l'on trouve sur le modèle actuellement disponible.
Cette bande OLED permettrait l'affichage de boutons dédiés à
des logiciels, par exemple le réglage du volume et l'avance/re-
tour rapide sur un lecteur vidéo, ou des fonctions de copier/coller et de mise en page sur un traitement de texte. L'intégration de la technologie Touch ID pourrait également faire
son apparition. Ce service, actuellement présent sur
les iPhone et iPad, permet de déverrouiller son appareil grâce
à un lecteur d'empreintes digitales. Il permet également de régler ses achats sur l'App Store et dans des boutiques physiques
grâce à Apple Pay. Si le déverrouillage de l'ordinateur via la lecture d'empreintes est intéressant, la possibilité de payer via son
MacBook ne semble pas avoir un réel intérêt. Enfin, les sources
donnent quelques indications sur l'apparence et la fiche technique. LeMacBook Pro 2016, dont le design de la coque a été
revu, serait beaucoup plus fin et léger que le modèle précédent
- certes pas autant qu'un Macbook ou un MacBook Air - et
posséderait un trackpad plus large. Côté matériel, il serait
équipé d'un port USB-C et embarquerait une carte graphique AMD Polaris.
10
Lundi 15 août 2016
MONDE
La Nation Arabe
Suisse
Etats-Unis
Deux morts dans une attaque
survenue dans un train
Deux morts ont été enregistrées dans une attaque survenue samedi aprèsmidi dans un train dans le nord-est de la Suisse, a annoncé la police locale
dimanche.
l s'agit de l'assaillant
(...) et l'une des victimes, une femme
de 34 ans", a précisé la
même source. Un précédent bilan faisait état de six
blessés. Samedi après-midi,
un Suisse de 27 ans avait
"I
mis le feu avec un liquide
inflammable à un wagon
d'un train près de Salez,
dans le nord-est de la
Suisse, et poignardé des
passagers. Cette attaque intervient dans un climat de
forte tension eu Europe
suscité par une vague d'attentats au cours des derniers mois, dont beaucoup
ont été revendiqués par le
groupe terroriste autoproclamé "Etat islamique
(EI/Daech). Bien que la
Suisse n'ait pas enregistré
d'attentats jusqu'à présent,
le pays a renforcé les mesures de sécurité notamment sur les lieux sensibles,
dont les aéroports, les gares,
ainsi que les sièges des ambassades et organisations
internationales.
Italie
Augmentation des arrivées
de migrants
Plus de 25.000 migrants sont arrivés en Italie en juillet, soit une hausse
de 12% par rapport à la même période
l'an passé, indique l'agence de coopération aux frontières extérieures de
l'Union européenne (Frontex). La plupart des arrivants, qui ont effectué la
traversée de la Méditerranée à partir
de l'Afrique du Nord, sont originaires
du Nigeria et de l'Erythrée, précise
l'agence. Sur la période de janvier à
juillet, le nombre d'arrivants est stable
par rapport à 2015 avec 95.000 entrées enregistrées. Dans un communi-
qué, Frontex précise que quatre embarcations sur cinq transportant des
migrants sont des canots pneumatiques de mauvaise qualité. Les candidats à l'exil sont contraints par les passeurs de monter sur ces bateaux de
petite taille au péril de leur vie. Une
fois arrivée en Italie, les migrants ne
peuvent poursuivre leur route en raison du renforcement des contrôles
aux frontières avec la France et la
Suisse. Selon le maire de Milan, plus
de 3.000 migrants sont actuellement
bloqués dans la ville. La police autri-
chienne a annoncé qu'en juillet elle
avait renvoyé chaque jour entre 35 et
50 migrants entrés illégalement en
Autriche à partir de l'Italie au poste
frontière de Brenner. Ce nombre était
d'environ 10 clandestins en mai, a indiqué Edelbert Kohler, numéro 2 de la
police du Tyrol. Le ministre autrichien de l'Intérieur Wolfgang Sobotka
souhaite un renforcement de la législation sur l'immigration qui permettrait de renvoyer dans l'heure tout demandeur d'asile dont la requête n'a
pas été acceptée.
Russie - Allemagne
Entretiens Lavrov-Steinmeier
à Iekaterinbourg
Les chefs de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov et allemande, FrankWalter
Steinmeier
s'entretiendront,
aujourd’hui à Iekaterinbourg
(Oural), de la situation en
Ukraine et en Syrie, a annoncé le ministère russe
des Affaires étrangères.
MM.
Lavrov et Steinmeier,
qui prendront part, avant
ces entretiens, à la cérémonie d'ouverture de l'université d'été russo-allemande sur le thème
"Développement du secteur de l’énergie : les défis
modernes", doivent discuter notamment de la sécurité européenne et la lutte
contre le terrorisme international, a précisé le ministère russe des Affaires
étrangères dans un com-
muniqué publié samedi.
"Les ministres des Affaires
étrangères des deux pays
discuteront des aspects actuels de la coopération bilatérale dans les domaines
politique, commercial,
économique, culturel et
humanitaire", souligne le
ministère.
"Sergueï Lavrov et
Frank Walter Steinmeier
échangeront les opinions
sur les problèmes internationaux clés, y compris les
progrès réalisés dans la
mise en œuvre des accords
de Minsk sur le règlement
de la crise ukrainienne, et
les progrès du processus de
paix en Syrie, ainsi que sur
les questions de la sécurité
européenne et la lutte
contre le terrorisme international", indique la même
source.
Deux hommes
dont un imam
abattus
à New York
Deux hommes, dont un imam, ont été tués par
balles à proximité d'une mosquée de New York, a indiqué la police. Maulama Akonjee, 55 ans, et un autre
homme âgé de 64 ans ont été touchés à la tête peu avant
14h00 heure locale (18h00 GMT) dans le quartier populaire d'Ozone Park, dans l'arrondissement du
Queens.
Ils ont été transportés à l'hôpital Jamaica, où le décès de l'imam Akonjee a été constaté et où l'autre
homme, qui n'a pas été identifié, a succombé à ses blessures, a indiqué un porte-parole de la police à l'AFP.
La police a fait savoir qu'elle ignorait à ce stade les
motivations du tireur, soulignant que "rien n'indique
dans l'enquête préliminaire qu'ils (les victimes) aient été
ciblés en raison de leur foi".
Un homme soupçonné d'être l'auteur des coups de
feu, et actuellement en fuite, s'est approché des deux
victimes par derrière.
Des témoins ont vu le suspect s'éloigner du lieu avec
une arme de poing après les tirs, selon la police.
Une importante communauté musulmane, principalement originaire du Bangladesh, vit à Ozone Park.
Chicago
Violentes
manifestations
à Milwaukee dénonçant
la mort d'un suspect
armé tué par la police
Une foule de manifestants s'est heurtée samedi soir à
la police et mis le feu à plusieurs commerces à Milwaukee, au nord de Chicago, quelques heures après la mort
d'un suspect armé, tué par la police alors qu'il était en
fuite, ont rapporté dimanche des médias.
La police a tenté de disperser au moins 200 manifestants exaspérés dans cette ville située à quelque 130 km
au nord de Chicago qui connaît des manifestations contre
les violences policières à l'égard des noirs américains, selon ces médias.
Un policier a été hospitalisé quand une brique, lancée contre sa voiture, l'a atteint à la tête. Alors que des
coups de feu ont été entendus, vraisemblablement des tirs
en l'air, une station-service a été incendiée de même
qu'une banque et des magasins, selon le journal local, le
"Milwaukee Journal Sentinel". Les manifestants ont également brisé les vitres d'une voiture de police vide et mis
le feu à une autre. Plus tôt, lors d'une course-poursuite,
un policier "a tiré sur un suspect armé d'un pistolet semiautomatique" qui est mort sur place, a expliqué la police
de Milwaukee dans un communiqué. Ces heurts ont eu
lieu alors que plusieurs policiers ont été visés ou tués ces
dernières semaines en marge de manifestations contre les
violences policières à l'égard des noirs américains.
ECONOMIE- ENTREPRISES
Lundi 15 août 2016
La Nation Arabe
15
Port d'Alger
Baisse des séjours en rade des navires marchands
Les séjours moyens en rade des navires marchands au port d'Alger ont connu
une baisse au 1er trimestre 2016 en dépit de l'augmentation du volume de
trafic de marchandises, selon les chiffres de l'entreprise du port d'Alger (Epal).
a
durée
d'attente
moyenne globale en rade
des navires s'est réduite en
passant à 2,01 jours au 1er trimestre 2016 contre 3,32 jours à la
même période de l'année d'avant.
Cette diminution est générée surtout par la réduction du temps
d'attente en rade des navires céréaliers (baisse de 10,84 jours par
rapport à la même période de
2015) grâce à la mise en exploitation de la voie ferrée no 85. Outre
les céréaliers, les autres catégories
de navires qui ont enregistré une
baisse des séjours en rade sont essentiellement les porte-conteneurs, les cimentiers et les cargos.
En revanche, les pétroliers, les butaniers, les bitumiers et les huiliers ont vu leur séjour augmenter. Quant au séjour moyen des
L
navires à quai, il a également diminué en passant à 3,92 jours
contre 4,64 jours, sauf pour les
huiliers, les bétaillères (transport
de bétail), les bitumiers et les butaniers,
Augmentation du trafic
des marchandises
Le trafic des marchandises débarquées et embarquées au port de la
capitale a atteint un volume de 2,94
millions de tonnes (Mt) au 1er trimestre 2016 contre 2,77 Mt à la
même période 2015 (+6,2%).
Concernant les marchandises débarquées, elles ont représenté 84%
du trafic total, en s'établissant à
2,48 Mt (contre 2,34 Mt). Cela s'explique par l'augmentation du volume des produits pétroliers, du
trafic roulant et du trafic conteneurs ainsi que le volume des céréales. Quant aux marchandises
embarquées, elles ont totalisé
459.462 tonnes contre 430.245 t,
soit une hausse de 6,8% engendrée
principalement par l'augmentation
du trafic conteneurs vides en retour vers le fournisseur. Par catégorie de produits, le trafic des marchandises montre que les produits
agricoles, constitués essentiellement des céréales, ont augmenté
de 18,8%, les produits pétroliers de
10,6% et les produits divers (essentiellement des conteneurs) de
4,61%.
Par contre, le trafic des produits
métallurgiques a connu une baisse
de 30,5%, les engrais et les produits
chimiques de 38,56% et les matériaux de construction de 52,1%
(notamment le ciment) en raison
de la limitation des importations
imposée par la crise financière que
traverse le pays et la priorité accordée au produit local.
Ralentissement
du trafic passager
Pour ce qui concerne le trafic de
passagers, il a été enregistré un
transit, via la gare maritime du
Port d'Alger, de 18.573 voyageurs
au cours du 1er trimestre 2016
contre 20.572 passagers à la
même période de 2015 (-9,7%).
Durant ce premier trimestre 2016,
il a été observé presque autant de
passagers à l'entrée qu'à la sortie.
Dans ce sillage, une tendance
baissière a été constatée pour le
trafic des véhicules accompagnés
de passagers en passant à 11.752
véhicules contre 12.468 (-5,8%).
Selon le PDG d’Algérie Télécom
L’entreprise appelée à multiplier par dix
ses capacités de raccordement à l'ADSL
Algérie Télécom est appelée à multiplier
par dix ses capacités de raccordement des
clients au réseau ADSL pour les porter à
une moyenne de 2 millions par an, alors
qu'elles se situent actuellement entre 200
000 et 250 000 nouveaux clients par an, a affirmé son président-directeur général par
intérim, Tayeb Kebbal. "Nous devons multiplier par dix nos capacités actuelles de raccordement pour les porter à une moyenne
de 2 millions par an", a indiqué Tayeb Kebbal, précisant que l'opérateur public
"compte actuellement 2,2 millions de clients
ADSL et sa capacité de raccordement se situe entre 200 000 et 250 000 nouveaux
clients ADSL par an". Le responsable a
considère comme "insoutenable" la capacité de raccordement actuelle au regard, at-il expliqué, "des exigences liées au développement socio-économique du pays et à la
demande du marché ". Il a rappelé, dans ce
sens, que la stratégie nationale du haut et du
très haut débit "a inscrit le raccordement
de tous les foyers du pays et toutes les institutions et les zones d'activités à l'horizon de
2019". Cet objectif, soutient M. Kebbal,
"oblige AT, en sa qualité d'organe d'application de la politique du gouvernement, de
prendre toutes les mesures pour la réalisation de cet objectif qui représente un préalable pour l'essor des TIC et d'une économie
numérique dans notre pays ". En plus de
cet impératif de multiplier par dix les capacités de raccordement du groupe, le responsable d'AT a évoqué "la nécessité de mettre
à niveau le réseau existant afin d'améliorer
la qualité de service".
Refonte interne et révision
des modèles de partenariat
S'agissant des mesures devant faciliter la
réalisation des prévisions du groupe, M.
Kebbal a estimé que "la refonte du mode de
fonctionnement interne de l'entreprise et la
révision du modèle de partenariats avec nos
fournisseurs et équipementiers, permettra la
réalisation de ces objectifs". Il a expliqué, au
sujet de la relation avec les équipementiers
du groupe, que "les contrats actuels avec les
fournisseurs sont en cours de révision notamment sur la partie mise en service" , relevant que cette phase de la mise en service
"s'arrête actuellement à l'installation du
MSAN". Or, note le P-dg d'Algérie Télécom, "notre performance devra se mesurer
par deux éléments: la qualité de service et le
nombre de clients raccordés, et cela devra
passer nécessairement par des projets de
déploiement intégrés, de bout en bout,
jusqu'au client final". M. Kebbal a souligné
que "désormais, dans le cadre d'équipes
mixtes entre Algérie Télécom, entreprises,
ANSEJ et fournisseurs équipementiers, la
mise en services couvrira l'installation du réseau, l'installation de l'équipement, et le préraccordement des foyers, même si le propriétaire ne souscrit pas immédiatement au
service". Ceci permet, relève-t-il, d'"assurer
un transfert de compétences sur le terrain
vers les équipes algériennes, celles d'Algérie
Télécom, mais aussi celles des entreprises
partenaires, sans pour autant augmenter la
facture en devises". S'agissant du fonctionnement interne de l'entreprise, il a indiqué
que l'organisation en place "se caractérise
par une forte centralisation du processus de
prise de décision et une multitude de niveaux hiérarchiques qui créent des chevauchements dans les missions et dans les responsabilités". "Pour y remédier, j'ai initié
rapidement un projet de refonte de l'organisation et du mode de fonctionnement de
l'entreprise qui mise sur la mise en place,
progressivement, d'une organisation agile
et souple permettant de réaliser les objectifs
de l'entreprise", a-t-il expliqué. Relevant
qu'AT, en tant qu'agent économique de
l'Etat, est "l'organe par excellence d'application de la politique du gouvernement en
matière de développement des TIC", M.
Kebbal a rappelé que le gouvernement avait
adopté en 2012, la stratégie nationale du
haut et du très haut débit en application des
directives du président de la République. Il
a noté, dans ce sens, que les objectifs stratégiques d'AT "doivent impérativement s'inscrire dans la mise en œuvre de cette stratégie". Estimant qu'AT est confrontée à "un
sérieux problème de ressource humaine",
M. Kebbal a fait remarquer que l'entreprise
a recruté "des centaines d'ingénieurs et de
techniciens, mais qui ne pouvaient être opérationnels sans formation sur les technologies et les équipements d'AT".
Un programme
de formation dès septembre
pour 1 000 salariés
Il a ajouté avoir fait le même constat sur
les métiers du management et de la négociation commerciale pour lesquels AT dépense
chaque année des dizaines de milliards DA,
notamment via des contrats avec des fournisseurs, alors que ses cadres "n'ont pas été
convenablement formés et préparés à gérer
et à négocier ce type de contrats". "C'est
pour cette raison que l'une des premières
décisions que j'ai eu à prendre et qui me
paraît urgente et nécessaire, est d'engager
immédiatement trois types de formation", at-il précisé. Il s'agit, énumère-t-il, d'une formation MBA pour l'encadrement de l'entreprise, au niveau central et opérationnel afin
d'améliorer les compétences managériales et
d'une formation sur la maintenance des
équipements et des réseaux au profit des
ingénieurs, afin d'acquérir une parfaite maîtrise des technologies, ainsi qu'une autre
formation sur la procédure de passation des
marchés, destinée à tous les salariés concernés et à tous les niveaux. Il a relevé que "ce
riche programme de formation sera lancé
dès le mois de septembre prochain et touchera pour sa première phase plus de 1000
salariés". Revenant sur la série de réunions
entamée avec les cadres et travailleurs sur la
refonte du fonctionnement et de l'organisation de l'entreprise, il a relevé que ces rencontres s'inscrivent dans "une démarche
d'écoute et d'échange avec les salariés de
l'entreprise qui sont sur le terrain et avec le
partenaire social". Pour M. Kebbal, il s'agit
de communiquer aux salariés la nouvelle
stratégie de l'entreprise, de recueillir leurs
propositions et de noter leurs préoccupations". Au volet commercial, le responsable
d'Algérie Télécom a déclaré que "l'une des
premières décisions que j'ai prises a été de
lancer une consultation pour la sélection de
grossistes pour la revente de nos cartes de
recharge". M. Kebbal a estimé que "la commercialisation de ces cartes est actuellement
assurée exclusivement au niveau des Actel et
des KMS, ce qui provoque, très souvent, des
pénuries", ajoutant que "cette façon de faire
a aussi bridé les ventes et a privé l'entreprise de revenus importants". Il a noté, à
cet effet, qu'"une fois la distribution de ces
cartes élargie et ouverte, ces cartes seront
disponibles dans tous les points de vente,
comme c'est le cas pour les opérateurs mobiles". Cette mesure, a-t-il souligné, "va réduire la pression sur nos Actels qui pourront ainsi se concentrer sur l'amélioration
de l'action commerciale". Il a fait savoir
qu'AT a pris la décision de "ne plus utiliser
sa trésorerie pour l'achat des modems ADSL
et 4G LTE, qui mobilise des sommes importantes". "Désormais, nous optons pour la
formule dépôt-vente. Cette mesure permettra aussi d'élargir la gamme de produits et de
choix pour nos clients", a-t-il indiqué. "Et
pour améliorer la qualité de la relation avec
nos clients, nous leur avons donné la possibilité d'adresser directement leurs doléances
à la Direction générale via la boite e-mail
(jesignale@at.dz.) Qui connaît déjà un franc
succès", note M. Kebbal. Il a ajouté qu'Algérie Télécom "compte aussi lancer une campagne de communication pour inciter les
opérateurs algériens à héberger leurs sites
web, leurs comptes de messageries et leurs
données dans les data-centers d'Algérie Télécom, avec les meilleures conditions techniques, tarifaires et de sécurité".
14
Lundi 15 août 2016
SANTE
La Nation Arabe
Epidémie de poliomyélite
Le Nigeria va lancer,
fin août, une
campagne de
vaccination d'urgence
Le Nigeria va lancer une campagne de vaccination d'urgence
contre la poliomyélite dès la fin août, à la suite de l'annonce de
deux nouveaux cas, les premiers depuis 2014, a indiqué l'Unicef. Le gouvernement nigérian "est passé en mode de réponse
d'urgence à l'épidémie", assure un communiqué Priyanka
Khanna, porte-parole du Fonds des Nations-unies pour l'Enfance (Unicef). "L'organisation d'une campagne (de vaccination) à grande échelle est en place", a-t-elle affirmé, notant que
"la première campagne débutera le 27 août et visera 1,3 million
d'enfants". "Ensuite, deux autres phases seront menées, à deuxtrois semaines d'intervalle, pour toucher cette fois 4 à 5 millions
d'enfants", a relevé la porte-parole. La poliomyélite, causée par
un virus qui prolifère dans des conditions sanitaires précaires,
détruit le système nerveux, pouvant entraîner la paralysie et la
mort. Il n'existe pas de traitement curatif. Seul le vaccin permet
d'éviter la maladie. La découverte de deux nouveaux cas - deux
enfants, paralysés par le virus, dans le nord-est du Nigeria - est
un revers sérieux pour ce pays qui espérait avoir éradiqué la polio. En septembre 2015, l'Organisation mondiale de la Santé
(OMS) avait retiré le Nigeria de la liste des pays où cette maladie est endémique. Le pays le plus peuplé d'Afrique espérait être
certifié exempt de polio en 2017. Des campagnes de vaccination
sont également prévues dans les pays voisins avec un accent
particulier sur la région du lac Tchad et le nord du Cameroun,
précise dans le communiqué la porte-parole de l'Unicef. La
campagne débutera dans l'Etat de Borno, dans le nord-est du
pays, où ont été enregistrés les deux nouveaux cas et où sévissent depuis six ans groupe terroriste Boko Haram. La campagne
sanitaire pour éradiquer la polio a débuté au Nigeria en 1998.
En octobre 2015, le président nigérian Muhammadu Buhari
s'était engagé à poursuivre ces efforts. Mais les campagnes de
vaccination sont compliquées par la présence de Boko Haram
dans le nord-est du pays.
Stress, dépression, anxiété
Mauvais pour
le cœur
Le cerveau peut être le pire ennemi du cœur et du système
cardio-vasculaire, mais aussi son meilleur allié.
Parce que l’état psychologique -stress, anxiété, dépressionjoue beaucoup dans la maladie cardiovasculaire, la "psychocardiologie" vient de naître : pour préserver son cœur avant
un infarctus du myocarde mais aussi après, pour limiter les
récidives et l’aggravation d’une maladie cardiovasculaire existante.
La "psychocardiologie", qu’est-ce que c’est ?
Le terme de "psychocardiologie" a émergé vers 2007. Les
spécialistes qui s’y intéressent - encouragés par les Sociétés
européenne de cardiologie- prédisent que d’ici à quelques années, tous les services de cardiologie et de réadaptation cardiaque proposeront des soins de psychocardiologie, sur le
modèle déjà bien implanté des soins de psycho-oncologie.
Déjà, en 2012, la Société européenne de cardiologie préconisait de prendre en charge les facteurs psychiques du fait d’un
risque accru d’insuffisance coronaire et même de son aggravation.
L’association médicale américaine du cœur (AHA) considère la dépression comme facteur de risque après un syndrome coronaire aigu (infarctus du myocarde et menaces
d’infarctus appelé "angor instable").
30% du risque d’infarctus est dû au stress psychosocial
Le stress psychosocial compte pour près d’un tiers dans le
risque d’infarctus. C’est le troisième facteur de risque déterminant, quasiment à égalité avec le tabagisme et l’excès de
cholestérol.
Souffrir de stress, de dépression ou d’anxiété augmente le
risque de faire un infarctus du myocarde.
A l’inverse, avoir été victime d’un syndrome coronaire
aigu accroit le risque d'anxiété ou de dépression et donc augmente le taux de récidive. Un cercle vicieux.
MONDE
La Nation Arabe
Putsch avorté en Turquie
Choléra
L'Unicef appelle à une
intervention immédiate contre
l'épidémie en Centrafrique
Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (Unicef) a appelé ses partenaires à une
intervention immédiate face à l'épidémie de choléra en République centrafricaine,
où la première flambée de choléra depuis 2011 a déjà fait au moins 16 morts.
Lundi 15 août 2016
11
Sud-Soudan
81.500 personnes suspendues
et licenciées
Près de 81.500 personnes ont été suspendues et licenciées en Turquie après le
coup d'Etat avorté du 15 juillet dernier, a indiqué le Premier ministre turc,
Binali Yildirim.
L'espace aérien toujours
sous contrôle du Soudan
Le gouvernement sud-soudanais a décidé de maintenir
la concession de la gestion de son espace aérien au Soudan
en raison du conflit. "Nous ne sommes pas capables de
mettre en place un organe (autorité de l'aviation civile) en
ce moment pour gérer notre espace aérien à cause du
conflit", a déclaré vendredi le ministre sud-soudanais de l'Information Michael Makuei. "Nous avons convenu que le
gouvernement soudanais continue à gérer l'espace sud-soudanais et nous informe de ce qui se passe dans notre territoire", a indiqué M. Makuei devant la presse. Le Soudan du
Sud s'est séparé du Soudan en 2011 via un référendum, organisé à la suite d'une guerre civile de deux décennies. Pourtant, l'espace aérien du Soudan du Sud demeure, depuis lors,
sous contrôle du Soudan.
Irak
Les forces du pays
libèrent 4 villages dans
le sud de Mossoul
e nombre des personnes suspendues
et licenciées de
leurs postes en Turquie
après le coup d'Etat avorté
se chiffre à 81.494", a declaré
le Premier ministre cité par
des agences. Suite à la tentative de coup d'Etat ratée, les
"L
'épidémie a été déclarée par
les autorités centrafricaines le
10 août. 60 cas, dont au moins
sept enfants, ont été signalés le long
de l'Oubangui, indique un communiqué de l'agence onusienne publié
samedi. "Les enfants en bas âge, en
particulier ceux qui ont moins de
cinq ans, sont particulièrement vulnérables à cette maladie mortelle", a
indiqué Mohammed Malick Fall, représentant de l'Unicef en Centrafrique. "Nous devons agir rapidement afin d'empêcher que cette
maladie facilement évitable ne fasse
plus de morts", a-t-il déclaré L'Organisation mondiale de la Santé (OMS)
L
a également confirmé l'épidémie en
précisant que 13 morts avaient été signalés dans les villes de Djoukou,
Damara et Bangui. Le choléra est
une maladie diarrhéique aiguë provoquée par l'ingestion d'aliments ou
d'eau contaminés par la bactérie Vibrio cholerae, qui se trouve dans les
matières fécales. L'épidémie a éclaté
à Djoukou, dans le district de Kémo,
une région difficile d'accès à une
centaine de kilomètres en amont de
la capitale Bangui. La population de
la région utilise l'Oubangui comme
première source d'eau dans la vie
quotidienne, car elle n'a pas ou a peu
accès à l'eau propre. "Il est extrême-
ment difficile, voire impossible, d'accéder à certaines parties de la région
par la route. En voyageant dans des
embarcations surchargées, les personnes infectées ont amené les bactéries en aval", a indiqué l'Unicef
dans son communiqué. En collaboration avec le ministère centrafricain
de la Santé ainsi que d'autres partenaires, l'Unicef fournit des médicaments, de l'eau potable, des comprimés de purification de l'eau et des
kits d'hygiène aux communautés affectées, et des activités de sensibilisation du public aux mesures de prévention sont en cours, conclut le
texte.
Zika
Les Etats-Unis déclarent l'état
d'urgence sanitaire à Porto Rico
Les Etats-Unis ont déclaré vendredi l'état
d'urgence sanitaire sur l'île de Porto Rico, où
plus de 10.000 personnes ont été infectées par le
virus du Zika, qui peut provoquer de graves
malformations du foetus. En sept mois, le virus
qui se transmet surtout par des piqûres de
moustique et parfois par contact sexuel, a touché 10.690 personnes, dont 1.035 femmes enceintes dans ce territoire américain, selon les
autorités sanitaires locales. Plus de 1.900 cas ont
été diagnostiqués uniquement au cours de la
semaine écoulée. La ministre de la Santé Sylvia
Burwell a déclaré l'état d'urgence sanitaire, ce
qui autorise Washington à "fournir un soutien
additionnel au gouvernement porto-ricain", a
indiqué un communiqué sans plus de détails.
Depuis 2015, l'épidémie de Zika s'est répandue
rapidement à travers l'Amérique latine et les
Caraïbes. Les Etats-Unis ont relevé en Floride les
premiers cas d'infection autochtone sur leur territoire continental le mois dernier.
suspensions et les licenciements sont devenus massifs
en Turquie, surtout parmi
les juges, les militaires et les
fonctionnaires, constatent
les médias.
M. Yildirim a, ainsi, noté
que "5.000 personnes avaient
été licenciées parmi les juges,
les militaires et les fonctionnaires". Les précédents chiffres faisaient état de 60.000
suspensions et de 3.500 licenciements.
Dans la nuit du 15 au 16 juillet, un groupe de militaires a
entrepris une tentative de
coup d'Etat qui a été étouffée
par les autorités et la population turques à l'appel du
président Recep Tayyip Erdogan. Selon les dernières
informations, 246 citoyens
turcs ont été tués et plus de
2.000 autres ont été blessés.
Le bilan ne comprend pas les
mutins.
Yémen
La coalition arabe nie avoir visé
une école dans le nord
La coalition arabe menée par l'Arabie saoudite au Yémen a nié hier avoir
visé une école à Haydan dans le nord
du pays, affirmant avoir frappé un centre d'entrainement rebelle, a indiqué
son porte-parole. "L'aviation a bombardé (seulement) un camp d'entraînement" rebelle dans la région de
Saada, a déclaré le général saoudien
Ahmed Al-Assiri, en "démentant
qu'une école ait été la cible de la coalition". Médecins sans frontières (MSF)
a affirmé dimanche que des raids de la
coalition sur une école avaient fait 10
morts et 28 blessés parmi des enfants.
L'Unicef a elle aussi fait état de bom-
bardements sur une école. Le général
Al-Assiri a assuré que seul un grand
camp d'entraînement, et non une école
coranique, avait été visé samedi, avec
pour résultat selon lui la mort du responsable du camp, Abou Yahya Abou
Rabaa, et d'un nombre non spécifié de
rebelles houthis.
"Nous avons été en contact avec le
gouvernement" yéménite et "il n'y a pas
d'école dans ce secteur, c'est le centre
(d'entraînement) al-Houda", a affirmé
le responsable saoudien. "Notre question est la suivante: que font des enfants
là-bas?" Le général Assiri a accusé les
rebelles de "recruter des enfants et de
les utiliser comme éclaireurs, gardes,
messagers et combattants". Ils "les exposent aux blessures et aux meurtres",
a-t-il ajouté.
La guerre au Yémen oppose des
forces progouvernementales, soutenues
par une coalition arabe, à des rebelles
alliés à l'ex-président yéménite. Les rebelles contrôlent la capitale Sanaa et
une bonne partie du nord du Yémen.
La coalition et l'Arabie saoudite sont
régulièrement accusées de commettre
des "bavures" contre des civils. Depuis
mars 2015, le conflit a fait plus de 6.400
morts et 30.000 blessés, dont de nombreux civils.
Syrie
Des bombardiers russes éliminent des terroristes
et détruisent des entrepôts d'armes à Deir Ezzor
Le ministère russe de la
Défense a annoncé que six
bombardiers russes avaient
détruit hier six grands entrepôts d'armes et abattu un
important nombre de terroristes du groupe autoproclamé "Etat islamique"
(Daech/EI) dans la province
syrienne de Deir Ezzor. "Ce
14 août, six bombardiers à
longue portée Tu-22M3 en
provenance d'un aéroport
basé sur le territoire russe
ont bombardé des sites du
groupe terroriste Daech
dans les régions sud-ouest,
est et nord-est de la ville de
Deir Ezzor", a indiqué le ministère dans un communiqué relayé par des agences
russes. "Deux chars, quatre
véhicules blindés ont été détruits, ainsi qu'un important
nombre de terroristes éliminés", précise le communiqué. La Russie mène depuis
le 30 septembre 2015 une
opération militaire contre
les terroristes en Syrie sur
décision du président russe
Vladimir Poutine et à la demande du président syrien
Bachar el-Assad. Les frappes
aériennes russes ciblent les
sites militaires, les centres de
communication, les transports, ainsi que les stocks
d'armes, de munitions et de
combustible appartenant à
Daech, au Front al-Nosra,
ainsi que d'autres groupes
terroristes inscrits sur la liste
des Nations unies.
Les forces de sécurité irakiennes ont mené samedi une
attaque contre des membres du groupe terroriste autoproclamé "Etat islamique" (Daech) et repris le contrôle de quatre villages dans le sud de Mossoul, principal bastion de l'organisation, a indiqué un haut responsable militaire, cité par
l'agence chinoise Xinhua. Les forces de sécurité irakiennes
ont attaqué des positions de l'EI dans les villages situés sur
la rive ouest du fleuve du Tigre près de la ville de Qayyara,
à environ 50 km au sud de Mossoul, a précisé le général de
division Najim al-Jubouri. Au terme de plusieurs heures de
combats, les troupes irakiennes ont pu récupérer samedi
matin les villages de Imam Gharbi, al-Mreir, al-Tal'ah et alBazajlah, ayant tué 57 activistes de l'EI, dont sept kamikazes,
a fait savoir le général al-Jubouri. "Les avions de la coalition
internationale ont effectué plus de 30 frappes aériennes
contre les positions de l'EI et détruit au moins sept de leurs
véhicules", a poursuivi le général irakien. La reprise de ces
villages intervient alors que les forces de sécurité se préparent à une offensive de grande envergure contre les positions
de l'EI dans la ville de Qayyara visant à libérer le dernier
principal bastion de l'organisation terroriste à Mossoul, à
quelque 400 km au nord de la capitale d'Irak, Bagdad.
Egypte
Al-Sissi se dit prêt à
lancer des réformes pour
la relance de l'économie
Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi s'est dit
prêt à mettre en oeuvre des réformes drastiques et "douloureuses" pour relancer l'économie de son pays, a rapporté l'agence de presse égyptienne Mena. "Toutes les décisions difficiles que beaucoup ont eu peur de prendre au
fil des dernières années, je n'hésiterai pas une seconde à
les prendre", a lancé M. al-Sissi à l'occasion du lancement
du plus grand groupe de pétrochimie en Alexandrie en
Egypte, a précisé l'agence. "Les réformes économiques
ont été reportées depuis 1977 par crainte des réactions des
populations. Les capacités économiques sont épuisées de
façon extrême en raison des guerres (56/67/73 et celle du
Yémen)", a ajouté le chef de l'Etat, soulignant l'importance
de la participation de l'ensemble du peuple dans cette
opération économique. Le président égyptien, a en outre,
indiqué que "la situation économique en Egypte est difficile et peut avoir des conséquences sur d'autres secteurs
tels que la santé, l'éducation et les structures de base".
L'Egypte peine, depuis la chute du président Hosni Moubarak en 2011, à redresser son économie. En raison de la
fuite des touristes et de la désaffection croissante des investisseurs étrangers, les réserves en devises ont fondu,
contraignant la Banque centrale à dévaluer la livre égyptienne de près de 15% face au dollar en mars et renchérissant considérablement les produits importés. L'inflation
a elle battu en 2016 un record qui datait de près de 8 ans,
avec près de 14% en glissement annuel en juin.
12
Lundi 15 août 2016
24 H
La Nation Arabe
Accidents
de la route
Quatre (04) personnes
tuées et 50 autres blessées en une journée
Quatre personnes (04) ont trouvé la mort et 50 autres
blessées dans plusieurs accidents de la route survenus durant la journée de samedi à travers treize (13) wilayas du
pays, indique dimanche la Gendarmerie nationale dans un
communiqué. "Durant la journée du 13 août 2016, vingt et
un accidents de la circulation routière ont été recensés par
les unités de la Gendarmerie nationale à travers treize (13)
wilayas du pays", engendrant le décès de "quatre (04) personnes, des blessures à cinquante (50) autres et des dégâts
matériels importants à vingt-neuf (29) moyens de locomotion impliqués", précise la même source. L'accident le
plus grave a été celui enregistré sur la RN 03, reliant
Biskra à El-Oued, dans la circonscription communale de Tinedla (El-Oued), suite à une collision entre deux véhicules. Cet accident a occasionné
des blessures diverses à douze (12) occupants des deux moyens de locomotion,
dont un (01) enfant âgé de 10 ans,
qui ont été évacués sur l'hôpital de Djamma.
Intoxication alimentaire
Le lait caillé fait plus de
670 victimes à Blida
Quelque 677 personnes, présentant des symptômes
d’intoxication alimentaire, ont été reçues vendredi soir
au niveau des services hospitaliers des communes de
Blida, Ouled Aïch et Boufarik, créant une "situation
d’urgence", a-t-on appris samedi auprès des services de
la Protection civile de la wilaya. Selon le chargé de la
communication auprès de ce corps constitué, Yacine
Chaâbane, les éléments de la Protection civile sont intervenus pour l’évacuation de nombreuses personnes
présentant des symptômes d’intoxication alimentaire
(diarrhée, fièvre et vomissement) aux hôpitaux Brahim
Tirichine et Hassiba Ben Bouali du chef-lieu de la wilaya,
la polyclinique de la cité AADL d’Ouled Aïch, ainsi que
l’hôpital et la polyclinique ‘18 février’ de Boufarik. Ces
victimes d'intoxication alimentaire auraient bu du lait
caillé avarié, a-t-on précisé de même source. Au vu du
nombre important de malades enregistrés, la direction
de la Protection civile de Blida a mis à la disposition des
hôpitaux ses équipements et personnel médical, a ajouté
Yacine Chaâbane, signalant qu’un nombre de victimes
ont quitté les hôpitaux, alors que d'autres demeurent
toujours sous contrôle médical, dont des enfants. Dans
l’attente des résultats de l’enquête diligentée par les services des directions du Commerce et de la Santé, de
nombreux malades mettent en cause le "lait caillé avarié", un produit fortement demandé chaque vendredi
dans la région.
Lutte antiterroriste
Skikda
Cinq canons de confection
artisanale et trois bombes
détruits à Boumerdès
Cinq canons de confection
artisanale et trois bombes ont
été détruits samedi lors d'une
opération de ratissage menée
par les forces de l'Armée nationale populaire (ANP) à
Boumerdès, indique hier un
communiqué du ministère de
la Défense nationale (MDN).
"Dans le cadre de la lutte antiterroriste et au cours de l'opération de ratissage menée par
les forces de l'Armée nationale populaire (ANP) au niveau de la forêt de Sidi Ali
Bounab, wilaya de Boumerdès (1e RM), cinq (5) canons
de confection artisanale et
trois (3) bombes ont été découverts et détruits le 13 août
2016", précise le MDN. Par
ailleurs et dans le cadre de la
lutte contre la criminalité organisée, des éléments de la
Gendarmerie nationale "ont
appréhendé à Relizane (2e
RM) un (1) narcotrafiquant à
La Nation Arabe
bord d'un (1) véhicule touristique, en possession de (25,5)
kilogrammes de kif traité". En
outre, un détachement de
l'ANP, relevant du secteur
opérationnel de Tindouf (3e
RM), "a saisi une autre quantité de (14,5) kilogrammes de
kif dissimulée à bord d'un véhicule tout-terrain".
A Hamraia, wilaya d'El
Oued (4e RM), un autre détachement de l'ANP "a intercepté un (1) contrebandier à
bord d'un (01) camion chargé
d'une quantité de (36) quintaux de tabac".
Par ailleurs, trois (3) immigrants clandestins de différentes nationalités africaines
"ont été appréhendés par un
détachement de l'ANP à
Ghardaïa (4e RM), alors que
"trois (3) ressortissants marocains ont été arrêtés par les
éléments des Garde-frontières
de Bab El-Assa, dans la wilaya
de Tlemcen (2e RM)", rapporte également la même
source.
El Tarf
Deux corps sans vie repêchés
à Dréan et El Kala
Les corps sans vie de deux adolescents morts par noyade ont été
repêchés à Dréan et El Kala dans
la wilaya d’El Tarf, a-t-on appris
hier auprès des services de la Protection civile. Selon la même
source, les corps des victimes ont
été repêchés samedi. Un jeune, H.
Billel, âgé de 14 ans, a trouvé la
mort par noyade dans une retenue collinaire située à Aïn Alem,
une localité relevant de la daïra
de Dréan, tandis que S. Chemseddine, 17 ans, a péri en se baignant dans une plage non gardée,
du côté de la Vieille Calle, dans la
commune d’El Kala, a précisé la
source. Cinq (5) baigneurs dont
quatre au niveau des plages non
gardées ont trouvé la mort par
noyade depuis l’ouverture de la
saison estivale dans la wilaya d’El
Tarf, a-t-on rappelé de même
source. Par ailleurs, les mêmes
services ont indiqué que dix (10)
hectares de forêt, composés principalement d’eucalyptus, ont été
ravagés samedi par des feux enregistrés dans la région de Souk El
Rguibet à El Kala.
Lundi 15 août 2016
13
Alger
Une centaine d'incendies
depuis juin dernier
Pas moins de 98 incendies ont été enregistrés dans la wilaya de
Skikda entre juin dernier et la première semaine d’août courant, a-t-on appris hier auprès de la Protection civile. Trentequatre (34) feux de broussailles ayant détruit 172 hectares se
sont déclarés depuis juin dernier, a précisé le chargé de communication des services de la Protection civile, Rabah Bennia,
signalant que 18 autres incendies ont concerné des zones arboricultures fruitières ravageant 4.618 arbres. Durant la même
période, 15 feux de forêt ont été enregistrés à travers la wilaya
de Skikda, a-t-on encore indiqué, signalant que les flammes ont
décimé 98 ha du patrimoine forestier de cette ville. Les feux de
récolte ont touché 36 ha de blé et 15 ha de foin, en plus de
32.000 bottes de foin, a ajouté le chargé de communication des
services de la Protection civile. La maîtrise de ces incendies a
nécessité la mobilisation de la colonne mobile de lutte contre
les incendies de forêt de la wilaya composée de 53 éléments de
la Protection civile, appuyés par onze (11) camions anti-incendie et une ambulance, a-t-on noté. La même source a indiqué
que, depuis son installation, la colonne mobile de lutte contre
les incendies de forêt de la wilaya de Skikda est intervenue pour
appuyer d’autres unités de la Protection civiles dans deux
incendies déclarés dans la localité d’Ibn Ziad à Constantine et
Seraïdi à Annaba. Durant la même période de l’année dernière,
116 incendies se sont déclarés à Skikda, a-t-on rappelé, précisant que les flammes ont ravagé 53 ha de forêts et 72 ha de
récoltes.
Constantine
Un ressortissant vietnamien
assassine son compatriote à
El Khroub
Suite à un différend,
un ressortissant vietnamien, âgé de 43
ans, en situation
régulière, exerçant au
niveau d’une société
privée, chargée de la
réalisation de logements LPP à la nouvelle ville Ali
Mendjeli, commune
d'El-Khroub, a asséné
un coup de couteau à
son compatriote, 41
ans, à l'intérieur de sa
chambre située audit
chantier, lui occasionnant des blessures mortelles.
Le corps du défunt a été déposé à la morgue de l'hôpital
d'Ali Mendjeli.
Le mis en cause a été interpellé par les gendarmes de la brigade d'Ali Mendjeli, qui ont ouvert une enquête.
M. Mourad
Quatre individus arrêtés pour
enlèvement et séquestration…
Les gendarmes de la brigade de DelyIbrahim ont présenté devant le
Procureur de la République, près le tribunal de Bir Mourad-Raïs, quatre (04)
personnes pour association de malfaiteurs, enlèvement et séquestration dont a
été victime le nommé (K.E) de 55 ans.
Les quatre individus ont été placés sous
mandat de dépôt.
Rappelons que le nommé K. Khaled, 32
ans, demeurant à la cité "Petit Staouéli",
commune de Dely-Ibrahim, s’est présenté à ladite brigade de Gendarmerie
nationale pour déclarer qu’il a reçu un
appel téléphonique émanant de son père
(la victime), l’informant de son enlèvement par des individus qui exigent une
rançon de cinquante (50) millions de
centimes en contrepartie de sa libération.
Les investigations entreprises aussitôt
par les gendarmes de la brigade territoriale de Dely-Ibrahim, renforcés par ceux
de la Brigade de recherche de Chéraga et
la Section de sécurité et d’intervention
du groupement, ont conduit, trois (03)
heures plus tard, à la libération de la victime à hauteur de la gare routière d’AïnBenian et l'interpellation de ses quatre
(04) ravisseurs à bord de deux (02) véhicules de marques Mercedes et Peugeot
Partner.
… et 17 personnes, dont 06
femmes, écrouées pour
association de malfaiteurs
Les gendarmes de la brigade de SidiMenif ont présenté devant le Procureur
de la République, près le tribunal de
Cheraga, dix-sept (17) individus, dont
six (06) femmes, pour association de
malfaiteurs, homicide volontaire avec
préméditation, fausse déclaration et non
dénonciation d'un crime, dont a été victime le nommé (H.H), 29 ans, originaire
de la localité d’El-Achour.
Six (06) d'entre eux, dont une femme,
ont été placés sous mandat de dépôt et
les autres sous contrôle judiciaire.
Rappelons que le corps de la victime,
présentant des blessures, a été découvert
sur la bande d'arrêt d'urgence de la
rocade Ouest, reliant Tipaza à Alger, à
hauteur de l'échangeur de Zéralda.
Les investigations entreprises par les
gendarmes de ladite brigade ont conduit
à l'interpellation des dix-sept suspects.
F. Loubna
Tlemcen
Contrôle d’identité de 4.977 personnes
et 2.850 véhicules inspectés
Les unités du Groupement territoriale de
Tlemcen, assistées par trois (03) Sections de
sécurité et d'intervention et trois (03) Escadrons d'intervention de la Gendarmerie nationale, ont entamé une opération coup-depoing à travers les circonscriptions des
communes de Marsa Ben-M'Hidi et
M'Cirda-Fouaga.
Quatre mille neuf cent soixante-dix-sept
(4977) personnes et deux mille huit cent cinquante (2850) véhicules ont été ainsi soumis
à un contrôle, en plus de dix (18) habitations inoccupées et entrepôts qui ont été perquisitionnés.
Vingt-trois (23) individus ont été interpellés, dont 02 Camerounais, trois (03) Maliens et un (01) Burkinabé, pour immigration
clandestine, neuf (09) pour création d'un lieu
de débauche, trois (03) pour détention et
consommation de stupéfiants, deux (02)
pour détention et commercialisation illégale
de boissons alcoolisées et un (01) pour
contrebande.Par ailleurs, trente mille trois
cent trente (30.330) litres de carburant, quatre cent vingt-deux (422) bouteilles de bière,
vingt-sept (27) cartouches de cigarettes
étrangères de différentes marques, trois (03)
motocyclettes, 460 kg de pomme de terre,170
kg d'oignon, 60 kg de tomate et quarante
(40) bêtes de somme ont été saisis.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
14 307 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler