close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Claire Rossi - SFR Condorcet FR CNRS 3417

IntégréTéléchargement
 Purification sélective de la bétanine à partir d’extraits de betterave rouge -­‐ Potentialisation de l’action antitumorale en synergie avec le resvératrol -­‐ BRC Sofia Nestora1, Annie Carlier2, Laurent Duca2, Franck Merlier1, Luminita Duma1, Elise Prost1, Karsten Haupt1, Bernadette Tse Sum Bui1, Michel Tarpin2 et Claire Rossi1 1
Unité de Génie Enzymatique et Cellulaire (FRE CNRS 3580 GEC), Université de Technologie de Compiègne, rue du Dr Schweitzer, 60200 Compiègne Cedex 1, France. 2
UMR CNRS 7369 MEDyC, Université de Reims Champagne-­‐Ardenne, Moulin de la Housse, BP1039 Reims Cedex 2, France. La bétanine est un pigment naturel présentant un pouvoir antioxydant élevé et largement utilisé en tant que colorant naturel. Nous avons montré dernièrement que la bétanine inhibait la prolifération cellulaire et induisait l’apoptose de certaines cellules cancéreuses, notamment une lignée cellulaire humaine d’un carcinome du sein (MCF-­‐7) mais n’avait pas d’action cytotoxique envers les cellules saines aux mêmes doses1. De plus la biodisponibilité élevée de ce pigment renforce son potentiel pour des futures applications thérapeutiques. A l’heure actuelle, la bétanine ne peut être obtenue que par extraction à partir de matrices végétales. Une des sources les plus exploitées est la betterave rouge. Cependant la teneur en bétanine des extraits de betterave disponibles commercialement n’excède jamais 1,2 % et cette molécule n’existe pas commercialisée sous forme plus purifiée, il est donc nécessaire de disposer d’outils performants pour l’enrichissement des extraits en bétanine. Nous avons tout d’abord mis au point une méthode de purification d’un extrait brut de betterave par passages séquentiels sur colonne d’adsorption puis sur colonne échangeuse d’ions permettant d’obtenir des degrés de pureté élevés. Mais cette méthode ne présentent pas de sélectivité envers le pigment, c’est pourquoi nous avons développé une approche plus innovante basée sur la synthèse de polymères à empreinte moléculaire (MIP) ciblant spécifiquement la bétanine. Ce polymère peut remplacer les résines classiques comme phase solide en chromatographie sur colonne pour capturer spécifiquement la molécule d’intérêt et optimiser encore la purification en un minimum d’étapes. Un seul passage sur colonne MIP permet d’obtenir un extrait purifié ayant une teneur de 32 % en bétanine, 44 % en protéines et 20 % en glucides, à partir d’un extrait brut de betterave contenant 0,1 % de bétanine. Afin de poursuivre les études sur le potentiel thérapeutique de la bétanine, son action en synergie avec un autre antioxydant, le resvératrol, a été étudié sur un ensemble de lignées cancéreuses coliques de grade tumoral différent. Les cellules ont été traitées par différentes séquences d’exposition à la bétanine et au resvératrol. Il ressort que spécifiquement sur les lignées cellulaires plus agressives, la combinaison d’exposition bétanine suivi du resvératrol conduit à une cytotoxicité cellulaire supérieure à toutes les autres combinaisons. Ces premiers résultats sont le point de départ d’un ensemble d’études visant à comprendre cette action séquentielle spécifique d’un état cellulaire tumorale différencié. Les résultats issus de ce projet exploratoire d’un an sont très encourageants et permettent d’envisager une combinaison moléculaire originale associant le resvératrol et la bétanine pouvant être utilisée en chimiothérapie adjuvante. 1. Nowacki Let al.: Betanin-­‐enriched red beetroot (Beta vulgaris L.) extract induces apoptosis and autophagic cell death in MCF-­‐7 cells. Phytother. Res. 2005, 29: 1964-­‐73. 
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
6
Taille du fichier
166 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler