close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

BSV_Legumes_no26_du_10_aout_2016 - DRAAF Nord-Pas

IntégréTéléchargement
26
10 août 2016
SOMMAIRE
► SALADES: attention aux chenilles.
► POIREAU: le vol de thrips est toujours en cours. Présence de rouille.
► CHOUX : attention aux chenilles, pucerons et aleurodes.
► MOUCHE DES SEMIS: aucune capture en plein champ et sous serre.
► CELERI: aucune capture de mouche de la carotte ou du céleri.
► OIGNON : attention, du mildiou est observé sur plusieurs parcelles.
► CAROTTE: l’alternaria est toujours présente. Pas de captures de mouche de la carotte
► ENDIVE : Attention, un vol de mouche de l’endive est en cours!
► HARICOT / FLAGEOLET : quelques captures de pyrales et d’Héliothis.
SALADES
Réseau : 5 parcelles + 2 piégeages
Stade : plantation - récolte
Chenilles
Les captures de noctuelles gamma augmentent
sur la plupart des sites observés cette semaine. A
Calonne-sur-la-Lys (62) et Haubourdin (59), une
chenille de noctuelle est présente sur 4% des
salades. A Haisnes (62), la présence de chenille
est signalée sur 4% des plantes ainsi que
quelques dégâts sur 36% des pieds. Les températures annoncées sont douces (13-22°C) et le
risque reste élevé. Le stade le plus sensible est Des dégâts de chenille sont observés (PLRN / Chambre d’Agriculture
Nord Pas-de-Calais).
celui de la jeune chenille. Surveillez très attentivement vos parcelles car elles sont difficiles à détecter. Des
Noctuelles Noctuelles
Site de piégeage
auxiliaires (parasitoïdes, cantharides, guêpes…) permettent de
gamma
du chou
limiter les pullulations, préservez-les, ce sont vos alliés.
Haubourdin (59)
16
1
Ennetières-en-Weppes (59)
18
0
Pucerons
Calonne-sur-la-Lys (62)
4
0
A Ennetières-en-Weppes (59), un puceron ailé a été observé.
Trosly-Breuil
(60)
0
A Haisnes (62), 1 à 3 pucerons par plante sont observés sur
Le
Maisnil
(59)
12
4% des pieds. A Haubourdin (59), des petites colonies (1 à 10
Haisnes
(62)
90
0
pucerons) sont observées sur les deux tiers des plantes. Pour le
moment, la pression reste faible mais les températures annoncées vont être favorables à leur développement. Des
auxiliaires (pucerons parasités) sont aussi observés sur certaines
parcelles. Surveillez très attentivement leur évolution et vérifiez la
présence des auxiliaires.
Limaces
A Calonne-sur-la-Lys (62), 40% des pieds sont touchés par des
dégâts de limaces. Les conditions douces et humides lui sont favorables.
Plants déchaussés par le gibier
Gibier
A Ennetières-en-Weppes (59) et Calonne-sur-la-Lys (62), des
dégâts de gibier sont toujours observés sur respectivement 20 et
60% des pieds observés. Pour lutter contre le gibier, essayez d’alterner et de combiner les méthodes préventives.
(FREDON NPdC).
Bulletin de Santé du Végétal Légumes N°26 du 10 août 2016
26
10 août 2016
Mineuses
Quelques dégâts (piqûres de nutrition et / ou galeries, mines) sont toujours observés sur les parcelles comme à Haubourdin (59) et Haisnes (62). Ces dégâts entrainent parfois un parage plus important. L’impact économique des dégâts
de ce ravageur n’est pas défini mais il n’est pas majeur. Des méthodes préventives existent, elles ne sont pas toujours
très efficaces car le ravageur est très polyphage. Cependant, elles doivent être mises en place car elles permettent aussi
de lutter contre d’autres bio-agresseurs: détruire les déchets contaminés, les plantes touchées, les adventices…
POIREAU
Réseau : 5 parcelles + 2 piégeages.
Stade : 4 - 10 feuilles
Thrips
Un vol est toujours en cours. A Violaines (62), un individu est présent sur 4% des plantes et des dégâts sont observés
sur tous les pieds. A Deulemont (59) et Verquin (62), des dégâts sont présents sur respectivement 8 et 20% des pieds
observés. A Caëstre (59), des thrips sont présents sur 50% des pieds et des piqûres sont signalées sur 12% des poireaux. Des pluies faibles sont prévues mais restez vigilants car elles ne permettront pas de maîtriser les populations
déjà installées.
Dégâts de thrips (à gauche) et thrips (à droite)
(FREDON NPdC).
Rouille
De la rouille est observée sur respectivement 20 et 28% des
poireaux à Caëstre (59) et Verquin (62). De manière générale,
la rouille est maintenant très présente sur les parcelles de poireaux d'été. L’agent pathogène est actif entre 10 et 24°C, avec
un optimum de développement de la maladie à 18°C, les températures annoncées vont donc lui être favorables. L’humidité
stagnante (comme la rosée) est aussi un facteur favorable.
Soyez donc vigilants. Privilégiez les variétés tolérantes.
La rouille est très présente sur les parcelles de poireaux d’été (PLRN / Chambre d’Agriculture Nord Pas-de-Calais).
Stemphylium
Du stemphylium a été observé sur 12% des pieds à Violaines (62).
Auxiliaires
Aucun puceron n’a été observé cette semaine mais des auxiliaires (larves de
syrphe, œufs de chrysope) sont toujours présents. A défaut de pucerons, certains auxiliaires pourraient consommer des thrips. Préservez-les.
Larve de syrphe
(PLRN / Chambre d’Agriculture
Nord Pas-de-Calais).
Bulletin de Santé du Végétal Légumes N°26 du 10 août 2016
26
10 août 2016
CHOUX
Réseau : 10 parcelles + 2 piégeages
Stade : 8-10 feuilles - récolte
Noctuelles, teignes des crucifères et piérides
Des cocons de teignes des crucifères ont été observés à Ennetières-en-Weppes (59), Saint-Momelin (59) et Salperwick
(62). A Ennetières-en-Weppes (59), Aubers (59), Saint- Momelin (59) et Staple (59), 16 à 20% des pieds sont porteurs
de chenilles. A La Couture (62), une trentaine de chenilles de piéride et une larve de teigne ont été observées sur un
chou-fleur. A Laventie (62), de très rares chenilles de teigne sont encore présentes. Quelques pontes de noctuelle sont
aussi observées. Les dégâts sont toujours très nombreux. Soyez très vigilants et surveillez sous les bâches! Les températures annoncées pour les prochains jours (15– 24°C)
Noctuelle Noctuelle Teigne des
Site de piégeage
vont rester favorables aux papillons, le risque est tougamma du chou crucifères
jours élevé.
Laventie (62)
28
2
18
Aubers (59)
10
0
5
La Couture (62)
3
Bonneil (02)
0
Ennetières-en-Weppes (59)
18
0
0
Trosly-Breuil (60)
9
Salperwick (62)
42
2
5
Saint-Momelin (59)
75
5
4
Staple (59)
98
0
Campagne-les-Hesdin (62)
64
0
15
Campagne-les-Hesdin (62)
116
0
3
Piéride en vol (PLRN / Chambre d’Agriculture Nord Pas-de-Calais).
Neuville-s/s-Oudeuil (60)
0
Chenilles de piéride du chou
(FREDON NPdC).
Ponte de noctuelle
(PLRN / Chambre d’Agriculture Nord Pas-de-Calais).
Pucerons
Les observations sont récapitulées dans les deux graphiques ci-dessous. A Laventie (62), 2% des pieds sont touchés par
les pucerons cendrés. La pression continue d’augmenter malgré la présence d’auxiliaires. Surveillez vos parcelles car
les conditions climatiques leur sont favorables, vérifiez aussi la présence d’auxiliaires (syrphes, chrysopes, coccinelles,
parasitoïdes).
Bulletin de Santé du Végétal Légumes N°26 du 10 août 2016
26
10 août 2016
Mouches du chou
A Saint Momelin (59), Staple (59), Aubers (59), Gentelles (80) et Salperwick (62), aucun œuf n’a été piégé sur les feutrines. Aucun vol ne semble
en cours. Pour rappel, après l’éclosion, les larves de mouche du chou
mangent les racines et creusent des galeries dans la tige, les jeunes choux
touchés vont alors faner et mourir. Afin de limiter les dégâts liés aux
larves de mouche du chou, bâchez les plantations avec un filet antiinsectes pour limiter les pontes aux pieds des plants.
Aleurodes
Quelques aleurodes et pontes ont été observées sur 8 à 36% des choux
fleurs à Laventie (62), La Couture (62) et Aubers (59). A Ennetières-enWeppes (59), quelques adultes et ponte sont observés sur 24% des choux. Des petites colonies de pucerons se déveA La Couture (62) (sur choux de Bruxelles), 1 à 10 pucerons sont obser- loppent (PLRN / Chambre d’Agriculture Nord Pas-devés sur 28% des pieds. La pression est modérée pour le moment mais restez vigilants. Les conditions chaudes et
sèches lui sont favorables.
Altises
Quelques altises sont présentes sur 4% des choux fleurs à Saint-Momelin (59) et à La Couture (62). La pression reste
faible mais la pullulation peut être rapide. Une surveillance régulière de vos parcelles est conseillée et vous permettra
d’apprécier l’évolution des populations. Les jeunes plantations sont les plus sensibles et doivent donc être surveillées
en priorité. La lutte contre les altises doit privilégier les mesures prophylactiques, elles permettent de limiter la propagation de ce bio-agresseur :

favoriser un développement rapide des jeunes plants,

biner les parcelles pour « éloigner » les altises,

éliminer toutes les adventices, en particulier celles de la famille des crucifères car elles permettent aux altises
de s’abriter.
Mildiou
Du mildiou est présent sur 24% des choux-fleurs à La Couture (62).
Limaces
A Ennetières-en-Weppes (59), une limace a été observée au cœur d’un chou.
MOUCHE DES SEMIS (tous légumes)
Réseau : 2 sites de piégeage
Légumes à risque: la mouche des semis est très polyphage (plus de 40 planteshôtes) : Haricot, Concombre, Epinard, Tomate, Radis, Navet, Oignon, Poireau,
Pomme de terre…
Mouches des semis
Aucune mouche n’a été capturée au Paraclet (80), ni à Villers-Guislain cette semaine. Evitez de ressemer sur une parcelle détruite pour cause d’attaque importante. Attendez au moins 15 jours - 3 semaines pour laisser les adultes émerger.
Les voiles anti-insectes restent la seule protection réellement efficace.
CELERI
Mouche des semis
(FREDON NPdC).
Réseau : 2 parcelles
Mouches de la carotte et du céleri
Aucune mouche de la carotte ni aucune mouche du céleri n’ont été capturées à Saint-Omer (62) et Hinges (62).
Bulletin de Santé du Végétal Légumes N°26 du 10 août 2016
26
10 août 2016
OIGNON
Réseau : 5 parcelles
Stade : bulbaison à récolte
La récolte des oignons bulbilles a commencé, celle des oignons
précoces suit.
Mildiou de l’oignon (Peronospora destructor) - Modèle
Apparition du risque:
- 1ère génération: aucun risque,
- 2ème génération: risque pour les oignons bulbilles et échalotes de
plantation, oignons de semis dit « précoces »
- 3ème génération et plus: risque pour tous les oignons (semis et bulbille) et échalotes.
Analyse de risque : du mildiou non sporulant est toujours observé
sur oignons de semis à Richebourg (62). Des symptômes sont aussi
constatés sur une parcelle non protégée à Arvillers (80) sur 32%
des pieds observés (1 à 2 feuilles atteintes par plante touchée). Les
températures annoncées pour les prochains jours (13– 22°C) vont
être favorables aux sorties de taches.
Mildiou
Dates des dernières contamina- Génération
tions
en cours
Station météo
Allesnes-les-Marais (59)
Andres (62)
Athies-sous-Laon (02)
Attily (02)
Auchy-les-Mines (62)
Avesnes-les-Aubert (59)
Berles-au-Bois (62)
Boursies (59)
Clairmarais (62)
Ebouleau (02)
Frelinghien (59)
Gomiécourt (62)
Izel-les-Equerchin (62)
Le Paraclet (80)
Lorgies (62)
Marchais (02)
Merckeguem (59)
Ohain (59)
Pleine Selve (02)
Saint-Pol-sur-Ternoise (62)
Teteghem (59)
Thiant (59)
Tilloy-les-Mofflaines (62)
Vauvillers (80)
Wormhout (59)
(FREDON NPdC).
Sorties des prochaines taches
4 août
28 et 29 juillet, 8 août
6ème
S 33 - 34 *
5ème
12 et 13 août, S34 *
Aucune contamination en cours
3ème
4 août
6ème
S 33 - 34*
Aucune contamination en cours
3ème
4 août
5ème
S 33 - 34 *
4 août
6ème
S 33 - 34 *
4 août
5ème
S 33 - 34 *
3 août
4ème
S 33 *
Aucune contamination en cours
5ème
Aucune contamination en cours
2ème
Aucune contamination en cours
3ème
4 août
6ème
S 33 - 34 *
4, 5 août
5ème
S 33 - 34 *
Aucune contamination en cours
5ème
Aucune contamination en cours
4ème
3 août
4ème
S 33 *
Aucune contamination en cours
10 août
14 juillet
5ème
4 août
6ème
S 33 - 34 *
Aucune contamination en cours
5ème
3 août
4ème
S 33 *
4 août
6ème
S 33 - 34 *
3, 4 août
4ème
S 33 - 34 *
4 août
6ème
S 33 - 34 *
Aucune contamination en cours
4ème
* Ces dates seront affinées dans le prochain BSV.
Les prévisions fournies ici sont données sous réserve de l’évolution des conditions climatiques et ne prennent
pas en compte d’éventuelles recontaminations qui peuvent avoir lieu à la suite d’une irrigation ou à des pluies
localisées (comme ce peut être le cas cette année…).
Bulletin de Santé du Végétal Légumes N°26 du 10 août 2016
26
10 août 2016
SCORSONERE
Réseau : 1 parcelles
Stade : diamètre racine 20 mm
Situation saine
A Villers-sur-Authie (80), la situation sanitaire est saine.
CAROTTE
Réseau : 5 parcelles et 7 piégeages
Stade : diamètre 10 mm à récolte.
Mouches de la carotte
Aucune capture n’a été faite cette semaine.
Mouche de la carotte
(FREDON NPdC)
Cartographie des captures de mouche de la carotte
Alternaria
Deux des 5 parcelles observées sont touchées par la maladie. A Punchy (80), 60% des plantes observées sont faiblement touchées et à Crécy-en-Ponthieu (80), 100% des plantes sont moyennement touchées. L’alternaria se développe
en conditions chaudes et humides.
HARICOT / FLAGEOLET
Réseau : 25 parcelles (16 parcelles de haricots verts (dont 7 S1 et 2 S2) et 9 de flageolets)
Stade : 2 feuilles trifoliées au stade gousses formées
Pucerons
Près d’un tiers des parcelles sont touchées par quelques pucerons ailés. A Hamelincourt (62), Balence (80), Vez (60)
et Fresnoy-les-Roye (80), 4 à 20% des plantes observées sont porteuses de pucerons. La pression est faible et les pucerons sont en général peu nuisibles. Surveillez tout-de-même leur évolution et la présence d’auxiliaires.
Botrytis
A Liancourt-Fosse (80), 12% des plantes observées sont faiblement touchées par la maladie. « Le botrytis est l’une
des principales maladies du haricot. Elle n’apparaît qu’en fin de cycle, à partir de la floraison. Le champignon responsable, Botrytis cinerea, est présent dans le sol à l’état endémique. Il provoque des taches concentriques, molles et
grises, sur les tiges et les gousses, qui débutent souvent à partir des pétales desséchés. L’extension de la maladie aux
parties saines de la plante en contact avec les tissus malades est très rapide. Les conséquences peuvent être lourdes :
chutes de rendement par avortement et pourriture de gousses, refus de parcelle en haricot vert pour cause de gousses
tachées. Une forte hygrométrie est nécessaire pour que la contamination des plantes ait lieu, avec des températures
moyennes (optimum de 20°C). Les cultures denses, mal aérées ou versées sont un terrain de prédilection pour la maladie. » (Source : UNILET)
Bulletin de Santé du Végétal Légumes N°26 du 10 août 2016
26
10 août 2016
Sclérotinia
A Liancourt-Fosse (80), 12% des plantes observées sont faiblement touchées par la maladie.
Pyrale et Héliothis
Plusieurs captures de pyrales et de noctuelles
Héliothis ont été faites en Picardie comme
l’indique le tableau ci-contre. Deux captures
d’Héliothis ont aussi été faites dans le Pas-deCalais. Il n’existe pas de seuil d'intervention
précis. Pour la noctuelle Heliothis, il faut vérifier la présence effective du ravageur : œufs,
trous et déjections sur les feuilles, larves dans
les fleurs. Pour les pyrales, il faut intervenir en
fonction de la progression des papillons et des
observations (présence d'ooplaques sur les
feuilles) et du stade de la culture.
A Beugnatres (62), 4% des plantes sont touchées par des dégâts de pyrale. A Fleury (60),
ce sont des dégâts d’Héliothis qui sont présents
sur 4% des plantes.
Papillon d’Héliothis capturé dans
un piège (UNILET)
Captures de Captures
pyrale
d'héliothis
ARVILLERS (80)
3
9
ROSIERES EN SANTERRE (80)
0
1
LIANCOURT FOSSE (80)
0
2
MONTDIDIER (80)
0
1
VEZ (60)
0
0
CAMPIGNEULLLES LES PETITES (62)
0
0
MEHARICOURT (80)
2
0
AIZECOURT LE HAUT (80)
4
11
FLEURY (60)
0
0
LE TRANSLOY (62)
0
BEUGNATRES (62)
0
2
Œufs d’Helicoverpa
armigera (Hübner, BASF
sur http://www7.inra.fr/)
Larve de pyrale à l’intérieur de la tige
(FREDON NPDC)
Chenille d’Helicoverpa armigera
Dégât de larve de pyrale
Bulletin de Santé du Végétal Légumes N°26 du 10 août 2016
(UNILET)
(FREDON NPDC)
26
10 août 2016
ENDIVE
Réseau : 3 parcelles et 6 piégeages
Mouches de l’endive
Les captures sont récapitulées dans le tableau ci-dessous. Des captures sont faites sur 60% des sites suivis, un vol est
en cours. Des galeries de mineuses sont aussi signalées mais il n’est pas certain que ce soit la mouche mineuse. Dans le
nord de la Somme, des mouches au niveau du collet sont signalés. Surveillez vos parcelles pour détecter les piqûres de
mouche de l’endive (traces circulaires vert pâle et alignées). Ne pas confondre ces piqûres avec celles de cicadelles.
Nombre de
Site
mouches de l'enArras (62)
2
Roeux (62)
28
Loos-en-Gohelle (62)
16
Illies (59)
14
Avelin (59)
42
Bertincourt (62)
0
Piqûre de mouche de l’enNoreuil (62)
0
Mouche de l’endive (FREDON NPDC)
dive (FREDON NPDC)
Ailly-le-Haut-Clocher (80) 0
Cicadelles
0
A Loos-en-Gohelle (62), des piqûres de cicadelle ont été observées Marcelcave (80)
sur 28% des plantes: les piqûres ne sont pas alignées mais disposées Graincourt
14
en groupe contrairement aux piqûres de mouche de l’endive. Cet insecte n’est normalement pas nuisible sur endive.
Piqûres de cicadelle
(FREDON NPdC).
Galerie de mouche mineuse
(CETA Endive Artois).
Pucerons de l’endive
Aucune capture de puceron lanigère n’a été faite dans les bacs jaunes. 1 à 14 auxiliaires (mouches de Thaumatomyia
spp. dont la larve mange le puceron) ont été piégés à Arras (62), Avelin (59), Roeux (62), Loos-en-Gohelle (62) et
Illies (59). A Loos-en-Gohelle (62), des pucerons aptères (1 à 10 par plante touchée) ont été observés sur 36% des
plantes: ce sont des pucerons du feuillage à ne pas confondre avec le puceron lanigère qui lui s’attaque aux racines.
Les auxiliaires sont aussi bien présents sur la parcelle (œufs de chrysope, larves de coccinelle, parasitoïdes, œufs de
syrphe…)
Alternaria
A Soyécourt (80), 10% des plantes observés sont faiblement touchées. Dans le secteur de Bapaume, quelques symptômes d’alternaria sont aussi signalés. La maladie peut se conserver plus d’un an sur les débris de plantes malades. Les
températures favorables au développement de la maladie sont comprises entre 15 et 25°C. une légère pluie (ou la rosée) suffisent pour assurer la germination des spores. La sécheresse favorise la dissémination des spores .
Bulletin de Santé du Végétal Légumes N°26 du 10 août 2016
26
10 août 2016
ADVENTICES
Plusieurs parcelles sont touchées par le Galinsoga. Cette
plante est devenue ces dernières années une des principales préoccupations de bon
nombre de maraîchers biologiques du Nord de la France.
En effet, le développement de
cette plante adventice peut
prendre des proportions considérables et la maîtrise de l’enherbement à l’aide des techniques habituelles s’avère peu
efficace. Le galinsoga constitue un problème y compris en
production
conventionnelle
car peu d’herbicides le contrôlent efficacement.
Pour plus d’information, n’hésitez pas à consulter la fiche réalisée avec la
participation financière du Conseil Régional Nord Pas-de-Calais (20082009) et du FEDER (2008) par la FREDON Nord Pas-de-Calais. Après
avoir rapidement décrit la plante, quelques éléments de biologie et de nuisibilité sont précisés avant d’étudier les principaux moyens de lutte utilisables en production biologique.
Vous retrouverez cette fiche en suivant le lien suivant: http://www.fredonnpdc.com/fiches/2009___12_fiche_galinsoga_mars2010__1_.pdf
Galinsoga
(FREDON NPdC)












Avec la participation de ABP, ARDO, Bayer Crop Science, BONDUELLE, CETA ENDIVES ARTOIS, Chambre d’Agriculture de la Somme, PINGUIN—DAUCY, EXPANDIS, France Endive, France-Nord, Le Jardin de Cocagne de la Haute-Borne, Marché de Phalempin, OPLINORD, OPLVERT, Primacoop, SARL Agrovision, SA VAESKEN,
SENSIENT, SICA Vallée de la Lys, SIPEMA, SODELEG, Syndicat EndiLaon, Ternoveo, UNEAL, VILMORIN et des producteurs observateurs. Bulletin rédigé par les animateurs régionaux de la filière cultures légumières - Tous légumes : L. DURLIN-FREDON Nord Pas-de-Calais - Oignon : F. DELASSUS-PLRN; Chou-fleur, choux : F. SIMEON PLRN; Poireau : F. COULOUMIES-PLRN; Salades : L VASSEUR-PLRN; Carotte, Epinard, Pois de conserve, Haricots verts et Scorsonères : L. NIVET-UNILET - Endive : M.
BENIGNI-APEF –V. DUVAL-FREDON Picardie—Directeur de publication : Chr istophe BUISSET, Pr ésident de la Chambr e Régionale d ’Agriculture de Nord Pas-deCalais Picardie
Publication gratuite, disponible sur les sites www.chambres-agriculture-picardie.fr , www.agriculture-npdc.fr ou www.draaf.nord-pas-de-calais-picardie.agriculture.gouv.fr
Coordination et renseignements: Laetitia Durlin - FREDON Nord Pas-de-Calais - Tél: 03.21.08.64.97 - Mail: laetitia.durlin@fredon-npdc.com.
Action pilotée par le ministère chargé de l'agriculture, avec l’appui financier de l’Office national de l'eau et des milieux aquatiques, par les crédits issus de la redevance pour
pollutions diffuses attribués au financement du plan Ecophyto 2018.
Bulletin de Santé du Végétal Légumes N°26 du 10 août 2016
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
1 835 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler