close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

communique

IntégréTéléchargement
Union Départementale des Sapeurs -Pompiers du Var
6151 RDN 7 – Quartier la Coualo – 83550 VIDAUBAN – TEL. 04.94.99.79.60 – FAX. 04.94.99.79.69
COMMUNIQUE
Chères Collègues, Chers collègues,
Je tenais à vous faire part des nombreux points d’actualité que j'ai abordés avec le colonel Éric MARTIN,
directeur départemental des services d’incendie et de secours du Var, lors d’un entretien réalisé le 28 juillet
dernier.
Cet entretien s'est déroulé en deux temps :
Outre les thèmes concernant les actions menées par votre Union, l'œuvre des pupilles et les fonds
d'entraide, les actions sociales, les jeunes sapeurs pompiers, le sport, les anciens, le téléthon, les
relations SDIS/UDSP83/Conseil Départemental, les DPS et la grande cause nationale des « Gestes qui
Sauvent », dont nous reviendrons plus en détail lors de prochains communiqués, nous avons abordé
le contexte opérationnel actuel et la saison feux de forêt ; Interrogations et inquiétudes d'un grand
nombre de sapeurs-pompiers relatifs à leurs engagements opérationnels mais également aux
différents retours de terrain et mécontentements.
Vous en trouverez ci-après les détails :
 Une gestion du dispositif préventif décriée :
Avec le sous-dimensionnement des GIFF préventifs, leur éloignement important à l’échelle du
département, l’annulation tardive de certains GIFF, sans souci des dispositions prises par nos
collègues pour se rendre disponibles, l’activation inopinée le matin pour mise en place à 13h00 afin
de rectifier des prises de décision de la veille dictées, semble-t-il, par le seul souci d’économie au
dépend d'une réponse opérationnelle adaptée.
 Une sollicitation des renforts extra-départementaux qui reste anormale face au ratio moyens
départementaux/extra-départementaux. Cette sollicitation confirme la trop faible réponse
opérationnelle du département face à des feux d'envergure : En effet, le nombre de GIFF préventifs,
étant trop faible certains jours, se traduit par des délais de transit plus importants, de même la non
activation des engins disponibles de centres de secours à proximité de l’évènement créée les
éléments propices à ce qu'un feu échappe et nécessite ensuite l'engagement de renforts extérieurs.
 Des indemnités lors des renforts extra-départementaux (colonnes varoises) dans la zone faisant
l’objet d’un décompte "original" en rapport des heures réellement effectuées (16 h indemnisées
pour 24h d'engagement).
 Une logistique en opération, et notamment sur feux de forêt, montrant de graves carences pouvant
nuire aux capacités opérationnelles des personnels engagés. Cette dernière a été quasi, voire
totalement ignorée et abandonnée aux communes elles-mêmes en difficulté.
 Un soutien sanitaire, en complément des insuffisances de logistique, demeurant sous dimensionné.
 Le soutien des personnels exposés à un évènement qui aurait pu leur être tragique, reste insuffisant.
1
 Une chaîne de commandement qui peine à se mettre en place et dans laquelle le rôle des officiers
SPV de proximité nécessite d'être conforté.
 Enfin, des critiques dont a fait preuve le dispositif de renfort du SDIS 83 dans le cadre de l’évènement
tragique du 14 juillet dans les Alpes-Maritimes tant en matière de délais de mise en œuvre qu'en
terme d'adaptation à ce type d’évènement.
L’ensemble des points relevés ci-dessus participent à la démotivation des centres de secours.
Des personnels se mobilisent encore dans le cadre de leurs disponibilités pour le maintien de la capacité
opérationnelle du département, mais encore pour combien de temps ?
Les signes de la démobilisation sont là !
Il suffit de mesurer les difficultés rencontrées pour armer les centres de secours, GIFF et autres dispositifs.
Et pour conclure cet entretien, et dans un souci d’information et de communication de proximité avec les
personnels, il a été évoqué la mise en place de nouveaux outils ou méthodes de communication en clôture
de cette entrevue.
L’union départementale est satisfaite de la qualité de cet échange par l’écoute de notre directeur mais reste
vigilante dans l’attente des réponses qu’il sera en mesure de nous apporter, après l’étude de ces questions et
la mise en place de propositions satisfaisantes.
Il y a Urgence, Place aux actes!
Le Président de l'Union Départementale des Sapeurs-Pompiers du Var
Jean Luc DECITRE.
2
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
525 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler