close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

129 le sexage de fœtus bovin par échographie

IntégréTéléchargement
LE SEXAGE DE FŒTUS BOVIN
PAR ÉCHOGRAPHIE
Connaître le sexe du veau à naître 7 mois à l’avance,
c’est possible !
H. DE PRÉAUMONT
Coopérative d’Insémination Animale de L’Aigle
Sources : Atlas d’échographie, Grimard et al., 2003 – Curran et al.,1989
L’évolution rapide des technologies de l’image et de l’information est à l’origine des
progrès importants réalisés en imagerie médicale ces dernières années. Chez la vache,
outre le constat de gestation, l’échographie permet de déterminer le sexe du fœtus.
Connaître le sexe du veau à naître 7 mois à l’avance est utile pour l’éleveur. Un opérateur
formé et des conditions d’interventions rigoureuses (contention) sont nécessaires. La
mise en œuvre de cette pratique reste simple pour l’éleveur et les résultats sont fiables.
C’est entre le 4ème et le 6ème
jour suivant la fécondation que
l’embryon, après avoir cheminé
dans les oviductes, tombe dans
la cavité utérine : il mesure
environ 1/10ème de mm à ce stade.
L’échographie permet de constater
l’absence ou la présence de
gestation : environ 30 jours après
la fécondation chez la génisse et
35 jours chez la vache. La longueur tête-croupe est de 0,8 à 1,2 cm à 30 jours chez la vache.
Il est possible de connaître le sexe du fœtus par échographie. Soit tardivement (entre
70 jours et 120 jours) en recherchant le scrotum et les testicules pour le mâle, ou les quatre
bourgeons mammaires pour la femelle. Le fœtus devenant moins accessible avec l’allongement
de la gestation, un sexage précoce est réalisable (entre 55 jours et 70 jours de gestation) en
recherchant la position du tubercule génital : ébauche du pénis chez le mâle et du clitoris chez
la femelle. Cette masse hyperéchogène est située immédiatement à la base du cordon ombilical
chez le mâle, alors qu’elle migre vers l’arrière entre les membres postérieurs chez la femelle.
Connaître le sexe de ses veaux à naître a plusieurs avantages pour l’éleveur. Il peut tout d’abord
gérer sa reproduction en fonction de nombre de femelles conçues pour atteindre ses objectifs
de taux de renouvellement. Il peut
aussi vendre des animaux gestants
avec une valeur ajoutée en certifiant
le sexe du fœtus. Lorsqu’ un sexe
est désiré plus que l’autre, l’éleveur
peut renforcer sa surveillance au
vêlage (comme c’est le cas lors des
gestations gémellaires), ou aider
le vétérinaire dans sa décision
obstétricale en cas de vêlage à
risque. Un éleveur devant vendre
des mâles à une unité de sélection
pourra s’assurer de leur existence
suite à une opération de collecte
129
d’embryons, et réagir en conséquence. Enfin, la curiosité naturelle incite certains à pratiquer le
sexage par échographie.
Pour se concentrer pleinement sur l’image de son échographe, l’opérateur formé doit être en
toute sécurité. La durée nécessaire au sexage varie entre 1 à 10 minutes. L’animal doit donc être
parfaitement contenu, l’échographe se situer sur un support fixe et la luminosité faible facilitera la
lecture. Après avoir vidangé le rectum, l’opérateur y introduit la sonde et la recherche débute.
Dans certains cas, des fœtus ne peuvent être sexés. Mauvaise position les rendant
inaccessibles, hyper mobilité ou gestations gémellaires empêchent de faire un constat. Ces cas
sont estimés à 15% des gestations. Lorsque l’opérateur annonce le sexe du fœtus, il est fiable
à plus de 95%.
130
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
483 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler